AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Encore un Dumbeldore? [feat : Aberforth]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Sorciers
avatar
Messages : 215
Date d'inscription : 25/12/2017
Age du joueur : 32

Message#Sujet: Encore un Dumbeldore? [feat : Aberforth]   Dim 17 Juin - 17:08


Elsa sortait de son petit appartement pour se rendre dans les petits commerçants pour faire le plein d'aliments et produits divers. Il y avait notamment à la droguerie, qu'elle souhaitait se rendre, à la boulangerie, et l'épicerie. Et peut-être un tour au marché, qu'elle savait qu'il se faisait tous les jours, sauf le dimanche. La plupart des no-maj étant à l'église, n'ouvraient pas leurs boutiques. Elle marchait dans la rue, quand de loin, elle repéra le professeur Dumbledore, sachant qu'il se trouvait lui aussi à New York, et lors de sa visite elle avait été surprise de le voir, elle ne voulait pas faire la même erreur.
"Professeur Dumbledore" fit-elle un peu fort en marchant assez vite vers la silhouette, sauf qu'arriver à sa hauteur, croisant son regard, elle sut qu'il y avait un truc qui clochait. Bien que lui ressemblant fortement, ce n'était pas lui. Décidément, elle n'avait pas de chance, quand c'était lui, elle ne le reconnaissait pas, et quand elle croyait le reconnaître ce n'était pas lui.

"Désolée je vous est pris pour quelqu'un d'autre" dit Elsa vraiment confuse de cette méprise. Il y avait quand même une trés forte ressemblance entre les deux hommes. Cela devait être son souci ou quelque chose dans ce genre là. La jeune femme ne pensa pas tout de suite au frère de son ancien professeur, le barman de Pré-au-lard, d'autant plus qu'elle n'avait jamais fait le rapprochement entre les deux hommes, et qu'elle avait découvert leur lien de famille que quelques semaines avant la fin de ses études. Elle avait essayé de faire attention au barman, mais bizarrement elle ne l'avait pas revu.
"Je sais que c'est bizarre de vous demander ça... mais est-ce que par hasard, vous serez de la famille d'Albus Dumbledore?" demanda Elsa un peu sur la réserve de se faire rembarrer, et aussi d'avoir tort.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorciers
avatar
Messages : 142
Date d'inscription : 04/06/2018

Message#Sujet: Re: Encore un Dumbeldore? [feat : Aberforth]   Lun 18 Juin - 18:26


Encore un Dumbeldore ?
L

es retrouvailles entre les deux frères Dumbledore n'avaient pas été des plus simples, mais le barman n'attendait pas autre chose de ce moment... En fait, tout bien considéré, il s'était sans doute mieux passé que ce qui aurait pu aisément se produire. Après tout, Albus s'en était sorti sans oeil au beurre noir et sans une deuxième fracture au nez, l'un dans l'autre, il pouvait s'estimer chanceux. Cette étape passée, Aberforth savait malgré tout qu'il était loin d'être au bout de ses peines encore et qu'il lui faudrait jouer de patience avant de pouvoir retrouver à nouveau le sol britannique. Il avait déterminé les différentes étapes de son séjour, et aucun d'elles n'impliquait la moindre minute grapillée pour faire du tourisme ou quoi que ce soit de plus inutile et chronophage encore. Malgré tout, il fallait bien se satisfaire à certains moments de quelques considérations pragmatiques. Et c'était pour cette raison qu'il parcourait les rues de New York, afin d'acheter le strict minimum pour se nourrir, sachant qu'il avait quitté l'Angleterre avec trois fois rien, dans la plus totale précipitation. Alors qu'il parcourait les rues de Brooklyn, une voix féminine s'éleva.

Aberforth se figea. Malheureusement, il ne pouvait pas dire que l'épisode était anecdotique. C'était assez fréquent, qu'on le confonde avec son frère. Même s'ils n'étaient pas le reflet l'un de l'autre, ils ne pouvaient clairement pas dissimuler leur lien de parenté (à moins de faire usage de polynectar, mais parlons sans tricher), et visiblement, celui-ci avait paru flagrant à cette jeune fille puisque, sitôt qu'elle eut compris son erreur, elle lui demanda tout de même si il avait un rapport avec Albus. Aberforth ne se rappelait plus avoir déjà croisé cette fille. Comme la plupart de ceux qui allaient et venaient dans la taverne où il était barman, il ne lui avait accordé, si elle s'y était aventurée, qu'un intérêt limitée et l'avait oubliée aussitôt qu'elle en était partie, mais elle semblait en tout cas très bien connaître son frère. Sans doute une ancienne élève, s'il se fiait à son jeune âge et à son accent, c'était bien sa veine, il n'avait pas de temps à perdre avec ça... Et au demeurant, ce n'était jamais un plaisir pour lui que de voir son image associée à celle de son assassin de frère, qui avait si bien su redorer son blason depuis.

-Nous avions des parents en commun,
se contenta-t-il de répondre laconiquement, et d'un ton qui laissait clairement entendre que la question lui déplaisant.




code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorciers
avatar
Messages : 215
Date d'inscription : 25/12/2017
Age du joueur : 32

Message#Sujet: Re: Encore un Dumbeldore? [feat : Aberforth]   Dim 24 Juin - 16:45


Elsa fit un sourire en attendant la réponse, mais le ton employait par ce "Dumbledore" en exprimait bien plus que sa réponse bref. Le sourire de la jeune femme disparu, et se dit qu'elle ferait mieux de passer son chemin et de lui souhaiter pleins de bonnes choses, et d'espérer ne plus recroiser son chemin. Il n'avait pas été impolie, au contraire, vu son ton, Elsa le trouvait assez aimable pour répondre à sa question sans la rembarrer. La jeune femme hocha la tête, et se demandait comment elle allait pouvoir prendre congé, sans être impolie.
"Vous êtes le barman de Pré-au-lard?" demanda malgré tout Elsa, pour être sûre de ne pas se tromper, si c'était le cas, alors elle faisait face au frère de son ancien professeur, et on peut dire qu'il ne semblait pas le porter dans son cœur. Il devait sans doute être possible de faire connaissance avec cet homme, sans forcément parlé de son frère. Avec Langdon, elle commençait à avoir une expérience des gens qui ne veulent pas qu'on leur parle de leur famille.

"J'y suis allée plusieurs fois avec mes camarades pendant mes études à Poudlard" fit Elsa avec le sourire, histoire de dire quelque chose. Elle aurait bien ajouté qu'elle n'avait pas fait le rapprochement entre son professeur et le barman, mais elle ne le fit pas. Aprés tout, il ne semblait pas apprécié qu'on parle de son frère, inutile d'en rajouter une couche.
"Et quel est votre nom?" demanda Elsa avec un regard curieux sur le personnage, elle avait envie d'en savoir plus sur lui, un peu parce qu'il était le frère de son ancien professeur, mais aussi pour lui. En fait, elle ne savait pas si sa curiosité était motivée par son lien avec Dumbledore ou simplement de la curiosité, qu'elle avait de connaître les gens et les choses avec le métier auquel elle se destine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorciers
avatar
Messages : 142
Date d'inscription : 04/06/2018

Message#Sujet: Re: Encore un Dumbeldore? [feat : Aberforth]   Lun 25 Juin - 17:41


Encore un Dumbeldore ?
C'

est sûr, Elsa ne recevait pas le plus chaleureux des accueils de la part d'Aberforth, mais elle n'avait pas besoin d'en prendre ombrage ni de le prendre personnellement, Aberforth n'était avenant et aimable avec personne et encore moins quand, d'entrée de jeu, on parlait de son frère. Forcément, pour quiconque pensait connaître le "professeur" Dumbledore, difficile de s'imaginer qu'être confondu avec Albus puisse paraître en quoi que ce soit insultant. Mais au regard du barman, ça l'était bel et bien, et il ne demandait pas à ce qu'on le comprenne. En fait, il demandait juste à ce qu'on lui foute la paix.

Ce qui, manifestement, n'était pas pour tout de suite, puisque la demoiselle (qui aurait tout à fait pu se dérober sans demander son reste - honnêtement, ça lui serait égal, il ne s'embêtait pas avec ce genre de considérations, au contraire, il avait une préférence pour les personnes "impolies", elles avaient souvent le mérite d'être honnêtes) l'interrogea, prolongeant donc cette conversation improvisée et singulière, lui demandant s'il était le barman de Pré-au-Lard. Non pas qu'il y ait un seul bar ni un seul barman à Pré-au-Lard, mais il s'était compris. Il hocha la tête en réponse à cette question, même si cette conversation était sûrement inutile. Pas à cause d'Elsa, mais parce que Aberforth était aussi aimable qu'une porte de prison. Elle précisa qu'il lui arrivait d'aller à la tête de sanglier quand elle était encore étudiante à Poudlard. Grand bien lui fasse... même si généralement, le rendez-vous des étudiants, c'était plutôt les Trois-Balais, et pour d'excellentes raisons, on ne va pas se le cacher. Il l'avait donc déjà bel et bien croisée à Pré-au-Lard. C'était sans doute le seul point commun qu'ils se trouveraient jamais dans l'affaire.

-Aberforth,
consentit-il à se présenter, même si ce n'était pas forcément nécessaire ni utile. A croire qu'il s'ennuyait. Ou juste qu'il était trop curieux. Pourquoi la moitié de la communauté sorcière de Grande-Bretagne avait-elle décidé de se réunir à New York ? Honnêtement, ça commençait à faire trop de monde pour qu'il croie à une coïncidence. Même si en l'occurrence, c'en était effectivement une. Vous êtes bien loin de chez vous, observa-t-il alors, ce qui était une manière de lui demander ce qu'elle faisait là.




code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorciers
avatar
Messages : 215
Date d'inscription : 25/12/2017
Age du joueur : 32

Message#Sujet: Re: Encore un Dumbeldore? [feat : Aberforth]   Sam 30 Juin - 14:00


Elsa sourit, elle ne savait pas trop quoi dire à cet homme, elle ne le connaissait pas vraiment, et le prendre pour son frère ne l'avait pas vraiment rendu aimable, et et il n'était pas facile d'approche. Le ton dur qu'il avait employé pour évoquer des parents en commun avec le professeur Dumbledore, n'était guère... fraternel. Enfin Elsa ne pouvait pas savoir si c'était courant ce genre de choses entre frères, ou même entre sœurs, vu qu'elle était fille unique. Mis Langdon et son frère n'étaient pas trés trés proches, Théseus et Newt, il n'y avait pas autant d’animosité entre eux, qu'entre Aberforth et le professeur, mais elles avaient tout de même senti qu'ils n'étaient pas super proches non plus. Et maintenant les deux Dumbledore. Elsa se dit que ce n'était pas plus mal d'être fille unique, si c'est pour avoir un frère ou une sœur qu'on déteste, ou qui nous déteste.

Aberforth lui fit une remarque, et cela encouragea Elsa à se dire qu'il y avait peut-être moyen de perler avec cet homme, de pouvoir casser la coquille réfractaire dont il s'entourait. Elle se demandait si il gagnait à être connu, ou si il valait mieux passer son chemin. Elle n'hésita pourtant pas trés longtemps, car la jeune femme aime beaucoup faire tout un tas de rencontres, de connaître les gens.

"Oh, je suis en voyage, je fais le tour du monde. Et vous, pourquoi vous vous trouver à New York?" demanda Elsa avec le sourire. Elle ne savait pas que la présence du barman de Pré-au-lard n'était pas aussi réjouissante qu'un voyage autour du monde. Elsa avait pourtant commencer une enquête, des recherches qui étaient proches de celle d'Aberforth, sans le savoir. Elle espérait toutefois qu'il accepterait de lui répondre, et de continuer ainsi cette discussion, même si elle avait commencé un peu durement, il était sans doute possible d'apaiser les choses. Et peut-être que les deux comparses deviennent un peu plus proches.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorciers
avatar
Messages : 142
Date d'inscription : 04/06/2018

Message#Sujet: Re: Encore un Dumbeldore? [feat : Aberforth]   Lun 2 Juil - 18:37


Encore un Dumbledore ?
T

out naturellement, et comme si c'était ce qu'il y a de plus normal pour une jeune femme de son âge (ou pour une femme tout court, d'ailleurs, la liberté qui leur était accordée avait tendance à être limitée, même s'il y avait toujours de belles exceptions, en attestait la nomination d'une femme présidente à la tête du MACUSA - et à ce sujet, soyons clair, Aberforth n'avait pas la moindre opinion, on pouvait même dire qu'il s'en foutait complètement), elle lui apprit qu'elle faisait un tour du monde. Ben mon vieux, ses parents devaient avoir les moyens. Toute jeune qu'elle était, elle ne gagnait sans doute pas des mille et des cents, surtout si elle préférait au dur labeur ces fameux voyages supposés forgés la jeunesse, et sur lesquels Aberforth ne portait pas le plus tendre regard. Et pour cause, Aberforth estimait que le travail était une nécessité, et s'en sortir par ses propres moyens plus encore. Il faut dire qu'il avait dû s'épargner très tôt le soutien aussi bien moral que financier de ses parents, cela aidait.. et c'était ce qui l'avait encouragé à accepter le premier travail qu'il avait su obtenir, si peu valorisant pouvait-il sembler.

Mais bon, elle pouvait bien faire ce qu'elle voulait, ça ne le regardait pas. A moins qu'elle ne mente, bien sûr, et dans ce cas, c'était une autre paire de manches. Si elle était concernée, de près ou de loin, par ce qui l'avait mené ici, il faudrait qu'il le découvre, d'une manière ou d'une autre. Mais il allait lui laisser le bénéfice du doute pour le moment, il pourrait toujours y revenir si quoi que ce soit dans ses paroles ou dans son attitude devait sembler suspect, ce pouvait toujours arriver.

-J'ai... de vieilles histoires à régler. Des histoires de famille, on va dire.

Même si ça allait bien au-delà de ça, bien sûr. Ceci dit, si Aberforth n'avait pas su que son frère avait l'intention de se rendre à New York, il n'aurait pas fait le déplacement, même si l'affaire avait bien plus d'importance que leurs simples querelles fraternelles.

-Vous êtes ici depuis combien de temps ?

Peut-être avait-elle vu ou entendu certaines choses, et dans ce cas, il semblait nécessaire qu'il en tire son parti. Mais il s'avançait sans doute trop à ce sujet.




code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorciers
avatar
Messages : 215
Date d'inscription : 25/12/2017
Age du joueur : 32

Message#Sujet: Re: Encore un Dumbeldore? [feat : Aberforth]   Sam 7 Juil - 15:14


La réponse d'Aberforth lui fit comprendre qu'il ne souhaitait pas en parler, la plupart du temps quand les gens évoquent des histoires de familles avec des inconnus, c'est une façon polie de leur dire que ce sont des histoires qui ne les regardent pas. Elsa comprenait et acceptait cette volonté de ne rien dire, mais en réalité cela ne faisait qu’attiser son envie d'en savoir plus sur le sujet. Est-ce que cela avait un rapport avec son frère, sans doute, mais la jeune fille n'osait pas encore poser des questions trop directes et trop franches, mais plutôt amener le sorcier en lui en parler naturellement. Il demanda donc à son tour depuis quand elle se trouvait dans la région, cela faisait maintenant quelques mois qu'elle se promenait dans les rues de New York. Elle n'avait pas encore l'impression d'avoir tout vu, et elle avait encore une histoire à démêler avec Langdon, les fidèles de la ligues de Salem, la famille Barebone et aussi le frère de Théseus. Elle ne savait pas encore que tous ces choses étaient plus ou moins liées de même que la présence des deux frères Dumbledore.

"Je suis à New York depuis quelques mois. J'habite dans Brooklyn. Je suis venue faire le marché" fit Elsa pour expliquer un peu tout, en continuant de sourire. "Et vous? Depuis quand êtes-vous à New York? ça change beaucoup de Pré-au-lard, ou même de Londres" demanda Elsa, la jeune fille avec le sourire, elle espérait que la première approche un peu bancale de la jeune femme en l'appelant Professeur Dumbledore était oublié. Elle avait envie maintenant de découvrir le sorcier, mais pas uniquement parce qu'il était le frère de son ancien professeur. Il semblait pour le moment intéressant à connaître, et elle espérait le découvrir, et apprendre le connaître, et l'appréciait de plus en plus. Elsa aimait rencontrer des nouvelles personnes, jusque là, mise à part Mary Lou Barebone, elle n'avait jamais rencontré une personne qu'elle n'appréciait pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorciers
avatar
Messages : 142
Date d'inscription : 04/06/2018

Message#Sujet: Re: Encore un Dumbeldore? [feat : Aberforth]   Lun 9 Juil - 18:11


Encore un Dumbledore ?
L

a jeune femme vivait donc à New York depuis quelques mois (une information qui n'avait rien de très précise, mais toute réponse qui laissait entendre "plus d'un mois" était bonne à prendre dans les circonstances actuelles). Quelques mois, ce n'est pas grand-chose à l'échelle d'une vie, mais c'était bien assez quoi qu'il en soit dans le cas qui intéressait réellement le barman. Si elle était là depuis quelques mois, cela signifiait qu'elle était déjà à New York quand les premiers événements suspects avaient été signalés, et bien avant que Newt Scamander s'y retrouve à son tour. Bien, très bien, il y aurait donc peut-être quelque chose à tirer de cette rencontre qui n'avait certes pas commencé sur des chapeaux de roue.

Même si Elsa se méprenait manifestement et semblait avoir le sentiment que, pour la peine, Aberforth avait réellement envie de faire la conversation. Loin de là. Il se fichait bien de savoir dans quel quartier de la ville elle pourrait bien résider (encore que, selon, l'information pouvait tout de même être significative, car elle aurait assisté de plus ou moins près aux événements qui le préoccupaient), et il se fichait plus encore de savoir si elle avait acheté des carottes ou des rutabagas au marché. Aucune enfance là-derrière, c'était seulement dans la nature de l'asocial en chef qu'il était (ce qui semblait parfaitement contradictoire avec son travail de barman, mais ceux qui se rendaient spécifiquement à la Tête de sanglier et non aux Trois Balais avaient généralement mieux à faire que de papoter avec le type bougon du comptoir). Quand elle lui retourna la question, il eut décidément le sentiment que la miss espérait tailler le bout de gras avec lui. Pas de chance, si elle voulait vraiment une conversation en apparence légère et dérisoire, ce n'était certainement pas vers lui qu'il fallait se tourner. Son frère serait bien plus à même de faire le boulot, ça c'est sûr. Mais bon, il allait tout de même prendre la peine de lui répondre, s'il voulait que cette conversation ne soit pas totalement stérile non plus. On ne sait jamais, elle pouvait bel et bien avoir des choses à lui dire et à lui apprendre.

-Je suis arrivé il y a quelques jours et je ne suis pas vraiment là pour faire du tourisme.

Oui, il y avait un milliard de différences entre ici et là-bas, et il pourrait prendre le temps de s'en étonner, extasier, offusquer, qu'importe, mais non, il décidait qu'il s'en fichait.

-Vous qui êtes là depuis un moment, vous devez avoir une opinion sur ce qui se passe en ville en ce moment, pas vrai ?





code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorciers
avatar
Messages : 215
Date d'inscription : 25/12/2017
Age du joueur : 32

Message#Sujet: Re: Encore un Dumbeldore? [feat : Aberforth]   Mar 24 Juil - 22:23


Elsa se trouvait en face du frère de son ancien professeur. Elle avait l'impression de le connaître depuis longtemps, peut-être à cause de sa ressemblance avec le professeur Dumbledore, et en même temps elle savait qu'elle ne le connaissait pas du tout, c'était une impression un peu étrange. Elle hocha la tête en faisant un sourire, elle n'était pas là non plus pour faire du tourisme et en même temps, c'était la raison principal de son voyage autour du monde. Faire du tourisme, découvrir les lieux magiques, (pas uniquement dans le sens du terme sorciers, mais plus extraordinaire pour tout le monde), faire la rencontre d'autres personnes, n'est-ce-pas la définition exacte du tourisme. Mais elle voulait en même temps en faire des articles pour le faire connaître aux autres, donner envie aux gens de faire les voyages aussi afin de découvrir tout ça eux-mêmes.

Aberforth demanda à Elsa, ce qu'elle pensait des choses qui se produisaient dans la ville. Elle ne savait pas très bien quoi répondre face à ça. Devait-elle dire ce qu'elle pensait vraiment au fond, ou rester vague dans ses explications. C'était la première idée qu'elle avait en tête, mais peut-être à cause de cette impression de le connaître, de voir le professeur au travers de lui, ce qui n'était sans doute pas très correcte vis à vis de lui.

"Oui, je pense que ... un fanatique de Grindelwald tente de semer le chaos entre les moldus et les sorciers. A travers notamment des attaques magiques, et un groupe appelé les fidèles de la Salem, des moldus qui chassent les sorciers." fit Elsa. Elle fit un petit sourire un peu confuse, elle ne savait pas si elle devait continuer de parler ou pas. La jeune femme se tut et regarda Aberforth, et là il ne ressemblait plus au professeur (enfin c'était son impression) et regretta d'en avoir trop dit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorciers
avatar
Messages : 142
Date d'inscription : 04/06/2018

Message#Sujet: Re: Encore un Dumbeldore? [feat : Aberforth]   Mer 25 Juil - 22:50


Encore un Dumbledore ?
Q

uand Aberforth avait demandé à sa jeune interlocutrice comment elle interprétait la situation actuelle, il ne s'attendait absolument pas à ce que la jeune femme ait une opinion à ce point précise sur la question. La jeune femme semblait avoir vraiment cogité sur la question, et au fond, de la sorte, elle gagnait des points, d'autant qu'il avait tendance à penser qu'elle n'était pas loin de la vérité avec ce qu'elle avançait. En effet, il pensait qu'il y avait des partisans de Grindelwald, si ce n'est Grindelwald lui-même derrière tout cela (même si l'obscurial qui faisait vraiment tout ses dégâts n'était pas encore sous le joug du mage noir, ou du moins Aberforth estimait-il qu'il ne l'était pas, mais qu'on cherchait à le garder sous sa coupe - et il estimait que Albus n'était pas étranger du tout à toutes ces affaires). Il n'avait pas envisagé de faire le lien avec les Fidèles de Salem, en revanche, qu'il avait observé davantage comme un organisme indépendant. Ceci dit, elle marquait un point, effectivement, il était très probable que l'on se soit intéressé aux fidèles de Salem. Ces moldus étaient du pain béni pour des mages noirs qui cherchaient à lever le secret magique international.

-Un fanatique de Grindelwald, dis-tu?
Pour plus de commodité, il avait abandonné le vouvoiement. Elle était bien trop jeune de toute manière pour qu'il ne cède pas à la tentation de la tutoyer. Et qu'est-ce qui te fait penser tout ça ? demanda-t-il, véritablement intéressé par ses explications. Pour qu'elle décide ainsi d'exposer ses théories au premier venu (même si elle le connaissait de vue et par l'intermédiaire de son frère), c'est qu'elle devait les avoir longuement potassées, qu'elle devait avoir une réelle opinion sur la queston qui dépassait le stade la supposition simple et naïve.

Il n'avait pas été motivé à adresser plus d'intérêt que ça à son interlocutrice (en même temps, il en adressait rarement à qui que ce soit, ça ne l'intéressait tout simplement pas), mais maintenant, elle avait son attention. Elle avait de l'aplomb et semblait forte de ses convictions. Il estimait que c'étaient des qualités vraiment louables de sa part, et qu'elle avait tout intérêt à cultiver, pour son propre bien.





code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorciers
avatar
Messages : 215
Date d'inscription : 25/12/2017
Age du joueur : 32

Message#Sujet: Re: Encore un Dumbeldore? [feat : Aberforth]   Ven 3 Aoû - 15:14


Elsa était contente d'avoir réussi à amadouer un peu, ce nouveau Dumbledore, même si au fond cela n'avait pas d'importance. Mais il avait commencé à lui parler d'une façon si ... brusque, que l'entendre la tutoyer et être attentif à ce qu'elle dit, c'était un peu comme une victoire. Elle avait déjà parlé de tout ça avec Théseus, enfin c'était lui qui avait expliqué les choses lors de leurs rencontres. Et maintenant, elle voulait faire part de ses conclusions avec cet homme, qu'elle ne connaissait pourtant pas, il y a deux minutes.
"Je pense qu'il cherche à .... faire découvrir le secret de la magie aux moldus" fit Elsa avec un sourire. Elle ne savait pas ce qu'était un obscurus, elle aurait aussi penser que Grindelwald ou son partisan, cherchait aussi à avoir plus de pouvoirs. Mais elle ne connaissait que peu cette "forme" de magie, ce n'était pas une chose qu'on enseignait à l'école, ou alors peu.

"L'idée de se cacher ne leur plait pas vraiment. Ils cherchent donc à ce que tout le monde sache qu'on existe, et certains sorciers n'hésiteraient pas écraser ses pauvres moldus... euh no-majs." expliqua la jeune femme, enfin c'est ce qu'elle avait compris des explications de Theseus Scamander. Elsa se demandait d'ailleurs, si il avait retrouvé son frère, en tout cas, elle espérait. Avec l'existence de la ligue des fidèles de Salem, qui parlait de tout ça à haute voix, c'était d'autant pus facile de faire découvrir la vérité. La loi de non ingérence des sorciers dans les affaires des no-majs rendaient les choses difficiles, car ils ne l'aimaient pas particulière, et ne cherchait donc pas à les protéger, mais à protéger leur secret, ce qui était deux choses bien distinguent.
"Peut-être qu'on pourrait en parler autour d'un repas?" proposa Elsa avec un sourire. Je vous invite à manger." dit la jeune femme en hésitant, est-ce qu'il vallait mieux aller dans un restaurant, ou l'amener chez elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorciers
avatar
Messages : 142
Date d'inscription : 04/06/2018

Message#Sujet: Re: Encore un Dumbeldore? [feat : Aberforth]   Dim 5 Aoû - 23:01


Encore un Dumbledore ?
E

lsa ne répondit pas exactement à la question d'Aberforth, mais ce dernier se contenta très bien de la réponse qu'elle formula, puisqu'elle eut le mérite d'exprimer plus en profondeur le fond de leur pensée. Il hocha simplement la tête quand elle affirma que cet individu voulait sans doute faire découvrir le monde magique aux moldus. C'était une chose qu'Abelforth pensait également. Il avait eu le temps d'étudier, et de très près (de trop près sans doute) les motivations de Gellert Grindelwald, alors il savait que cela correspondait bel et bien à ses intentions, et tout du moins à ce que pourrait être son mode opératoire (ce qui, évidemment, ne le rassurait pas).

Alors oui, elle expliquait plus avant ce qu'elle pensait, mais elle ne lui avait tout de même pas expliqué directement ce qui lui faisait penser ce qu'elle pensait, elle ne faisait que lui dire un peu plus ce qu'elle pensait de la situation, mais pas comment elle en était arrivée à ce cheminement de pensée. Il comptait bien insister encore davantage pour le comprendre. Elle avait au moins le mérite de posséder un esprit qui lui semblait, par de nombreux aspects, brillants. Au point d'accepter de lui proposer de manger avec elle. Le genre d'invitation qu'il avait tendance à refuser d'emblée sans y réfléchir davantage... mais il se disait que poursuivre cette discussion plus avant ne serait pas du luxe, pourrait vraiment lui servir. Dans tous les cas, il serait toujours temps d'écourter cet entretien s'il devait s'en lasser, d'une manière ou d'une autre. L'excès de courtoisie de son interlocutrice n'avait pas pris pour objet l'interlocuteur le plus amène du monde, mais soit. On ne sait jamais, il pourrait peut-être être encore agréablement surpris par leur conversation.

-Je n'ai pas vraiment faim,
pondéra-t-il alors, parce qu'il n'avait pas envie de s'éterniser tout au long d'un repas, il en était même hors de question. Mais je ne dirai pas non à un verre.

Ce qui ne lui ferait pas de mal dans tous les cas. Oui, dans de telles circonstances, ponctuer un échange d'un bon verre d'alcool bien tassé, ce ne serait pas un moindre luxe, bien loin de là, réellement.

-J'ai encore pas mal de questions à vous poser,
le prévint-elle sans y mettre aucune forme.




code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorciers
avatar
Messages : 215
Date d'inscription : 25/12/2017
Age du joueur : 32

Message#Sujet: Re: Encore un Dumbeldore? [feat : Aberforth]   Mer 8 Aoû - 15:35


Elsa souriait en attendant la réponse d'Aberforth Dumbledore, c'était très étrange de parler avec lui, elle pensait souvent au professeur, il faut bien l'avouer. Mais elle sentait bien que les deux frères étaient bien différents. L'un était jovial, et toujours souriant, mais malgré une bonté manifeste, il n'était pas toujours facile de comprendre ce qui se cachait derrière ce sourire. Elle ne pensait pas à quelque chose de mauvais, ou de mal, mais peut-être un peu plus sombre qu'il ne voulait le montrer. Elle ne connaissait pas encore son frère, mais elle voyait bien qu'il avait une autre approche des choses, un caractère bien différent. Il était un peu plus brute, mais c'était peut-être pour cacher sa véritable nature. Elle secoua la tête pour chasser toute ses idées bizarres, et accepta de prendre un verre avec lui.

"Allons boire ce verre" dit-elle avec le sourire en avançant vers Aberforth, et marchait à ses côtés avec le sourire. Elle aurait bien pris le bras, mais elle se dit que c'était sans doute un peu bizarre, et peut-être trop tôt dans leur relation. Enfin encore faut-il qu'elle continue après cette première rencontre, ce qui n'était pas dit. Il lui dit qu'il avait encore beaucoup de questions à lui poser, cela la fit sourire, car c'était plus souvent sa spécialité, et elle était aussi très curieuse de savoir pourquoi le frère du grand professeur Dumbledore, s'intéressait autant à ce qui se passait dans la ville de New York, et à Grindelwald. Quel secret pouvait bien se cacher la dessous? Elle était curieuse de le découvrir la vérité sur les deux frères. Elle hocha la tête, et se dit qu'elle aussi avait beaucoup de questions à poser.

"Venez" fit-elle en lui prenant le bras pour le guider vers le bar, elle prit place et invita à s'asseoir en face d'elle. La jeune fille ne connaissait pas ce bar, mais c'était l'occasion de découvrir un nouveau lieu. Parfois c'était les lieux les plus .... bizarres qui étaient les plus intéressants, et parfois ce sont les gens les plus brutes, qui ont un cœur en or. "Je vous invite prenez ce que vous voulez" fit Elsa avec le sourire, et elle-même commanda un thé noir aromatisé aux fruits rouges. Elle attendit qu'ils soient servis avant de laisser Aberforth posait sa première question. Il sera sans doute plus à l'aise de répondre aux siennes, si elle répond aussi aux siennes avant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorciers
avatar
Messages : 142
Date d'inscription : 04/06/2018

Message#Sujet: Re: Encore un Dumbeldore? [feat : Aberforth]   Jeu 9 Aoû - 12:01


Encore un Dumbledore ?
B

on, boire un verre avec une inconnue n'avait pas forcément fait partie de ses plans (et ce n'était pas le genre de choses qu'il faisait en temps normal, même pour le plaisir, c'étaient là le genre de choses qui ne l'intéressaient tout simplement pas), mais il faut croire qu'à New York, il allait devoir s'habituer à ce que tout ne se passe pas comme prévu. C'était comme ça, c'était un fait, et il ne devait pas passer à côté de rencontres intéressantes sous prétexte d'habitude. Les habitudes n'avaient rien à voir, dans tous les cas, avec ce qui l'avait motivé à traverser l'Atlantique pour se rendre jusqu'ici. Il avait des motivations bien différentes.. et surtout, urgentes. Raisons pour laquelle boire un verre lui semblait être une activité beaucoup trop chronophage en soi. Mais il y avait là des informations à glaner, des pistes à explorer. Il était assez évident qu'Aberforth ne pouvait pas passer à côté d'une telle opportunité.

Alors il se laissa entrainer à travers les rues de la ville jusqu'à un bar moldu quelconque. La qualité du bar ou même des boissons qu'il servait n'était pas la question (et de toute façon, il n'était pas très tatillon sur la question. On ne pouvait pas dire que la Tête de sanglier soit réellement un lieu prodigieux). Elle choisit de l'inviter. Ce n'était pas très galant de sa part que de la laisser faire mais il se fichait bien d'être galant ou pas, et il ne protesta donc pas ni n'essaya de convaincre Elsa de le laisser payer. A la place, une fois qu'ils furent assis, il commanda un verre de whisky bien tassé avant d'en revenir directement à ce qui l'intéressait. Il ne le répétera jamais assez : il n'avait pas de temps à perdre quoi qu'il en soit.

-Bon,
dit-il alors sans aucune autre forme d'introduction. Vous n'avez pas spécifiquement répondu à ma question tout à l'heure. Pourquoi devrait-il s'agir d'un fanatique de Grindelwald en particulier ? Il n'est pas le seul à haïr les moldus.

Il allait commencer par cela, parce qu'il estimait que le nom de Grindelwald ne devait jamais être prononcé à la légère quoi qu'il advienne. Et surtout pas en sa présence.






code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorciers
avatar
Messages : 215
Date d'inscription : 25/12/2017
Age du joueur : 32

Message#Sujet: Re: Encore un Dumbeldore? [feat : Aberforth]   Dim 12 Aoû - 22:27


Elsa et Aberforth étaient face à face dans le bar, la jeune femme avait donc commander son thé et le sorcier avait prit un verre de Whisky. Il lui demanda pourquoi elle pensait que c'était Grindelwald qui avait fait le coup. Sur le moment la jeune femme ne pensa même pas qu'il pourrait être un fervent partisan de Grindelwald, bon il ne l'était pas et c'était sans doute même la dernière personne qu'il rejoindrait les rangs du mage noir. Elle voulait simplement partagé son point de vue sur la question, et n'imaginait pas le passé que le sorcier avait avec le mage noir.
"J'imagine que ce sont les seuls assez fous pour tenter quelque chose dans ce genre. Et puis il est rare que deux mages noirs agissent en même temps. La tête du serpent ne repousse uniquement quand on a coupait la première." fit Elsa, comme si elle parlait d'expérience et avait déjà combattu des mages noirs depuis des centaines d'années, mais ce n'était pas vraiment le cas. Mais il était trés rare de voir plusieurs mages noirs agir en même temps, ils veulent le pouvoir et ne pourraient le partager avec un autre.

"D’après tout ce que j'ai pu lire, Grindelwald n'a jamais été arrêté" fit la jeune femme peut-être un peu tristement. Maintenant qu'elle avait répondu à sa question, la jeune femme espérait qu'il allait faire de même. Elle commençait à comprendre que ce sujet était particulièrement sensible pour lui, sans doute avait-il eu un passé avec Grindelwald, mais qui n'en avait pas, avec tous les morts qu'il avait causé dans sa quête de pouvoir pour le plus grand bien. Un concept que la jeune femme ne parvenait pas à comprendre. Elle ne parvenait pas à saisir qu'on veuille contrôler tout le monde.
"Pourquoi est-ce que le sujet vous intéresse autant?" dit-elle mine de rien en buvant une gorgé de son thé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorciers
avatar
Messages : 142
Date d'inscription : 04/06/2018

Message#Sujet: Re: Encore un Dumbeldore? [feat : Aberforth]   Lun 13 Aoû - 20:39


Encore un Dumbledore ?
L

a jeune femme avait de bonnes idées. Ce qui ne signifiait pas qu'Aberforth était réellement d'accord avec lui pour autant, au passage, mais il pouvait apprécier des idées divergentes tant qu'elles étaient bien développées, et Elsa savait apporter ses arguments. Ce qui ne signifiait pas pour autant qu'Aberforth allait changer d'opinion sur la question (il faut dire qu'il était borné, et il avait du mal à ne pas rester campé sur ses positions), mais au moins, il pouvait confronter son point de vue à celui de quelqu'un d'autre, et il estimait que cela pouvait toujours servir. Alors il se permit d'écouter ce que la jeune femme avait lui dire sans l'interrompre un seul instant. Elsa était sans doute trop jeune pour s'en rendre compte encore, mais il y avait plus de fous que de personnes sensées en ce bas monde, et il ne fallait pas compter que les partisans de Grindelwald dans le lot. Elsa, la pauvre Elsa, s'en rendrait sans doute rapidement compte. Il fallait espérer pour elle que ce ne serait pas en des circonstances trop douloureuses non plus. Elle ajouta que d'après ce qu'elle avait lui, Grindelwald n'avait jamais été arrêté. C'était effectivement le cas, elle était bien renseignée, mais ça non plus, il ne le considérait pas comme un indice, quand bien même il serait assez tenté d'estimer que Grindelwald était dans le coup. Parce qu'il était habitué à ses méthodes.

-Je veux comprendre ce qui s'est passé, c'est tout.
Ce qui était vrai, même s'il ne s'agissait pas juste de comprendre au bout du compte, mais bel et bien d'intervenir une bonne fois pour toutes. Quand il aurait mieux cerné la situation, ce qui n'était pas encore gagné au bout du compte. Ceci dit, je ne suis pas entièrement convaincu par votre théorie. Il y a toujours eu plusieurs serpents pour convoiter la même proie. Certains y réussissent et d'autres échouent, c'est tout. Grindelwald a disparu de la circulation depuis un moment déjà, qui vous dit qu'un autre ne compte pas en profiter pour faire valoir ses droits à sa place ?

C'était une vraie question, il voulait inviter son interlocutrice à réfléchir... Et en profiter pour parfaire sa propre réflexion, ce qui ne serait de toute évidence pas du luxe, au demeurant.







code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorciers
avatar
Messages : 215
Date d'inscription : 25/12/2017
Age du joueur : 32

Message#Sujet: Re: Encore un Dumbeldore? [feat : Aberforth]   Mar 28 Aoû - 16:24


Elsa était un peu partagée, parce que sa théorie à moitié confirmée par Theseus, venait d'être un peu malmené par Dumbledore, par Aberforth. Et le pire, c'est qu'il n'avait pas entièrement tort.  En effet, il pouvait y avoir un mage noir qui gronde sous la surface et profite de la disparition de Grindelwald pour prendre sa place. Qui sais, un autre mage noir va peut-être venir au monde avant la fin de l'année. Enfin il ne restait peu de temps, vu qu'on était déjà en décembre.  Zia s'amusait, nerveusement avec sa cuillère pour manger le sucre imaginaire de son thé, elle ne savait pas très bien ce qu'elle devait répondre à cet homme.
"Je .... n'avais pas pensé aux choses sous cet angle. Mais sa disparition ne veut pas dire qu'il soit mort, ou qu'il laisserait un autre mage noir prendre sa place." fit la jeune femme. Elle était à moitié déçue, et à moitié encore têtue de défendre son idée.

"Bon admettons qu'un autre mage noir sévit dans les coins. Qui peut-il être? Pourquoi fait-il tout ça?" demanda la jeune femme. Elle était aussi prête à explorer une piste comme celle-ci. Elsa était journaliste, enfin pas encore, mais elle avait envie de découvrir la vérité. La jeune femme aimait découvrir la vérité, elle aurait bien aimé la faire découvrir à tout le monde. La jeune femme but une gorgée de son thé, il était encore un peu trop chaud, et recula la tasse un peu précipitamment, heureusement cela n'arrosa que la table devant elle.
"Oooh! c'est chaud!" fit Elsa en reposant sa tasse. Elle leva la tête vers Aberforth, et lui fit un petit sourire timide. La jeune femme avait encore de nombreuses questions à lui poser. Elle avait déjà oublié le lien qu'il avait avec son ancien professeur, enfin presque!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorciers
avatar
Messages : 142
Date d'inscription : 04/06/2018

Message#Sujet: Re: Encore un Dumbeldore? [feat : Aberforth]   Mar 28 Aoû - 22:14


Encore un Dumbledore ?
A

belforth avait comme l'impression que sa jeune interlocutrice était un peu déçue de voir ses théories et convictions mises en difficulté par celles de son interlocuteur. Il pouvait le comprendre. Lui qui était du genre borné avait souvent du mal à se remettre en question, et pour la peine, il n'était pas simple de débattre avec lui, alors il pouvait très bien comprendre que l'on apprécie pas de voir ses hypothèses sinon négligées, du moins nuancées. Il la laissa parler et soutenir sa théorie mordicus. Jamais il n'avait dit que Gellert Grindelwald était mort, et d'ailleurs, il ne pensait pas qu'il le soit, ce genre de pourritures ne se laissaient pas crever à ce point facilement, et il était convaincu qu'il attendait son heure. Et en effet, il ne serait pas vraiment surpris que Grindelwald ait un rapport avec tout cela, même si ça ne lui était pas venu à l'esprit tout de suite. Et en effet, le mage noir n'était pas du genre à céder sa place à autrui. Mais s'il se cachait, ce n'était pas pour rien, il pouvait bien laisser agir un rival (ou même un allié) en attendant de lui-même repartir à l'attaque. Dans tous les cas, il ne fallait pas trop présumer de la situation. Toutes les théories, à ce stade d'investigation, restaient valables.

-Qui il est, ça, j'en sais rien, souvent, c'est ceux dont on se méfie le moins qui sont les plus redoutables,
répondit Aberforth en guise de réponse à la première question de son interlocutrice. Et quand il disait cela, il pensait bien évidemment à son frère, à qui tout le monde donnerait le bon Dieu sans confession. Mais il était le seul à connaître son vrai visage. Enfin, l'un des seuls. Il y en avait un autre, et assez ironiquement, il s'agissait de Grindelwald.

Sans être emballé en soi par quelque interaction sociale que ce soit, car Aberforth était un éternel misanthrope, il pouvait admettre apprécier la curiosité de son interlocutrice, qui ne demandait qu'à en apprendre plus sur la situation afin de pouvoir l'appréhender comme il se dot. Et dans ces circonstances obscures, même avec une inconnue, un petit brainstorming ne faisait pas forcément de mal.

-Quant à ses intentions...
ou à leurs intentions, il ne serait pas franchement étonnant qu'ils soient plusieurs. Y a pas mal de possibilité : exposer le monde magique aux Moldus, semer le chaos, créer la panique dans l'espoir d'obtenir à terme une contrepartie de la part du gouvernement. Il marqua une légère pause. Ou bien, il est également possible qu'aucun mage noir ne soit impliqué et que toutes ces attaques aient été... accidentelles.




code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorciers
avatar
Messages : 215
Date d'inscription : 25/12/2017
Age du joueur : 32

Message#Sujet: Re: Encore un Dumbeldore? [feat : Aberforth]   Mer 29 Aoû - 23:28


Elsa avait envie de lui rétorquer, que c'était rarement écrit sur leur front qu'il était des mages noirs. Si ils ne le dévoilaient pas eux-mêmes, il fallait être assez intelligent pour voir au-delà des apparences. Et c'était quelque chose qui n'était pas à la portée de tout le monde. Donc oui on pouvait dire que c'était bien souvent ceux qu'on ne soupçonne pas qu'ils peuvent faire le plus de Mal. Elle hocha la tête pour approuver sa réponse. Il exposa à son tour sa théorie, et là encore il pouvait ne pas avoir tort.

"Je ne peux pas certifier que ce soit Grindelwald qui soit derrière ses attaques. En revanche, je suis quasi-certaine qu'elles ne sont pas accidentelles. On aurait pu le penser si cela était resté des attaques vagues. Mais celle qui a tué le Sénateur, futur Sénateur Shaw ne l'est pas elle. Par contre, en quoi ce pauvre moldu aurait pu gêner les plans de Grindelwald, je ne vois pas trop. expliqua la jeune femme avec le sourire. Pour une fois qu'elle pouvait contre-dire une théorie d'Aberforth Dumbledore, et avoir un argument de poids pour l'étayer, cela lui plaisait bien. En même temps qu'une personne remette en cause ses idées, avait du bon, car cela pouvait en conforter certaine, comme elle venait de le faire, ou bien en démonter d'autres pour atteindre le chemin de la vérité.

"Tous ces possibilités me semblent bonnes... Le rôle que jouerais la ligue des fidèles de Salem, je sais qu'elle joue un rôle dans cette histoire, serait de faire découvrir le monde magique aux moldus. Mais semer la panique, entre aussi dans le tableau. Et cela pourrait aussi permettre à certains de pouvoir attaquer directement les moldus sans crainte le MACUSA, si la loi Rappaport est levé." ajouta la jeune femme pour compléter son histoire. Elle était entrain de faire des recherches sur cette loi, et sur les liens que la famille Barebone entretien avec la magie. Les choses se précisent de jours en jours, d'heures en heures.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorciers
avatar
Messages : 142
Date d'inscription : 04/06/2018

Message#Sujet: Re: Encore un Dumbeldore? [feat : Aberforth]   Jeu 30 Aoû - 19:02


Encore un Dumbledore ?
B

ien sûr, quand il avait affirmé que les attaques à New York étaient peut-être accidentelles, ce n'était pas sans raison. C'est parce que à ses yeux, et contrairement à ce que le moindre indice dans cette affaire, si minces soient-ils, laissait croire, c'était sa conviction profonde. Il avait suffisamment étudiés le cas des obscurials, et de longue date, encore plus depuis la mort d'Ariana, pour savoir reconnaître la manifestation et les agressions de l'un d'entre eux quand elles avaient lieu. Alors oui, ces attaques n'étaient pas accidentelles. Elles étaient l'oeuvre d'un enfant sans doute perdu, égaré, au prise avec une force dévastatrice qui le dévorait et qu'il ne contrôlait pas. Encore qu'il pouvait bien accorder ceci à Elsa Moore.

L'attaque perpétrée contre le sénateur Shaw paraissait tout de même assez.. ciblée... Encore que rien ne le garantissait pour autant. Les arguments d'Elsa à ce titre ne lui paraissaient pas très solides. Bon, il est vrai que l'on s'en était pris à une personne en particulier, c'était un fait, et l'obscurial avait sûrement canalisé une haine telle envers ce sénateur que le drame était survenu. Mais là encore, ce ne serait pas moins un accident. Et encore moins l'oeuvre de Grindelwald. Décidément, la jeune femme insistait beaucoup le concernant, à croire qu'elle tenait dur comme fer à ce qu'il s'agisse de lui. Ce n'était pas improbable il est vrai, mais Aberforth espérait tout de même que la réponse soit non, sans quoi personne ne pourrait réellement s'estimer préparé aux dangers qui les guettaient... dont les récents événements ne seraient alors qu'un avant-goût bien innocent.

-Et n'avez-vous pas songé, mademoiselle, que... l'individu qui a commis ce crime aurait pu ne tout simplement pas être à même de contrôler ce qu'il faisait ?


Forcément non. Les cas d'obscurials recensés étaient devenus extrêmement rares, surtout dans les pays développés, aussi, la réponse "obscurus" ne sautait aux yeux que des magizoologistes avertis... ou des sorciers qui vivaient focalisés sur un drame passé. Pour le reste des affirmations de la jeune femme, il n'avait rien à redire, il ne pouvait effectivement qu'approuver, la finalité semblait être proche de celle qu'avançait Elsa, et elle avait manifestement bien potassé son sujet. Encore que pour ce qui était des fidèles de Salem, Aberforth n'était toujours pas convaincu qu'il ne s'agisse pas seulement d'un groupe d'illuminés aux ressources et à l'influence trop faibles (personne n'avait l'air de vraiment les prendre au sérieux ou presque) pour avoir une incidence autre qu'anecdotique sur les événements.




code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorciers
avatar
Messages : 215
Date d'inscription : 25/12/2017
Age du joueur : 32

Message#Sujet: Re: Encore un Dumbeldore? [feat : Aberforth]   Sam 1 Sep - 0:03


Elsa n'avait pas pensé qu'il ne puisse pas contrôler ses actes, tout simplement parce que la magie, une magie aussi puissante, était forcément voulue, et donc contrôlée. Elle ne savait pas pour les Obscurus. Étant une moldue, elle n'en avait jamais entendu parler, elle n'avait jamais eu peur de ses pouvoirs, ou qu'elle ait du les cacher, à ses parents. Elle n'avait jamais entendu ce genre d'histoire, et n'étant pas la plus attentive en cours d'histoire de la magie, il faut dire que Binns n'était pas le plus passionnant des professeurs. Du coup, elle ne pouvait pas comprendre que cela ne puisse pas être voulue par le sorcier responsable des actes. Et elle ne pouvait même pas imaginer que la personne responsable n'était même pas un sorcier. Pourtant cette idée se mit à lui trotter dans la tête, cela pourrait sans doute expliquer beaucoup de choses.

"C'est possible ce genre de choses?" demanda Elsa. Elle ne voulait pas douter de la parole ou de ce que cet homme pouvait penser, mais il fallait lui en dire un peu plus, qu'elle en sache un peu plus pour véritable comprendre son point de vue, et voir si effectivement, il pouvait avoir raison dans sa réflexion. Je veux dire lancer un sort quelque qu'il soit est un acte voulu et contrôlé par le sorcier. Alors il peut y avoir des accidents, que la personne touchait, ne soit pas celle visait par exemple... Mais pas au point de déchainer une telle puissance magique... sans le vouloir" dit Elsa. Pendant qu'elle parlait, elle sentait pourtant qu'elle touchait quelque chose du doigt. Mais elle avait vraiment besoin d'Aberforth Dumbledore pour comprendre ce qu'il lui manquait, le détail pour tout comprendre. Mais allait-il partager son point de vue avec elle, ou bien se faire et ne rien dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorciers
avatar
Messages : 142
Date d'inscription : 04/06/2018

Message#Sujet: Re: Encore un Dumbeldore? [feat : Aberforth]   Sam 1 Sep - 10:01


Encore un Dumbledore ?
A

berforth hocha la tête en réponse à la question de son interlocutrice. Il est vrai que la théorie qu'il avançait (et qui allait au-delà de la théorie en réalité, car il avait largement eu le temps de potasser son sujet) n'était pas forcément commune et exigeait de s'intéresser à un sujet que beaucoup avaient fini par oublier puisque la question des obscurials et des obscurus semblait réglée depuis bien longtemps, tout du moins en Occident. Mais rien n'était si simple, bien évidemment. Rien n'obligeait Aberforth à en dire plus à Elsa, mais rien ne lui interdisait quoi qu'il en soit de lui en dire davantage. N'importe qui d'intéressé par la situation, et qui ne se cantonnait pas aux faits officiels, pouvait être un allié de taille à l'heure actuelle, alors il ne pouvait pas se permettre de passer à côté de cette rencontre qui, certes, l'obligeait à une sociabilité qu'il se serait aisément épargné, mais peu importe.

La jeune femme était curieuse, et prête à entendre n'importe quelle explication qui lui permettrait de démêler cet imbroglio dans lequel ils se trouvaient à l'heure actuelle. Forcément, la jeune femme essayait de réfléchir à la question, armée de ses propres connaissances, mais il lui manquait un élément-clé, un élément qu'Aberforth allait par conséquent lui communiquer, ne serait-ce que pour entendre ce qu'elle avait à en dire. Un nouvel éclairage sur la situation serait forcément le bienvenu à l'heure actuelle, mais pour qu'Elsa puisse le lui apporter, il fallait bien que la jeune femme soit au courant de tout ce que lui-même savait.

-Avez-vous déjà entendu parler des obscurus, mademoiselle Moore ?
l'interrogea-t-il alors, son regard électrique, qui par trop ressemblait à celui de son frère, même si plus dur que celui d'Albus - et il se serait bien épargné ce point de comparaison.

Il se doutait bien évidemment de la réponse de son interlocutrice. Même si la réponse "obscurus" n'était pas la réponse la plus évidente et ne sautait qu'aux yeux de ceux qui avaient trop longtemps supporté le sujet, elle aurait sans doute déduit de ses suggestions la bonne réponse si elle en avait eu connaissance. En tous les cas, si elle n'avait jamais entendu parler de ces cas très spécifiques, il lui en apprendrait rapidement plus.






code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorciers
avatar
Messages : 215
Date d'inscription : 25/12/2017
Age du joueur : 32

Message#Sujet: Re: Encore un Dumbeldore? [feat : Aberforth]   Sam 1 Sep - 15:24


Elsa observait Dumbledore, et se demandait si il allait vraiment répondre à sa remarque, et si elle allait pouvoir comprendre pourquoi il pouvait s'agir d'acte involontaire de la part du responsable de ses attaques. La jeune fille ne parvenait pas à comprendre, comme c'était possible. Puis il lâcha le mot, "obscurus", cela sonna aux oreilles de la jeune fille, comme un mot interdit qu'il ne faut pas prononcer. C'était assez bizarre quand on y pense, ce mot n'avait rien de dangereux, ce n'était qu'un mot.
"Obscurus" répéta-t-elle en murmurant, elle se sentit comme si le monde allait lui tomber sur la tête, elle eut les frissons, et se dit que c'était une malédiction qui venait d'être jeté sur elle. Un troisième oeil fixait sur elle, et qui allait lui portait malheur. Elle dû prendre tout son courage en main pour lui demander ce que c'était, et ne pas partir en courant pour le laisser sur place.

"Qu'est-ce que c'est?" demanda-t-elle. Comment quelque chose dont elle ignorait tout pouvait lui faire un tel effet. Elle avait sans doute déjà entendu ou lu son nom quelque part, sinon comment expliquer cette impression. Il devait bien y avoir une raison. Elle regarda Dumbledore, et vit ses yeux bleus et durs, et sans le vouloir, elle pensa à son vieux professeur, il aurait sans doute dû la rassurer. Et peut-être que devant sa peur, il n'aurait pas insister. Mais maintenant, elle avait soulever la pierre, et elle devait savoir ce qu'il y avait dessous. Elsa devait savoir ce que c'était pour comprendre cette peur et la combattre. Sinon ce "mot" continuerait à lui faire peur jusqu'à la fin de sa vie, sans qu'elle ne sache pourquoi.

HJ : J'en aie peut-être fait un peu trop, mais bon c'est pas grave^!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorciers
avatar
Messages : 142
Date d'inscription : 04/06/2018

Message#Sujet: Re: Encore un Dumbeldore? [feat : Aberforth]   Lun 3 Sep - 18:08


Encore un Dumbledore ?
Q

uand la jeune femme répéta le mot "obscurus", elle parut singulièrement effrayée, comme si ce mot trouvait une résonance particulière dans son esprit ? Etait-ce une réaction anodine ? Aberforth ne l'aurait pas parié. Il avait le sentiment que ce mot parlait à titre personnel à la jeune femme. Peut-être qu'elle avait connu un obscurial ? Cette possibilité semblait peu probable au regard du peu d'obscurus qui persistaient encore, mais il ne pouvait s'empêcher de se poser la question... Parce qu'il avait vraiment l'impression que quelque chose se passait d'inhabituel. Ou bien, il extrapolait seulement, ce n'était pas impossible. Avec une telle situation, il ne pouvait présumer de rien. Lui-même était complètement sous tension depuis qu'il était arrivé en Amérique, et même avant, quand il avait appris quelle était la situation outre-Atlantique... Elsa n'était peut-être pas effrayée, mais quand bien même elle ne le serait pas, elle aurait de bonnes raisons de l'être... Sa réaction était à la fois envisageable et incompréhensible... Et plus incompréhensible encore quand elle lui demanda ce qu'étaient les obscurus. Alors elle n'en avait jamais entendu parler ? Alors pourquoi une telle réaction ?

-Ce sont des parasites
, tenta de simplifier Aberforth qui devait résumer en quelques mots compréhensibles des années de recherches effectuées sur le sujet. Des entités magiques... quand un sorcier a refoulé ses pouvoirs magiques, ces derniers se manifestent sous la forme de ces parasites, destructeurs et incontrôlables. Il marqua une légère pause. Toutes ces attaques à New York, la mort du sénateur Shaw... Je suis sûr à cent pour cent qu'elles sont l'oeuvre d'un obscurus. Un enfant désemparé, dépassé par ses pouvoirs, qui attaque sans en avoir conscience et qui se consumera définitivement si personne ne réussit à l'aider.

Et c'était ce qu'Aberforth était venu faire. Il n'était pas là pour Newt, pour la protection du secret magique, pour protéger la ville de New York. Il était là pour retrouver cet enfant et essayer d'empêcher le pire, il était là pour éviter que d'autres n'aient la "brillante" idée de se servir de l'enfant comme d'une arme... Des personnes dont il soupçonnait très honnêtement de faire partie... Il ne supporterait pas qu'une nouvelle âme innocente et fragile succombe sous ses yeux. C'était proprement impossible à ses yeux. Véritablement.





code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorciers
avatar
Messages : 215
Date d'inscription : 25/12/2017
Age du joueur : 32

Message#Sujet: Re: Encore un Dumbeldore? [feat : Aberforth]   Dim 9 Sep - 10:41


Aberforth lui expliqua ce qu'était un obscurus, elle comprenait maintenant pourquoi ce mot lui avait fait un tel effet. Ce sont pas des choses trés agréables à vivre. Comment une personne en venait à croire que ses pouvoirs magiques étaient une horrible chose, ce n'était pas normal. Toutefois, cela expliquerait pourquoi la ligue des fidèles de Salem avait un rôle si important. En effet, vu qu'il s'agissait sans doute d'un enfant qui entendait chaque jour que les sorciers étaient mauvais, il ne fait aucun doute qu'il est caché ses pouvoirs et soit devenu une telle chose, si triste. Elsa continuait de hocher la tête, oui tout ceci expliquait cela, sauf que cela ne lui disait pas vraiment quel enfant était concerné. Et avec tous les enfants que Mary Lou Barebone avait pris sous son aile, autant chercher une aiguille dans une botte de foin.

"Je comprend... Que pouvons-nous faire pour l'aider?" demanda Elsa. Elle ne savait pas du tout ce que pouvait être cette chose, ce parasite, alors comment pourrait-elle l'aider, si tentait qu'elle puisse trouver l'enfant désemparé qui vit toutes ces choses. Il doit vraiment avoir peur pour agir ainsi et peut-être aussi une forme de colère. C'était vraiment inquiétant cette situation, il ne contrôlait pas ce qu'il faisait et pouvait donc blessé n'importe qui, n'importe quand sans le vouloir. Tout le monde était en danger les sorciers comme les no-majs. Que faire?
"Ce mage noir, Grindelwald ou un autre, comment pourrait-il se servir de cet enfant? continua Elsa. Est-ce qu'on peut cessé d'être un obscurus, si on accepte ses pouvoirs, ou si on s'en sort.... euh... comme il faut?" demanda Elsa, même si ce terme n'était pas vraiment approprié, mais c'est le seul qui lui était venu à l'esprit. La jeune femme prenait conscience que la situation était bien différente de celle qu'elle s'était imaginé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: Encore un Dumbeldore? [feat : Aberforth]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Encore un Dumbeldore? [feat : Aberforth]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» PV de Roxane || Chloé R. Evans ( feat Kristen Bell ) pris
» Just the same //feat Matt'//
» Ne t'inquiète pas, je serai toujours la pour toi. - Feat Femme Sianouille
» Kang Chang Min feat. Yong Jun Hyung
» Words drifting in the wind ... (feat. Rafael Alvarez)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Where to find them :: Welcome to the wizarding world :: Brooklyn-