AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Autopassion.net le site ddi  l'automobile cr par ses utilisateurs
Partagez | 
 

 [INTRIGUE N° 1] Le ciel s'assombrit

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
avatar
Messages : 134
Date d'inscription : 21/11/2017

Message#Sujet: [INTRIGUE N° 1] Le ciel s'assombrit   Lun 26 Nov - 9:41

Intrigue n° 1





Le ciel s'assombrit

31 décembre 1926.

Alors que tout New York ou presque réveillonne et s'apprête à célébrer la nouvelle année, le tumulte éclate soudainement. Une masse noire, gigantesque et effrayante dont nul ou presque ne semble comprendre l'origine dévaste la ville. Des bâtiments ont été détruits, et si aucune vie n'a été prise, l'on devine que ce n'est qu'une question de temps.

De partout, l'on se presse jusqu'à Times Square, où la "chose" sévit à présent. Des No-majs curieux qui tentent d'approcher le monstre de plus près, des journalistes à l'affût de ce scoop exceptionnel, des Aurors du MACUSA qui tentent de juguler une crise déjà hors de contrôle... et d'autres, aux intentions plus floues.

Quelle sera l'issue de ces événements ? A vous d'en décider.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wheretofindthem.forumactif.com
Sorciers
avatar
Messages : 294
Date d'inscription : 25/11/2017

Message#Sujet: Re: [INTRIGUE N° 1] Le ciel s'assombrit   Lun 26 Nov - 10:25


Frank l'avait senti avant lui et avait déployé des trésors orageux pour le mettre en garde : il avait flairé le danger, et pas n'importe quel danger.

Newt avait quitté sa valise en urgence (fait très rare chez lui qui avait plutôt tendance à s'y réfugier en urgence plutôt que l'inverse), en quête de ce qui avait pu ainsi tourmenter l'oiseau-tonnerre.

Depuis les toits de l'insalubre appartement abandonné où les fugitifs avaient pour l'heure trouver refuge, s'étendait une vue quasiment imprenable sur la ville de New York, et il ne fut dès lors pas difficile pour Newt de découvrir ce qu'il se passait... L'obscurus faisait à nouveau des siennes, dans un écho de verre brisé et de destruction... Il ne pouvait pas rester là, les bras croisés, c'était tout simplement inenvisageable.

Il redescendit en toute hâte dans l'appartement, griffona à la hâte un mot à l'attention de Tina qui tenait en ces propos succincts : "Suis parti trouver l'obscurial. Si je ne reviens pas, prenez soin de mes créatures. Mes notes sont sous le nid du niffleur." Certes, il aurait été sans doute plus avisé d'en parler directement à ses camarades d'infortune, mais il agissait de manière impulsive, et n'intégrait pas encore complètement l'esprit de groupe qui devrait pourtant l'animer, à force de côtoyer Tina, Jacob et Queenie. Et il n'y avait pas une seconde à perdre.

Pas qu'il n'ait pas l'intention de revenir, mais la puissance de cet obscurial dépassait de bien loin ce qu'il avait pu constater lors de son voyage au Soudan. Il ne savait pas ce qu'il serait en mesure de faire ou non. Ce qu'il savait en revanche, c'est que s'il ne tentait rien, il se le reprocherait éternellement, et c'était une chose qu'il ne pouvait supporter.

Newt suivit donc l'obscurial en transplanant, sa baguette fermement serrée entre ses doigts. Arrivé sur Times Square, il dut bien vite constater qu'il n'était pas le seul que cette situation avait interpellé et une foule relativement dense s'était déjà amassée là : apaiser l'obscurial dans ces conditions relèverait du tour de force, mais il n'avait pas l'intention de renoncer, il fallait seulement qu'il parvienne à attirer son attention... Plus facile à dire qu'à faire quand il songeait que, dans la masse d'individus présents, nombre d'Aurors du MACUSA qui le tenaient pour criminel devaient s'être joints au spectacle.

Attentif, il guettait le moment d'agir, tout en analysant la situation globale.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorciers
avatar
Messages : 93
Date d'inscription : 12/08/2018
Age du joueur : 21

Message#Sujet: Re: [INTRIGUE N° 1] Le ciel s'assombrit   Lun 26 Nov - 10:59

Intrigue n°1 - Le ciel s'assombrit
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Tina avait été plus que surprise par tout ce vacarme. Dans les rues de New York, tout le monde s’était un peu affolé. Se demandant ce qu’il se passait, d’où cela venait. Entre ceux qui courraient et ceux qui voulaient comprendre ce qui se passait, Tina eut du mal à se frayer un passage dans la foule et dut donner plusieurs coups de coudes pour pouvoir avancer. A grande peine. Son instinct d’Auror lui intimait qu’il se passait quelque chose d’important. Et de potentiellement grave. Mais, elle décida de retourner à l’appartement qu’ils partageaient depuis un moment maintenant, pour voir si Queenie y était, si elle allait bien.

Mais elle trouva l’appartement désert, aucune trace de Queenie, de Newt ou de Jacob. Elle remarqua le mot et le lut à la hâte. C’était donc l’obscurial qui était à l’origine de tout cela… Tina ne pouvait pas rester ici, c’était au dessus de ses forces, même si c’était dangereux et qu’une partie du MACUSA serait présent, elle ne pouvait attendre sagement ici et espérer que les choses se calment. Elle écrivit une note elle aussi, à l’intention de Queenie et Jacob. « Suis partie aussi, restez à l’abri tous les deux ! Tina. » Jacob ne devait surtout pas approcher de Times Square, et cela lui plairait que Queenie non plus.

Elle partie ensuite, transplanant jusqu’à Times Square. Elle observa la situation de loin, regardant cette forme noire et brumeuse tout ravager sur son passage. La situation était loin d’être simple, et elle espérait que personne ne serait blessé, ou pire, mais vu la force que cette créature déployait, et le nombre de personnes présentes, ça allait s’annoncer compliquer. Mais elle ne devait pas flancher maintenant. L’ennui, c’est qu’elle ignorait ce qu’elle devait faire. Elle parcourut la foule des yeux, elle voyait un bon nombre d’Aurors présents, mais ce n’était pas surprenant, de toute façon, ils avaient mieux à faire que les arrêter pour le moment.

Elle repéra Newt, en même temps ce n’était pas bien dur, et elle fut soulagée de voir qu’il n’était pas blessé pour le moment. Elle réussit à se frayer un chemin jusqu’à lui, après tout, il avait déjà vu un Obscurial une fois, alors il savait ce qu’il fallait faire. Enfin… elle l’espérait du moins.

« Et maintenant ? Comment on procède ? »

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Macusa
avatar
Messages : 57
Date d'inscription : 12/09/2018
Age du joueur : 21

Message#Sujet: Re: [INTRIGUE N° 1] Le ciel s'assombrit   Lun 26 Nov - 13:59

Intrigue n°1 - Le ciel s'assombrit
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
C’était à prévoir. En ce moment, rien n’allait à New York, surtout pour la communauté magique, les évènements se succédaient et empiraient sans cesse les précédents. Seraphina avait beau déployé toutes les ressources dont elle disposait, ça ne suffisait pas à apaiser les sorciers, et à rendre la justice au no-maj mort. Mais là, ça dépassait tout ce qu’elle avait vu.

Entourée de plusieurs Aurors, elle observait la chose se déchaîner, sans savoir ce qu’il était adéquate de faire. Elle n’était même pas certaine de savoir ce que c’était, mais il y avait bien une chose qu’elle savait, il fallait protéger la population. Sorcière comme no-maj. D’ailleurs, des no-majs étaient venus observer le phénomène, et ils ne devaient pas rester là, tout comme les sorciers, c’était beaucoup trop dangereux, cette créature ne semblait être vouée qu’à la destruction, elle semait tout sur son passage, et s’ils n’agissaient pas vite, ce serait bientôt les vies humaines qui seraient prises. Mais il était hors de question pour la Présidente que les choses se passent de cette manière.

Elle aurait très bien pu rester au MACUSA et attendre que les autorités s’occupent de cela, mais ce n’était pas dans son tempérament de laisser les autres s’occuper des menaces sans rien faire. Et elle ne comptait pas quitter cet endroit avant que cette créature soit mise hors d’état de nuire, ou qu’elle y perde la vie. Elle comptait bien assumer son rôle de Présidente et tout faire pour protéger la communauté magique, et no-maj.

« Faites attention, et divisez vous. Qu’un groupe se charge d’éloigner les no-majs et les sorciers non aptes à se défendre. Les autres, tentez de maîtriser cette créature. Ne prenez aucun risque inutile, et ne faîtes rien d’insensé s’il vous plaît. »

Seraphina s’adressait aux Aurors qui étaient venus constater l’ampleur de la chose. Les doigts resserrés autour de sa baguette, elle restait vigilante. Quel genre de sort serait utile contre ça ? Elle ne le savait pas, mais ce n’était pas pour autant qu’elle comptait ne rien faire. Beaucoup de gens étaient amassés devant ce spectacle terrifiant, et dans cette pénombre et ce chaos, elle avait du mal à discerner avec précision qui était là ou non, mais ça avait bien peu d’importance, elle en oublierait presque que les no-majs devront tout oublier de cela plus tard, parce qu’elle ne savait pas encore s’il y aurait un plus tard. Pour l’heure, ils devaient faire face.

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Macusa
avatar
Messages : 241
Date d'inscription : 25/11/2017

Message#Sujet: Re: [INTRIGUE N° 1] Le ciel s'assombrit   Lun 26 Nov - 18:14


Il faut se méfier de l'eau qui dort
S

a patience avait atteint ses limites. Il s’était montré conciliant, attentif, protecteur, séducteur, même, pourrait-on dire, et c’était comme si ce gosse n’avait de cesse de se lamenter, de supplier, de prétendre que la prochaine fois serait la bonne en toute conscience de son inévitable échec, et Gellert en avait eu assez. Il avait suffisamment perdu de temps avec Credence Barebone. Au diable sa patience, et au diable sa vision, s’il voulait atteindre l’obscurial, il fallait définitivement qu’il emploie d’autres moyens, et il n’avait plus le temps d’attendre : il fallait faire vite, avant qu’il ne soit trop tard. Aussi son dernier échange avec Credence n’avait en rien ressemblé à ceux qui avaient été les leurs jusqu’alors. L’homme avait abandonné les formes qu’il donnait habituellement à leurs conversations et avait pointé du doigt l’inutilité de ce gamin qui lui avait fait perdre un temps précieux sans aucune raison qui sache lui paraître valable à présent. L’état dans lequel il avait laissé le jeune homme après lui avoir confirmé ce qu’il pensait alors, à savoir qu’il n’intégrerait jamais le monde des sorciers comme il l’avait espéré, et que toutes ses promesses avaient été veines, qu’il était un cas perdu, en plus d’être embarrassant au possible, cela lui était bien égal. L’urgence, à présent, était d’explorer de nouvelles pistes susceptibles, elles, de le mener à ses fins une bonne fois pour toutes.

Mais si l’obscurial refusait de venir à lui (une fois encore, il souffrait d’une regrettable erreur de jugement dont il allait très vite se rendre compte), il viendrait à l’obscurial… et justement…

Quand il s’était rendu à l’église où résidait la famille Barebone ce soir-là, il la trouva entièrement détruite. L’obscurial était passé par là, et il trouva une Mary Lou Barebone tétanisée, vivante certes, mais grièvement blessée, qui lui fit comprendre son erreur : il l’avait eu sous les yeux depuis le début, il aura, et tout aurait pu être d’une facilité enfantine. Credence Barebone ne devait pas le mener à l’obscurial, il était l’obscurial. Comment était-il parvenu à survivre au mal qui le rongeait du haut de ces dix-neuf, c’était un mystère… ses pouvoirs étaient d’une puissance fascinante… et Gellert ne souhaitait que davantage le récupérer…

L’obscurus lâché dans les rues de New York faisait le plus grand ravage. Gellert avait rapidement rejoint les Aurors envoyés sur le terrain, plus spécifiquement la faction que la présidente avait envoyée « maîtriser » l’obscurus… s’ils devaient décider de détruire l’obscurus, il aurait fait tout cela en vain… et c’était inacceptable. La situation semblait hors de tout contrôle, mais il devait s’arranger pour la dominer malgré tout. Aucune autre option ne pouvait être envisageable.

-Restez en position, surtout, ne faites rien tant que je ne vous en aurais pas donné l’ordre.

Obéiraient-ils ? ça n’avait rien de certain, mais ceux qui oseraient aller à l’encontre de ses ordres le paieraient, en revanche, très cher. Gellert se rapprocha de l’obscurus, fit porter sa voix, espérant attirer son attention.

-Credence !
l’interpella-t-il, retrouvant ce timbre qu’il avait si souvent employé avec lui afin de l’amadouer.


code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorciers
avatar
Messages : 240
Date d'inscription : 25/12/2017
Age du joueur : 32

Message#Sujet: Re: [INTRIGUE N° 1] Le ciel s'assombrit   Lun 26 Nov - 18:33


Elsa se trouvait à Times Square, dés que les choses avaient commencés, elle était venue jouer les curieuses. Déjà pour voir à quoi pouvait bien ressembler un Obscurus, elle n'avait pas été là lors des premiers attaques. Et puis elle aurait bien voulu découvrir qui pouvait être cet enfant et lui venir en aide. Même si elle n'avait pas la moindre idée de comment s'y prendre, ou de savoir quoi faire dans une telle circonstances. Elle ne savait d'ailleurs pas si elle devait sortir sa baguette pour se défendre, ou bien ne rien faire devant tous ces moldus, ou no-majs. Finalement, elle prit le parti de s'éloigner un peu de l’afflux et de trouver une autre ruelle plus sombre et plus praticable que de bousculer tout le monde, pour finalement ne pouvoir rien faire de concret. Elle savait que le MACUSA était dans les parages et arriverait en force pour défendre les no-majs et arranger la situation. Mais que ferait-il vraiment face à l'Obscurus? Le tuerait-il sans même réfléchir qu'un enfant se trouvait derrière. Avait-il même compris qu'il s'agissait d'un Obscurus?

Elsa passa dans une ruelle, pour rejoindre Times Square par un autre côté, et avoir un autre point de vue sur la situation que la troupe de curieux. Elle ne savait pas non plus si la cheffe de la ligue des fidèles de Salem serait dans les coins, mais elle ne voudrait pas trop griller sa couverture. Elsa avait besoin d'avoir accès à leur quartier général, la jeune femme était persuadée que l'enfant se trouvait dans la ligue. Entre les enfants que Mary Lou Barebone s'occupait et le fait qu'elle leur rabâche tout le temps que les sorciers sont des êtres mauvais, nul doute que si il y avait un jeune sorcier parmi eux, il avait du prendre peur et refoulait ses pouvoirs, créant ainsi un Obscurus, ou Obscurial, Elsa n'était pas encore tout à fait sur de savoir faire la différence entre les deux. Elsa se demanda brièvement si le frère du professeur Dumbledore allait venir, il semblait tellement vouloir trouver cet enfant, lui aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fidèles de Salem
avatar
Messages : 38
Date d'inscription : 12/10/2018
Age du joueur : 32

Message#Sujet: Re: [INTRIGUE N° 1] Le ciel s'assombrit   Lun 26 Nov - 18:55


Modesty se trouvait dans un coin de rue, et observait la masse sombre qui se trouvait devant elle. La petite fille avait vraiment trés peur. Elle s'était enfuit de la maison, aprés le grand déluge noir qu'il y avait eu sur le lieu où toute la famille habitée. Son frère était entrain de parler avec leur mère, et elle était restée en retrait pour ne pas déranger. Puis elle avait vu son frère se transformait en masse sombre, et elle s'était enfuie de la maison, en courant aussi vite qu'elle le pouvait. Sauf qu'elle n'était pas allée dans la bonne direction (ou peut-être que si), mais elle s'était retrouvée à Times Square. La petite fille était encore tremblante, et ne savait vraiment pas ce qu'elle devait faire. Cette masse sombre s'était son grand frère. Elle avait peur de lui, mais aussi pour lui. Car la peur qu'elle ressentait n'avait pas effacé... l'amour qu'elle avait pour lui. C'était un mélange trés difficile à comprendre surtout pour une petite fille de neuf ans et demi.

Elle ne marqua pas tous les gens munis de leurs baguettes qui voulaient arrêter son frère, quitte à lui faire du mal pour cela. Elle ne vit pas non plus tous les gens amassés, qui voulaient jouer les curieux. Non elle ne voyait que cette masse noire, et elle ne savait pas du tout quoi faire.
"Crédence" fit-elle tout bas pour appeler son frère, c'est vrai qu'il n'était pas comme d'habitude, mais il était là seule famille qu'elle aimait vraiment. Sa mère, bien que moins dure avec elle qu'avec les autres, elle n'arrivait pas à l'aimer, de même que sa grande sœur, avec qui elle avait beaucoup de mal à créer de liens profonds avec elle.
"Crédence" dit-elle cette fois un peu plus fort, toujours dans son petit coin. Elle sentit des larmes coulaient le long de ses joues. Elle avait peur, et ne savait pas du tout ce qui était entrain de se passer.


HJ : Il a pas été facile à écrire celui-là, si il y a le moindre souci dites-le moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
No-Majs
avatar
Messages : 216
Date d'inscription : 25/11/2017

Message#Sujet: Re: [INTRIGUE N° 1] Le ciel s'assombrit   Lun 26 Nov - 19:39


Le ciel s'assombrit
I

l s'était frayé un chemin au devant de la foule de curieux qui observaient la scène d'un air effaré. Certains étaient seulement animés d'une curiosité malsaine qui devait leur donner le sentiment que cette scène était complètement irréelle. D'autres restaient plantés là, sans doute parce qu'ils avaient trop peur pour aller où que ce soit ailleurs. Langdon, lui, était certes effrayé, mais il ne pouvait s'empêcher aussi d'éprouver une certaine satisfaction à l'idée qu'un tel public assiste à un spectacle à ce point flagrant. Oseraient-ils encore fermer les yeux alors que la situation était à ce point évidente ? C'était là, sous leurs yeux à tous, flagrant... Qui irait encore parler d'anomalie météorologique. Le premier qui oserait affirmer que cette situation était naturelle, Langdon ne répondrait plus de ses actes vis-à-vis de lui. Forcément, il pensait à son père. Il avait vu quelques journalistes rôder et dérober quelques clichés, la peur au ventre. Oserait-on encore remettre en question des preuves à ce point tangibles ? Oserait-on remettre en question le témoignage de toute une foule qui assistait au même et flagrant spectacle ? Il s'était souvent offusqué de voir son entourage répondre par le déni aux preuves les plus indéniables, mais là, qui serait encore capable de ne pas admettre la vérité.

Son père cesserait de le prendre pour un illuminé, la mémoire de son frère serait enfin honorée de la bonne manière. Et lui, qui sait, peut-être parviendrait-il à retrouver le sommeil, peut-être saurait-il enfin retrouver un peu de paix intérieur. Encore que ce n'était pas forcément suffisant. Ce n'était pas tout que d'avoir une preuve flagrante de l'existence de la sorcellerie sous les yeux, encore fallait-il que ce mal enfin dévoilé soit détruit, et ça, c'était une autre paire de manche. Au moins les fidèles de Salem auraient du grain à moudre à présent. C'est ce que se disait Langdon, sans comprendre dans quelle posture se trouvaient à présent Mary Lou Barebone... et comprenant moins encore que cette masse noire qui détruisait tout sur son passage n'était autre que le timide et difficilement abordable Credence Barebone. Rien de ces considérations ne lui venaient à l'esprit, non. Langdon songeait seulement qu'il se retrouvait à un moment charnière de son existence. Que leur monde se trouvait à un moment charnière de son histoire. Il y aurait un avant et un après ce moment. Maintenant, l'essentiel était surtout de rester en vie suffisamment longtemps.

Il le savait, il devrait s'enfuir, se mettre à l'abri. Il ne servait à rien d'être le témoin de ce moment s'il devait ne pas s'en sortir vivant, mais il n'avait pas envie de s'en aller... pas encore... Ce n'était qu'un début, il le sentait. Et c'était la suite, maintenant, qui l'intéressait.





code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorciers
avatar
Messages : 294
Date d'inscription : 25/11/2017

Message#Sujet: Re: [INTRIGUE N° 1] Le ciel s'assombrit   Mar 27 Nov - 12:04


Quand Newt aperçut Tina et la vit s'approcher de lui, il ne fut pas complètement surpris, en réalité, il découvrait même apprécier l'avoir à ses côtés dans ces circonstances, même s'il aurait préféré qu'elle reste en dehors de tout danger.

Il eut une pensée fugitive pour ses créatures, et songea à lui demander si quelqu'un veillait sur elles, mais ils avaient pour ainsi dire d'autres priorités. Elle avait dû les confier à Jacob et Queenie, tout simplement, et il pouvait leur faire confiance. Pour le moment, ils avaient une seule et unique priorité : et elle était sous leurs yeux.


« Et maintenant ? Comment on procède ? »

Bonne question... C'était une chose que d'aller au plus près du danger dans l'espoir de sauver cet enfant, qui qu'il soit, c'en était une autre... Il n'avait pas de solution miraculeuse à leur donner.. Il le voudrait, mais il avait décidé de se rendre à l'épicentre de l'événement sans plan d'action préétabli, avec la seule intention de faire quelque chose.

Il était normal que Tina attende de lui qu'il dicte leur façon d'agir. Des deux (et de tous ici, sans doute), il était le seul à avoir eu affaire à un obscurus... ceci dit, ça ne faisait malheureusement pas de lui une référence en la matière. S'il en était une, il serait parvenu à sauver cette petite fille, au Soudan, mais elle était morte sous ses yeux, et les études qu'il avait entamées sur l'obscurus qu'il avait conservé n'avaient mené nulle part. Malgré tout, ils ne pouvaient pas rester les bras croisés, à attendre qu'une information leur tombe du ciel.


"Il faut réussir à apaiser l'obscurial, l'inviter à reprendre sa forme humaine"
, suggéra-t-il sans avoir la moindre idée de comment.

Apaiser l'obscurial, oui, mais comment faire ? Il n'était pas forcément le meilleur quand on en arrivait au... champ de la communication. Et il ne savait rien de cet enfant... Malgré tout... c'était la seule option. L'endroit était cerné par les Aurors, il ne faudrait sans doute pas longtemps avant que ces derniers ne décident d'attaquer.

Newt se rapprocha davantage, invitant Tina à le suivre...

Graves était là... et il donnait tout l'air de s'adresser à l'obscurial... s'il lui restait encore des doutes le concernant, cette situation semblait devoir les dissiper pour de bon.

Ce qui devait changer leurs plans... il fallait éloigner Graves de l'obscurial.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorciers
avatar
Messages : 93
Date d'inscription : 12/08/2018
Age du joueur : 21

Message#Sujet: Re: [INTRIGUE N° 1] Le ciel s'assombrit   Mar 27 Nov - 15:40

Intrigue n°1 - Le ciel s'assombrit
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Tina avait rejoint Newt, et elle espérait que ce dernier sache faire quoique ce soit qui pourrait arranger la situation. Le connaissant, il allait vouloir adopter une démarche qui ne ferait aucun mal à l’enfant habité par l’obscurus, et si c’était possible, Tina ferait ce qu’il faut pour l’y aider, mais elle n’avait malheureusement, aucune connaissance dans ce domaine, elle n’avait jamais eu à faire à un obscurial et n’avait pas beaucoup d’informations non plus. Elle ignorait ce qu’il en était des autres Aurors, mais vu leur nombre, il allait falloir agir vite avant que les sorts ne fusent dans tous les sens, alors pour cette fois, elle comptait vraiment sur le magizoologiste.

"Il faut réussir à apaiser l'obscurial, l'inviter à reprendre sa forme humaine"

Apaiser l’obscurial… comment apaisait-on cette gigantesque masse brumeuse et dévastatrice au juste ? Elle se doutait, bien évidemment, que l’enfant qui se cachait là-dessous ne voulait rien de tout cela, et ne désirait faire de mal à aucun innocent, mais il était très difficile d’agir dans ces conditions. Quoiqu’il en soit, l’ancienne Auror suivit Newt quand ce dernier tenta de s’approcher de l’obscurial. Ce dernier ne semblait en rien apaisé pour le moment en tout cas.

Tina était inquiète, cette situation lui semblait tout de même un peu désespérée et terriblement dangereuse, et elle avait mal à savoir comment l’appréhender. Elle se doutait qu’ils n’avaient pas le droit à l’erreur, et elle avait envie de croire que Newt saurait apaiser cet enfant, mais…il y avait beaucoup de variables, et d’éléments perturbateurs dans cette affaire. En parlant d’éléments perturbateurs, elle suivit le regard de Newt et aperçut Graves elle aussi…

Malgré la pénombre et le chaos qui régnait, il était reconnaissable, et il semblait s’adresser à l’obscurial, ce qui surprenait Tina. Elle ne pouvait entendre ce qu’il disait, ni lire sur ses lèvres, mais il avait une façon de se tenir, de se comporter, comme s’il connaissait déjà l’identité de l’enfant caché derrière cette créature… serait-ce possible ou bien elle extrapolait de trop ? Impossible à dire. Mais ce n’était pas le moment de s’interroger sur ses intentions, il fallait agir. Au regard de Newt, elle comprit assez bien les projets du magizoologiqte, dans tous les cas, il ne serait pas bon que le MACUSA mette la main sur l’enfant…

« Je vais m’occuper de Graves, je te fais confiance pour l’obscurial, tu es le plus qualifié de toute façon. »

Elle lui adressa un demi sourire avant de s’éloigner, c’était dangereux pour elle mais tant pis. De toute façon, s’ils ne faisaient rien, ce serait dangereux pour toute la population américaine. Elle se fraya un chemin à travers la foule en tentant d’approcher Graves.

« Vous êtes un sacré menteur Graves ! »

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorciers
avatar
Messages : 386
Date d'inscription : 26/11/2017
Age du joueur : 29

Message#Sujet: Re: [INTRIGUE N° 1] Le ciel s'assombrit   Mar 27 Nov - 16:36

Le ciel s'assombrit
Les réveillons de fin d'année étaient normalement signe de joie, de retrouvaille. Les retrouvailles, en un sens, Albus n'en manquait pas. Entre son frère qui avait décidé de le suivre jusqu'à un autre continent, en se mettant en tête – à raison sans doute – qu'il avait de mauvaises intentions, et Grindelwald, le professeur ne manquait pas de retrouvaille. Sans parler de Newt qu'il était venu lui-même retrouver ou ces anciens élèves qui avaient semble-t-il décidé tous de venir faire un tour à New York. Pour ce qui était de la joie, c'était de toute façon un sentiment bien trop complexe pour être réellement linéaire.

L'esprit n'était pas entièrement à la fête en ce réveillon dans le monde des sorciers, quand bien même Albus avait décidé de se tenir un peu à l'écart des choses. Du moins il prenait des décisions qui rendait cette situation possible, au lieu d'en prendre d'autre qui arrangerait peut-être plus les choses. Il avait à cœur d'aider Newt réellement, mais il pensait aussi que son ancien élève pouvait être à même de l'aider. De l’aider lui, ou d’aider une autre personne, cet obscurus qui sévissait à New-York et qui avait évidemment besoin d’aide. Ce n’était pas pour rien qu’une certaine créature avait eu besoin d’être ramené aux États-Unis. Même si au final Albus n’avait pas réellement pensé qu’il viendrait aux États-Unis à son tour également. Mais parfois, il fallait changer quelque peu les plans. Ce qu’il faisait pour l’heure.

Et il semblait évident que l’instant arrivait réellement, que le moment d’agir approchait. Preuve en était de la masse noire qui se dirigea vivement dans les rues de New-York. Albus ne mit pas longtemps à comprendre ce qui était en train d’arriver, il avait déjà vu ça dans le passé, il savait parfaitement ce qui était en train de se passer. L’obscurial avait de nouveau perdu le contrôle et visiblement sa rage était vraiment grande, puisqu’il était en train de tout dévaster sur son passage. Forcément, Albus s’approcha des lieux, il ne pouvait pas rester à l’écart, quand bien même il n’avait pas non plus l’intention d’intervenir trop vite. Il se doutait que si l’obscurial agissait de la sorte, le MACUSA allait réagir et ils risquaient de le détruire. De ne pas chercher une seule seconde à l’aider, alors qu’il avait besoin d’aide. Et puis… il se doutait que Gellert allait être dans le coin.

Il s’approcha donc des lieux, sans pour autant s’approcher de trop, observant la situation de loin. Il était prêt à intervenir si vraiment la situation se retrouvait nécessaire, mais en même temps il n’avait pas envie de le faire trop vivement. Il était curieux, également, de savoir comment les choses allaient se profiler pour Grindelwald, qui cherchait forcément à mettre la main sur cet enfant. Et bien sûr, Albus était curieux de savoir qui était l’obscurial, qui avait une telle puissance. Parce que même celle qu’il connaissait n’avait pas autant de puissance (et heureusement, il était arrivé assez de grand malheur pour ajouter la destruction d’une ville).
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fidèles de Salem
avatar
Messages : 347
Date d'inscription : 26/11/2017
Age du joueur : 29

Message#Sujet: Re: [INTRIGUE N° 1] Le ciel s'assombrit   Mar 27 Nov - 16:58

Le ciel s'assombrit.
Tout était allé tellement vite, beaucoup trop vite, sans que Credence ne réalise réellement ce qu’il était en train de faire, ce qu’il était sur le point de faire. Il ne réalisait rien du tout non, c’était arrivé tout d’un coup. Il « discutait » avec sa mère, les choses s’étaient accélérées, il avait simplement senti cette grande colère en lui, comme quand le sénateur Shaw avait affirmé qu’il était un taré. Et plus rien… vraiment, plus rien. C’était un peu comme s’il était libéré lui-même de ce qu’il était, il s’était senti partir et ensuite plus rien. Il se laissait tout bonnement envahir par la colère, ne se rendant pas complètement compte de ce qui était en train d’arriver, de ce qu’il était en train de faire.

Alors que clairement, le jeune homme était en train de faire énormément de chose. Il ne constatait pas le chaos qu’il était en train de répandre dans la ville de New-York, pas plus que le chaos qu’il avait mis chez lui, de la manière dont il s’en était pris à sa famille. Si on pouvait appeler ça une famille, parce qu’on ne pouvait pas réellement dire ça. Mary Lou Barebone n’était pas sa mère, comme elle n’avait pas manqué de lui dire, ses sœurs n’étaient pas réellement ses sœurs. Au final, le jeune homme n’avait aucune idée de qui il était réellement, mais pour l’heure on ne pouvait pas dire qu’il se préoccupait réellement de ce qu’il était.

Il ne se préoccupait de rien, il ne se rendait compte de rien. Jusqu’à ce qu’une voix sembla le sortir légèrement de sa torpeur. Pas au point qu’il ne parvienne à reprendre sa forme, qu’il parvienne à se rassembler, à redevenir comme il était normalement, à s’apaiser. Mais quand même, il entendit son nom, prononcé par une voix qu’il ne connaissait que trop bien. Malheureusement.

Graves, il était devant lui, entre autres personnes qui ne préoccupait pas réellement le jeune homme pour le moment. Graves, cet homme que Credence admirait, adorait, réellement, avant qu’il ne lui affirme qu’il ne valait rien, qu’il ne serait jamais un sorcier, qu’il lui avait menti pendant tout ce temps. Il se sentait blessé, il se sentait tellement en colère contre cet homme, encore plus qu’envers sa mère adoptive. Au moins, elle, elle n’avait jamais cherché à le manipulé, elle lui avait toujours fait comprendre qu’il n’était un moins que rien. Alors que Graves…

L’homme fut rejoint par une femme, une femme que Credence connaissait, du moins c’était ce qu’il pensait. Il pensait la connaître, il semblait que son visage lui disait quelque chose, mais Credence avait beaucoup de mal à centrer son esprit dans le but de rassembler ses souvenirs. La seule chose à laquelle il pensait, c’était le fait que l’homme sous ses yeux l’avait manipulé pendant si longtemps. Et il avait envie de lui faire du mal. Autant qu’il lui en avait fait.

Se laissant de nouveau emporter, la masse noire fonça vers les personnes présentes dans ces environs.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorciers
avatar
Messages : 343
Date d'inscription : 29/11/2017

Message#Sujet: Re: [INTRIGUE N° 1] Le ciel s'assombrit   Mar 27 Nov - 17:18


C'est toujours quand on se dit que la situation ne pourrait pas être pire qu'elle trouve le moyen de s'agraver. Je le sais, l'expérience me l'a appris plus d'une fois, mais ça ne m'empêche pas de ne pas l'avoir forcément vu venir... même s'il faut sans doute être sourd et aveugle pour ne pas voir venir l'immense masse sombre qui dévaste la ville de New York, au vu et au su de tous les citadins moldus, mettant en péril le secret magique international. L'obscurus... L'éventualité qu'il frappe à nouveau après la mort du sénateur Shaw m'avait bien sûr frappé, et je sais bien que je n'étais pas le seul à penser de la sorte.

En tout cas, on repassera pour ce qui est du réveillon familial... même si je ne vais que prétendre y avoir réellement cru... Une tablée où se retrouveraient Leta, Newt, et tous ses nouveaux amis (s'ils en sont), ce n'est pas forcément le plan de table idéal pour célébrer la nouvelle... Je m'en serais bien contenté, malgré tout... je ne sais même pas à quand remonte la dernière fois où mon frère et moi avons célébré la nouvelle année ensemble... Mais les festivités sont repoussées... Les communautés magique comme sorcière sont en danger, je ne peux pas rester les bras croisés. Je suis ici en civil, je ne peux pas intervenir en tant qu'Auror, mais peu importe. Il y a des situations où ces formalités n'ont pas la moindre importance.

Je me fraye donc un chemin parmi la foule, prêt à apporter mon aide comme je le peux. Mon regard finit par la présidente Picquery, et je décide de me diriger vers elle. Une chance pour Newt, je ne l'ai pas aperçu dans la foule, sans quoi je l'aurais obligé à quitter les lieux immédiatement.

-Quelle est votre stratégie ?
je demande à la présidente, sous-entendant que je souhaite y prendre part.

Je ne pense pas que dans ces circonstances, elle puisse me reprocher de prêter main forte aux Aurors déjà présents. Plus nous serons nombreux à tenter de juguler cette crise, plus nous serons à même de limiter au maximum les dégâts qui sont déjà à déplorer, malheureusement, pour ceux qui sont inévitables. Je ne resterai quoi qu'il en soit pas sans rien faire, j'en suis bien incapable. Au moment même où je prononce ces mots, l'obscurus attaque à nouveau.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorciers
avatar
Messages : 156
Date d'inscription : 04/06/2018

Message#Sujet: Re: [INTRIGUE N° 1] Le ciel s'assombrit   Mar 27 Nov - 18:11


Le ciel s'assombrit
I

l était peut-être déjà trop tard. Aberforth avait espéré être capable d'intervenir avant que ce moment ne se produise, retrouver l'enfant avant qu'il ne se laisse une nouvelle fois consumer par son obscurus... Mais il avait de toute évidence échoué. Il pensé avoir touché au but, il avait eu quelques suspicions, mais rien qu'il ne puisse réellement confirmer, et en attendant, sa surveillance assidue des faits et gestes d'Albus n'aidait pas non plus...

C'était la fin d'année, et pour la première fois depuis bien longtemps, l'homme allait la passer en famille, c'est à dire en compagnie de son frère, puisqu'il était la seule famille qui lui restait (la faute à qui...), mais ce n'était pas dans l'intention de verser dans le sentimentalisme facile, cependant, et c'était même tout sauf le cas, il tenait simplement à respecter la promesse qu'il avait faite à son frère lors de leur première conversation à son arrivée à New York. Il ne le lâcherait pas d'une semelle et guetterait ses moindres faits et gestes... chose promise, chose due. Certes, il n'avait pas toujours pu mettre ses menaces à exécution, et il y avait eu des moments où cela lui avait été impossible, mais le reste du temps, il ne s'était clairement pas privé d'agir à sa manière, de s'assurer qu'Albus ne prenait pas d'avance sur lui. Ce n'était pas simple à considérer, d'autant que son frère était un malin, et il n'avait pas son pareil pour prétendre et faire les choses en douce. Une sournoiserie presque toute naturelle chez lui, et qu'il semblait pourtant le seul capable d'observer, à son plus grand agacement.

Il suivait donc Albus à distance. Ce dernier ne faisait sans doute que prétendre ne pas l'avoir aperçu, ne pas savoir qu'il était suivi... Aberforth se fichait que ses filatures ne soient pas assez discrètes, il voulait simplement empêcher son aîné de mettre à exécution les plans obscurs qu'il avait ourdis en venant de l'autre côté de l'Atlantique... qu'importe ce que devait être la nature exacte de ces plans en question... Et ce fut alors que cela se produisit.

Il se doutait que l'obscurus devait être de taille impressionnante, il suffisait de considérer les dégâts commis lors de l'assassinat du sénateur Shaw. Mais il était bien plus sidérant de constater cela de ses propres yeux. L'entité était gigantesque, dévastatrice... Aucun obscurial ne pouvait survivre à une puissance magique si dévorante, c'était impossible... L'enfant en mourrait... Mais pour l'heure, il était encore en vie, et il fallait intervenir.

-Tu comptes rester là sans rien faire ?
dit-il en se manifestant auprès d'Albus, sans plus chercher à cacher sa présence, afin de le confronter à la situation tandis qu'il observait le spectacle à distance.

C'était peut-être le moment qu'Albus attendait depuis tout ce temps. Et plus que jamais, Aberforth avait le sentiment de se trouver au bon endroit au bon moment.




code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorciers
avatar
Messages : 240
Date d'inscription : 25/12/2017
Age du joueur : 32

Message#Sujet: Re: [INTRIGUE N° 1] Le ciel s'assombrit   Mar 27 Nov - 18:23


Bon, elle était censée faire quoi maintenant. La jeune Elsa observait l'Obscurus depuis la ruelle, ce dernier sembla flotter un moment, puis reprit de plis belle, son assaut. La jeune femme s'accroupit sur le sol. Mais bon c'était un geste plus instinctive que d'une réelle efficacité contre la masse sombre qu'était devenu cet enfant. C'était la colère, et peut-être aussi la peur qui déclenchait cette forme, l'enfant devenait cette masse sombre détruisant tout sur son passage. Elle n'était même pas sûre que l'enfant puisse être véritablement conscient de ce qu'il fait. Elsa se releva et remarqua Langdon de loin, il était là lui aussi pour observer ce qui était entrain de se passer. C'était une formidable occasion pour lui de proposer à tous que ce qu'il disait été vrai. Mais la jeune femme ne trouvait pas vraiment que sa place était là. Il devrait se mettre à l'abri. Serrant sa baguette dans sa poche, Elsa se dirigea malgré tout vers lui. Elle se mit à courir vers Langdon.

"Langdon.... " cria Elsa en arrivant vers lui, pour que ce dernier la remarque. Elle ne savait pas trés bien ce qu'elle devait faire. Si elle voulait continuer de fréquenter la ligue des fidèles de Salem, elle pouvait pas se servir de sa magie devant lui. "Il vaut mieux pas rester là" dit-elle, espérant, en vain sans doute qu'il veuille bien quitter les lieux. Mais elle savait au fond qu'il ne le ferait pas, tout simplement parce qu'elle n'en avait pas envie. Lui voulait prouver que la magie existait bel et bien dans ce monde, et elle voulait venir en aide à cet enfant, si elle le pouvait. Et puis peut-être aussi protéger le secret de la magie. Elle savait bien combien se serait difficile pour les no-maj de vivre avec des sorciers et vice-versa d'ailleurs. La seule chose qui permettrait aux uns et aux autres de vivre ensemble, serait l'amour et la confiance, et ce n'est pas toujours facile face à des gens que l'on connait pas. Ses parents avaient accepté la magie, parce qu'Elsa était leur fille, et qu'ils l'aimaient. Mais elle n'était pas sûre que cela aurait été le cas, si ça avait été un inconnu, ou pire un être comme Grindelwald.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Macusa
avatar
Messages : 241
Date d'inscription : 25/11/2017

Message#Sujet: Re: [INTRIGUE N° 1] Le ciel s'assombrit   Mar 27 Nov - 18:35


Il faut se méfier de l'eau qui dort
I

l était bien difficile de jauger l'attention que pouvait potentiellement vous porter une masse noire et volatile, mais Gellert eut néanmoins le sentiment, après avoir appelé à dessein Credence par son prénom, que l'obscurus l'avait entendu... et son attention captée, il avait la ferme intention de ne pas la lâcher. Il savait qu'il n'allait pas être simple de restaurer la confiance perdue de Credence, alors qu'il avait été si près du but, mais rien n'était impossible à Gellert, du moins l'avait-il décidé... Il avait manqué une chance sûre et providentielle d'avoir l'obscurial dans sa poche, soit, ce n'était pas pour autant qu'il comptait baisser les bras, loin s'en faut.

Il avait suffisamment observé et écouté Credence pour connaître ses aspirations et ses faiblesses, pour savoir de quelle manière le prendre afin de l'inviter à céder, alors oui, il avait bien envie de se penser capable de se le remettre dans la poche. Il avait sur le bout de la langue le discours adéquat, celui qui mettrait cette force exceptionnelle, à nulle autre pareille, à son service... mais c'était sans compter sur quelques désagréments auxquels il avait commis l'erreur de ne pas songer. Bien sûr, la présence mal à props d'une foule de plus en plus compacte n'arrangeait en rien ses affaires, mais il pouvait combiner avec, et pour le moment, les Aurors respectaient son autorité sans la discuter, et la présidente n'avait pas donné d'ordre contraire. Mais parmi les Aurors, il y avait toujours eu une forte tête... éjectée fort à propos, et presque mise hors d'état de nuire, mais qui avait très clairement un don certain pour intervenir dans les moments où sa présence était la moins souhaitée.

Porpentina Goldstein, Auror déchue et criminelle recherchée en grande partie grâce à ses soins, venait de l'interpeller, et Gellert fut bien contraint de lui accorder une attention qui paraissait superflue en cet instant. S'il perdait du terrain sur ses intentions de départ, il ne pouvait se permettre non plus d'être mis en défaut... encore moins de cette manière. Que ce soit par elle ou qui que ce soit d'autre, d'ailleurs.

-Tu m'en vois désolé, Tina
, répondit-il alors à son adresse malgré tout en pointant sa baguette dans sa direction. Mais je n'ai pas de temps à perdre avec toi. Le sort fusa alors. Stupefix !

Il se serait contenté d'un sort plus expéditif et radical s'il le choisissait... mais il ne pouvait bien évidemment pas se le permettre, pas dans ces circonstances... Le sort atteindrait-il sa cible ou non, impossible de le savoir, Tina n'était pas la dernière à savoir se défendre, et il avait eu l'occasion de le constater.
Pendant ce temps, l'obscurus laissait éclater sa rage, prêt à répandre à nouveau le chaos.

code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fidèles de Salem
avatar
Messages : 38
Date d'inscription : 12/10/2018
Age du joueur : 32

Message#Sujet: Re: [INTRIGUE N° 1] Le ciel s'assombrit   Mar 27 Nov - 18:55


"Ah...." fit Modesty quand la masse sombre reprit son attaque. Pourtant, elle avait cru, à tort, que son frère l'avait entendu. Elle ne savait pas tout ce que sa mère, enfin Mary Lou Barebone, lui avait dit avant qu'il ne devienne cette chose. Elle était trop loin pour voir entendu les paroles méchantes qu'elle lui avait dites. Tout comme elle n'avait pas compris ce que Graves/Grindelewald, dont elle ne connaissait d'ailleurs même pas l'existence avait fait à son frère. La petite fille s'était recroquevillé dans un coin, accroupit derrière une voiture qui était encore garée là. Le propriétaire ne reviendrait sans doute pas de si tôt pour venir la chercher. Modesty ne pouvait qu'attendre que tout se termine, en espérant qu'elle retrouverait Crédence. Il ne pourrait sans doute jamais retourné à la ligue des fidèles de Salem. Mais elle n'avait pas envie de ne plus jamais revoir Crédence, elle lui avait raconté tellement de choses.

Pour la petite fille, Crédence était un sorcier, ou un être magique, et elle avait au fond toujours était fasciné par ce genre de choses. Mais là, cela lui faisait quand même vraiment peur. Elle se retourna brièvement pour voir tout un tas de gens qui se trouvaient là pour observer la masse sombre. C'était qui tous ces gens, et qu'est-ce qu'ils faisaient tous là. Son frère pourrait jamais retrouvé son aspect normal si tout le monde était là à l'observer. Soudain la masse sombre continuait de s'agiter dans tous les sens. Il allait finir par tout casser.
"Arrête, calme toi" fit-elle plus pour son frère que pour elle-même, comme une transmission de pensées, mais il y avait peu de chance que ce dernier puisse percevoir ses paroles. Déjà parce qu'elle ne parlait pas bien fort, et ensuite parce qu'il était dans un tel état, que ce serait difficile pour lui de l'entendre. Mais n'avait-il pas déjà réagit quand elle l'avait appeler quelques instants plus tôt. "Arrête!" fit-elle alors d'une vois plus forte, en se redressant doucement de derrière la voiture pour voir ce qui se passait sur la rue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
No-Majs
avatar
Messages : 216
Date d'inscription : 25/11/2017

Message#Sujet: Re: [INTRIGUE N° 1] Le ciel s'assombrit   Mar 27 Nov - 20:08


Le ciel s'assombrit
L

es yeux de Langdon ne parvenaient tout simplement pas à se détacher de ce spectacle à la fois effrayant et fascinant. Il s'imprégnait des cris d'horreur et des murmures attérés comme autant de réaction qu'il lui semblait entendre depuis une éternité. Enfin, on le comprenait, enfin, on le soutiendrait... il n'allait plus être seul, parce que tout le monde comprendrait. Leurs yeux à tous s'ouvraient sur la réalité. Il n'y avait plus de mensonges auxquels ils pouvaient se rattacher, plus d'excuses derrière lesquelles se dissimuler.

C'était là, c'était réel, et pour de bon, il allait falloir vivre avec... Du moins, s'il vivait, car rien ne garantissait, bien sûr, qu'ils survivent à cette situation. Langdon, figé, ne faisait rien, il observait, confrontré au danger sans chercher à y échapper pour autant. Il devait rester là, jusqu'au bout, et qu'importe les risques, c'était trop important... ce moment charnière qu'il était en train de vivre, il ne voulait pas le négliger, c'était tout bonnement impossible.

Il ne détourna ses yeux de ce spectacle intriguant et infernal que lorsqu'une voix familière l'appela par son nom, le tirant de ses pensées passionnées et funestes. C'était Elsa. Il se tourna vers elle, et il souriait sans doute, quand bien même ça n'avait rien d'approprié. Elle aussi cesserait d'avoir des doutes, à présent, elle aussi admettrait qu'il disait vrai depuis le début, et comprendrait également le danger clair et net que représentaient les sorciers. Il allait prononcer quelques mots, mais elle le prit de court. Et sans surprise, elle lui fit comprendre qu'ils devaient s'en aller. Elle avait raison, bien sûr, il était beaucoup trop dangereux de rester ici. A tout moment, son imprudence signerait son arrêt de mort... Mais il ne pouvait pas s'en aller, ce n'était pas seulement qu'il ne le voulait pas, il sentait qu'il devait être ici, là et nulle part ailleurs.

-Tu ne comprends pas
, commença-t-il, il faut que j...

Mais il n'eut pas le temps de finir sa phrase, un pan de mur venait de s'effondrer à quelques encablures et un débri pussamment projeté l'avait touché à l'épaule, et désarçonné dans le même temps, le projetant au sol avant qu'il ait eu le temps de voir ou de faire quoi que ce soit.




code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Macusa
avatar
Messages : 57
Date d'inscription : 12/09/2018
Age du joueur : 21

Message#Sujet: Re: [INTRIGUE N° 1] Le ciel s'assombrit   Mar 27 Nov - 21:09

Intrigue n°1 - Le ciel s'assombrit
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Seraphina tentait d’avoir le regard le plus clair possible sur la situation afin de prendre les meilleures décisions qui s’imposaient mais c’était loin d’être simple. Elle se demandait ce que faisait Graves, mais pour le moment, elle décidait encore de lui faire confiance, après tout, elle n’avait pas de raisons de douter de lui. Il tenait son rôle de chef des Aurors, ou c’est ce qu’elle espérait ardemment. Une question subsistait tout de même dans son esprit, aurait-elle pu éviter cela ? Peut-être, peut-être pas. Dans tous les cas, ce n’était pas le moment de penser à cela, il fallait agir. Même si elle avait donné les premières directives aux Aurors, cela ne suffisait pas.

Seraphina fut bientôt rejointe par Theseus Scamander, et même si ces derniers temps elle avait hésité à lui faire pleinement confiance, en cette nuit troublée elle était très heureuse de le voir ici, et de peut-être pouvoir compter sur son expertise avisée. Theseus Scamander avait déjà maintes et maintes fois fait ses preuves en Angleterre, Seraphina s’était renseignée sur le jeune homme, et sa valeur n’était donc plus à prouver, mais ce n’est pas sûr qu’il serait être efficace face à cette magie-là.

-Quelle est votre stratégie ?

Sa stratégie… Seraphina tentait surtout de limiter les dégâts, de protéger le plus de vies possibles. Ce n’était pas simple, la masse de curieux avait du mal à décroître, et ceux malgré une partie des Aurors qui les repoussaient pour leur sécurité. La curiosité humaine… Elle amenait bien souvent à la dangerosité, mais ce n’est pas pour autant qu’il fallait les laisser faire. Ils devaient au plus vite évacuer la zone, et les autres, eh bien, faire tout leur possible pour arrêter l’obscurial.

« J’ai réparti deux groupes d’Aurors, l’un pour faire évacuer la zone et protéger ceux qui en avaient besoin, l’autre pour tenter de maîtriser ce qu’il se passe ici. Avez-vous des commentaires à soumettre monsieur ? Toute aide sera la bienvenue et… »

Elle n’eut pas le temps de terminer sa phrase, l’obscurial décida de recommencer à attaquer, elle recula prestement et repoussa magiquement les quelques objets et débris qui volaient dans leur direction à cause des impacts et des explosions. Les choses s’annonçaient de plus en plus compliquées, il fallait se dépêcher d’agir, mais bon sang que fabriquait Graves ! Elle ne pouvait plus le voir de là où elle était, et n’avait aucune idée de sa confrontation avec Tina.

« Les choses empirent. Il faut agir vite. »

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorciers
avatar
Messages : 93
Date d'inscription : 12/08/2018
Age du joueur : 21

Message#Sujet: Re: [INTRIGUE N° 1] Le ciel s'assombrit   Mer 28 Nov - 9:37

Intrigue n°1 - Le ciel s'assombrit
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Tina était perplexe, et elle avait du mal à comprendre les intentions de Graves, ce qu’il tentait de faire. Il pourrait très bien tenter d’arranger les choses, en tant que bon directeur de la justice magique mais… il y avait tout de même un petit quelque chose d’étrange dans sa façon d’être, de se positionner face à l’obscurial. Il ne semblait ni surpris, ni apeuré, il arborait un calme olympien, et avait même une petite lueur de satisfaction dans le regard. Ça n’augurait rien de bon, Tina le savait. Ce n’était pas normal, Graves était louche, mais quoiqu’il en soit, ce n’était pas le moment pour l’interroger, autant le confronter directement. Et c’est ce qu’elle décida de faire.

-Tu m'en vois désolé, Tina. Mais je n'ai pas de temps à perdre avec toi. Stupefix !

Tina fut surprise par son attaque, mais elle réussit tout de même à se protéger. Elle n’eut pas le temps de répliquer quoique ce soit, l’obscurial décida d’attaquer à nouveau. Tina s’écarta mais se prit les pieds dans elle ne savait trop quoi et tomba à terre. Elle grommela et se releva. Elle chercha Graves du regard, elle n’allait pas le lâcher comme ça. Les choses n’annonçaient difficile mais elle n’abandonnerait pas, et elle espérait que Newt parvienne à raisonner et calmer l’enfant pour qu’il n’y ait pas plus de dégâts. Il ne faudrait surtout pas compter des vies humaines.

« Vous ne vous en tirerez pas comme ça Graves ! »

Tina ignorait s’il valait mieux qu’elle l’attaque de front ou non. Graves était un excellent sorcier, nul doute là-dessus, Tina se débrouillait très bien aussi. Dans tous les cas, il fallait bien tout tenter. Elle ne voulait pas le tuer ou le blesser, mais le distraire, et l’empêcher de poursuivre ses projets, dont elle n’avait pas connaissance, mais elle voulait faire confiance à son intuition et aux soupçons de Newt. Quoiqu’il en soit, elle gardait sa baguette en main, prête à attaquer ou se défendre.

« C’était ça votre plan ? Nous faire accuser pendant que vous pouviez faire vos petites recherches sur l’obscurial ? Vous n’êtes pas digne de votre rang et de la confiance que vous accorde les sorciers ! Quoique soient vos projets, je ne compte pas vous laissez faire dans tous les cas. »

Et elle était prête à se battre pour l’en empêcher. Sans hésitation.

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorciers
avatar
Messages : 294
Date d'inscription : 25/11/2017

Message#Sujet: Re: [INTRIGUE N° 1] Le ciel s'assombrit   Mer 28 Nov - 10:52



« Je vais m’occuper de Graves, je te fais confiance pour l’obscurial, tu es le plus qualifié de toute façon. »

Est-ce qu'il était véritablement le plus qualifié pour s'occuper de l'obscurial, il ne parierait pas une noise dessus, mais de toute façon, la question ne se posait pas, il fallait qu'il essaye. Il n'avait pas envie de revivre ce qui s'était passé au Soudan (même si ça n'avait en soi pas grand-chose de comparable, car cet obscurus-ci était d'une puissance véritablement surprenante, et difficile à analyser).

Alors il allait faire tout ce qui lui était possible, et cela exigeait, en effet, que quelqu'un se charge de distraire Graves... et pour cela, c'était Tina la plus qualifiée. La laisser seule face au danger manifeste que représentait cet homme ne lui plaisait clairement pas, mais il ne pouvait pas contester, c'était elle l'Auror, et dans tous les cas, s'il avait cherché à la mettre à l'écart, il se doutait qu'elle ne se serait pas laissé faire.

Il laissa donc Tina interpeller Graves et chercha pour sa part à attirer l'attention de l'obscurial, plus facile à dire qu'à faire, d'autant que la masse noire, après un instant d'immobilité, s'était une nouvelle fois expirmée à grand fracas. Il perçut des cris non loin. Certains moldus avaient peut-être été touchés, mais Newt ne pouvait se permettre de les retrouver. Il se doutait que des Aurors avaient dû être mandatés pour assurer leur protection. Si ce n'était pas simple, il fallait qu'il accepte de leur faire confiance.

Alors qu'il se rapprochait encore un peu plus près, il entendit une voix apeurée et fluette. Il tourna son regard vers elle. Il l'avait entendue, plus tôt, appeler son frère... Et il la reconnaissait, c'était une des gamines de la ligue des fidèles de Salem... et s'il avait cru qu'elle appelait Credence dans l'espoir de le retrouver parmi la foule, il comprenait à présent que c'était à l'obscurial qu'il s'adressait directement.


-Arrête, calme-toi. Arrête.

Est-ce que c'était possible ? L'enfant serait-il en fait un jeune homme de dix-neuf ans ? Cela expliquerait l'étonnante puissance de l'obscurus mais... comment y avait-il survécu toutes ces années ? Dans tous les cas, il semblait qu'il sache à présent à qui s'adresser. Mais avant tout, il devait mettre cette petite à l'abri. Si elle était peut-être capable de ramener Credence à sa forme normale, ce n'était pas un risque que le magizoologiste ferait courir.

"Va-t'en"
, lui dit-il avec empressement. "Je m'occupe de ton frère, il ne lui arrivera rien, mais il faut que tu t'en ailles."

Sans attendre de savoir si la gamine allait lui obéir, il se précipita au plus près de l'obscurus, qui semblait hors de tout contrôle.


"Credence. Je ne te veux aucun mal, seulement t'aider."
, dit-il en faisant porter sa voix, mais avec douceur malgré tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorciers
avatar
Messages : 386
Date d'inscription : 26/11/2017
Age du joueur : 29

Message#Sujet: Re: [INTRIGUE N° 1] Le ciel s'assombrit   Mer 28 Nov - 15:44

Le ciel s'assombrit
Albus mentirait s’il affirmait qu’il était surpris de voir son frère débarquer près de lui, alors qu’il observait la scène qui se déroulait un peu plus loin. Il savait bien que Aberforth s’était décidé de le suivre, de le surveiller, pendant son séjour à New-York. Et Albus considérait que s’il avait réellement eu envie de lui fausser compagnie, il l’aurait fait avec facilité. Mais il n’avait aucune raison de le faire et dans tous les cas, son attention était surtout tournée vers les événements qui étaient en train de se dérouler. L’obscurus était impressionnant. Albus ne pensait pas voir une telle puissance un jour et pourtant, c’était bel et bien ce qu’il avait sous les yeux. Qu’ils avaient tous sous les yeux, puisqu’il était évident que tout le monde avait la possibilité de suivre le spectacle. Tout comme Aberforth donc, qui ne manqua pas de prendre la parole en lui montrant sa présence pleinement, afin d’encore une fois lui faire des reproches.

Albus n’avait pas besoin de lire dans l’esprit de son frère pour savoir exactement ce qu’il pensait, il le connaissait beaucoup trop pour ça. Même s’ils ne se parlaient plus réellement depuis un moment maintenant, il était quand même son cadet et il le connaissait par cœur. L’homme devait s’imaginer il ne savait encore quel plan machiavélique de la part de son frère, puisqu’il n’avait aucun souci à s’imaginer une tonne de chose à son sujet.

« Tu es très bien placé pour savoir qu’agir dans la précipitation n’a jamais été une bonne chose Aberforth. » Dit-il d’un ton doux, comme il avait l’habitude, mais qui ne manquait pas de fermeté pour bien faire comprendre à son cadet qu’il n’avait aucune raison d’insister.

Il n’avait pas pris la peine de tourner son regard vers son frère, il se contentait d’observer les scènes qui se déroulaient un peu plus loin. Tout d’un coup, la masse noire qui avait semblé s’apaiser légèrement s’enflamma de nouveau. Sans qu’il ne puisse déterminer une seule seconde la raison, quand bien même la présence de Gellert en était peut-être pour quelque chose ? Albus était trop loin pour en savoir plus dans tous les cas, il avait bien envie de s’approcher mais ce n’était pas encore une bonne idée.

Pour l’heure, il semblait en tout cas que Newt Scamander avait bel et bien la situation en main, puisque Albus le vit s’approcher de l’obscurus. Il tentait sans nulle doute de l’apaiser et si quelqu’un pouvait y arriver, c’était bien le jeune homme. Albus avait toute confiance en lui en tout cas, quand bien même il était conscience des épreuves qui l’attendaient sans aucun doute. Mais même si Albus avait envie d’agir, au fond de lui, il savait parfaitement qu’il ne pouvait pas le faire. Il n’était pas entièrement libre de ses gestes, même si la volonté ou plutôt la non volonté était également un obstacle.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fidèles de Salem
avatar
Messages : 347
Date d'inscription : 26/11/2017
Age du joueur : 29

Message#Sujet: Re: [INTRIGUE N° 1] Le ciel s'assombrit   Mer 28 Nov - 17:15

Le ciel s'assombrit.
C’était un tel tourbillon d’émotion, de sentiment, de pensée obscure et de colère que Credence ne parvenait tout simplement pas à comprendre pleinement ce qu’il faisait. La seule chose qu’il savait, c’était qu’il ne se contrôlait pas une seule seconde, qu’il ressentait tout cela et qu’il avait cette envie d’exploser purement et simplement. Combien de temps s’écoulait ? Aucune idée, il était en dehors de ces considérations. Il parvenait à voir des personnes s’agiter autour de lui, sans réellement les capter non plus. Il les voyait sans les voir, il entendait sans entendre, il était tout simplement happer par l’obscurus, par cette force en lui qui avait juste envie de tout massacrer, de tout détruire. Et c’était ce qu’il faisait, cette colère prenait le dessus, explosait, s’en prenait aux bâtiments, aux objets autour et bien évidement aux personnes également.

Credence avait disparu tout simplement, il n’y avait pas de moyen plus simple pour expliquer la situation. Il n’était plus là, c’était tout autre chose qui était présent. Et il y avait très peu de possibilité de le faire revenir.

Mais il y eu un écho tout d’un coup, une voix fluette qui arriva jusqu’aux oreilles de Credence, une voix qu’il connaissait très bien. Modesty n’avait pas été la plus bavarde des enfants, mais depuis qu’elle vivait avec les Barebone, ils passaient la plupart de leur temps ensemble. Alors oui, l’écho de la voix de la jeune fille arriva jusqu’aux oreilles du jeune homme. Mais ce n’était pas suffisant, il n’y avait rien de suffisant. La pensée de Modesty ne ramenait forcément jusqu’à celle de Mary Lou, de tout ce que sa mère lui avait fait subir, de la douleur physique et moral qu’il ressentait depuis tout ce temps. Ca le ramené aux Fidèles de Salem qui voulaient détruire les sorciers.

Et puis, une autre voix, qui capta l’attention de Credence. Son attention se porta un peu plus vers cet homme, il le connaissait. Il pensait. Comme précédemment, il avait le sentiment de le connaître, ce qui le poussa à se concentrer un peu plus et donc à se calmer légèrement. Quand finalement, il fut suffisamment calme pour se rappeler. Cet homme, comme cette femme près de Graves, il avait parlé avec eux. Ils avaient été sympa avec lui. Et là, cet homme l’appelait par son prénom, il lui disait qu’il ne lui voulait pas de mal, qu’il voulait l’aider. Il était gentil, il était doux, comme quand ils avaient parlé tous les deux une fois dans la rue. Est-ce qu’il pouvait le croire ? Credence avait eu confiance en des mauvaises personnes apparemment, au point de se faire trahir. Tout le monde cherchait à le manipuler, parce qu’il n’était qu’une abomination, qu’un… dégénéré.

Mais en même temps, il ne pouvait pas s’empêcher de se sentir un peu plus apaisé par la présence de cet homme et par la manière dont il lui parlait. Donc forcément, il se calmait un peu, s’apaisé un peu.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Macusa
avatar
Messages : 241
Date d'inscription : 25/11/2017

Message#Sujet: Re: [INTRIGUE N° 1] Le ciel s'assombrit   Mer 28 Nov - 17:40


Il faut se méfier de l'eau qui dort
L'

ancienne Auror fut suffisamment réactive pour contrer son attaque. Gellert savait que Tina était une bonne duelliste, il avait déjà eu l'occasion de la voir sur le terrain, elle avait de bons réflexes, et il faudrait sans doute qu'il y aille plus directement s'il voulait vraiment espérer la battre. Seulement, il ne pouvait pas se le permettre, pas tout de suite tout du moins, alors que les lieux étaient encerclés par les Aurors. Il avait une image à maintenir, pour quelque temps encore en tout cas, et s'il pourrait se justifier d'un combat singulier avec Porpentina Goldstein la fugitive, il pourrait plus difficilement se fendre d'une excuse valable s'il devait aller trop loin et déchaîner sur elle l'entièreté de ses pouvoirs. Sans compter que, bien sûr, il ne se servait pas de la baguette adéquate, ne pouvant - et il le regrettait - maheureusement pas se permettre de dégainer la baguette de sureau comme bon lui semblait sans immédiatement éveiller tous les soupçons.

Il crut tout de même avoir gagné du terrain, puisque l'obscurus se déchaîna à nouveau, propulsant la jeune femme au sol... peut-être une bonne chose en soin, mais pas complètement non plus... Dans ces circonstances, la probabilité pour que Credence retrouve son état normal et survive s'amenuisait très nettement, et ce ne pouvait clairement qu'être un problème... Il fallait, d'une manière ou d'une autre, qu'il l'atteigne et reprenne où on l'avait interrompu. Mais Tina était du genre borné et tenace... Et il eut à peine le temps d'envisager lui avoir faussé compagnie avant qu'elle ne reparte à l'assaut.

Il ne s'en tirerait pas comme ça, lui promettait-elle. Oh, il en avait l'intention, pourtant... Et quand bien même il ne voulait pas commettre l'erreur de la sous-estimer, il ne craignait pas grand-chose de sa part. Si vraiment elle devait envisager de l'arrêter en si bon chemin, force lui serait de constater qu'elle courait droit vers l'échec. Sans attaquer, Tina discourait, elle cherchait à gagner du temps, sans doute, tandis que Scamander gagnait du terrain sur lui. Si c'était là sa stratégie, il craignait fort qu'elle soit efficace, et c'était un problème...

-Nous voulons la même chose, Tina
, répondit-il plus posément cette fois, sans réattaquer directement, même s'il devinait qu'il le faudrait bien... Que l'obscurial s'en sorte sain et sauf.

Et au fond, laisser faire Scamander avant de prendre à son tour le relai n'était pas forcément une mauvaise idée, même si elle ne lui donnait pas le plein contrôle de la situation. En attendant, encore fallait-il qu'il soit capable de quoi que ce soit. L'obscurial semblait s'être calmé, mais ça ne voulait pas dire grand-chose.

-Mais pour ça, il va falloir me laisser faire.


code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorciers
avatar
Messages : 156
Date d'inscription : 04/06/2018

Message#Sujet: Re: [INTRIGUE N° 1] Le ciel s'assombrit   Mer 28 Nov - 18:16


Le ciel s'assombrit
A

berforth serra les poings et les dents, le tout en même temps, quand son frère, prenant à peine le temps de regarder dans sa direction, manifestement trop absorbé par le "spectacle" qui se déroulait sous ses yeux, lui fit remarquer qu'il était bien placé pour savoir qu'agir dans la précipitation ne menait jamais où que ce soit. Cela agaçait très sérieusement Aberforth de ne pas pouvoir donner tort à Albus... Et ça l'agaçait d'autant plus qu'il avait le sentiment qu'il faisait référence ici à son comportement de l'époque, et s'il ne s'épargnait jamais de remettre en question celui de son aîné, il était plus difficile d'admettre ses propres erreurs, quand bien même il portait le poids d'une culpabilité immense depuis des années à présent.

Aberforth, comme à son habitude renfrogné, ne répondit rien, s'agaçant de ne rien avoir à répondre par ailleurs. Bien malgré lui, suivit le regard de son frère. Attendre le moment propice, c'était ça, son excuse ? En attendant, lui ne se voyait pas jouer les passifs observateurs de la situation sans intervenir. Malgré tout, il pouvait bien admettre que sans une vue d'ensemble de la situation et un minimum de réflexion de sa part, se jeter dans la mêlée avait peu de chance d'aboutir à quelque résultat valable. Malheureusement, la situation, en l'état, ne lui apprenait pas grand-chose. Si ce n'est que la puissance de cet obscurus était immense, que les dégâts semblaient irréparables, et qu'il ne voyait pas comment la communauté magique américaine (et sans doute mondiale) à long terme se remettrait d'une telle exposition de la magie face à une foule si dense de moldus.

L'obscurus semblait s'être figé. A distance, Aberforth découvrait ce qu'Albus avait repéré avant lui. Scamander faisait face à cette masse noire. Que disait-il ? Que tentait-il ? Impossible de le deviner d'aussi loin, bien sûr, mais de quoi qu'il puisse s'agir, cela avait au moins eu le mérite de calmer ne serait-ce qu'un peu l'obscurus. Momentanément, du moins.

-Tu as bien briefé ton petit protégé,
constata Aberforth avec une amertume qu'il ne prenait en aucun cas la peine de dissimuler au regard de son interlocuteur. C'est bien ton genre, d'envoyer les autres au casse-pipe à ta place en regardant la scène depuis ton piédestal, ajouta-t-il, qui avait définitivement de l'amertume à revendre envers son frère, et ce peu importe les circonstances. Ceci dit, il fallait reconnaître que ces circonstances très spécifiques se prêtaient tout particulièrement au dégoût et à l'amertume, sans le moindre doute possible. Qu'est-ce que t'as l'intention de faire ? demanda-t-il après quelques secondes, définitivement plus bavard quand il était question d'accabler son frère qu'en n'importe quelle autre circonstance. Il est beaucoup plus puissant que...

Il ne finit pas sa phrase. Ils savaient tous les deux ce qu'il entendait par là.




code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: [INTRIGUE N° 1] Le ciel s'assombrit   

Revenir en haut Aller en bas
 
[INTRIGUE N° 1] Le ciel s'assombrit
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Design du 25 Août] Alors que le ciel s'assombrit, c'est l'anniversaire de PI.
» Entre Ciel et Terre [pv Nuage d'Or et Nuage Enneigé]
» Résumé de l'intrigue
» Septième ciel
» [Ruelles] Balade matinale sans Sebastian [PV: Ciel Phantomhive & Atsuka Lyako]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Where to find them :: Welcome to the wizarding world :: Manhattan-