AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le soupçon se crée lui-même des rivaux. [pv Elizabeth]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Pègre
avatar
Messages : 105
Date d'inscription : 24/05/2018

Message#Sujet: Le soupçon se crée lui-même des rivaux. [pv Elizabeth]   Dim 10 Juin - 22:35


Le soupçon se crée lui-même des rivaux.
M

illa n'avait jamais eu autant de mal à se fournir en marchandise illicite que depuis que cet occamy était entré dans sa vie. C'est que cette bestiole était gourmande, et pour la maintenir en pleine forme, même à une taille relativement petite, elle était contrainte de lui fournir une alimentation très spécifique. pas difficile de trouver des rats morts à New York, vous me direz... Oui et non, pour récupérer sa marchandise, la jeune femme avait galéré, mais elle avait bel et bien récupéré son dû. Malgré tout, ce ne serait sans doute pas suffisant. En dépit de ses connaissances en matière de créatures magiques, elle était confrontée à une situation si inédite qu'elle manquait un peu d'éléments. D'ordinaire, elle ne gardait ses créatures qu'un temps limité et les revendait bien vite. Pour cette fois, elle devait procéder d'une façon différente, elle gardait la bestiole jusqu'à en obtenir le prix idéal, mais si elle devait lui claquer entre les pattes, elle n'irait pas très loin. Alors, faute d'une cargaison de rat mort à disposition, elle choisit au moins d'agrémenter ses connaissances de nouvelles informations qui pourraient potentiellement lui sauver la mise.

C'était pour cette raison qu'elle s'était rendue dans une petite librairie sorcière de sa connaissance, discrète et peu fréquentée. Leurs rayonnages n'étaient pas bien vastes, et elle n'était pas convaincue de trouver son bonheur, mais elle tentait tout de même. Elle avait déjà trouvé quelques recueils de magie noir dans ces rayonnages, en fouillant bien, alors rien n'était vraiment impossible, partant de ce postulat. C'est sûr que l'étude des créatures magiques était un sujet presque tabous, entre les règlementations magiques de plus en plus strictes et les récents événements qui donnaient mauvaise presse à toutes ces bestioles fantastiques n'aidait pas. Enfin, qui ne tente rien n'a rien, malgré tout, et donc elle tentait. Elle explorait la moindre tranche de livre avec une vive intention, mais pour le moment, le résultat n'était pas du tout concluant. Dans un soupir, elle feuilleta au hasard un ouvrage vaguement évocateur de son problème, une sorte d'abécédaire vieillot et peu documenté des plantes et animaux magiques utilisés en potion, quand son attention fut attiré vers l'entrée de la librairie, où une nouvelle venue de faire son apparition. Un léger sourire s'esquissa sur ses lèvres quand elle la reconnut. Elizabeth Adams, tiens donc.

-Elizabeth ! Tu n'es pas à Ilvermorny ? On t'a virée, finalement.

Elle était volontairement désagréable, bien sûr, juste pour le plaisir de la faire sortir de ses gonds, de la provoquer un peu. Elle savait bien qu'en période de vacances scolaires, la question ne se posait pas.





code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorciers
avatar
Messages : 28
Date d'inscription : 07/06/2018

Message#Sujet: Re: Le soupçon se crée lui-même des rivaux. [pv Elizabeth]   Mer 13 Juin - 14:33


Elle avait décidé de freiner un peu sur les préparatifs du mariage. Elle en avait assez d'avoir le sentiment de devoir s'occuper de tout toute seule. D'accord, elle avait accepté d'endosser une large partie des préparatifs, parce qu'elle estimait que c'était tout naturel, et qu'elle savait combien le travail d'Ethan pouvait être prenant, mais elle avait toujours pensé que, de son plein gré, Ethan s'investirait sans qu'elle ait besoin de lui dire quoi que ce soit. Manifestement, elle s'était trompée, et tout de suite, elle ne se sentait pas la motivation d'organiser un mariage alors qu'elle avait un peu le sentiment qu'elle était la seule à s'en soucier.

Alors, à la place, la jeune femme avait décidé de se concentrer sur ce sur quoi elle avait prise, à savoir ses cours. Elle était méticuleuse et organisée, elle avait déjà pas mal d'avance sur la préparation de ses cours, mais rien ne l'empêchait de les étoffer. A ce sujet, elle avait toujours mis du coeur à l'ouvrage, et d'autant plus dernièrement, alors qu'on se désintéressait de plus en plus de sa matière, qui par ailleurs était devenue complètement optionnelle...

C'était pour cette raison qu'elle avait décidé de se rendre dans cette petite librairie sorcière dans laquelle elle trouverait peut-être matière à étoffer son cours. Elle n'y croyait pas complètement, pour être honnête, mais ce genre d'activités avaient au moins le don de lui occuper l'esprit, ce qui n'était pas un moindre de luxe.

Mais ça n'allait être que de courte durée, en l'occurrence. Car comme le monde est toujours bien trop petit, malheureusement, il avait fallu qu'une autre ait l'idée de se rendre ici au même moment. Et c'était la dernière personne qu'elle avait envie de croiser, en l'occurrence. Milla Holloway. Elizabeth la détestait depuis si longtemps qu'elle ne comptait même plus. Et bien sûr, l'intérêt qu'elle portait à son fiancé n'avait rien arrangé du tout, loin de là.

Et comme si ça ne suffisait pas, Milla n'avait pas son pareil pour se montrer désagréable.


-Elizabeth ! Tu n'es pas à Ilvermorny ? On t'a virée, finalement.

Elizabeth leva les yeux au ciel. En présence de Milla, elle avait bien souvent le sentiment de retourner à a maternelle, dans la cour de récréation. Et elle ne valait peut-être pas mieux de son côté.

"Si tu avais la moindre idée de ce qu'est un travail honnête, tu connaîtrais la notion de vacances, toi aussi. Mais ça impliquerait de ta part de faire quelque chose de ta vie, pas vrai ?"

Ce dont Elizabeth avait envie de l'estimer incapable.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pègre
avatar
Messages : 105
Date d'inscription : 24/05/2018

Message#Sujet: Re: Le soupçon se crée lui-même des rivaux. [pv Elizabeth]   Mer 13 Juin - 19:11


Le soupçon se crée lui-même des rivaux.
M

illa ne saurait trop dire à quand remontait sa rivalité avec Elizabeth, elle était si ancienne à présent qu'on ne comptait plus, mais elle avait eu tendance à être ravivée depuis que son futur mari enquêtait sur elle. Avait-elle conscience, elle aussi, de l'ambiguïté de ce qui se tramait entre eux, même si Ethan lui-même ne l'assumait pas ? Elle avait bien envie de le croire, en tout cas, et cette pensée était loin de lui déplaire... Si cela rajoutait encore un peu plus de piment à leurs joutes verbales qui n'en manquaient déjà pas, elle n'allait certainement pas s'en plaindre. Elle s'amusait bien trop de tout ceci pour envisager vraiment de se le reprocher quoi qu'il en soit. Car oui, elle avait beau ne pas aimer Elizabeth, elle ne pouvait pas dire non plus que sa présence lui était insupportable, parce qu'elle aimait bien se prendre la tête avec elle, en vérité... Il faut dire que sa rivale ne manquait pas de repartie, aussi leurs petits combats faits de mots plus que de gestes pouvaient durer longtemps. En l'occurrence, la professeure n'avait pas mis longtemps à réagir, et brillamment, Milla allait lui reconnaître ça mais la parade était assez facile quand même. En tout cas, elle n'allait pas s'offusquer de s'entendre dire qu'elle ne faisait pas un travail honnête. Elle avait parfaitement conscience de ça, et ça ne la dérangeait pas du tout, au contraire, elle adorait oeuvrer dans la plus totale illégalité.

-Oh mais ne t'en fais pas
, dit-elle d'un ton qui ne manquait pas d'être provocant, tandis qu'elle la toisait avec ce regard pétillant qui avait tendance à la caractériser, j'ai une vie très chargée, en vérité, je n'ai pas le temps de m'ennuyer une seule seconde.

Elle laissait volontairement planer le doute sur ce que cela pouvait signifier, si elle parlait simplement de ses petits trafics illégaux (qui étaient assez chronophages, pour de vrai), ou si elle parlait de sa vie privée mouvementée. Dans un cas comme dans l'autre, elle était sûr que ça déplairait à son interlocutrice. Entre la revente sous le manteau de créatures protégées et ses petits flirts peut-être pas si innocents avec son futur mari, il y avait sûrement de quoi la faire sortir de ses gonds.

-Sinon, comment va Ethan ?

Question posée, pensait-elle, pile au bon moment. Et à dessein, cela va sans dire.



code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorciers
avatar
Messages : 28
Date d'inscription : 07/06/2018

Message#Sujet: Re: Le soupçon se crée lui-même des rivaux. [pv Elizabeth]   Lun 18 Juin - 13:38



-Oh mais ne t'en fais pas, en vérité, je n'ai pas le temps de m'ennuyer une seule seconde.


Elizabeth leva les yeux au ciel. En vérité, chacune des remarques de son interlocutrice avait le don de susciter en elle cette seule et unique réaction. Il n'y avait rien qu'elle sache supporter chez cette femme, à commencer par son absence de réserve, le ton provocateur qu'elle n'oubliait jamais d'employer, cette manière qu'elle avait, semble-t-il, de se foutre de tout.

Elle n'avait pas le temps de s'ennuyer, peut-être, mais absolument pas pour des bonnes raisons, selon les critères de la jeune femme en tout cas. Sa vie se résumait à de vils trafics qui n'avaient absolument rien de louables et qui mériteraient tous qu'elle finisse en prison, et le temps qu'il lui restait, elle le perdait à faire tout ce qu'il y a de plus indécent dans la nature humaine : à jouer les piliers de bar et à entraîner des hommes chez elle pour es parties de jambes en l'air dépravait.

Oui, Elizabeth maudissait et exécrait tout ce que pouvait bien incarner son interlocutrice, et cette dernière, loin d'éprouver la honte qu'il siérait à son attitude épouvantable. Si elle éprouvait un soupçon de dignité, elle se comporterait bien autrement, mais apparemment, elle avait renoncé à sa dignité à la naissance, et chaque mot qui s'échappait de ses lèvres équivalait à un affront sans nom.


-Sinon, comment va Ethan ?

Tenez, quand vous pensiez qu'elle avait atteint les sommets de l'indécence et du mauvais goût, voilà qu'elle en rajoutait une couche sans vergogne.

Elizabeth se sentit grincer des dents et serrer les poings malgré elle quand elle entendit son interlocutrice oser ainsi s'en prendre à son fiancé, l'évoquer avec tout ce que cela pouvait comprendre de sous-entendus auxquels elle n'avait aucune envie d'accorder du crédit... même si elle ne pouvait s'empêcher de le faire un peu quand même. Elizabeth craignait que Milla jette son dévolu sur Ethan, et Milla le savait pertinemment. A partir de là, elle s'amusait sûrement beaucoup à en jouer.

Il ne pouvait rien y avoir entre son fiancé et elle. Non, c'était absolument impossible... et peut-être pas si impossible en même temps ? Dans tous les cas, il détestait cette question, justement pour tout ce qu'elle ne saurait qu'impliquer.


"Comme à son habitude"
, rétorqua-t-elle. "Moins il te voit, mieux il se porte."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pègre
avatar
Messages : 105
Date d'inscription : 24/05/2018

Message#Sujet: Re: Le soupçon se crée lui-même des rivaux. [pv Elizabeth]   Lun 18 Juin - 20:28


Le soupçon se crée lui-même des rivaux.
M

illa et Elizabeth, c'était le jour et la nuit, le feu et la glace. Même en y mettant la meilleure volonté du monde, elles n'auraient pas été capables de s'entendre. Chacune possédait des armes imparables pour l'irriter l'autre, et puisque la seule chose qu'elles avaient en commun, c'était du répondant et une fierté certaine qui leur empêchait de se laisser marcher sur les pieds, leurs dialogues étaient rarement cordiaux. Et pour le coup, Milla pouvait bien reconnaître qu'elle n'avait pas mis très longtemps à lancer les hostilités. En même temps, pourquoi s'en priverait-elle ? Elle prenait un malin plaisir à sentir Elizabeth bouillonner intérieurement. La jeune femme était capable d'un imparable self-control (dont Milla devrait sans doute prendre de la graine), et son agacement ne se découvrait que dans de faibles indices, comme le fait que ses poings s'étaient serrés. Et puis, sa réplique parlait d'elle-même. Milla avait su qu'en abordant le sujet Ethan, elle toucherait un point sensible, et la situation lui donnait ostensiblement raison. Elizabeth n'était pas indifférente du tout, et ça se voyait. Elle était une femme qui avait peur que son fiancé lui échappe, et Milla était ravie de voir appréhender les choses ainsi.

Elizabeth était quelqu'un de sûre d'elle, si elle n'avait eu aucun doute concernant son couple, elle n'aurait même pas relevé sa remarque et aurait paré la situation avec orgueil et assurance. Là, ce n'était pas ce qu'elle faisait, là, elle lui laissait entendre qu'il y avait une faille, et cette perspective plaisait grandement à la jeune femme, à double titre. D'une part parce qu'elle adorait mettre Elizabeth en rogne (même si cette dernière devait bien le lui rendre), d'autre part parce que cette absence de confiance laissait peut-être entendre qu'il y avait anguille sous roche. Tout n'était sans doute pas rose au sein de leur petit couple parfait. Ethan échappait peut-être pour de vrai à Elizabeth. Et si c'était le cas, alors Milla était ravie. Parce que oui, elle pouvait bien plaisanter de tout cela, mais la vérité, c'est que ça ne la dérangerait pas de garder Ethan pour elle toute seule. En fait, elle n'attendait que ça, il faut bien le dire.

-Alors ça ne doit pas être la grande forme, en ce moment,
répondit Milla sans se démonter, avec tout ce qu'il fallait de sous-entendu. Tu lui transmettras tous mes voeux de rétablissement. Quoique je pourrais les lui donner en personne, en fait.



code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorciers
avatar
Messages : 28
Date d'inscription : 07/06/2018

Message#Sujet: Re: Le soupçon se crée lui-même des rivaux. [pv Elizabeth]   Mar 26 Juin - 14:04


-Alors ça ne doit pas être la grande forme, en ce moment.

Ou comment se prendre une claque mentale en pleine figure. Bien sûr, Elizabeth savait que son interlocutrice exagérait, qu'Ethan lui disait tout (normalement ?) et que si la jeune femme et son futur mari se voyaient si régulièrement, elle serait la première à le savoir.

C'est vrai qu'il n'avait pas l'air d'aller si bien que cela, en ce moment, mais ça n'avait aucun rapport avec elle (elle refusait que ce soit le cas, quitte à s'illusionner). C'était normal, il était sous tension, en ce moment. La préparation d'un mariage, c'est stressant, et elle le savait bien. Sans compter qu'il était sur une mission très importante pour le MACUSA, qui mettait ses nerfs à rude épreuve, c'était bien normal qu'il le prenne de cette manière. Milla essayait de s'incruster dans une équation où elle n'avait pas sa place, et ça agaçait profondément Elizabeth.

Elle ne devait pas se laisser atteindre par les paroles de son interlocutrice, mais c'était difficile de ne pas se sentir menacée quand une jeune femme belle et intelligente (il fallait bien qu'elle lui reconnaisse ça) déclarait ouvertement avoir des vues sur son fiancé et une relation plus proche que ce qu'elle devrait. Elle prenait réellement sur elle, mais elle voudrait avoir le même répondant que celui dont était trop facilement capable son interlocutrice. En même temps, c'était sans doute normal, cette femme mentait comme elle respirait.


Tu lui transmettras tous mes voeux de rétablissement. Quoique je pourrais les lui donner en personne, en fait.


Et elle continuait... Rien ne l'arrêtait, cette femme. C'était un supplice de parler avec elle et de supporter sa suffisance. Pourtant, Elizabeth devrait se sentir en position de supériorité. Des deux, c'était elle qui partageait sa vie avec Ethan, et c'était à elle qu'il allait dire "oui" pour la vie, pas à cette garce certes très joli, mais qui n'avait que ça pour elle.

La provocation était son arme, mais ça ne suffirait pas pour qu'elle lui vole Ethan. Il l'aimait elle, il le lui avait prouvé de bien assez de manières pour qu'elle n'ait aucun doute à ce sujet. Milla était jalouse, c'est tout.


"Tu penses vraiment que tu es irrésistible et que tous les hommes qui posent les yeux sur toi tombent immédiatement sous le charme, pas vrai ?" répliqua Elizabeth, cinglante. "L'intérêt qu'Ethan te porte est tout professionnel. Mais tu es visiblement trop stupide pour t'en rendre compte."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pègre
avatar
Messages : 105
Date d'inscription : 24/05/2018

Message#Sujet: Re: Le soupçon se crée lui-même des rivaux. [pv Elizabeth]   Mer 27 Juin - 18:40


Le soupçon se crée lui-même des rivaux.
M

illa afficha un grand sourire quand son interlocutrice, la considérant avec le plus grand mépris, fit part de l'égo surdimensionné qu'elle lui soupçonnait d'avoir. Disait-elle vrai ? Milla se croyait-elle réellement irrésistible ? Eh bien... pas loin. Elle était une belle femme, c'était un fait, et elle savait en jouer. Elle était une séductrice dans l'âme et elle savait en jouer, n'hésitait pas à le faire et surtout ne ressentait aucun scrupule à agir de cette manière, n'en déplaise à son interlocutrice. Elle avait, jusqu'ici, toujours su attirer les hommes sur lesquels elle avait des vues dans son lit, sans aucune exception, qu'ils soient libres ou non, mariés ou pas. Et pas de chance pour Elizabeth, c'était sur son fiancé qu'elle avait des vues. Et elle n'avait aucune intention de s'excuser pour cela, certainement pas, même. D'ailleurs, Ethan n'était pas comme tous les autres hommes qu'elle s'amusait à séduire, avec lui, c'était différent... Elle le ressentait. Elle n'avait pas seulement envie de l'attirer dans son lit, c'était dans sa vie tout entière qu'elle comptait l'attirer, et pour la peine, elle n'avait pas la moindre intention de laisser son interlocutrice prendre l'ascendant sur elle, de quelque manière que ce soit. Elle avait déjà avancé ses pions et ne s'en cachait pas. Elle avait bien l'intention de gagner la partie. Et cette petite joute verbale n'était jamais qu'une petite mise en bouche.

-C'est moi que tu traites de stupide ?
répliqua Milla en accueillant la réflexion d'Elizabeth avec un léger rire. C'est la meilleure. Tu es complètement aveugle... Ne me reproche pas de t'aider à ouvrir les yeux.

L'intérêt qu'Ethan lui portait serait tout professionnel... mon oeil ! Ca avait été le cas au début, certes, et Ethan pouvait peut-être essayer de s'en convaincre encore, mais leurs échanges étaient bien assez ambigus pour que Milla sache précisément de quoi il retournait. Alors non, il ne s'intéressait pas à elle pour le travail, il s'intéressait à elle parce qu'elle lui plaisait, point barre. Et leur histoire ne rimait plus à rien. Elle avait la "gentillesse" de le lui faire comprendre.

-Dis-moi, quand est-ce que tu as vraiment passé du temps avec ton "futur mari" pour la dernière fois ?



code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorciers
avatar
Messages : 28
Date d'inscription : 07/06/2018

Message#Sujet: Re: Le soupçon se crée lui-même des rivaux. [pv Elizabeth]   Lun 2 Juil - 11:41


-C'est moi que tu traites de stupide ?

La jeune femme jaugea son interlocutrice avec le plus grand mépris, ce qui devait servir de réponse en soi. Oui, c'était bel et bien elle qu'elle qualifiait de stupide, et elle était bien capable de lui attribuer toutes les autres tares de la terre encore tant elle cultivait à son encontre une animosité sans aucune borne. Oui, c'était bien elle qu'elle traitait de stupide.

Elle assumait totalement ses dires, même si elle savait pertinemment qu'ils tenaient d'une certaine mauvaise foi. Elle savait, en vérité, que Milla était bien loin d'être la dernière des idiotes. Dans le cas contraire, elle ne la considérerait pas comme une menace, car elle était convaincue que la personnalité importait plus que le physique aux yeux de son futur mari. Si elle était capable de considérer Milla comme une rivale, c'était justement parce qu'elle était beaucoup trop intelligente.

Mais ça ne l'empêcherait pas de se permettre de l'insulter gratuitement, puisque ça lui faisait du bien et qu'il lui fallait au moins ça pour garder un peu contenance et ne pas se laisser dominer verbalement par son interlocutrice.


C'est la meilleure. Tu es complètement aveugle... Ne me reproche pas de t'aider à ouvrir les yeux.

Des yeux qu'en cet instant, Elizabeth leva les yeux au ciel. Vraiment ? Encore un peu et elle aurait le culot de prétendre qu'elle ne voulait que rendre service à sa personne et à son couple. Non mais vraiment... Elle ne doutait de rien, cette fille.

Au fond, Elizabeth se demandait qui était la plus aveugle. Celle qui refusait de croire que son fiancé puisse la tromper ou celle qui pensait vraiment pouvoir mener Ethan à la tentation. C'était malheureusement Ethan qui déciderait de la manière dont cette histoire se conclurait, mais Elizabeth était confiance. D'ici quelques mois, c'était elle qui porterait son nom, après tout. Et non l'inverse.


-Dis-moi, quand est-ce que tu as vraiment passé du temps avec ton "futur mari" pour la dernière fois ?

Cette question faisait mal, parce qu'elle n'avait pas vraiment de réponse à donner... Cela faisait longtemps. Bien sûr, ils se voyaient tous les jours, mais dernièrement, Ethan n'était plus ou moins que de passage à l'appartement. Elle n'osait pas lui en vouloir : elle-même, après tout, pouvait ne pas être assez présente hors période de vacances scolaires. N'empêche que leurs moments d'échanges et de complicité lui manquaient.

"Je passe tout mon temps avec lui, c'est ce qu'on appelle la vie de couple. Mais j'imagine que tu ne connais pas ça, hein ?"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pègre
avatar
Messages : 105
Date d'inscription : 24/05/2018

Message#Sujet: Re: Le soupçon se crée lui-même des rivaux. [pv Elizabeth]   Lun 2 Juil - 19:26


Le soupçon se crée lui-même des rivaux.
M

illa adressa un regard peu convaincu mâtiné d'un sourire des plus sceptiques quand Elizabeth affirma que son futur mari passait tout son temps avec elle. Elle en doutait fortement. Si tel était le cas, où se trouvait-il, présentement ? En avait-elle seulement la moindre idée. Et tous ces soirs où elle l'avait vu traîner au Blind pig, pour les besoins d'une quelconque enquête, prétendait-il, il n'était de toute évidence pas blotti dans les bras de sa femme, pas vrai ? Sans compter tout le temps qu'il passait MACUSA. Non, on ne la lui faisait pas, Milla était convaincue de ce qu'elle avançait : Elizabeth était une femme négligemment. Et incessamment sous peu, elle serait une femme trompée... En tout cas, Milla l'espérait vraiment, car elle se languissait de posséder enfin Ethan, et ce n'était pas pour la satisfaction de dérober son homme à une personne qu'elle méprisait autant qu'Elizabeth Adams (même si, forcément, ce n'était pas anodin, ça avait forcément une certaine importance). Milla ne perdait rien de sa superbe, donc, car pour cette fois, les arguments de son interlocutrice ne l'atteignaient pas. Et pour cause, elle ne considérait pas qu'ils puissent être perçus comme valables. En tout cas pas par elle, c'est certain. Jamais par elle.

-Oh non, Merlin m'en préserve
, sourit Milla en balayant l'idée d'un revers de manche, comme si l'idée de pouvoir vivre en couple la révulsait. Si c'est pour avoir l'air aussi épanouie que toi, au bout du compte, je pense qu'il vaut mieux que je passe mon tour.

Elle n'était pas totalement sincère, en revanche. Elle ne se pensait pas capable de mener une vie de couple normale, à base de mièvrerie et surtout de routine (cette routine qui était en train de détruire totalement la relation entre Ethan et Elizabeth, pensait-elle). Vraiment, elle n'avait pas la moindre intention de mener une vie telle que celle de son interlocutrice. Elle ne lui enviait absolument pas sa vie, la seule chose qu'elle lui enviait, c'était son homme. Ce qui était déjà beaucoup. Car de ce point de vue-là, elle ne pourrait sans doute pas nier être jalouse, en effet. Elle voudrait que ce soit avec elle qu'Ethan passe ses nuits. Des nuits agitées, elle le promettait.



code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorciers
avatar
Messages : 28
Date d'inscription : 07/06/2018

Message#Sujet: Re: Le soupçon se crée lui-même des rivaux. [pv Elizabeth]   Mer 11 Juil - 11:42

-Oh non, Merlin m'en préserve. Si c'est pour avoir l'air aussi épanouie que toi, au bout du compte, je pense qu'il vaut mieux que je passe mon tour.

Les piques s'enchaînaient et l'accumulation de ces dernières devenait de plus en plus désagréable à supporter, mais Elizabeth prenait sur elle, gardait la tête froide. Elle savait pourquoi elle le faisait, en quel nom, et ce qu'elle recherchait précisément, et elle ne voulait pas lui faire le plaisir de perdre son sang-froid. Elle pouvait avoir de l'endurance à ce petit jeu de patience, et c'était bien là ce qu'elle avait l'intention de lui prouver.

Elizabeth refusait que Milla se permette de juger l'état de sa relation avec Ethan à l'heure actuelle. C'est vrai qu'en ce moment, ils étaient un peu moins épanouis qu'avant, mais il fallait l'imputer au stress de leurs emplois respectifs conjugué au comportement nocif de certains parasites comme celui de choix qu'elle avait sous les yeux, exactement.

Non, sa vie de couple restait heureuse et ce dès l'instant où ils s'étaient avoués leurs sentiments respectifs. Leur histoire était forte, leur histoire était belle. Et c'était ça, qui faisait vraiment enrager Milla, Elizabeth en était totalement sûre.

La jeune femme toisa son interlocutrice du regard avec un souverain mépris. Elle n'allait pas se laissait abattre pour autant. D'autant plus que le discours de Milla suintait la jalousie quoi qu'il en soit.

Elizabeth voulait donner raison à son interlocutrice sur un point (et un point seulement) : c'est vrai, elle n'était pas faite pour la vie de couple, et la jeune femme espérait bien qu'elle finirait vieille fille, sans personne pour s'intéresser à elle ni lui accorder le moindre intérêt.

Et elle comptait bien le lui rappeler, histoire que ça ne puisse pas lui échapper quoi qu'il en soit.


"Si vraiment ça ne t'intéresse pas, comme tu le prétends"
, répliqua Elizabeth sans se démonter. "Pourquoi est-ce que tu m'envies à ce point ? Avoue-le, tu rêverais d'être à ma place."

Et force de cette affirmation, Elizabeth se sentait gagner en assurance. Pourquoi se sentirait-elle menacée par cette fille, exactement ? Elle n'avait rien de spécial. Elle était très jolie, certes, et loin d'être bête, mais Elizabeth n'était pas en reste non plus, après tout, et si Ethan avait voulu d'une autre, il ne l'aurait pas demandée en mariage. Elle n'avait rien à craindre, et Milla, elle, ravalait simplement sa rage parce qu'elle ne pouvait pas avoir ce qu'elle voulait.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pègre
avatar
Messages : 105
Date d'inscription : 24/05/2018

Message#Sujet: Re: Le soupçon se crée lui-même des rivaux. [pv Elizabeth]   Mer 11 Juil - 18:52


Le soupçon se crée lui-même des rivaux.
C'

était véritablement agaçant que de devoir donner raison à Elizabeth, même en pensées, et pourtant, elle s'y trouvait bien contrainte, par la force des choses, car la jeune femme venait bel et bien d'appuyer sur un point sensible, que la jeune femme ne saurait que contredire en faisant preuve d'une immense mauvaise foi (ce qui ne la dérangeait pas outre mesure, c'était assez naturel et instinctif chez elle que d'en faire preuve, même si elle savait aussi se montrer terriblement franche quand la situation l'exigeait). Oui, elle avait raison, bien sûr qu'elle avait raison, au fond, Milla était bel et bien jalouse de son interlocutrice. Oh, pas de la vie bien proprette que cette dernière menait, certainement pas (il ne faudrait pas abuser non plus), mais de sa relation avec Ethan... encore que non, elle ne lui enviait pas sa relation avec Ethan, parce qu'au vu du petit jeu qui s'était instauré entre elle et l'Auror, il était assez évident que le temps avait étiolé cette relation, petit à petit. Mais elle lui enviait tout ce que cette relation impliquait : le fait qu'elle pouvait s'endormir dans les bras du jeune homme tous les jours et se réveiller dans ces même bras tous les matins, le fait qu'elle pouvait partager des moments du quotidien avec elle, le fait qu'elle porterait peut-être un jour son nom...

Oui, par Merlin, elle était jalouse, parce que plus le temps passait, plus Ethan et elle se tournaient autour, plus elle s'attachait à lui. Ce n'était pas juste un petit jeu de séduction. Peut-être qu'Ethan avait représenté un challenge chez elle, au début, elle ne pouvait pas dire le contraire, mais depuis, les choses avaient tout de même bien changé. Il était beau, ça ça n'avait pas changé, et c'était ça qui l'avait attirée d'abord, mais il avait beaucoup d'autres qualités (en plus de défauts qu'elle trouvait tout autant attirés), et plus elle les découvrait, plus elle les imaginait compatibles. Pis encore, elle commençait à se dire qu'ils pourraient bien être faits l'un pour l'autre, tous les deux. Et forcément, Elizabeth détonnait dans le décor. D'autant plus qu'il n'était pas aussi simple qu'elle le voudrait de le dégager du paysage, en dépit de tous ses efforts.

-Tu m'as percée à jour,
fit-elle mine d'ironiser. Tu transpires la joie de vivre et l'épanouissement. Comment est-ce que je pourrais ne pas t'envier ?



code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorciers
avatar
Messages : 28
Date d'inscription : 07/06/2018

Message#Sujet: Re: Le soupçon se crée lui-même des rivaux. [pv Elizabeth]   Lun 16 Juil - 12:46



-Tu m'as percée à jour.


Milla avait beau utiliser le ton le plus ironique possible (et c'était un talent on dirait naturel, chez elle... cette femme était définitivement insupportable), Elizabeth voulait croire qu'elle avait quand même réussi à toucher un point sensible. Il était évident que Milla était au moins partie jalouse d'elle, rien d'autre ne serait mieux expliquer la rivalité qui s'était imposée entre elles au fil du temps.

Si vraiment, ce qui l'intéressait n'était qu'Ethan, et dans une commune mesure, elle aurait reconnu perdre son temps et serait passée à autre chose, mais elle insistait. Parce qu'elle voulait ce qu'elle avait, tout simplement. Et Elizabeth comptait bien faire tout son possible et encore au-delà pour qu'elle ne l'obtienne jamais.

Alors oui, elle ne savait pas tout de ce qui se passait dans l'esprit dérangé de Milla Holloway, mais elle pensait en avoir un aperçu qui n'était pas si incorrect que cela, n'en déplaise à la principale concernée qui rêvait certainement de conserver sa superbe sans personne pour remettre son attitude et ses choix en question. Pas de chance, Elizabeth n'avait pas l'intention de la laisser faire. La jeune femme était tout à fait capable de se battre au nom de ce qu'elle voulait. Et au nom de ce qu'elle avait. Ethan était son homme, et elle ne laisserait personne le lui prendre, jamais, quoi qu'il advienne.


Tu transpires la joie de vivre et l'épanouissement. Comment est-ce que je pourrais ne pas t'envier ?
Elizabeth ne put s'en empêcher, cette fois, et leva les yeux au ciel. Ce faisant, elle donnait peut-être satisfaction à son interlocutrice, mais ça lui était bien égal, elle était lasse de ces remarques sur sa vie qui serait soi-disant monotone et peu épanouie.

C'est vrai qu'en ce moment, certaines tensions avaient trouvé leur place au sein du foyer, mais nul n'était à blâmer. Le quotidien, voilà ce qui leur arrivait, et si Milla était capable, elle, d'avoir une vie normale et équilibrée, elle saurait ce qu'il en est, et cesserait d'imaginer que son existence à elle était l'exemple au suivre alors que, au fond, elle était sûrement malheureuse comme les pierres.


"Crois-moi, je suis heureuse. Mais je n'ai pas la stupidité de croire que la vie est un champ de rose parsemé d'arc-en-ciel. Je suis lucide et équilibrée, c'est la différence entre toi et moi."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pègre
avatar
Messages : 105
Date d'inscription : 24/05/2018

Message#Sujet: Re: Le soupçon se crée lui-même des rivaux. [pv Elizabeth]   Lun 16 Juil - 21:21


Le soupçon se crée lui-même des rivaux.
E

lizabeth affirmait qu'elle était heureuse. Il se pouvait bien que ce soit vrai, qu'elle ne prétende rien, mais Milla en doutait fortement... Ou bien n'avaient-elles pas la même notion du bonheur. Il n'y avait rien dans la vie d'Elizabeth que Milla lui enviait, si ce n'est bien sûr son futur mari (ce qui était déjà beaucoup trop, malheureusement). Elle manquait de cette aspiration à la liberté qui devrait pourtant faire le sel de toute existence. Elle avait tout décidé d'avance, sa vie était réglée comme du papier à musique, et elle semblait déplorer que quoi que ce soit puisse différer de ses plans. Milla serait bien incapable de vivre de cette manière. Elle avait besoin qu'aucun jour ne ressemble au précédent. Elle a besoin d'être constamment surprise... Pour elle, la vie d'Elizabeth était synonyme d'ennui. Elle appelait ça être lucide et équilibrée... à choisir, Milla préférait être l'inverse de ce qu'était Elizabeth : instable et déséquilibrée. La jeune femme était au moins sûre d'une chose : les deux femmes ne jouaient absolument pas dans la même catégorie. Ce qui était plutôt rassurant, car Ethan ne quitterait sans doute pas sa femme pour une femme qui serait sa copie conforme.

-La vie, c'est ce qu'on en fait, Elizabeth,
répondit-elle simplement, en toute décontraction. Tu as décidé de te contenter de la médiocrité, c'est ton choix, tu as décidé d'anticiper le moindre de tes faits et gestes, c'est comme tu veux. Mais c'est le genre de vie dont je ne me contenterais jamais. Et je doute que ton fiancé s'en contente encore longtemps.

Elle jouait carte sur table, mais ce n'était pas comme si elle apprenait grand-chose à son interlocutrice, depuis le temps, cette dernière savait bien qu'elle n'était pas insensible au charme de son fiancé. La preuve, c'est qu'elle se méfiait. Là, la différence, c'était qu'elle n'essayait même pas de s'en cacher. Elle se parlait comme à des rivales depuis plusieurs longues minutes, déjà, alors autant s'afficher directement comme telle. Le combat serait plus loyal... Et Milla se permettrait d'utiliser des armes qui exigeaient d'afficher son jeu sans se cacher. entre elles, il n'y aurait pas de pitié, et elle aimait cette idée, à la vérité.




code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorciers
avatar
Messages : 28
Date d'inscription : 07/06/2018

Message#Sujet: Re: Le soupçon se crée lui-même des rivaux. [pv Elizabeth]   Mer 25 Juil - 10:28

-La vie, c'est ce qu'on en fait, Elizabeth.


Oh, mais Elizabeth n'avait jamais pensé le contraire, en ce qui la concernait ! Elle était entièrement du même avis, elle considérait bel et bien qu'il ne fallait pas attendre que la vie vous distribue les meilleures cartes pour jouer en toute sérénité, elle ne croyait pas en la fatalité, et elle luttait contre le déterminisme.

Mais il y avait une différence entre gérer sa vie pour qu'elle soit la meilleure possible et en faire n'importe quoi sous prétexte qu'on en avait qu'une seule. C'était justement parce qu'elle n'en avait qu'une seule qu'Elizabeth la gérait si consciencieusement.

Mais à quoi bon chercher à expliquer tout cela à son interlocutrice. Il était absolument évident qu'elle n'était tout simplement pas capable de comprendre tout ça. Elle menait une vie de criminelle, et elle osait penser que c'était la meilleure attitude à adopter, ce qui était évidemment absurde. Jamais Elizabeth ne rentrerait pour sa part dans cette sorte de petit jeu malsain qui ne vous garantissait que des plaisirs fugaces.

Tu as décidé de te contenter de la médiocrité, c'est ton choix, tu as décidé d'anticiper le moindre de tes faits et gestes, c'est comme tu veux. Mais c'est le genre de vie dont je ne me contenterais jamais. Et je doute que ton fiancé s'en contente encore longtemps.

Mais pour qui se prenait-elle ? Ethan et Elizabeth se connaissaient depuis toujours, ils se connaissaient par coeur, ce n'était clairement pas Milla qui allait lui faire la leçon sur ce que son futur mari pouvait bien vouloir ou attendre de la vie. Milla s'en état peut-être fait sa propre image, parce qu'elle avait vu en lui l'Auror, le caméléon qui sait s'adapter à son milieu pour dégoter plus facilement les informations qui l'intéressent, mais Ethan au quotidien était un homme simple, un homme amoureux d'elle, qui plus est, et qui n'avait que faire des petites pestes provocantes comme son interlocutrice...

N'est-ce pas ? Mais à quoi bon lui répondre encore ? C'était afficher une certaine faiblesse, peut-être même donner satisfaction à Milla. Hors de question.

Elle poussa un soupir agacé.


"Bon, je crois définitivement que tu m'as fait perdre suffisamment de temps comme ça avec tes idioties." Elle la toisa avec mépris. "Maintenant, si tu veux bien m'excuser, j'ai mieux à faire."

Et elle tourna les talons. Peut-être une façon de prendre la fuite, mais tant pis.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: Le soupçon se crée lui-même des rivaux. [pv Elizabeth]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le soupçon se crée lui-même des rivaux. [pv Elizabeth]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'erreur de nos soupçons est souvent sans retour. (Manon)
» un nouveau succes pour forum haiti .Ole!
» Entre soupçons et certitudes
» Faussement dangeureuse, réellement tendre... Ou l'inverse ? (PV Clause)
» Vaut-il mieux être trompé ou avoir des soupçons ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Where to find them :: Welcome to the wizarding world :: Brooklyn-