AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Une rencontre évidente (Séraphina)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sorciers
Albus Dumbledore
Messages : 428
Date d'inscription : 26/11/2017
Age du joueur : 30

Une rencontre évidente (Séraphina) Empty
Message#Sujet: Une rencontre évidente (Séraphina)   Une rencontre évidente (Séraphina) I_icon_minitimeMar 18 Sep - 12:30

Une rencontre évidente.
L’avantage quand on avait une réputation dans le monde magique, c’était qu’on pouvait s’en servir pour obtenir des rendez-vous avec des hautes sphères des sociétés. Albus ne se servait pas constamment de sa réputation pour obtenir des choses, non plus, mais par moment il ne pouvait pas nier que ça l’aidait grandement. Le professeur de métamorphose se disait depuis qu’il avait mis les pieds aux États-Unis et plus précisément depuis qu’il avait eu l’occasion de parler avec Gellert, qu’il devait parler avec la présidente du MACUSA. Il avait quelque peu retardé le moment où il devait décider de se rendre à sa rencontre, en grande partie parce que Percival Graves était quand même l’un de ses employés. Albus ne savait que trop bien que son ancien ami était capable de manipuler son monde, il n’était guère étonné de le voir si aisément prendre la place d’un employé du MACUSA. Lui-même avait mis du temps avant de se rendre compte qu’il était devant une vieille connaissance, alors qu’il discutait avec le directeur des Aurors du MACUSA. Et pourtant, le professeur osait croire qu’il se débrouillait bien normalement pour cerner les autres. Et il avait mis du temps. Alors, il comprenait que la présidente n’ait rien vu. Allait-il le lui dire ? Normalement… c’était ce qu’il devrait faire, bien évidemment, mais il n’était pas encore complètement décidé.  

Dans tous les cas, il semblait évident que le professeur devait parler avec Seraphina Picquery. Il avait donc demandé à rencontrer la présidente et avait attendu qu’elle lui donne rendez-vous. Parce qu’évidemment, il fallait qu’il puisse la rencontrer quand elle était disponible. Lui, de son côté, dans tous les cas, il était disponible à longueur de temps. Il passait le plus clair de son temps avec Newt et ses camarades de fortunes (ou alors il croisait des personnes d’Angleterre, comme si c’était un peu la quête de tout le monde en ce moment de venir visiter New-York), il ne faisait pas grand-chose au final. Il était donc tout à fait disponible et quand elle lui donna rendez-vous il répondit présent.

Albus ne pouvait pas nier qu’il avait grande hâte de faire la rencontre de Seraphina Picquery. Elle était quand même une femme qu’il était bon de rencontrer. Elle était à la tête d’une des plus grandes puissances magiques, elle devait gérer des crises sans précédents. Le pays se retrouvaient quand même dans une position délicate et elle devait tenir tout cela d’une main de fer. Et ça n’avait rien d’évident et en même temps Miss Picquery semblait être une femme très forte. Albus avait énormément de respect pour elle, il avait hâte de faire sa connaissance. Ce qui n’allait pas tarder, puisqu’il arrivait présentement dans son bureau.

« Bonjour Madame Picquery. » Dit-il en la saluant avec le respect qu’il lui devait. « Je suis Albus Dumbledore. » Mais ça, elle devait le savoir sans doute. « Je suis ravi de faire votre connaissance. »
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Macusa
Seraphina Picquery
Messages : 108
Date d'inscription : 12/09/2018
Age du joueur : 21

Une rencontre évidente (Séraphina) Empty
Message#Sujet: Re: Une rencontre évidente (Séraphina)   Une rencontre évidente (Séraphina) I_icon_minitimeMer 10 Oct - 17:27

Une rencontre évidente
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Seraphina ne le disait pas, parce qu’elle ne voulait pas inquiéter la communauté magique, mais elle n’était pas sereine et doutait beaucoup en ce moment. Avec tout ce qui se passait, on pourrait difficilement l’en blâmer. C’était une véritable situation de crise. Et à chaque fois qu’elle tentait de trouver une solution à un problème, un nouvel incident surgissait. Des menaces venaient de tous les fronts, et il n’était pas simple de tout gérer. Mais elle faisait son maximum, et ne lâchait rien. Au moins, elle avait quelques personnes de confiance sur qui elle pouvait compter, ou du moins, c’est ce qu’elle croyait. Si elle savait la vérité, elle serait mortifiée d’avoir accordé tant de confiance à Percival Graves alors qu’il était en fait un des ennemis publics numéros un. Mais pour l’heure, elle demeurait toujours dans l’ignorance. Et elle essayait de résoudre les problèmes que connaissait le monde magique américain. Elle devait déjà retrouver Scamander et Tina. Et aussi gérer les Fidèles de Salem, et les créatures échappées et puis il y avait aussi cette histoire d’Obscurial… Vraiment, tout se chevauchait et s’enchevêtrait. Elle espérait qu’elle trouverait bientôt des solutions efficaces et que le fin mot de l’histoire serait dévoilé. Mais pour le moment, elle en était malheureusement bien loin. Peu importe, elle devait continuer à maintenir le cap et à tenir ce monde sorcier.

D’autant plus qu’en ce moment, elle avait bien remarqué qu’il y avait eu pas mal d’arrivées de sorciers venus tout droit de Grande Bretagne. Coïncidence ou non ? Il était encore trop tôt pour le dire, mais elle restait sur ses gardes, avec tout ce qui se tramait mieux valait être vigilante. Toutefois, elle avait apprécié qu’Albus Dumbledore veuille la rencontrer. Peut-être que ça ne voulait rien dire, mais elle voulait croire qu’il faisait preuve de bonne foi. Elle avait déjà entendu parler de lui, bien entendu. Mais elle n’avait jamais eu l’opportunité de le rencontrer. Il faut dire aussi qu’elle n’avait jamais quitté l’Amérique. Enfin bon, sait-on jamais, cette entrevue sera peut-être bénéfique pour l’avancée des choses, elle l’espérait fort en tout cas.

Elle lui avait donné rendez-vous, elle avait réussi à le caser entre deux créneaux. Au moins, on ne pouvait pas prétendre qu’elle se tournait les pouces et attendait que les autres fassent tout. Ce n’était pas du tout le genre de Seraphina. Elle n’hésitait pas à aller voir par elle-même ce qui se passait et suivre les Aurors, tant que cela ne les dérangeaient pas dans leur travail. Elle aimait se tenir au courant, et se faire sa propre idée des choses, plutôt qu’attendre qu’on lui rapporte tout. Comme elle voulait se faire sa propre idée d’Albus Dumbledore, plutôt que de s’arrêter sur ce qu’on disait de lui.

« Bonjour Madame Picquery. Je suis Albus Dumbledore. Je suis ravi de faire votre connaissance. »

Elle lui adressa un sourire et se leva doucement afin de lui serrer la main, avant de se rassoir. Elle était curieuse de découvrir cet homme, il fallait bien l’avouer. Mais en premier lieu, elle devait d’abord savoir ce qui l’amenait ici.

« Monsieur Dumbledore, tout le plaisir est pour moi. Je vous en prie, installez-vous. Vous avez demandé à me voir, alors je vous écoute. Que me vaut le plaisir de votre venue ? »

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorciers
Albus Dumbledore
Messages : 428
Date d'inscription : 26/11/2017
Age du joueur : 30

Une rencontre évidente (Séraphina) Empty
Message#Sujet: Re: Une rencontre évidente (Séraphina)   Une rencontre évidente (Séraphina) I_icon_minitimeMar 18 Déc - 14:34

 
Une rencontre évidente.
Albus Dumbledore salua la femme sous ses yeux, prenant sa main pour la serrer, avant de s’installer à son tour devant le bureau de la présidente du MACUSA. L’homme écouta Seraphina Picquery lui affirmer que tout le plaisir de le rencontrer était pour elle également, sans manquer de rentrer assez vivement dans le vif du sujet. C’était normal, le sorcier se doutait que son interlocutrice devait être une femme particulièrement occupée, elle n’avait pas de temps à perdre. Ce qui tombait plutôt bien, parce qu’on ne pouvait pas dire que Albus avait vraiment du temps à perdre non plus. Elle lui demanda donc la raison de son entrevue.

« Je vous remercie. » Dit-il simplement tout de même quand il s’installait.

Il prit la peine de marquer une pause avant de reprendre la parole tout de même, réfléchissant légèrement à comment amener le sujet. Le professeur de métamorphose se doutait qu’il ne devait pas être trop direct non plus, quand bien même il était évident qu’il ne pouvait pas tourner autour du pot. Il y avait certaine chose que Albus Dumbledore avait à sa connaissance, que Seraphina Picquery ignorait. Il faudrait sans doute que l’homme prenne la peine de porter ces informations à la connaissance de la femme, mais il n’en avait pas réellement l’intention. Ce n’était pas contre la femme, tout comme ce n’était pas contre le gouvernement. C’était juste une situation complexe. Et puis même avec sa grande réputation, il se doutait que son interlocutrice n’allait peut-être pas le prendre au sérieux si jamais il commençait à affirmer que son directeur de la justice magique n’était autre que Gellert Grindelwald.

« Vous vous doutez bien que je n’ai pas fait un tel voyage dans le seul but de visiter votre charmant pays. »
Même s’il appréciait quand même de visiter un peu New-York et de découvrir cette ville, ce n’était pas cette motivation première qui l’avait fait faire un tel voyage. Alors qu’il avait quand même tendance à rester à Poudlard, ce qu’on ne manquait pas de lui reprocher par moment. « Et vous devez vous douter que cela à un rapport avec Newt Scamander. » Encore une fois, il osait croire que Seraphina en avait bien conscience dans tous les cas. « Je ne vais pas vous faire l’affront de tourner autour du pot. Newt n’a rien à voir avec les événements qui ont eu lieu contre ce pauvre moldu. »

Il en était convaincu, il le savait et il était évident qu’il ne pouvait que défendre sn ancien élève. Il était normal que la présidente du MACUSA ait des doutes, mais le professeur de métamorphose n’avait pas l’intention de laisser le doute s’installer dans cette conversation.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Macusa
Seraphina Picquery
Messages : 108
Date d'inscription : 12/09/2018
Age du joueur : 21

Une rencontre évidente (Séraphina) Empty
Message#Sujet: Re: Une rencontre évidente (Séraphina)   Une rencontre évidente (Séraphina) I_icon_minitimeMer 2 Jan - 21:47

Une rencontre évidente
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Seraphina restait polie et courtoise avec son invité pour le moment, parce qu’elle n’avait pas de raison d’agir autrement. Albus Dumbledore était déjà un nom qui commençait à se faire connaître dans le monde sorcier, notamment pour les recherches sur la magie qu’il avait menées, et en tant que professeur à Poudlard. Elle voulait bien lui accorder de son temps, dans l’espoir qu’il lui permette d’avancer sur cette histoire. Car cela n’amusait pas Seraphina du tout, un no-maj était mort, un no-maj influent qui plus est, et il était temps que tout cela cesse. Elle avait perdu ses principaux suspects, et elle avait l’impression que tout s’écroulait petit à petit.

« Je vous remercie. »

Installée face à lui, elle attendait peut-être beaucoup de cet entretien. Mais elle restait tout de même méfiante, elle n’avait aucune raison d’accorder sa confiance à cet homme, mais n’avait pas de raison non plus de le trouver suspect. Si elle savait qu’il cachait l’identité de Grindelwald, évidemment, ce serait une toute autre histoire, et il deviendrait manifestement son ennemi, mais pour l’heure, elle ignorait encore tout de toute cette affaire, et pouvait se permettre de tenter de se montrer objective sur cet homme. Ce ne serait peut-être pas simple, surtout qu’elle n’allait pas vraiment apprécier ce qu’il allait lui apprendre. Ou plutôt, elle allait être déçue. Néanmoins, elle était étonnée de voir à quel point les anglais appréciaient se mêler des affaires d’autrui, sous prétexte qu’un des leurs était impliqué, ou juste par simple curiosité. Ce serait quelque chose qu’elle ne se permettrait pas de faire, à moins qu’on lui demande son aide, mais de voir débarquer tous ces britanniques ne lui plaisait pas beaucoup.

« Vous vous doutez bien que je n’ai pas fait un tel voyage dans le seul but de visiter votre charmant pays. »

Evidemment, parce qu’elle ne l’aurait pas cru si c’était ce qu’il lui avait avancé. Dans tous les cas, il ne serait jamais venu la voir pour lui dire qu’il était là en tant que touriste. Pile quand tous ces évènements ravageaient New York et semait le chaos dans sa ville, aussi bien côté sorcier que no-maj.

« Et vous devez vous douter que cela à un rapport avec Newt Scamander. Je ne vais pas vous faire l’affront de tourner autour du pot. Newt n’a rien à voir avec les événements qui ont eu lieu contre ce pauvre moldu. »

Ils y étaient donc, le brave professeur traversait l’Atlantique dans le but de protéger son ancien élève. Curieuse histoire, lorsque l’on connaissait le flux d’élèves chaque année, s’il se souciait d’eux avec la même hargne, il ne devait pas avoir beaucoup de temps pour donner ses cours. Néanmoins, la présidente resta silencieuse quelques instants, réfléchissant au moyen de s’exprimer de la meilleure des manières. Finalement, elle s’exprima d’un ton calme et neutre.

« Vous devez vous douter, que votre seule affirmation n’a pas grande valeur, professeur. Puis-je vous demander ce qui vous rend si sûr de vous ? Et laissez-moi également vous témoigner de ma surprise, quant au fait que vous décidiez de tout laisser pour venir secourir un de vos anciens élèves… vous procédez ainsi pour chacun d’entre eux ou Monsieur Scamander a le droit à un traitement de faveur ? »

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorciers
Albus Dumbledore
Messages : 428
Date d'inscription : 26/11/2017
Age du joueur : 30

Une rencontre évidente (Séraphina) Empty
Message#Sujet: Re: Une rencontre évidente (Séraphina)   Une rencontre évidente (Séraphina) I_icon_minitimeMar 12 Mar - 22:13

 
Une rencontre évidente.
Albus écouta attentivement la présidente du MACUSA lui répondre, affirmant qu’elle ne pouvait pas se reposer uniquement sur ses affirmations pour innocenter Scamander. Le professeur de métamorphose s’en était douté évidemment, il était clair que ce n’était pas seulement parce qu’il affirmait que Newt était innocent qu’on allait croire qu’il l’était. Cela serait bien trop facile, forcément et au vu de la situation, quelque chose disait à Albus que la situation n’allait pas s’arranger si facilement. Et il ne se rendait pas compte à quel point il avait raison. Sans grande surprise, Seraphina Picquery mentionna aussi sa surprise de le voir traverser un océan dans le but de venir en aide à l’un de ses anciens élèves. Oui, ce n’était pas la première fois qu’on lui faisait cette remarque, trouvant étonnant de le voir tout quitter dans le but de venir en aide à un de ses anciens élèves. Albus prit la peine de réfléchir un petit temps avant de répondre aux différentes questions de son interlocutrice.

« Je n’accorde pas le même traitement à tous mes élèves non, en effet. » Affirma-t-il, sans aucune honte. Ce n’était pas qu’il ne portait pas autant d’attention à tous ses élèves (quoi que forcément, il y en avait qui sortait un peu du lot), mais forcément en cet instant précis on ne pouvait pas nier le fait qu’il n’aurait pas forcément fait la traversé de l’atlantique dans le but d’aider tous ses anciens élèves. « Disons qu’au vu de la situation, il me semblait important que je vienne ici afin de donner mon opinion. » Qui était plus qu’une opinion forcément, parce que le sorcier ne se contentait pas de dire qu’il pensait que son ancien élève était innocent, mais qu’il l’était tout simplement. Parce qu’il savait que son ancien élève était innocent et depuis qu’il avait eu l’occasion de parler avec Percival Graves, c’était forcément plus qu’évident. « Je regrette de ne pas pouvoir cependant vous fournir de preuve concrète, en dehors de mon témoignage. »

Autant dire que ça ne voulait rien dire et surtout que ça ne pesait pas vraiment dans la balance, même si cela venait d’Albus Dumbledore. Le professeur n’était peut-être pas encore au sommet de sa renommée (cela viendrait quand il aura décidé d’arrêter l’homme qu’il ne dénonçait pas encore à la présidente alors qu’il devrait le faire), mais il savait bien qu’il avait d’ores et déjà sa petite réputation. Il espérait bien réussir à convaincre la présidente, quand bien même il avait parfaitement conscience que ce n’était pas si facile que ça.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Macusa
Seraphina Picquery
Messages : 108
Date d'inscription : 12/09/2018
Age du joueur : 21

Une rencontre évidente (Séraphina) Empty
Message#Sujet: Re: Une rencontre évidente (Séraphina)   Une rencontre évidente (Séraphina) I_icon_minitimeLun 25 Mar - 17:02

Une rencontre évidente
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Seraphina avait entendu divers témoignages au sujet de Scamander. Mais elle ne pouvait en prendre aucun en compte. Ses proches voulaient le voir innocent, c’est normal. Mais il ne l’était pas, jusqu’à preuve du contraire, et toutes les pistes, toutes les preuves le dénommaient comme coupable. Ce n’était pas de l’acharnement de la part de la présidente, mais juste une conclusion logique à tous les éléments dont ils disposaient. Et puis Graves était convaincu qu’il avait fait le coup, avec Tina, et elle lui faisait confiance. Ils travaillaient ensemble depuis longtemps et il avait maintes et maintes fois prouvé son expertise. Elle avait donc tendance à se ranger de son côté, même si bien entendu, elle prenait tout de même le temps de se faire sa propre opinion sur les évènements et les situations. Mais il est vrai que la présence d’Albus Dumbledore ici, avait de quoi soulever des questionnements, et qu’elle se demandait vraiment s’il était là pour Newt Scamander, ou pour autre chose de plus confidentiel.

« Je n’accorde pas le même traitement à tous mes élèves non, en effet. Disons qu’au vu de la situation, il me semblait important que je vienne ici afin de donner mon opinion »

Oui enfin, c’était tout de même un peu gros. Il aurait tout aussi bien pu envoyer un hibou. Venir jusqu’ici alors qu’il avait des obligations au sein de l’école de magie. Et puis, c’était un peu prétentieux de sa part. Il avait une certaine réputation, certes, mais ce n’est pas pour autant que son opinion valait plus qu’une autre. Ce n’était peut-être pas ce qu’il avait voulu dire, mais cela restait une interprétation possible. Quoiqu’il en soit, Seraphina n’était pas totalement convaincue par son témoignage, mais bon, il disait peut-être la vérité. Elle pouvait lui laisser le bénéfice du doute pour cette fois, parce que ce n’était pas le moment de se perdre sur plusieurs enquêtes en même temps.

« Je regrette de ne pas pouvoir cependant vous fournir de preuve concrète, en dehors de mon témoignage. »

Elle voulait bien le croire, mais il devait s’en douter en même temps. L’affaire était grave, importante. Des vies humaines avaient été prises. Alors ils ne pouvaient pas se baser sur des témoignages, du moins pas de ce genre. Ils avaient besoin de preuves, effectivement. Il était dur d’en trouver, mais il y en avait tout de même quelques-unes, c’était encourageant pour réussir à rendre la justice. Malheureusement, les coupables s’étaient enfuis.

« En effet, nous ne pouvons pas le prendre en compte, vous vous en doutez bien. Mais bon, l’initiative est louable, si on veut. »

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Une rencontre évidente (Séraphina) Empty
Message#Sujet: Re: Une rencontre évidente (Séraphina)   Une rencontre évidente (Séraphina) I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Une rencontre évidente (Séraphina)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Choisir un chaudron, un tâche pas si évidente.. (Pv libre)
» Une arrivée par toujours évidente [Pv Athénaïs]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Where to find them :: Welcome to the wizarding world :: Manhattan :: Siège du MACUSA-