AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Entre la sagesse et l'inconscience, il n'y a qu'un pas [pv Dumby :3]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Pègre
Milla Holloway
Messages : 143
Date d'inscription : 24/05/2018

Message#Sujet: Entre la sagesse et l'inconscience, il n'y a qu'un pas [pv Dumby :3]   Ven 25 Mai - 19:23


Entre la sagesse et l'inconscience, il n'y a qu'un pas
C'

est bien beau que d'avoir à sa disposition un filon que l'on sait devoir exploiter au maximum parce qu'il pourrait bien représenter une mine d'or, c'est plus délicat que d'adopter la bonne démarche afin de s'y prendre au mieux. Milla s'était sentie comme une gamine un soir de Noël quand elle avait mis la main sur l'occamy qu'elle gardait à présent précieusement dans un coffre fort de son appartement. Un occamy, c'est une créature déjà exceptionnelle en elle-même, mais qui doit surtout son intérêt à la valeur de ses oeufs, et elle savait qu'elle ne devait pas se foirer sur ce coup-là. Réussir à revendre cet animal au prix fort pourrait lui garantir d'être peinarde pour de nombreuses années après ça (encore que la concernant, rien n'était garanti, car la jeune femme était un véritable panier percée, l'argent glissait entre ses doigts, et ça avait peu de chances de changer), encore fallait-il trouver le client adéquat et être sûre de ne pas se faire arnaquer dans l'affaire. Pas le choix, elle avait demandé conseil à Gnarlak, qui avait plutôt bien su la diriger en ce sens. Il lui avait donné une estimation de prix. Elle se doutait qu'il était revu à la baisse, avant tout parce qu'il espérai peut-être le récupérer et se charger lui-même de le revendre, mais ça lui donnait un premier aperçu de l'affaire, et la confirmation qu'elle pourrait se constituer un pécule plus que significatif avec ça.

Elle avait pu compter sur le gérant du Blind Pig pour faire circuler la rumeur de sa petite trouvaille, et elle savait qu'il ne faudrait pas longtemps pour que l'on vienne gratter à sa porte. Et en effet, non pas quelques jours mais quelques heures plus tard, elle eut droit aux retours de sa petite combine. Des propositions plus ou moins engageantes, alléchantes, mais aucune qui éveille son intérêt. Elle était convaincue de pouvoir obtenir plus encore... Et finalement, il n'y eut plus qu'une seule et unique proposition pour retenir pleinement son attention. L'intéressé avait pris le parti de rester anonyme. Elle n'était pas franchement surprise, c'était quasiment toujours comme cela que les choses se passaient, et quand ce n'était pas le cas, on pouvait être certain qu'il y avait anguille sous roche (pour ne pas dire baleine sous gravier)... ou que la personne était un amateur auquel ne pas accorder sur Staten Island. Le rendez-vous avait été pris avec le parfait inconnu. Sur Staten Island. Le lieu était bien choisi, désert à cette heure, ils pourraient discuter tranquillement. Elle n'avait pas pris l'occamy avec elle, question de précaution, elle voulait tâter le terrain avant tout autre chose, et s'assurer que son client, qui pour le coup était une personne qu'elle ne semblait pas connaître, et n'avoir pas même déjà croisée, était quelqu'un de fiable. Quand elle arriva sur place, elle ne trouva pas l'inconnu, et choisit donc de l'attendre, tout en jetant des regards tout autour d'elle, curieuse de découvrir à qui elle aurait affaire.









code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorciers
Albus Dumbledore
Messages : 399
Date d'inscription : 26/11/2017
Age du joueur : 29

Message#Sujet: Re: Entre la sagesse et l'inconscience, il n'y a qu'un pas [pv Dumby :3]   Ven 3 Aoû - 12:58

Entre la sagesse et l'inconscience, il n'y a qu'un pas
Au vu de la situation, il était important que Newt retrouve ses créatures. Ça serait une première étape pour que le jeune homme puisse être innocenté par rapport au MACUSA, ce qui ne manquerait pas de faciliter un peu la situation. Rien ne serait encore résolu, puisque la créature de Newt n’était pas responsable de la mort du moldu et donc que les attaques risquaient encore d’avoir lieu. Mais l’objectif de sortir Newt de cette situation serait en partie avancée. Au moins, le sorcier allait pouvoir prouver qu’il n’avait rien à voir avec cette attaque et il ne serait plus autant recherché par le MACUSA et accessoirement par Graves (qui n’était pas réellement celui qu’il prétendait). Oh, Albus se doutait que son ancien ami – si on pouvait réellement le qualifier d’ami – trouverait sans doute autre chose pour mettre Newt dans une fâcheuse situation puisqu’il faisait un suspect idéal, mais dans tous les cas retrouver cette créature était important. Surtout qu’il serait dommageable que celle-ci se retrouve entre de mauvaises mains.

Albus s’efforçait donc de se renseigner sur ce point, quand bien même il était évident qu’il avait aussi envie de trouver l’obscurial (et il n’était pas le seul à le chercher d’ailleurs, ne se rendant pas compte encore que son frère était en route pour ce même projet). Mais il osait se dire que l’un n’allait peut-être pas sans l’autre. S’il parvenait à avoir des informations concernant la créature disparue de Newt, il parviendrait peut-être à en avoir sur les événements concernant l’obscurial. Dans tous les cas, il était important qu’il se renseigne. Ce qu’il avait fait et cela portait visiblement ses fruits. Parce qu’il y avait un bruit qui courrait, celui d’une jeune femme en possession d’un occamy. Une créature qui ne manquait pas d’être convoité forcément et pour plusieurs raisons, principalement la composition de ses œufs. Ce n’était qu’une rumeur, mais Albus avait envie de se dire que les rumeurs avaient toujours un bon fondement et il avait suivi cette piste. L’homme avait donc rendez-vous avec la personne logiquement en possession de cette créature, à State Island. Si c’était bien le cas, Albus devait trouver un moyen de le récupérer, ainsi il était certain que l’occamy serait entre de bonne main (parce qu’il rejoindrait forcément la valise de Newt).

Quand il arriva sur place, après avoir pris la peine de transplaner dans un endroit discret évidemment, il n’y avait qu’une jeune femme présente. Autant dire qu’il ne pensait pas se tromper en se disant qu’il s’agissait de la personne avec qui il avait rendez-vous. Et il n’avait pas besoin de beaucoup de temps pour savoir que c’était effectivement la personne en question, un simple regard vers elle suffisait.

« Bonsoir Miss Holloway. »
Se contenta-t-il de dire en arrivant à sa hauteur. Oh, il aurait pu dire autre chose, mais il se contenta de ça. Il ne pouvait pas s’empêcher d’avoir envie de jauger un peu de la personne qui se trouvait sous ses yeux, découvrir un peu qui elle était.
Code by Gwenn

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pègre
Milla Holloway
Messages : 143
Date d'inscription : 24/05/2018

Message#Sujet: Re: Entre la sagesse et l'inconscience, il n'y a qu'un pas [pv Dumby :3]   Ven 3 Aoû - 22:23


Entre la sagesse et l'inconscience, il n'y a qu'un pas
Q

uand l'homme se présenta à elle, la jeune femme dut bien admettre se sentir quelque peu rassurée. Certes, il était loin de correspondre à l'archétype du gars avec qui elle avait l'habitude de traiter, mais justement, il ne lui inspirait que d'autant plus confiance, en réalité. Déjà, l'homme n'était pas tout jeune sans être grabataire, il était pile dans la tranche d'âge que la jeune femme estimait être la bonne quand on prenait la décision de se lancer dans une transaction à ce point ambitieuse, et puis, globalement, il présentait bien. Oh, ça ne voulait pas forcément dire grand-chose non plus ! Si l'expérience avait bien appris une chose à la jeune femme, c'est qu'il ne faut jamais se fier aux apparences non plus, ce serait là un pari bien dangereux, auquel mieux valait ne pas se risquer en règle générale, mais tout de même, elle n'envisageait pas de finir six pieds sous terre en présence d'un tel interlocuteur, et l'air de rien, c'était déjà un critère de choix lorsque l'on souhaitait rentrer dans ses bonnes grâces... Et non des moindres, vraiment. La jeune femme salua avant tout son interlocuteur avec le plus grand sourire possible, un sourire qui n'était qu'en partie sincère mais qui se voulait surtout charmant. La jeune femme avait bien conscience du fait que pour apatter le chaland, un beau sourire pouvait bien faire toute la différence, même si ça ne fonctionnait bien évidemment pas à chaque fois.

-Bonjour, mystérieux anonyme
, répondit-elle sur le ton de la simple plaisanterie, car en effet, tout ceci n'avait pas grand-chose de sérieux malgré tout. Encore que j'espère que vous ne le resterez pas trop longtemps, j'ai quelque difficultés à traiter avec de parfaits inconnus.

Et il était évident que s'ils voulaient parler affaires tous les deux, et si sn interlocuteur voulait véritablement mettre la main sur son précieux occamy, il était de bon ton qu'il ait en réserve, en plus de fonds suffisants, des arguments en béton. Même si la jeune femme avait fait le chemin jusqu'ici, ça ne voulait certainement pas dire qu'elle souhaitait que la transaction se fasse sans y regarder à une centaine de fois. C'est une certitude, l'homme avait encore toutes ses preuves à faire, mais quoi qu'il en soit, elle avait bien envie de lui laisser le bénéfice du doute.

-Alors, dites-moi,
ajouta-t-elle en le regardant intensément, sans rien dissimuler de la curiosité que lui inspirait son mystérieux interlocuteur. A qui ai-je l'honneur.

Bien sûr, rien ne lui garantirait que l'homme lui répondrait sans lui raconter de bobards, mais malgré tout, elle avait envie de se faire une première impression par ses propres moyens, et pour ça, il n'y avait pas mille façons de faire. Ne serait-ce qu'avoir un nom et un prénom pour commencer serait un début.









code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorciers
Albus Dumbledore
Messages : 399
Date d'inscription : 26/11/2017
Age du joueur : 29

Message#Sujet: Re: Entre la sagesse et l'inconscience, il n'y a qu'un pas [pv Dumby :3]   Ven 5 Oct - 14:45

Entre la sagesse et l'inconscience, il n'y a qu'un pas
Albus afficha un léger sourire quand la jeune femme qu’il retrouva, Milla Holloway, le qualifia de mystérieux anonyme. En effet, l’homme n’avait pas pris la peine de préciser qui il était, mais il n’avait pas l’intention de courir lui dire qui il était, quand bien même il était évident que le professeur n’allait pas pouvoir rester anonyme non plus. Elle ne manqua pas de lui affirmer d’ailleurs qu’elle espérait qu’il n’allait pas le rester trop longtemps. Albus ne répondit pas tout de suite, il se contenta simplement d’observer la jeune femme sans rien dire. Il espérait vraiment qu’ils allaient pouvoir faire affaire, même s’il était évident que Milla n’allait pas pouvoir obtenir de lui ce qu’elle désirait. Ce n’était pas qu’il ne voulait pas lui donner de l’argent, même mais s’il le voulait, il n’avait pas du tous les moyens. Il n’était évidemment pas possible pour lui de donner la somme d’argent que la jeune femme réclamait dans le but de vendre cette créature, il espérait simplement se contenter de la convaincre. En tout cas, il était évident que la personne sous ses yeux était bel et bien en possession de cet Occamy qui avait disparu de la valise de Newt. Le fait de retrouver la créature de son ancien élève serait un bon départ pour l’aider, même si ça n’allait pas suffit évidemment. Mais avant toute chose, il fallait qu’il se présente quand même.

« Je m’appelle Albus Dumbledore. » Dit-il alors, en se montrant sincère. Il n’avait aucune raison de mentir à la jeune femme, bien au contraire. Et si jamais il le faisait, c’était un risque de ne pas la mettre en confiance. Or c’était justement ce dont il avait besoin. « Je suis professeur à l’école Poudlard. »

Elle n’avait pas forcément besoin de le savoir, mais encore une fois c’était dans le but de créer une relation de confiance entre elle et lui. Ainsi, il continuait de se montrer honnête envers elle, même si concrètement son métier n’allait sans aucun doute pas changer grand-chose. Surtout au vu de l’affaire qui faisait qu’ils se rencontraient aujourd’hui. Et le fait que la jeune femme avait clairement besoin de preuve pour accepter qu’ils puissent faire affaire, même si justement ça n’allait pas être aussi simple que ça.

« J’ai entendu parler d’une trouvaille que vous aurez faites. » Histoire d’amener l’affaire sur le tapis.

Parce qu’il était évident qu’ils étaient là pour parler de cette trouvaille, pour cet Occamy que la jeune femme avait trouvé et qui appartenait à Newt. Il aurait été de bon ton que son ancien élève mette la main sur sa créature avant la sorcière sous ses yeux, mais au moins ils savaient où elle se trouvait. Du moins, Albus le savait et il espérait pouvoir aider Newt à récupérer sa créature, puisque la place de celle-ci se trouvait évidemment dans la valise du jeune homme.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pègre
Milla Holloway
Messages : 143
Date d'inscription : 24/05/2018

Message#Sujet: Re: Entre la sagesse et l'inconscience, il n'y a qu'un pas [pv Dumby :3]   Ven 5 Oct - 18:38


Entre la sagesse et l'inconscience, il n'y a qu'un pas
L'

homme décida enfin de quitter son anonymat pour se présenter. Il s'appelait donc Albus Dumbledore. Etait-ce son véritable nom ? ou bien lui donnait-il un pseudonyme ? Elle avait envie de penser qu'il avait été honnête, parce qu'elle avait le sentiment que c'était le genre de cet individu que de se montrer honnête sur des informations même personnelles, parce qu'il n'avait rien à apprendre à personne, parce qu'il n'avait aucun besoin de s'en cacher. Elle le croyait, donc, et décidait que ce n'était pas si grave s'il mentait. Il ajouta qu'il était professeur à Poudlard. Soit. C'était donc de là que lui venait son accent britannique. Elle n'en pensait pas grand-chose de son côté, pour tout dire, si ce n'est que l'homme venait donc de très loin. Etait-il venu dans l'intention express de récupérer son occamy ? (Auquel cas c'était très bon signe pour elle, car cela signifiait qu'il y tenait réellement et serait prêt à y mettre le prix). Elle verrait bien. Ce qui était sûr, c'est que cet homme n'avait pas fini de l'intriguer... ce qui lui allait très bien. Dans son corps de "métier", Milla avait bien souvent affaire à des cas particuliers, mais ils ne l'intéressaient pas forcément, pour tout dire. Mais lui, il semblait non seulement particulier, mais aussi intéressant, ce qui faisait bien évidemment la différence. L'homme entra dans le vif du sujet, évoquant la "trouvaille" qu'elle aurait faite. Bien, très bien, ils n'allaient donc pas tourner autour du pot et négocier d'office la transaction. Autant dire que ça lui plaisait bel et bien.

-Je vous demanderais bien d'être plus spécifique, les trouvailles hors du commun, c'est ma spécialité, je suis douée pour ça,
assura-t-elle dans un grand sourire, se sentant d'humeur un peu joueuse. Mais je pense savoir de quelle trouvaille vous parlez exactement.

En même temps, la jeune femme n'avait rien en sa possession à l'heure actuelle qui puisse rivaliser avec la valeur de l'occamy à sa disposition. En même temps, depuis qu'elle avait commencé sa "petite" carrière, jamais elle n'avait eu en sa possession un bien à ce point précieux. Il attisait toutes les convoitises, très clairement. Et c'était bien pour cette raison qu'elle ne le cédait pas si facilement, elle comptait bien ne pas être flouée dans l'affaire. Et puis, elle aimait bien cette situation au cours de laquelle c'était elle qui avait l'avantage. Elle savait bien que ça ne durerait pas, qu'elle serait aussi heureuse d'avoir du fric.

-Vous venez de loin, j'imagine que cela doit vouloir dire que vous tenez beaucoup à cette créature... et que vous êtes prêt à y mettre le prix.

Hors de question de brader son occamy, encore moins de l'offrir.









code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorciers
Albus Dumbledore
Messages : 399
Date d'inscription : 26/11/2017
Age du joueur : 29

Message#Sujet: Re: Entre la sagesse et l'inconscience, il n'y a qu'un pas [pv Dumby :3]   Mer 12 Déc - 16:12

Entre la sagesse et l'inconscience, il n'y a qu'un pas
Albus afficha un sourire amusé quand la jeune femme devant lui, affirma qu’elle pouvait très bien lui demander de quelle trouvaille il parlait, puisqu’elle avait la spécialité d’avoir des trouvailles hors du commun en sa possession, mais qu’elle devinait sans aucun doute de quoi il parlait. La professeur ne doutait pas une seule seconde que son interlocutrice comprenait parfaitement où il voulait en venir, comme elle savait forcément que c’était pour occamy qu’ils se voyaient même avant qu’elle n’arrive sur place. Au vu de sa trouvaille – qui ne manquait en effet pas d’intérêt – il était évident que la jeune femme ne pouvait que penser qu’il était intéressée par celle-ci. Et c’était bel et bien le cas, même si Albus n’avait pas l’intention non plus de répondre favorablement aux attentes de la jeune américaine.

Qui ne manqua pas de préciser que puisqu’il venait de loin, elle pouvait s’imaginer qu’il tenait énormément à cette créature. Albus ne répondit rien, n’aillant, à ses yeux, aucune raison de répondre aux remarques de la jeune femme. Il n’avait pas besoin d’entrer plus en détail sur l’importance que pouvait bien avoir cet occamy.

« Sans doute. » Se contenta-t-il de répondre dans un nouveau sourire quand la jeune femme précisa qu’il était prêt à y mettre le prix. Albus avait conscience que la jeune femme avait l’intention de récupérer une petite fortune avec sa trouvaille, qu’elle n’avait pas l’intention de la brader ou encore de l’offrir. Ce qui n’arrangeait pas spécialement son cas. Non pas que le professeur de métamorphose n’avait pas d’argent de côté, il n’avait pas à se plaindre. Mais il n’avait pas non plus l’intention de trop... dépenser pour cet occamy. Oh ça pouvait être une solution; mais il se disait qu’il pouvait trouver un autre moyen. « Elle a beaucoup d’importance, surtout sentimental. » Et accessoirement, trouver toutes les créatures de Newt ne pouvait qu’aider sa cause. « Je me doute bien que vos affaires compte énormément Miss Holloway et loin de moi l’idée de vous empêcher de faire des profits. » Non sans avoir quand même envie de récupérer cette créature sans débourser la moindre Noise. « Et je comprends que vous n’aillez pas l’intention de la brader. Cependant, je me permet de penser que nous pouvons peut-être nous arranger autrement. »

Comment ? La question se posait et même Albus Dumbledore n’avait pas la réponse à cette question pour le moment. Mais il avait quand même vraiment l’intention de négocier avec la jeune femme. Sans pour autant la lester non plus, il n’avait aucune raison de ne pas arranger ses affaires.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pègre
Milla Holloway
Messages : 143
Date d'inscription : 24/05/2018

Message#Sujet: Re: Entre la sagesse et l'inconscience, il n'y a qu'un pas [pv Dumby :3]   Mer 12 Déc - 18:00


Entre la sagesse et l'inconscience, il n'y a qu'un pas
M

illa fronça les sourcils quand son interlocuteur affirma que l'occamy avait pour lui une valeur sentimentale. Elle ne pensait vraiment pas qu'il puisse avoir un quelconque attachement envers cet occamy, lui qui en plus venait d'Angleterre, mais peut-être était-il très attaché à l'argent, et ça, c'était son problème. En tout cas, s'il espérait la prendre par les sentiments, il perdait son temps. La jeune femme n'était pas du genre influençable, loin de là, et ce n'était clairement pas en tentant de lui faire verser la petite larmichette qu'on pouvait espérer la voir s'attendrir et changer son fusil d'épaule. De toute façon, c'était bien simple, si l'homme n'entrait pas davantage dans les détails, elle n'écouterait pas sa curiosité et ne poserait aucune question.

Ce n'était pas faute d'avoir des choses à demander et d'avoir très envie de le faire, on ne va pas se le cacher, mais elle avait le sentiment que ce serait rentrer dans le jeu de son interlocuteur, et elle comptait bien garder le contrôle de la situation... S'il voyait qu'elle ne cédait pas, et puisqu'elle était convaincue qu'il le voulait, cet occamy, il allait peut-être finir par la cracher, sa thune. En, tout cas, elle avait comme le vague sentiment que son interlocuteur essayait de la lui faire à l'envers, et même si elle trouvait ça assez amusant, il n'était pas question pour elle de se contenter d'une bonne blague... La transaction eut été moins importante, la question se serait peut-être posée, mais en l'occurrence, elle avait la ferme intention de ne pas brader l'occasion en or qui était celle qu'elle avait obtenu en mettant la main sur l'occamy en question.

-J'en doute fort,
répondit-elle dans un fin sourire en croisant les bras. Je ne fais pas dans le paiement en nature, ajouta-t-elle l'air de rien.

Non, elle estimait que ce qui se faisait en nature, c'était un bonus, jamais un paiement. Et s'il avait été question de cela, au passage, elle n'aurait sans doute pas dit non à son interlocuteur, car malgré leur différence d'âge, elle reconnaissait qu'il était plutôt bel homme. Mais ne nous éparpillons pas, ce qu'elle voulait, c'était quelque chose de certain, de tangible, aussi attendait-elle de son interlocuteur qu'il se montre plus convaincant que ça, qu'il lui propose en échange de ce qu'elle était capable de lui offrir quelque chose qui en vaille véritablement la peine. Elle aimait les négociations, c'était même ce qu'elle préférait dans ce genre de transaction, mais pour l'instant, son interlocuteur ne lui proposait rien, il suggérait simplement de proposer autre chose, et elle avait besoin de plus concret que cel.



code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: Entre la sagesse et l'inconscience, il n'y a qu'un pas [pv Dumby :3]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Entre la sagesse et l'inconscience, il n'y a qu'un pas [pv Dumby :3]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Conflits entre les syndicats au sujet du CEP et des elections.
» Atelier de travail entre entrepreneurs dominicains et haïtiens
» Relations entre Politique, CIA et le Sida
» Labadie: Contrat entre l'etat haitien et la Royal Carribean
» tant que les secrets sont entre de bonnes mains [Sébastien]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Where to find them :: Welcome to the wizarding world :: Staten Island-