AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Helga Barov [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sorciers
avatar
Messages : 12
Date d'inscription : 31/07/2018
Age du joueur : 28
Localisation : Actuellement New York

Message#Sujet: Helga Barov [Terminé]   Ven 3 Aoû - 19:19

HELGA BAROV
Informations
Célébrité : Katheryn Winnick

Âge : 25ans
Date de naissance : 22 octobre 1901
Origine : Russe
Statut : sorcière de sang pur
Travail : Braconnière (mais je préfère "experte en régulation de population de créatures fantastiques"

Groupe : Sorciers
Histoire
16 septembre 1912 : Cher journal, ma sœur Porrun m’a conseillé d’écrire en toi afin que j’arrive à extérioriser tous ces sentiments qu’il y a en moi. C’est la première fois que je tiens un journal secret et je ne sais pas vraiment par quoi commencer. Donc je suis Helga, j’ai bientôt onze ans et je viens d’entrer dans l’école de magie de Durmstrang. Ici il fait froid et les gens ne sont pas très gentils. Les jours sont bien plus courts qu’à la maison, mais maman et papa m’ont dit que je serais bien et que j’allais devenir une vraie sorcière. J’ai hâte de te parler à nouveau cher journal. Oh, j’ai failli oublier de te dire, mais le grand miroir m’a dit que je devais rejoindre la maison Dyr. J’aime beaucoup la statue de sombral qu’il y a dans notre dortoir, elle me rassure et j’ai l’impression qu’elle me protège. J’espère voir un vrai sombral un jour.



01 octobre 1912 : Les autres élèves ne sont pas spécialement tendres avec moi. Je suis plus petite qu’eux et souvent ils me battent. Porrun tente de me protéger, mais elle veut que je devienne plus forte et que je me défende moi-même. Gorik a tenté de me voler ma baguette aujourd’hui. C’est un cadeau de maman et j’aurai été très triste de la perdre, elle est faite en érable avec un cheveu de Vélane dedans.



22 octobre 1912 : Cher journal, aujourd’hui c’est mon anniversaire, j’ai officiellement onze ans. Papa et maman m’ont envoyé une boite de chocolat, car ils savent que j’adore ça. Mais attention, pas ceux des нечистая кровь, mais ceux des vrais sorciers comme dans ma famille. J’ai partagé ma boite avec Porrun, car c’est la seule qui soit gentille avec moi ici.



01 décembre 1912 : J’avais hâte d’écrire en toi aujourd’hui. Au cours créaturologie aujourd’hui, nous avons vu comment récolter les tentacules d’un Murlap. C’était mignon. Je sais que papa fait souvent ça de récupérer des trucs de valeur sur les animaux. Mais après les gens disent de lui que c’est un braconnier, alors que non il ne fait que réguler les espèces magiques inférieures comme il dit si bien.



24 décembre 1912 : C’est la première fois que je passe Noël sans papa et maman. Gorik m’a lancé un sort aujourd’hui et j’ai rigolé à en avoir mal au ventre pendant des heures. Porrun l’a retrouvé et elle l’a paralysé. Le directeur l’a punie pour ça. Les élèves plus âgés n’ont pas le droit de s’en prendre aux plus jeunes, les duels ne sont acceptés qu’entre gens de même section. Je m’en voulais fortement, mais Porrun m’a coiffé d’une belle tresse en m’expliquant que ce n’était rien et qu’elle serait toujours là pour me protéger. Pour son Noël, j’ai offert à ma sœur une petite écaille d’Occamy que j’ai pris dans l’armoire du professeur Herstel. Elle était si heureuse qu’elle a pleuré.



05 mars 1913 : Le directeur m’a convoqué dans son bureau, car Gorik s’en est encore pris à moi aujourd’hui. Il veut que je lui dise ce qu’il s’est passé, mais Gorik va me frapper si je le fais. J’ai eu trop peur et j’ai dit que ce n’était rien.



02 juillet 1913 : Je suis contente de retourner à la maison, même si cette première année est terminée et que j’ai réussi tous mes examens, je suis heureuse de ne plus voir Gorik et sa bande pendant plusieurs semaines. Je vais te mettre de côté en attendant la rentrée journal, j’espère que tu ne m’en voudras pas.



03 septembre 1913 : Les vacances m’ont semblé trop courtes, papa m’emmenait avec lui dans la forêt pour trouver les créatures dont il avait besoin pour ces clients. Mais d’un côté, le froid et la dureté de Durmstrang m’ont manqué aussi. Porrun m’a fait une magnifique tresse pour la rentrée et même si Gorik est déjà venu me voir pour m’affirmer que l’année allait être excellente, il ne m’enlèvera pas la joie d’être de retour ici.



04 novembre 1913 : Cher journal, j’aurai tellement voulu que tu voies ça. En cours de duel aujourd’hui, je suis tombé contre Gorik. Il n’a pas tenu plus de trois rounds contre moi et le professeur a dû arrêter le duel quand son bras saigné de tous les sorts que je lui lancé. Il ne reviendra pas de sitôt m’embêter.



06 novembre 1913 : Journal, je n’ai pas compris ce qu’il s’est passé. Gorik a surgi de nulle part alors que j’étais seule dans le dortoir. Il m’a mis la main sur ma bouche et m’a dit des choses sales. Il a mis son autre main sur une autre partie de moi et m’a rappelé le duel d’avant-hier. Ça a duré quelques minutes, mais c’était déjà trop long. Je ne sais pas pourquoi, mais je me sens sale.



01 décembre 1913 : Gorik a été retrouvé mort dans un couloir des caves, je ne dois pas le dire, car Porrun m’a demandé de garder le secret, mais je suis heureuse qu’il soit mort. Le directeur a demandé à ce que tous les élèves restent dans leurs dortoirs. Là pour le moment, ma sœur me fait une très belle tresse.



06 septembre 1914 : Journal, je suis désolée de ne pas avoir pris le temps d’écrire en toi ces derniers mois, mais Porrun a su que j’avais écrit sur Gorik dedans et elle ne voulait pas que l’on remonte à notre famille. Je pense que c’est elle qui a tué ce chien et je l’en remercie silencieusement. Dans mon pays, les choses changent, les нечистая кровь ont déclarés la guerre à d’autres pays plus à l’Ouest et l’école est constamment sous surveillances par le régime magique Russe. Des sorciers se trouvent un peu partout et j’aurai beaucoup de mal à prendre ce dont j’ai besoin pour mon père. J’aurais bien voulu passer plus de temps avec lui avant de revenir ici, mais il combat sur le front avec les sorciers.



02 février 1915 : Porrun est beaucoup trop occupée par ses études pour s’occuper de moi, du coup il m’arrive souvent de me promener dans les montagnes autour de l’école. J’aime beaucoup sentir le froid et voir les créatures qui y vivent. J’ai réussi à tuer une Acromentule dans une grotte et j’ai caché les œufs pour les envoyer à mon père quand il reviendra. Mère m’a dit qu’il allait bien, mais que les combats étaient durs face aux armées magiques allemandes. Bon, je suis désolée journal, mais je dois encore redescendre le versant de la montagne avant que le jour ne se lève.



30 juin 1915 : Porrun a réussi ces examens, elle est désormais diplômée de Durmstrang. Elle est si heureuse que je le suis aussi. Ce qui va être dur c’est de se dire que l’année prochaine, je ne serais pas avec elle ici. Mais au moins, depuis cette année, j’ai appris à me protéger seule. Tout le monde se méfie des sœurs Barov ici et ils ont bien raison.



07 décembre 1915 : Porrun m’envoie souvent du courrier ici. Elle me parle d’un certain Grindelwald qui parcourt le monde dans l’optique de rendre aux sorciers leur ascendant naturel sur les êtres inférieurs. Je ne sais pas quoi réellement penser de ce que dit cet homme. Oui, j’aimerai ne pas me cacher, oui, nous sommes sincèrement plus puissants qu’eux. Mais, est-ce qu’il faut sincèrement en passer par là ?



01 janvier 1916 : Père est mort. Je suis si triste mon cher journal. Mère et Porrun sont venues me chercher à Durmstrang il y a deux semaines et elles m’ont annoncé qu’il était mort dans cette stupide guerre. Je ne vais pas aller en cours pendant un moment. L’ambiance était tendue ici de toute manière. Journal je suis si triste et j’avais tellement envie de te parler.



05 mai 1916 : Porrun, non Porrun pourquoi ? Ils l’ont tuée. Ils l’ont torturée et l’ont fait hurler. Cette guerre va trop loin. Pourquoi ma sœur es-tu partie là-bas ? Pourquoi ? Mère pleure. Je pleure. Journal, j’ai du mal à te dire ce qu’il y a de beau ici. Il n’y a plus rien de beau. Il n’y a plus rien qui mérite de vivre ici.



08 juillet 1916 : Mère m’a fait partir de Russie. Elle m’a inscrite dans une école en Grande-Bretagne, loin de la guerre. Poudlard qu’ils appellent ça. Par chance, je connais leur langue. Mais, je ne sais pas comment tout ceci va se passer ici. Et si mère meurt pendant que je suis là ?



07 septembre 1916 : Je ne fus pas la seule à rejoindre cette école en cours d’année. Il y a des jeunes de toute l’Europe. Le directeur de Poudlard nous a fait une cérémonie spéciale afin de nous répartir dans les différentes maisons. Je vois directement à leurs regards que ces élèves ont peur de moi. Le chapeau m’a mis chez Serpentard, adieu mon beau sombral, bonjour le serpent. Si je veux qu’on me laisse tranquille, il va falloir que je fasse la loi ici.



08 octobre 1916 : Ils me respectent tous ici, je viens de Durmstrang et rien que ça, ça inspire la peur. Leur niveau et si faible, que j’ai réussi à énerver une petite peste du nom d’Harmony. Elle se croit la meilleure en potion, mais ce qu’elle sait faire est tellement loin de ce que nous faisions nous. C’est ridicule.



13 novembre 1916 : Journal, je vais la tuer. Elle se moque de mon accent et a mis une mixture dans mon eau, « mais je croyais que Durmstrang était si fort, tu aurais dû résister à ces petites épices » qu’elle m’a dit. Sale peste. Je jure que si elle continue comme ça elle va subir le même sort que ce gros porc de Gorik.



17 novembre 1916 : J’ai trouvé son point faible, nous étions en cours de potion alors qu’elle se vantait encore une fois de ce qu’elle m’avait fait boire. J’ai remplacé discrètement ces ingrédients par ceux que j’avais été cueillir dans la forêt interdite le soir avant. Elle se croyait si forte, elle faisait moins la fière quand sa potion a explosé et que des furoncles lui ont poussé sur les mains. Cher journal, je peux le dire, vengeance accomplie et personne ne sait que c’est moi.



03 décembre 1916 : L’escalade de vengeance va de plus en plus haut. Au point que j’ai réussi à la faire venir dans la forêt interdite et à lui faire la peur de sa vie.



12 décembre 1916 : Journal, il s’est passé quelques choses aujourd’hui. Je voulais profiter qu’Harmony soit seule pour mettre les choses au clair. Elle était aux toilettes et j’avais encore le souvenir d’hier et de sa farce avec l’huile de rabia. J’ai attendu que ces amies partent et je suis entrée dans la pièce, baguette en main. Je l’ai plaquée contre le mur et je l’ai menacé de faire l’ultime vengeance si elle continuait son petit jeu. Et là, elle m’a embrassée.



07 janvier 1917 : Journal, je suis désolée de ne pas avoir pris le temps d’écrire avec toi ces dernières semaines, mais j’ai passé beaucoup de temps avec Harmony et je dois avouer que j’en avais bien besoin. Les fêtes sont compliquées depuis la mort de père et de Porrun, mais être avec elle m’a fait du bien. Bien sûr, personne ne sait pour nous deux, ce serait mal vu. Mais, nous passons du temps à nous moquer des autres élèves et à parler de changer la face du monde. Elle me parle beaucoup de Grindelwald et j’aime sa façon de penser.



21 janvier 1917 : Hier nous avons failli nous faire attraper par le garde-chasse. Nous étions dans la forêt interdite et là nous avons entendu du bruit. La moitié de la nuit, nous avons couru et nous nous sommes cachées. Ce pauvre vieux fou n’a jamais su que c’était nous. J’aime beaucoup cette forêt, j’en apprends toujours plus sur elle, au fur et à mesure que j’y entre plus profondément.



23 avril 1917 : Le niveau des examens à Poudlard est beaucoup plus élevé qu’à Durmstrang. Ici, il y a des examens à la fin de la cinquième année et nous devons passer beaucoup de temps à réviser. Je vois moins Harmony en privé du coup et ça m’énerve. Du coup, j’ai été lui cueillir des rosées de lune dans la forêt et elle était émerveillée des capacités alchimiques de cette plante.



29 juin 1917 : Ma mère ne voulant pas que je rentre au vu de la dangerosité de la vie en Russie, je vais retourner en pension sur Londres pendant les vacances. Je suis surtout triste de quitter Poudlard et Harmony. Nous avons prévu de nous voir une semaine en début d’aout et j’espère qu’elle ne m’aura pas oublié d’ici là.



20 septembre 1917 : Désolé journal, mais entre ma fugue de la pension, la semaine avec Harmony et mon entré en sixième année, je n’ai pas pris le temps d’écrire en toi. Cette année, je vais vraiment me concentrer sur mes études, car j’ai quand même failli rater mes examens de l’année passée. De plus, avec Harmony j’ai beaucoup de temps à rattraper et je ne veux vraiment pas en perdre davantage.



26 décembre 1917 : J’ai passé une merveilleuse journée aujourd’hui. Nous étions dans la forêt interdite dans une petite cabane improvisée que j’ai faite pendant mes week-ends et nous avons voulu travailler ensemble sur nos Patronus. Nous n’étions jamais arrivés à en faire un et ce fut fabuleux cher journal. Nous avons le même Patronus. Un loup.



13 octobre 1918 : Je ne t’ai si peu ouvert pendant plus d’un an et je souris bêtement en relisant mes premiers jours à Poudlard. Qu’est-ce que je pourrais te dire ? Je suis désormais en dernière année. Ma relation avec Harmony est encore plus forte qu’avant. Nous allons souvent dans cette cabane que nous appelons notre chez nous. J’ai passé les vacances chez elle et ses parents ignorent notre relation. C’était amusant de devoir se cacher de tous, comme nous le faisons ici à Poudlard.



24 décembre 1918 : Taylor un garçon de notre classe m’a apporté pour Noel un cadeau. C’est un beau collier en argent avec un serpent en pendentif. Sur le coup, j’ai trouvé ça bizarre, car je ne m’y attendais pas. Harmony est très jalouse qu’il m’ait offert un présent, mais je n’arrête pas de lui dire que nous devrions officialiser notre couple en en parlant à nos amis. Elle refuse toujours. Taylor m’a demandé si je voulais bien faire une promenade au clair de lune sous la neige en début de soirée. J’ai refusé en lui précisant que nous étions juste amis et que je préférais lui rendre son cadeau s’il attendait autre chose. Il a refusé que je lui rendre et est parti en souriant.



03 janvier 1918 : Taylor vient de plus en plus me parler et demander à ce que l’on passe du temps ensemble. J’ai beau refuser ces avances, il revient chaque jour avec une nouvelle idée ou une nouvelle proposition. Harmony commence à me faire croire que ça ne la touche pas.



08 janvier 1918 : « Je suis sûre que tu n’es pas capable de me ramener du sang de clyphortia. » Elle était plus que ravie quand je lui en ai ramené après ma nuit au fond du lac. Par contre, je n’ai pas pu aller en cours le lendemain, et l’infirmerie m’a posé nombre de questions. Taylor est venu m’apporter des chocolats pendant que j’étais en repos. Alors que j’en mangeais un, il m’a embrassée. Harmony m’énerve de ne pas vouloir dire que nous sommes ensembles, car du coup, j’ai dû mentir en disant que j’étais déjà en couple, mais qu’il ne connaissait pas cette personne.



16 janvier 1918 : Des pétales, du sang, de la corne, du mucus, mais qu’est-ce que fabrique Harmony avec tout ce qu’elle me demande ? Et Taylor qui vient à la charge tous les jours en m’expliquant que je serais mieux avec lui qu’avec mon copain actuel. Copain que personne n’avait jamais vu. Journal, mais pourquoi je suis dans une situation comme ça ?



01 février 1918 : J’ai prévenu Harmony que soit ont arrêté d’être un couple discret, soit ont arrêté d’être un couple tout court. C’est amusant de se cacher, mais à un moment il faut savoir avoir le courage de dire que l’on aime quelqu’un. Et je l’aime.



12 février 1918 : Taylor m’a demandé d’être sa Valentine pour la soirée. J’ai refusé expliquant que j’irai à la soirée avec la personne avec qui j’étais en couple. Il ne me reste plus qu’à convaincre Harmony.



13 février 1918 : Le directeur vient d’annoncer l’exclusion d’Harmony pour une entorse grave au règlement et pour l’utilisation interdite de produits mortels. Mais, qu’est-ce qu’elle a fait ? Pourquoi ? J’ai tenté de lui envoyer des messages, des mots, de lui parler, mais impossible. Elle a dû quitter l’établissement avant même que j’aie eu le droit de faire quoi que ce soit.



18 février 1918 : Taylor est venu me voir aujourd’hui, me demandant pourquoi j’étais seule à la soirée ? J’avais besoin de parler, je suis seule depuis cinq jours. J’ai tout avoué, mon couple avec Harmony et la trahison de son départ. J’avais besoin de me défouler et j’ai accepté ces avances.



03 mars 1918 : La vie à Poudlard n’est pas la même depuis le départ d’Harmony et je ne reçois aucun retour à mes messages. Taylor est souvent avec moi et je l’utilise pour me défouler. Je suis désolé journal, mais je pense que je vais arrêter quelque temps à écrire dans tes pages.



22 novembre 1926 : Je t’ai retrouvé dans de vieilles affaires alors que je préparais mon voyage vers New York. Te lire m’a fait beaucoup de mal, car j’ai revu tous ces gens qui m’ont quitté pendant ma scolarité. Père, Porrun, Harmony, puis par la suite mère à cause des нечистая кровь, et enfin Taylor, car il s’est lassé de ma vie un peu trop exotique à son gout. J’ai repris le métier de père. Je régule la population de créatures fantastiques, tout en gagnant un pécule important en revendant diverses parties de cesdites créatures. Mes activités ont fait en sorte que je suis indésirable en Angleterre, en Inde, en France et en Allemagne. Il est temps pour moi de partir vers la lointaine Amérique afin de m’y faire un nom, mais aussi de demander l’aide d’une ancienne amie.


Caractère
Cleptomane – Confiante – Courageuse – Curieuse – Directe – Ferme – Fière – Franche – Froide – Honorable – Impatiente – Imprudente – Indépendante – Intrépide – Passionnée – Solitaire

Beaucoup de gens considèrent Helga comme une femme sauvage, indomptable et imprévisible un peu comme les créatures qu’elle chasse. Elle peut très bien vivre des semaines dans une montagne ou une forêt afin de traquer sa proie et cela fait souvent peur aux gens qui la connaissent. Pourtant, ceux qui l’on côtoyer et qui l’ont aimé, savent qu’elle est bien plus que ça. Elle peut passer un temps énorme et dépenser beaucoup d’énergie à juste faire en sorte que son ou sa partenaire soit bien. Ce qu’elle a fait avec les deux personnes qui ont partagé sa vie. Harmony et Tailor.

De par son métier et sa passion, Helga considère qu’elle peut acquérir ce dont elle a besoin par tous les moyens possibles. Elle tentera bien sûr de valoriser un échange lucratif pour les deux parties, mais si rien n’est possible, alors elle volera l’objet de sa convoitise. Par la violence s’il le faut, vu qu’elle n’a pas peur de se battre pour ce qu’elle souhaite.

Helga a perdu beaucoup de gens dans sa vie, soit de manière irrémédiable comme son père, sa mère et sa sœur tous morts avant ces vingt ans. Soit de vue comme Harmony et Tailor. Cela fait de cette jeune braconnière, une grande solitaire qui devra prendre sur elle afin de vivre une partie de sa vie à New York. Sans être agoraphobe, elle préfère les terrains de chasse plus naturels. Maintenant, elle refuse rarement un nouveau défi, surtout si elle peut régler ces comptes avec une vieille connaissance au passage.

Enfin, Helga attache beaucoup d’importance à son physique, particulièrement à sa coiffure qui est presque constamment affublée d’une tresse en mémoire à sa sœur. Bien qu’elle doive se fondre dans la foule et donc porter des tenues appropriées à la mode vestimentaire féminine de 1926, elle aime beaucoup porter sa tenue de braconnière, équipée d’une armure en cuir et en maille, la protégeant des morsures et d’une grande partie des attaques des créatures.
IRL
Pseudo/prénom : Ju'
Âge : xxx
Comment avez vous connu le forum ? Par l'intermédiaire du forum Pub RPG

Autres comptes : Pas encore


Dernière édition par Helga Barov le Ven 3 Aoû - 20:13, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Macusa
avatar
Messages : 137
Date d'inscription : 24/05/2018
Age du joueur : 29

Message#Sujet: Re: Helga Barov [Terminé]   Ven 3 Aoû - 19:50

Bienvenue Cool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Macusa
avatar
Messages : 216
Date d'inscription : 25/11/2017

Message#Sujet: Re: Helga Barov [Terminé]   Ven 3 Aoû - 21:41

Bienvenue parmi nous !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 122
Date d'inscription : 21/11/2017

Message#Sujet: Re: Helga Barov [Terminé]   Sam 4 Aoû - 8:54

Bienvenue !
Ta fiche est validée avec grand plaisir ! Bon jeu parmi nous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wheretofindthem.forumactif.com
Sorciers
avatar
Messages : 303
Date d'inscription : 29/11/2017

Message#Sujet: Re: Helga Barov [Terminé]   Sam 4 Aoû - 14:46

Bienvenue !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorciers
avatar
Messages : 242
Date d'inscription : 13/12/2017

Message#Sujet: Re: Helga Barov [Terminé]   Lun 6 Aoû - 10:53

Bienvenue!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorciers
avatar
Messages : 211
Date d'inscription : 25/12/2017
Age du joueur : 32

Message#Sujet: Re: Helga Barov [Terminé]   Lun 6 Aoû - 22:26

Bienvenue parmi nous.
J'espère que tu te plairas ici.
Amuse toi bien.
A trés vite!
Elsa.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Sorciers
avatar
Messages : 12
Date d'inscription : 31/07/2018
Age du joueur : 28
Localisation : Actuellement New York

Message#Sujet: Re: Helga Barov [Terminé]   Mar 7 Aoû - 14:12

Merci à vous pour votre accueil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: Helga Barov [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Helga Barov [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)
» Azur, adorable petite boule de poils bleue. (Terminé. )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Where to find them :: Premiers pas sur le forum :: Enregistrement des nouveaux arrivants.-