AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [INTRIGUE N° 1] Le ciel s'assombrit

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Sorciers
Elsa Moore
Messages : 308
Date d'inscription : 25/12/2017
Age du joueur : 33

Message#Sujet: Re: [INTRIGUE N° 1] Le ciel s'assombrit   Ven 7 Déc - 18:21


Elsa ne savait pas du tout ce qu'elle devait faire, avec la foule de personne qui se tenait entre elle et l'Obscurial, elle ne pouvait pas voir son visage, et donc qui il pouvait bien être, l'enfant qui était possédé par ce parasite. Les aurors étaient vraiment présents sur les lieux et faisait de leur mieux pour repousser les no-mags. Si elle partait pour voir où en était la situation avec l'Obscurial, elle ne pourrait peut-être pas "protéger" Langdon, et il pourrait perdre la mémoire, et ce n'était pas trop ce qu'elle voulait. Mais si elle restait, elle allait devoir continuer d'affronter son regard accusateur, et sa attitude suspicieuse. Il demanda d'ailleurs, si elle y était pour quelque chose dans cette histoire. Il est vrai que pour Langdon, tous les sorciers étaient à mettre dans le même panier, et qu'elle était forcément avec les agresseurs. Surtout que le responsable de tout cela, était sans doute un enfant complétement perdu. Mais elle doutait que Langdon la croit si elle expliquait tout ça au jeune homme.

"Non, je ne suis pas responsable de tout ça" fit-elle dans un soupir. Elle se retourna vers le jeune homme. Elle pouvait malheureusement pas en dire plus, sans trahir le secret des sorciers, et la loi rappaport sur le sujet était trés clair. Et en plus, ils se trouvaient en Amérique où les relations entre les sorciers et no-majs étaient vraiment trés compliqué. En même temps, si les gens comme Mary Lou Barebone disait des choses aussi abominables sur les sorciers, et si les gens le croyaient c'était normal que les rapports soient compliqué, d'autant plus que les sorciers réagissaient bien souvent en effaçant la mémoire des gens, cela n'arrangeait pas les choses. Mais les communautés des deux mondes étaient bien plus liés que voulait bien l'admettre les moldus, et encore plus les sorciers d'ailleurs. Ce qui affectent les uns, affectent les autres, la preuve avec la présence de cette Obscurial. Il n'était en rien responsable de ce qui se passait, mais il rendait la situation explosive.
"Il vaut mieux partir" fit Elsa, la situation était redevenue calme, mais ne sachant pas ce qui se passait, elle pouvait pas vraiment le garantir. "A moins que tu veuilles approcher, au risque de perdre la mémoire." ajouta la jeune femme, elle lui offrait le choix, aprés tout il en avait le droit, non?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fidèles de Salem
Modesty Barebone
Messages : 91
Date d'inscription : 12/10/2018
Age du joueur : 33

Message#Sujet: Re: [INTRIGUE N° 1] Le ciel s'assombrit   Ven 7 Déc - 18:54


Modesty regardait d'un côté, pour observer Crédence, qui prenait forme humaine. Elle hésitait toujours à aller vers lui, même aprés avoir croisé son regard, éternellement triste. Elle regardait de l'autre pour observer le jeune homme qui lui avait qu'il prendrait soin de son frère. La femme qui revenu vers eux pour essayer aussi d'aider son frère, et le dernier homme qui lui disait de ne pas croire les deux autres. La petite fille ne savait pas du tout quoi faire, ni ce qu'elle était supposé dire à Crédence. Elle savait qu'il ne pourrait sans doute jamais retourné à la ligue des fidèles de Salem. Aprés ce qui s'était passé, leur mère, ne voudrait plus de lui. D'ailleurs elle ne devait pas le considérait comme son fils maintenant, et lui non plus ne devait pas la considérer comme sa mère. Sauf que Modesty ne pouvait pas suivre son frère, si aucun d'eux n'avait nul part où aller. Mais elle pouvait pas suivre son frère, il était magique, un sorcier et pas elle.

Crédence se leva et commença à s'éloigner loin de toute la foule. Modesty fit quelques pas vers lui, mais sans savoir ce qu'elle voulait vraiment. Peut-être que Crédence ne voulait pas d'elle, c'était pour ça qu'il partait loin. Elle se retourna pour regarder l'autre côté, avec la vague idée de partir, puis Crédence, puis de l'autre côté. Elle revint vers Crédence, la femme était venue prés de lui pour le soutenir, l'aider à marcher. Le pauvre semblait fatigué à cause de toute cette magie. Soudain une voix grave, qu'elle avait pourtant déjà entendu, mais elle sonnait étrangement, et l'homme, le sorcier pointa une baguette magique sur son frère. Sans savoir pourquoi cela la mit en colère, elle se mit à courir vers le sorcier et essaya de lui donner un coup de pied dans les mollets, le seul endroit qu'elle pouvait atteindre sans trop de problème.

"Laissez mon frère tranquille" cria-t-elle.


PS : Bon, Gellert, je te laisse choisir si elle réussit ou pas à lui mettre un coup de pieds. Oui, je sais, elle est un peu suicidaire. ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fidèles de Salem
Langdon Shaw
Messages : 257
Date d'inscription : 25/11/2017

Message#Sujet: Re: [INTRIGUE N° 1] Le ciel s'assombrit   Sam 8 Déc - 8:54


Le ciel s'assombrit
E

lsa lui affirma qu'elle n'était pas responsable de ce qui était en train de se produire, et Langdon eut en quelques secondes la confirmation de ce qu'il ne devinait déjà que trop avant cela : Plus jamais il ne serait capable de faire confiance à la jeune femme. Elle lui avait menti, elle l'avait trahi, alors qu'il s'était montré honnête à son adresse comme il l'avait rarement été avec quiconque... et en plus du reste, elle appartenait au camp ennemi. Comment la croire, de fait, quand elle affirmait qu'elle n'avait rien à voir avec les événements qui étaient en train de se dérouler sous leurs yeux.

D'ailleurs, ce n'était même pas ce qu'elle disait : elle disait qu'elle n'était pas responsable, ce n'était pas pareil que de dire qu'elle n'avait rien à voir là-dedans. Bon, d'accord, il jouait clairement avec les mots, pour l'heure, mais le fait est qu'il avait très clairement retenu la leçon et ne tenait surtout pas à ce qu'on l'y reprenne. Il avait été abusé et trahi, et comme si le choc du spectacle dont il était actuellement témoin (même s'il se conjuguait à un enthousiasme certain également) ne suffisait pas, il devait aussi encaisser cette vérité. Trop, c'était trop. Peut-être que, plus tard, il serait plus à même d'entendre ce que la jeune femme avait à lui dire, ou au moins à reconnaître qu'elle lui avait sauvé la vie et que cela méritait sa gratitude, mais ce moment était loin d'être arrivé, et en attendant, il comptait bien se tenir le plus loin possible d'elle.

La situation, au moins, avait l'air de s'apaiser, mais Langdon avait conscience de ce que pouvait être le calme avant la tempête, et il était loin d'être convaincu encore par la situation et ce qu'elle pourrait bien signifier. Evidemment, Elsa avait raison, le mieux était de s'en aller, mais Langdon n'avait pas envie de partir. De toute manière, ce n'est pas comme s'il avait beaucoup d'autres endroits où se rendre dans tous les cas. Quand Elsa parla du fait de perdre potentiellement la mémoire, il n'y comprit pas grand-chose, si ce n'est qu'il avait deviné que c'était une méthode sorcière pour dissimuler leurs crimes (ce qui expliquait que personne ne se soit davantage interrogé sur la mort de son frère)... et si elle cherchait à l'intimider avec ça, c'était raté.

-Va-t'en, fais ce que tu veux, ça m'est égal, je reste.


Et il resterait d'autant plus qu'Elsa ne voulait pas la voir là, en réalité.






code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Macusa
Theseus Scamander
Messages : 402
Date d'inscription : 29/11/2017

Message#Sujet: Re: [INTRIGUE N° 1] Le ciel s'assombrit   Mar 11 Déc - 13:10

Je hoche simplement la tête en entendant la réponse de mon interlocutrice. Je ne peux bien sûr rien contredire de ce qu’elle me répond, et à plus forte que raison que je suis bel et bien d’accord avec elle, en réalité. Mon plan est loin d’être un plan idéal, et se serait mentir que de dire que je suis sûr à cent pour cent de ce que je suggère. Mais si agir dans l’urgence et trop spontanément ne mène jamais à quoi que ce soit de bon, je pense aussi qu’en certaines occasions, il faut au moins tenter… pour ne pas regretter d’avoir effectivement tenté, justement. Tout ce qu’elle dit est à prendre en compte. Ce sera peut-être un coup d’épée dans l’eau et n’aura finalement aucune forme d’intérêt. La zone à délimiter est peut-être trop grande et, dans tous les cas, une entité aussi puissante ne peut peut-être pas être contenue par un simple bouclier magique. Malgré tout, nous sommes d’accord, il faut bien tenter quelque chose. Je ne dis rien, je la laisse faire, et je me plierai à son commandement, quel qu’il puisse être.

Mais dans le même temps, la situation paraît se dérober d’elle-même… Le calme avant la tempête ou non ? Difficile à dire. Mais si vraiment les choses se sont calmés, nous avons peut-être davantage de chances d’intervenir sans blesser personne, et ce serait le mieux à faire. La présidente prend les choses en main et donne ses directives aux Aurors sous son commandement, je m’apprête à rejoindre les équipes qu’elle a mandatées, mais elle me demande de l’accompagner, aussi je n’hésite pas, et je la suis. Je me calque sur son pas tandis que nous avançons avec précaution jusqu’à la source de ces événements, justement. Quand nous serons dans l’œil du cyclone, il n’y aura pas de retour en arrière possible, et j’estime que mon rôle est avant tout de veiller à la sécurité de la présidente. Je ne compte rien entreprendre de mon côté. Seulement m’assurer que la situation n’échappera pas à notre contrôle, ce que je ne peux bien évidemment pas garantir.

Quand nous approchons enfin, la première chose que je constate, c’est que Newt est présent… Bien évidemment… Je me sens envahi d’une inquiétude double : parce qu’il est concrètement en danger, comme nous tous, d’une part, d’autre part, parce qu’il n’aurait certainement pas pu concevoir pire manière d’agraver sa situation… et honnêtement, je le tiens pour un exploit. Ce que je constate ensuite, c’est que je ne comprends absolument rien à ce qui est en train de se passer… En revanche, ce dont j’ai la certitude, c’est que cette situation va nous exploser à la figure, d’une façon ou d’une autre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorciers
Albus Dumbledore
Messages : 408
Date d'inscription : 26/11/2017
Age du joueur : 29

Message#Sujet: Re: [INTRIGUE N° 1] Le ciel s'assombrit   Mar 11 Déc - 15:28

Le ciel s'assombrit
Quand bien même l’obscurial semblait s’être calmé suffisamment pour reprendre contenance, reprendre sa forme humaine et donc ne plus s’en prendre – pour le moment – aux personnes qui l’entouraient. Albus ne savait pas si ça allait durer bien longtemps, parce que la menace était encore bel et bien présente. Les Aurors étaient encore là, et il était évident qu’on ne pouvait pas envisager que l’obscurial puisse simplement reprendre sa vie telle qu’elle était avant ces événements. La situation était donc loin d’être arrangé, même si Newt avait quand même réussi à apaiser suffisamment le jeune obscurial. C’était déjà une très bonne chose, même si ça n’arrangeait rien. En grande partie parce qu’il s’avérait que Gellert était présent.

Apparemment, cet obscurial se méfiait des personnes qui l’entouraient, d’après ce que le professeur de métamorphose pouvait voir de là où il se trouvait, puisqu’il ne manqua pas de s’enfuir en arrière. Ça ne voulait pas dire que la situation allait s’arranger pour autant, bien au contraire, Albus avait conscience que ce n’était pas près de s’arranger, que ce n’était pas comme ça que ça allait s’arranger dans tous les cas. Aberforth le questionna sur Percival Graves, lui demandant s’il savait qui il était. Pendant quelques secondes, le professeur de métamorphose ne dit rien, ne sachant pas vraiment ce qu’il devait répondre à son cadet.

« Percival Graves. » Répondit-il finalement, en se montrant donc honnête en un sens en répondant à Aberforth. Même si ne lui disait pas non plus énormément la vérité. « Du moins, il se fait passer pour lui. » Ajouta-t-il, tout de même. Quelque chose lui disait que le secret de son ancien ami n’allait pas pouvoir tenir très longtemps. « Mais on le connait tous les deux sous un autre nom. »

Il ne dit pas plus que cela, parce qu’il n’y avait rien qu’il puisse avoir envie de dire. Oh, il pourrait entrer dans beaucoup plus de détails, mais il n’en avait pas du tout envie pour le moment. Pour le moment, il se concentrait uniquement sur ce qui était en train de se dérouler. S’il voyait bien, Tina Goldstein avait décidé d’aider le jeune obscurial à s’enfuir, sans qu’on ne la laisse réellement faire. Il était évident que Gellert était plus fort que toutes les personnes présentes dans les environs, mais ils étaient beaucoup plus nombreux. Albus ne savait même pas ce qu’il avait vraiment envie de voir arriver, quand bien même il avait vraiment envie que cet obscurial s’en sortir.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorciers
Aberforth Dumbledore
Messages : 181
Date d'inscription : 04/06/2018

Message#Sujet: Re: [INTRIGUE N° 1] Le ciel s'assombrit   Mar 11 Déc - 18:03


Le ciel s'assombrit
I

l s'agissait donc de Percival Graves, un nom qui n'était pas complètement inconnu d'Aberforth, puisqu'il avait tout de même plus soin de se renseigner suffisamment sur la situation pour savoir quel poste cet homme occupait au sein du MACUSA et les raisons pour lesquelles il avait joué un rôle actif dans l'éviction de Newt Scamander et de Porpentina Goldstein. Ce qui rendait sa présence en ces lieux compréhensible, mais moins son comportement... encore qu'il soit, à distance, assez difficile de véritablement juger de ce qui était en train de se dire... Une distance qui était de plus en plus insoutenable à Aberforth, d'ailleurs, même s'il voulait bien admettre, en effet, qu'intervenir maintenant risquait fort d'agraver la situation, même s'il n'avait pas forcément le sentiment pour autant que qui qui ce soit l'ait réellement bien en moins et dispose de la pleine conscience de ce qui se passait ici... Pour une fois, il était prêt à écouter son frère et don à ne pas intervenir, même si ce n'était pas de gaité de coeur. Mais ça, c'était avant qu'Albus ne poursuive.

Aberforth arqua un sourcil tout en dévisageant son frère. Cet homme n'était pas Percival Graves, mais un imposteur... et le barman trouvait à l'heure actuelle bien trop désinvolture au professeur de métamorphose tandis qu'il lui assénait cette information comme si de rien n'était. Ce fut pire quand Albus ajouta qu'ils le connaissaient tous les deux sous un autre nom. Ce qui réduisait bien évidemment le champ des possibilités à un seul nom seulement. Cet homme, c'était Grindelwald... Et cette situation était finalement pire que tout ce qu'Aberforth s'était imaginé. Qu'Albus soit venu à New York dans des intentions tout sauf claires et louables, c'était une chose, mais tout laissait suggérer, en cet instant, que les deux hommes étaient de mèche. Pourquoi daignait-il lui en parler, alors qu'il devait savoir pertinemment ce qu'il en penserait ? Aberforth n'avait pas le temps de chercher à le comprendre, à vrai dire. Manifestement, ce serait peine perdue quoi qu'il en soi. Alors autant ne pas faire l'effort, pas tout de suite, du moins, parce que l'obscurial était définitivement en danger. Et lui, il avait été le dernier des crétins d'écouter son aîné...

-T'es vraiment...


Il ne finit pas sa phrase. Même s'il aurait un milliard de choses à dire, en réalité, au-delà de l'envie qu'il avait de lui défoncer la figure pour la cinquième fois depuis les débuts de leur conversation. Mais ce n'était bien évidemment pas le moment. Ils règleraient leurs comptes plus tard. En attendant, c'était évident, Aberforth n'allait pas jouer les spectateurs plus longtemps, c'était tout bonnement hors de question. Sans ajouter un mot, donc, il transplana pour se rapprocher du coeur de l'intrigue.




code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorciers
Newt Scamander
Messages : 363
Date d'inscription : 25/11/2017

Message#Sujet: Re: [INTRIGUE N° 1] Le ciel s'assombrit   Mer 12 Déc - 10:42


« Credence… ça va aller. Tu ne crains plus rien, ne t’en fais pas. Dis-moi où tu veux aller, je t’y emmènerai. »
Newt se sentit soulagé, quoi qu'un peu tendu, quand il vit Tina s'approcher. Dans ces circonstances, il était convaincu qu'elle saurait bien mieux que lui apaiser Credence et trouver les mots nécessaires pour le calmer... Si de tels mots existaient réellement, et si une quelconque solution au mal-être profond qu'il ressentait était véritablement possible.

Le magizoologiste espérait sincèrement que Tina saurait trouver les mots qu'il faut (elle en était en tout cas bien plus apte que lui, ce qui n'était pas forcément très difficile) et conduire le jeune homme dans un endroit qui lui semblerait plus.... sûr... Même si ce n'était pas gagné. Credence ne devait se sentir en sécurité nulle part. Newt l'imaginait mal, en tout cas vouloir de ce pas rejoindre sa mère adoptive.


-Vous ne ferez pas un pas de plus.

Bien sûr, il y avait une autre variable à ne pas oublier, et qui était de taille : la présence de Percival Graves, et qui n'était absolument pas prêt à lâcher le morceau, alors qu'il pointait sa baguette en direction de Tina et Credence. Pour le moment, il ne faisait rien, mais Newt s'inquiétait de plus en plus de ce dont cet homme pourrait être capable.

Il fallait qu'il l'arrête, ou qu'il parvienne tout au moins à faire diversion suffisamment longtemps pour permettre à Tina et Credence de s'éloigner autant que possible (même si ça n'allait sûrement pas être simple, faire transplaner Credence dans l'état où il se trouvait actuellement serait sans doute une bien mauvaise idée).

Alors, il pointa sa baguette en direction de Graves.


"Expel..."


Il n'eut pas le temps d'achever le sortilège qu'il comptait lui lancer, car un événement inattendu se produisit alors.

"Laissez mon frère tranquille"

Modesty avait foncé comme une fusée et tentait maintenant d'agresser Graves du haut de son petit gabarit. On ne faisait pas comportement plus suicidaire, c'était évident. Cette petite n'était pas téméraire, à ce stade, elle était folle, et elle aurait bien du mal à protéger son frère si elle devait mourir dans la seconde.

Changeant de cible, Newt pointa sa baguette sur la petite.


"Repulso.", lança-t-il dans l'espoir de l'éloigner le plus possible de la scène.

Bon, ça lui ferait peut-être mal sur le coup, mais certainement moins qu'aucun des sorts que Graves pourrait lui jeter pour se débarrasser d'elle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorciers
Credence Barebone
Messages : 429
Date d'inscription : 26/11/2017
Age du joueur : 29

Message#Sujet: Re: [INTRIGUE N° 1] Le ciel s'assombrit   Mer 12 Déc - 16:42

Le ciel s'assombrit.
Credence avait envie de s’en aller, juste de s’en aller. Il en avait assez de tout cela, de toutes ces personnes, il avait besoin d’un peu de calme, de s’installer dans un coin et de... il ne savait pas, mais il avait besoin d’autre chose. Sauf que pour cela, il devait s’en aller et il peinait quand même grandement à se lever pleinement et marcher. Oh, il avait déjà fait quelque pas, mais on faisait clairement plus vif. Et lui, il n’était pas du tout vif, au contraire. Mais bon, il voulait s’en aller, alors il faisait en sorte de s’en aller.

Et il fut clairement surpris quand il sentit quelqu’un agripper son bras pour l’aider à marcher. En tournant son regard vers la jeune femme, il voyait qui elle était, dans le sens où il l’avait plus ou moins croisé. Mais il y avait autre chose. Et quand elle prit la parole, il y avait un autre sentiment qui agissait en lui en cet instant précis. Il ne savait pas pourquoi, mais il avait envie de croire qu’il pouvait lui faire confiance. Il ne savait pas pourquoi, il avait juste le sentiment... un sentiment familier, comme quand il dormait et qu’il se sentait bien en rêve. Comme si elle pouvait être l’expression d’une bonne étoile. Credence lui adressa un signe de la tête, sans pour autant savoir quoi lui répondre. Il avait envie de partir, pour aller où ? Il n’en savait rien. Il ne pouvait pas rentrer chez lui, c’était évident. Il pensa cependant à Nagini... la jeune femme qu’il avait croisé et qui cherchait à fuir quelque chose également.

Mais ses pensées furent coupée par la voix de Graves dans son dos, affirmant qu’ils n’allaient aller nulle part. Credence tourna son regard vers lui, remarquant qu’il était en train de les menacer avec sa baguette. Et puis, il y avait toujours Newt Scamander qui était là, qui pointa aussi sa baguette vers lui. Tout était en train d’aller beaucoup trop vite en fait, vraiment trop vite. Il y avait aussi Modesty. Qui était plus que folle puisqu’elle s’approcha vivement de Graves. Credence sentit un large frisson le parcourir en la voyant ainsi au milieu de tout cela. Mais elle ne fut plus réellement au milieu, après que l’homme qui lui semblait si agréable précédemment lui lance un sort pour la faire reculer. Sans qu’il ne comprenne vraiment qu’il cherchait à la protéger, même s’il était évident que la jeune fille avait besoin de protection, qu’elle ne devait en aucun cas rester où elle se trouvait. Modesty était plus loin, mais d’autres personnes qu’il ne connaissaient pas approchaient.

Credence s’écarta vivement de la femme qui cherchait à l’aider, tombant de nouveau sol en sachant parfaitement ce qui était en train d’arriver. Son regard tourné vers le sol, son corps était pris de nouveau spasmes, qu’il était incapable de contrôler. Et en seulement quelques secondes, il reperdait le contrôle, laissant toutes ces émotions l’envahir et se matérialiser de nouveau en masse noire qui fonça dans le tas.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fidèle de Grindelwald
Gellert Grindelwald
Messages : 269
Date d'inscription : 25/11/2017

Message#Sujet: Re: [INTRIGUE N° 1] Le ciel s'assombrit   Mer 12 Déc - 17:47



Le ciel s'assombrit
G

ellert avait été proche de mettre ses menaces à exécution. Puisque la manière douce ne suffisait pas, et puisque le temps pressait, il avait la ferme intention de passer à la vitesse supérieure. Trahir son secret, à ce stade, ne le dérangeait plus. La seule chose qui importait à ses yeux, c'était de repartir avec l'obscurial, d'une manière ou d'une autre. Cette mascarade avait de toute manière suffisamment duré. Il avait fait le tour de ce qu'il pouvait accomplir au sein du MACUSA, si dévoiler son vrai visage pouvait lui permettre d'obtenir gain de cause, il n'allait certainement pas s'en priver. Il n'était pas suffisant d'agir comme il le faisait en cet instant. Il avait bien compris qu'il devait changer son fusil d'épaule... mais il ne pouvait prétendre connaître la démarche la plus parfaite à adopter. Pour cause, il n'avait pas du tout anticipé les événements, et il devait bien reconnaître que c'était son erreur, parce qu'il n'avait pas su deviner d'office qui était Credence, et avait manqué son occasion.

Immobiliser Credence, le mettre hors d'état de nuire et l'éloigner le plus possible et commencer enfin à mettre son plan à exécution ; voilà quelles étaient ses intentions, à présent. Mais il n'eut pas le temps de dire ou de faire quoi que ce soit... car il sentit tout à coup une pression contre sa jambe. La soeur de Credence faisait des siennes dans une vaine tentative de l'empêcher d'agir. Gellert poussa un soupir las. Il n'avait pas le temps pour ces enfantillages. Il avait bien l'intention de faire passer à cette gamine l'envie de réitérer sa démarche téméraire... mais il fut devancé par Scamander (encore lui) qui lui adressa un sortilège clairement moins expéditif que ceux que le mage noir avait à l'esprit, mais qui avait le mérite de tenir la petite à l'écart.

Mais pas que ce mérite-là, et l'autre était en revanche bien moins plaisant, puisque Credence, piqué au vif par le comportement du magizoologiste, même s'il n'avait jamais voulu que protéger sa soeur, se transformait à nouveau... tout ça pour ça... et que de temps gâché... Si les Aurors n'intervenaient pas à présent, ce serait miraculeux, et s'ils devaient intervenir, Gellert savait déjà qu'ils ne feraient aucun quartier. Quel gâchis... Bon, il ne pouvait pas réellement reprocher à Scamander de faire quelque chose qu'il aurait sans doute fait dans tous les cas, et en bien pire, mais malgré tout, cette situation était clairement en train d'user ses nerfs, il avait bien envie de riposter, faire taire Goldstein et Scamander pour de bon, mais ce n'était certainement pas ce qui allait arranger le comportement de l'obscurial, et il en avait bien conscience. L'obscurus était de nouveau réveillé, et à présent, il attaquait de part en part.


code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Macusa
Seraphina Picquery
Messages : 94
Date d'inscription : 12/09/2018
Age du joueur : 21

Message#Sujet: Re: [INTRIGUE N° 1] Le ciel s'assombrit   Sam 15 Déc - 13:35

Intrigue n°1 - Le ciel s'assombrit
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Les choses étaient loin de s’être arrangées, Seraphina le savait, elle le sentait aussi. Ce n’était qu’un bref armistice, un moment de répit avant que les hostilités ne reprennent de plus belle. Non, les choses étaient loin d’être terminées, cela ne faisait aucun doute, cela ne pouvait pas être aussi simple même si ce serait vraiment une bonne chose. Il n’y avait que quelques blessés, et aucun mort à déplorer, les choses auraient pu en rester là. Mais ce ne serait pas le cas. Quoiqu’il en soit et en compagnie de l’aîné des Scamander, Seraphina avait pris la décision de s’approcher du centre de l’action pour comprendre ce qu’il s’y passait vraiment. Elle voulait se tenir au courant des choses, parce que c’était son rôle de présidente après tout. Mais aussi, parce qu’elle voulait voir un dénouement final à toute cette histoire, et s’il ne pouvait ne pas être trop noir, elle n’en serait que ravie. Elle n’était pas sereine, elle était loin de l’être. Comme tous ici probablement. Ils vivaient une situation inconnue et inédite, n’importe qui devait se sentir déboussolé, apeuré, perdu. Sinon, c’est qu’ils avaient un sérieux problème.

Néanmoins, et même si l’appréhension et l’inconnu étaient bien présents en elle, elle se devait d’avancer et d’aller au cœur du problème. Peu importe ce qu’elle y trouverait, elle prendrait les décisions qui s’imposaient sur le coup. Au fur et à mesure qu’elle progressait, elle reconnaissait certaines figures qui étaient déjà présentes. Notamment Graves, le plus jeune des Scamander, Goldstein et un jeune homme qu’elle ne connaissait pas. S’agissait-il de l’obscurial ? Sans doute… Mais ce qui l’étonnait le plus, ce fut la disposition de tous. Graves menaçait Tina, et cette dernière semblait protéger le garçon. Quant à Newt, il menaçait lui-même Graves. Seraphina ne comprenait pas trop ce qu’il se passait, surtout que d’autres acteurs entrèrent en scène. Si un des frères Dumbledore apparut lui aussi, elle remarqua une fillette courir vers Graves en lui demandant de laisser son frère tranquille. C’était vraiment insensé comme situation… Mais Seraphina n’eut pas vraiment le temps de faire son entrée ou de demander quoique ce soit que la situation dérapa à nouveau.

Newt repoussa l’enfant à l’aide d’un sort, ce que Seraphina n’apprécia pas particulièrement, mais le garçon sembla l’apprécier encore moins, puisqu’il entra à nouveau dans une espèce de transe et reprit sa forme noire brumeuse qui avait tout détruit aux alentours. Ça recommençait. Et cela ne semblait pas prêt de se calmer, bien malheureusement. Il semblait encore plus désireux de faire des dégâts humains. Seraphina s’écarta vivement du passage pour éviter tout accident et jeta un coup d’œil à Theseus, déterminée et très sérieuse.

« Il va être temps de tester votre idée Scamander. »

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Macusa
Porpentina Goldstein
Messages : 145
Date d'inscription : 12/08/2018
Age du joueur : 21

Message#Sujet: Re: [INTRIGUE N° 1] Le ciel s'assombrit   Sam 15 Déc - 18:31

Intrigue n°1 - Le ciel s'assombrit
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Rien n’allait comme il le devrait. Tina le savait, et elle n’avait aucune idée de si elle était en mesure de protéger Credence, mais elle voulait tout de même essayer. Il était hors de question qu’elle l’abandonne. Même si lui n’attendait peut-être absolument rien d’elle, elle ne voulait pas le laisser tomber. C’était plus fort qu’elle. Elle vu dans le regard de Credence que c’était comme s’il la reconnaissait, elle ne sut pas vraiment ce que cela signifiait, et à dire vrai, ce n’était pas le moment de s’en soucier, mais il acceptait son aide, et c’était bien le plus important pour le moment. Il fallait qu’elle l’emmène à l’abris, mais c’était sans compter Graves…

-Vous ne ferez pas un pas de plus

Elle observa son ancien directeur la menacer, quoique, elle avait de plus en plus de doutes sur son identité à présent. Tina resta devant Credence pour le protéger, le soutenant toujours d’une main, l’autre gardait fermement sa baguette. Mais elle la gardait baissée, elle ne voulait pas engager un combat maintenant, ni effrayer Credence. Elle vit du coin de l’œil que Newt avait lui levé sa baguette contre Graves. Elle avait confiance en lui pour lui tenir tête.

"Expel..."

Il n’eut pas le temps de finir de lancer son sort, parce qu’un élément perturbateur vient tout empirer. Tina reconnut Modesty Barebone, elle fronça les sourcils. Que fichait-elle ici ? Elle devrait être morte de peur recluse quelque part, pas ici à faire n’importe quoi. La situation était déjà assez tendue et compliquée pour qu’elle vienne tout empirer. Mais à cet âge, on ne se rendait malheureusement pas compte de tout.

"Laissez mon frère tranquille"

Elle retint un soupire et ne bougea cependant pas, elle aurait pu profiter de ce bref moment de diversion pour partir avec Credence, mais en tant que petite sœur de ce dernier, elle doutait qu’il serait parti sans s’inquiéter de son sort. Pourquoi n’était-elle pas restée dans son coin… Elle devait partir d’ici, ça pouvait être dangereux pour elle, vraiment dangereux. Il y avait une lueur dans le regard de Graves que Tina ne connaissait pas et qui ne lui disait rien qui vaille. Mais Newt fut plus rapide que lui et changea de cible, pointant sa baguette en direction de la petite.

"Repulso."

Elle observa la jeune fille être repoussée plus loin. Si certains y verraient une agression, Tina comprenait qu’il avait cherché à la repousser. Mais cela ne plut pas à Credence. Tina n’eut d’autre choix que de reculer quand il recommença à perdre pieds, ce serait trop risqué pour elle de chercher à rester près de lui, de toute façon, il n’était plus qu’une masse noire qui fonçait sur tout le monde. Elle réussit à se rapprocher de Newt.

« Qu’est-ce qu’on fait maintenant ? »

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorciers
Elsa Moore
Messages : 308
Date d'inscription : 25/12/2017
Age du joueur : 33

Message#Sujet: Re: [INTRIGUE N° 1] Le ciel s'assombrit   Dim 16 Déc - 14:14


Elsa soupira quand Langdon décréta qu'il allait rester, elle ne pouvait donc plus le laisser tout seul pour affronter des sorciers et aussi l'Obscurus. Bien qu'elle ne pourrait guère faire plus que lui au final. Si elle voulait pas finir en prison, elle pouvait pas vraiment attaquer les Aurors du MACUSA, si ils décidaient d'effacer la mémoire de Langdon. Et elle ne pourrait pas vraiment se battre contre la masse sombre, elle avait énormément de pouvoir. Elle observa un moment Langdon, un peu triste de la tournure des événements, elle aurait vraiment voulu que les choses se passent autrement, peut-être en lui apprenant la nouvelle plus en douceur, ou alors même ne jamais lui avoir menti. Mais elle avait eu peur des répercussions sur elle, si elle lui avait dit la vérité. Le MACUSA aurait été bien capable de l'enfermer pour trahison envers les sorciers. Peut-être qu'elle aurait la chance de pouvoir tout lui expliquer un jour. Peut-être!

"Viens" fit-elle en lui faisant signe de la suivre, armée de sa baguette, elle lança quelques sorts de repousse-moldus, et ces derniers se mirent à soudainement envie d'aller voir ailleurs. Mais la masse de gens curieux était un peu trop grande pour qu'elle puisse vraiment agir sur eux, elle n'avait pas assez de pouvoirs seule. Mais ses sorts permirent de leur ouvrir la voie pour qu'ils rejoignent le devant de la scène. Ils arrivèrent un peu tard, puisque l'Obscurial avait repris sa forme d'Obscurus. Et recommença à attaquer, à se frayer un chemin dans la foule. Elsa reconnut Aberforth qu'elle avait croisé, lui aussi cherché l'enfant. Elle vit aussi Theseus au loin, avec la présidente du MACUSA, ce n'était pas trop difficile de la reconnaître. Elle ne connaissait en revanche pas les autres protagonistes de l'histoire. La jeune femme n'avait pas pu voir le visage de l'enfant qui se cachait sous l'Obscurus. Et elle ne savait vraiment pas ce qu'elle pouvait faire pour aider dans une telle situation. Elle tourna la tête vers Langdon pour voir si il était toujours derrière elle, et si tout allait bien pour lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fidèles de Salem
Modesty Barebone
Messages : 91
Date d'inscription : 12/10/2018
Age du joueur : 33

Message#Sujet: Re: [INTRIGUE N° 1] Le ciel s'assombrit   Dim 16 Déc - 15:16


"Aaahhh!! fit-elle en sentant son corps s'envolait à quelques dizaines de metres, elle retomba durement sur les fesses. Modesty était une petite fille qu'on avait élevé pour détester les sorciers, elle pouvait clairement pas le faire en vers son grand frère, mais voir l'autre levé sa baguette contre Crédence l'avait mis en colère. Elle n'avait pas mesurer le danger de se battre contre le sorcier, d'autant plus qu'il s'agissait d'un mage noir, mais bon ça elle pouvait pas le savoir. Mais elle n'avait pas mesurer non plus que Crédence allait se mettre à nouveau dans cette transe, et redevenir cette masse sombre. Modesty se retrouvait à quelque dizaines de mettre de la scène, tombant sur ses fesses. Elle n'avait pas trés bien compris ce qui s'était passé, mais ayant à faire à des sorciers, elle ne se posa pas plus de questions. Heureusement, elle était en vie. La petite fille resta un moment figé à regardait les gens autour d'elle, ne sachant pas trés bien où elle devait aller, ce qu'elle devait faire.

Modesty avait rendu la situation à nouveau compliqué sans le savoir, et sans mesurer les conséquences de ses actes. Elle avait juste vu un sorcier menaçant son frère, et elle avait agit comme elle pouvait pour l'aider. Mais elle n'avait fait que compliquer la situation. La petite fille finit par se se relever, et chercher La petite fille continue 'espérer que tout finira bien. Elle se trouvait maintenant au milieu de la foule de gens curieux, à essayer de se frayer un passage au milieu d'un tas de jambes folles et affolées qui courent dans tous les sens, ne sachant pas où aller. Au dessus de sa tête, il y a toujours cette masse sombre qui bouge aussi dans tous les sens. Modesty le nez en l'air, regarde son frère. Mais que peut-elle bien faire?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fidèles de Salem
Langdon Shaw
Messages : 257
Date d'inscription : 25/11/2017

Message#Sujet: Re: [INTRIGUE N° 1] Le ciel s'assombrit   Lun 17 Déc - 11:11


Le ciel s'assombrit
Q

uand Elsa lui suggéra de la suivre, Langdon n'eut pas la moindre envie de lui obéir, loin de là. Bien au contraire, le jeune homme avait bien envie de se tenir le plus loin possible d'elle. Il ne voudrait plus jamais avoir quoi que ce soit à faire avec elle, quoi qu'il advienne. Elle l'avait trahi, elle s'était moqué de lui, il n'allait tout de même pas la suivre comme un charmant petit toutou ! Sauf que si, ce fut bel et bien ce qu'elle fit au bout du compte, puisque la jeune femme avait l'intention non pas de l'éloigner du danger comme il l'aurait cru, mais de le rapprocher. Si c'était de la sorte qu'elle espérait se faire pardonner, c'était une drôle de manière de faire. Certes, elle lui donnait ce qu'il voulait, mais elle l'exposait aussi à un danger immense alors qu'elle aurait pu le faire transplaner le plus loin possible pour sa sécurité. Enfin... il avait ce qu'il voulait, effectivement, il était plus proche de l'épicentre de l'action, et s'il ne comptait pas pardonner Elsa pour autant (d'autant qu'il la soupçonnait de l'avoir rapproché du danger pour se débarrasser d'elle une bonne fois pour toutes), il était au moins en présence d'une sorcière qui, potentiellement, avait le pouvoir de le mettre à l'abri (même s'il n'y croyait pas franchement).

Il tenta de décrypter la scène, mais honnêtement, il n'y comprit pas grand-chose, pour ne pas dire rien du tout. La seule chose qu'il identifia clairement, ce fut la petite Modesty, qui fut "agressée" par un de ces dégénérés... qu'est-ce qu'elle faisait là ? C'était beaucoup trop dangereux. Langdon eut une pensée pour Mary Lou, qui devait se faire un sang d'encre pour sa fille. Il ne pouvait certainement pas accepter cela, c'était même hors de question. Tandis que la petite se réfugiait au milieu de la foule, la masse noire reprenait son assaut. Alors, Langdon oublia d'être égoïste. Il devait venir en aide à la petite. Sans un mot ou un regard à l'adresse d'Elsa, il se précipita en direction de la petite.

-Modesty.
Sans attendre son assentiment, il lui attrapa le poignet. Viens, je vais te ramener chez ta mère.

Et d'un pas vif, il se fraya un chemin à travers la foule. Il n'y avait sans doute nulle part où être vraiment à l'abri dans ces circonstances, mais il n'était plus question de rester ici dans tou les cas.






code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Macusa
Theseus Scamander
Messages : 402
Date d'inscription : 29/11/2017

Message#Sujet: Re: [INTRIGUE N° 1] Le ciel s'assombrit   Lun 17 Déc - 16:39


Je n'ai pas le temps d'analyser la scène comme je le voudrais. Tout est beaucoup trop flou. Je reconnais la grande majorité des protagonistes présents, mais je suis tout bonnement incapable d'y voir clair dans la situation. La seule chose que je sais, c'est que j'aurais préféré que Newt se trouve n'importe où ailleurs, et que quelque chose n'allait définitivement pas avec Percival Graves. Ensuite, la situation s'emballe, et elle devient de nouveau hors de contrôle... Une gamine à chercher à se rapprocher de l'adolescent qui, contre toute attente et en dépit de son âge, semble être l'obscurial. Newt la repousse sans élégance, mais je devine que son geste tend surtout à la protéger... la protéger de Graves ? Dans tous les cas, je ne pense pas que c'était la meilleure manière de faire, même. Mais... Je n'ai pas le temps d'y comprendre davantage, le geste de Newt a mis l'obscurial en colère, et ce dernier se transforme à nouveau. Ma baguette fermement serrée dans mon poing, je tourne mon regard vers la présidente, dans l'attente de ses directives, et elle ne tarde pas. Mon idée est dangereuse, mais nous choisissons de l'adopter. Je hoche la tête et je ne tarde pas, dès lors.

Je m'adresse à tous les Aurors et m'improvise en figure d'autorité temporaire, c'est un rôle que je tiens en Angleterre, et je sais qu'ici je n'en ai pas la légitimité, mais puisque je ne suis pas convaincu que l'on puisse se fier à Graves, celui qui devrait tenir le rôle que je m'occtroie, je me permets d'agir. L'urgence l'impose. Les Aurors se mettent en position, moi aussi. J'aimerais avoir le temps de demander à Newt de se mettre à l'abri, mais le temps, nous n'en avons pas... Alors tant pis... Nos forces combinées parvienne à faire naître un champ de force qui, je l'espère, contiendra l'obscurial, Une bulle magique nous cloisonne à présent, isolant les moldus curieux des sorciers déterminés à arrêter l'obscurial. Et maintenant... maintenant....

-Nous devrions envisager... de le détruire
, dis-je à l'adresse de la présidente.

L'idée ne me plaît pas, mais nous sommes à cours d'option. L'obscurus a ravagé la ville, exposé le monde des sorciers à la vue des moldus, tué l'un d'eux (et peut-être plus, difficile de savoir le bilan de la situation à l'heure actuelle). Nous devons intervenir. Nous devons l'arrêter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorciers
Newt Scamander
Messages : 363
Date d'inscription : 25/11/2017

Message#Sujet: Re: [INTRIGUE N° 1] Le ciel s'assombrit   Lun 17 Déc - 19:23


Newt savait pertinemment que repousser cette petite n'avait rien d'une situation idéale, mais pour tout dire, il n'avait pas réellement réfléchi, il n'avait songé qu'à une chose : cette petite était en danger, et il voulait la tenir à l'écart de ce danger... sans songer à la manière dont y réagirait Credence.

Cela, il ne le comprit qu'en le voyant se retransformer. Bon, d'accord, il avait fait une erreur. Peut-être que rien n'aurait pu empêcher Credence de se retransformer, mais il regrettait tout de même (et c'était un moindre terme de le présenter comme ça) d'avoir ainsi sapé les efforts de Tina, alors qu'il était presque certain qu'elle serait parvenue à rassurer Credence une bonne fois pour toutes.

Et à présent, il ne savait pas quoi faire. L'obscurial ne se laisserait convaincre par aucun d'entre eux, ça semblais évident. Newt observait l'obscurus, désemparé. Il n'avait pas la moindre idée de la manoeuvre à adopter, à présent. L'improvisation avait ses limites...


« Qu’est-ce qu’on fait maintenant ? »
Et quand Tina revint à son niveau, lui demandant ce qu'il devait faire à présent, il ressentit d'autant plus certainement la force de son impuissance.

Qu'est-ce qu'ils devaient faire, maintenant ? Ils devaient tenter quelque chose, n'importe quoi...


"Maintenant..."
, commença-t-il, réfléchissant en même temps qu'il parlait.

Mais alors qu'il avait l'intention d'ajouter quelque chose sans réellement savoir quoi, il découvrit le manège des Aurors, qui délimitaient à présent la zone grâce à un sortilège de protection destiné certainement à piéger l'obscurus...

Est-ce qu'un tel sortilège était suffisant pour le contenir ? Difficile de le savoir, mais ils le sauraient bien vite... En attendant, l'affaire se présentait de plus en plus mal, pour Credence, du moins, si les Aurors étaient sur le coup, combien de temps avant qu'ils n'attaquent.


"Il faut qu'on les empêche de lui faire du mal", dit-il, son regard se tournant vers son frère, qui semblait en charge des opérations.

Etait-ce l'intention des Aurors que d'attaquer ? Pas forcément, bien sûr, mais Newt était évidemment sceptique sur la question, influencé qu'il était par son opinion très tranchée sur ceux qui s'arrogeait le droit de faire justice au nom du gouvernement...

En attendant, face à la menace évidente que représentait Credence en cet instant, il devenait difficile de trouver des solutions annexes.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Macusa
Seraphina Picquery
Messages : 94
Date d'inscription : 12/09/2018
Age du joueur : 21

Message#Sujet: Re: [INTRIGUE N° 1] Le ciel s'assombrit   Mar 18 Déc - 9:58

Intrigue n°1 - Le ciel s'assombrit
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Les choses s’enchaînaient rapidement. Trop rapidement peut-être ? Quoiqu’il en soit, il était temps d’agir. Ils avaient assez traînés comme ça. Il fallait agir avant que la situation ne devienne trop incontrôlable, même si on pouvait d’ores et déjà penser que c’était le cas. Mais ils devaient essayer quelque chose avant qu’il ne soit trop tard et qu’il n’y ait des regrets. Seraphina avait choisi d’adopter l’idée de Theseus, non pas qu’elle la trouvait excellente, mais elle se tenait, et dans tous les cas il fallait choisir quelque chose qui pourrait protéger les gens dans un premier temps. Et ensuite, maîtriser cette chose, il était temps que cela cesse. Grand temps. Elle ne savait pas si cela marcherait, mais il fallait au moins essayer, la foule s’était quelque peu disperser, certains avaient fini par comprendre que leurs vies étaient en danger, et avec l’appui de certains Aurors qui les repoussaient et leur demandait de partir, ça commençait à porter ses fruits, et ce n’était pas trop tôt. Elle laissa donc Theseus indiquer aux Aurors ce qu’il fallait faire, un rôle qui était normalement attribué à Percival, mais il n’était pas là, enfin si, mais il était occupé à des choses étranges que Seraphina ne manquerait pas d’éclaircir.

Elle devait reconnaître que Scamander se débrouillait plutôt bien, les Aurors ne se rebellaient pas, mais en même temps, ce n’était pas le moment, et puis ils voyaient bien qu’elle-même avait donné son accord à tout cela. Elle espérait que ça fonctionne. Ça le devait. Elle savait de toute façon, que cela n’avait pas pour but de calmer l’obscurial. Il avait été calmé une fois, mais cela n’avait pas suffit. Non. Dans tous les cas, le sort du garçon était scellé, et Seraphina savait pertinemment ce que serait la suite des choses. Il devait être détruit, il n’y avait pas d’autre moyen. C’était triste pour le garçon, mais ils n’avaient pas d’autres solutions, c’était clair. Il était beaucoup trop incontrôlable pour qu’ils espèrent le ramener à la raison.

-Nous devrions envisager... de le détruire

Elle hocha la tête, mais surprise, ni choquée. Elle savait que c’était ce qu’il devait être fait. Elle observa encore la masse noire qui continuait de foncer sur tout ce qui se trouver sur son passage, mais qui se trouvait maintenant confronter au champ de force.

« Je sais. Tenez-vous prêts. »

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Macusa
Porpentina Goldstein
Messages : 145
Date d'inscription : 12/08/2018
Age du joueur : 21

Message#Sujet: Re: [INTRIGUE N° 1] Le ciel s'assombrit   Mar 18 Déc - 14:22

Intrigue n°1 - Le ciel s'assombrit
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Tina était perdue, elle ne savait pas ce qu’elle était censée faire, maintenant que Credence était redevenu sous sa forme d’obscurus. Et il semblait encore plus déchaîné qu’auparavant… Les choses se compliquaient sans qu’une issue sans dommages soit possible. Pourtant, elle savait que Credence ne voulait pas forcément faire de mal à tout le monde, mais une très grande quantité de colère avait été emmagasiné en lui pendant des années, et elle s’exprimait aujourd’hui… Il fallait faire quelque chose pour l’aider, mais est-ce que c’était seulement possible ? Elle l’espérait. Et elle espérait aussi que Newt ait une solution à lui fournir. Parce que de son côté, elle n’en avait pas pour le moment. Elle n’était pas certaine de cela, mais en tout cas, il fallait tenter quelque chose, ils ne pouvaient pas laisser les choses se dérouler sans rien faire.

"Maintenant..."

Tina vit plus loin que les Aurors qui ne s’occupaient pas des curieux s’étaient rassemblés, sous la direction de… Theseus ? Quoiqu’il en soit, ils préparaient quelque chose… Elle garda son attention concentrée sur eux, voulant savoir ce qu’ils comptaient faire. De toute évidence, ils essayaient de maintenir Credence hors de portée des sorciers et no-majs aux alentours. Si cela marchait, tant mieux… Mais voyant comment les choses se déroulaient et connaissant les méthodes du MACUSA, elle savait très bien que la présidente ne tarderait pas à ordonner que l’obscurial soit détruit… Elle comprenait sa décision, elle voulait protéger la population, mais… Tina ne voulait pas que Credence soit sacrifié, il ne méritait pas ça. Mais comment le calmer à nouveau ?

"Il faut qu'on les empêche de lui faire du mal"

Elle était d’accord avec lui sur le principe. Elle non plus, elle ne voulait pas que l’on fasse du mal à Credence. Mais comment l’obliger à se calmer ? Et surtout, comment faire pour empêcher les Aurors de tenter quoique ce soit ? Ils étaient beaucoup plus nombreux qu’eux, et déjà qu’ils étaient vus comme des criminels, s’approcher serait peut-être du suicide… Tina ne voulait pas les attaquer non plus. Cette histoire allait vraiment très mal finir, vu comme c’était parti. Et ce n’était même pas dit qu’ils s’en sortent encore vivants. Encore moins maintenant. Elle soupira, se sentant totalement impuissante, chose qu’elle détestait.

« Pour le moment, ils le maintiennent à distance, mais il y a des choses pour que la présidente veuille le détruire pour protéger tout le monde… Je suis d’accord avec toi Newt… mais je ne vois pas comment à nous deux on peut les empêcher de faire sans qu’ils ne nous tuent, et calmer Credence sans qu’il ne nous tue non plus… »

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorciers
Credence Barebone
Messages : 429
Date d'inscription : 26/11/2017
Age du joueur : 29

Message#Sujet: Re: [INTRIGUE N° 1] Le ciel s'assombrit   Ven 21 Déc - 14:40

Comme toujours, Credence perdait complètement son esprit, il ne savait pas du tout ce qu’il était en train de faire. Enfin, plus ou moins. Il perdait un peu moins l’esprit au fur et à mesure, il avait une conviction forte, celui de s’en aller. Un désir important de partir, de quitter le plus vite possible les lieux. Il ne pouvait pas s’empêcher de penser qu’à une seule chose, sa liberté, il voulait partir. Sauf que ce n’était pas si simple que cela. Déjà qu’à la base, il était évident qu’on ne le laissait pas vraiment s’en aller comme il le voulait… maintenant, il y avait carrément une barrière qui l’empêchait de s’en aller. Il avait beau cogner dedans, il ne parvenait vraiment pas à s’en aller, à briser la barrière et ça avait le don de l’agacer encore plus.

Credence se sentait de plus en plus mal, il avait envie de partir, il avait envie de s’en aller, il avait peur. Peur de beaucoup de chose. Et forcément, il se sentait de plus en plus en colère parce qu’on ne le laissait pas partir comme il avait envie de le faire. On l’empêchait de s’en aller et plus il essayait, plus il se sentait mal, plus il s’agaçait, plus il essayait de s’en aller et moins il pouvait y arriver.

Alors… alors, Credence décida de faire autrement, de chercher un autre moyen de s’en sortir. Son attention fut porté sur des sorciers, sans aucun doute, puisqu’ils portaient une baguette magique à la main et ils étaient habillées d’une tenue plutôt élégante. Le jeune homme n’avait pas idée du fait que ces sorciers étaient des Aurors et donc qu’ils étaient puissants, de toute façon il ne réfléchissait pas du tout assez. La seule chose qu’il voulait, c’était s’en aller le plus vite possible de cet endroit. Alors, il ne put s’empêcher de foncer droit sur ces Aurors, dans le but de leur faire du mal oui… Il ne souhaitait pas forcément les blesser, mais il avait envie de trouver un moyen de s’en aller. Il fonça donc sur les Aurors, parce qu’il avait juste envie de se débarrasser d’eux.

Il fonça donc vivement sur eux, il ne savait pas exactement ce qu’il avait envie de leur faire, mais il espérait pouvoir trouver une faille et s’en aller par la suite, la seule chose qu’il désirait c’était de se débarrasser d’eux. Et forcément, ces derniers ne manquèrent pas de répliquer… Ce qui ne pouvait que l’énerver encore plus.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fidèle de Grindelwald
Gellert Grindelwald
Messages : 269
Date d'inscription : 25/11/2017

Message#Sujet: Re: [INTRIGUE N° 1] Le ciel s'assombrit   Ven 21 Déc - 23:25



Le ciel s'assombrit
L

e scénario qu’il redoutait le plus était en train de se produire. La dernière chose qu’il voulait, c’était que l’obscurial se retrouve aux mains des Aurors, qui face à la menace qu’il représentait ne tarderaient pas à riposter par la violence… S’ils détruisaient l’obscurus, et donc son hôte, ces derniers mois n’auraient servi à rien. Son manque de vigilance était à blâmer, bien sûr, mais à cet instant, Gellert était surtout remonté contre les représentants de l’ordre qui sapaient toute possibilité de calmer Credence et de le ramener à son état humain… Certes, les chances auraient été minimes, mais jouables tout de même, et à présent, ce n’était plus du tout le cas. Les Aurors avaient décidé de créer un globe de protection afin d’isoler l’obscurus des civils. Idée honnête en soi, mais qui ne mènerait qu’au pire des résultats, le mage noir en était convaincu, et la suite semblait lui donner raison, alors que la créature s’agitait de plus en plus.

Si les Aurors ne se chargeaient pas de le détruire, la panique et la rage auraient peut-être raison de cet individu fragile qui n’avait déjà survécu qu’au nom de ce qui s’apparentait à un véritable miracle. La masse noire s’agitait en tout sens… Elle devait se sentir menacée, en colère, elle cherchait à s’échapper, sans succès, la barrière magique fonctionnait à la perfection, peut-être trop bien en réalité. Alors l’obscurus se mit à attaquer.

-N’attaquez surtout pas
, ordonna-t-il le plus fort possible à l’adresse des Aurors les plus proches.

Mais le chaos régnait après tout, et quand l’un d’eux fut directement agressé, il riposta, baguette à la main, suivi de plusieurs de ses collègues qui s’en prirent dès lors à la masse noire sans ménagement. Il faudrait plus d’un Auror pour réduire à néant une entité si puissante, mais malheureusement, Gellert ne savait que trop qu’il était très probable qu’ils y parviennent.

-Je vous ai dit de ne pas attaquer
, dit-il avec la plus grande fermeté, le ton de sa voix trahissant le mélange de colère de frustration qu’il ressentait en cet instant, celle de perdre un bien précieux, qui avait pourtant été à portée de sa main si longtemps… Et il était le premier à blâmer pour cela. Même s’il saurait parfaitement rejeter la faute sur les autres.

Tout n’était pas perdu encore, cependant. Aux grands maux les grands remèdes, le mage noir s’attaqua directement aux Aurors, sans pitié… Les quelques doutes qui pouvaient encore subsister sur ses intentions s’évaporaient sans doute, mais ça n’avait plus réellement d’importance. Sa baguette fendait l’air, supprimant un à un ceux qui se mettaient en travers de son chemin. Il n’était plus l’heure de jouer ou de faire dans la dentelle, c’était maintenant que se jouait sa possibilité ou non de récupérer Credence, et il n’avait pas l’intention de laisser qui que ce soit se mettre en travers de son chemin. Leur surnombre lui était bien égal… Même s’il sous-estimait très certainement l’ennemi, en vérité. Et que la menace ne viendrait pas forcément d’où il l’attendait.



code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorciers
Aberforth Dumbledore
Messages : 181
Date d'inscription : 04/06/2018

Message#Sujet: Re: [INTRIGUE N° 1] Le ciel s'assombrit   Ven 21 Déc - 23:27


Le ciel s'assombrit
T

ransplaner sur place et agir, oui, mais comment exactement ? C’était bien beau, en effet, que de se jeter dans la bataille, mais la vérité, c’était qu’Aberforth ne disposait en effet d’aucun plan préétabli, et que les perspectives d’échec étaient sans doute par trop importantes… Mais il n’aurait pas supporté de demeurer seul spectateur des événements. Il ne savait pas, quelle que soit l’issue de la situation, comment Albus parviendrait à se regarder dans un miroir (un miroir lambda, pas un où il pouvait mater son chéri en douce) après ça… Sur place, il tenta d’analyser la situation le plus rapidement possible, mais ça n’avait rien d’évident. Il identifiait certes les différents acteurs de la scène, ce n’était pas pour autant qu’il déterminait quel serait son rôle. Pour autant, il savait malgré tout ce qui était le plus urgent : prévenir les personnes compétentes de la véritable identité de Percival Graves, celle que son frère lui avait apprise en toute décontraction l’instant d’avant… Information qu’il possédait certainement depuis très longtemps, sans avoir jugé utile d’en informer qui que ce soit.

Tandis que les Aurors dressaient un dôme magique destiné à isoler l’obscurus, de plus en plus agité, Aberforth chercha la présidente du regard. Peu importe l’opinion qu’il avait d’elle, et surtout l’opinion qu’elle avait de lui, Seraphina Picquery était la tête pensante des opérations, et le dénouement de cette situation chaotique dépendrait en grande partie d’elle, c’est certain, même si Theseus, le frère de Scamander, semblait s’être improvisé exécutant en chef à l’heure où compter sur Percival Graves serait une erreur de débutant. Tant mieux quelque part, car il était certainement plus que qualifié pour prendre les choses en main. Dès lors qu’il l’eut trouvée, il la rejoignit d’un pas rapide. Adressa un vague signe de la tête à Scamander frère avant de focaliser son attention sur Mrs Picquery.

-Madame la présidente
, dit-il avec le minimum de déférence usuelle, légèrement essoufflée par la légère course effectuée pour rejoindre son interlocutrice le plus rapidement possible, il y a une chose que vous devez savoir, au sujet de Graves.

Peut-être que ses connaissances en la matière allaient d’autant plus attirer la suspicion de la présidente, quand Albus s’arrangerait pour se poser, comme bien souvent en parangon d’innocence calculée, mais pour le moment, il n’en avait que faire. Bien sûr, gérer l’obscurial était une priorité, mais s’il devenait possible d’arrêter Gellert Grindelwald dans la foulée, alors… Au moment de reprendre la parole, la situation empira. L’obscurus, agité, pris au piège, attaqua, subissant en retour les foudres de certains Aurors... qui furent… violemment arrêtés par celui qui s’était longtemps fait passer pour leur chef. S’il aurait été incapable de reconnaître le vieil ami de son frère jusqu’alors, c’était clairement chose faite, à présent, et il n’identifiait que trop bien ses habitudes, sa façon de faire… De toute évidence, le mage noir ne se souciait plus réellement d’être démasqué.

-C’est Grindelwald…


Et il avait le sentiment que son intervention était un peu trop tardive, pour le coup.





code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorciers
Elsa Moore
Messages : 308
Date d'inscription : 25/12/2017
Age du joueur : 33

Message#Sujet: Re: [INTRIGUE N° 1] Le ciel s'assombrit   Mar 25 Déc - 18:11


Elsa marchait toujours et rejoint le devant de la scène, avec Langdon sur ses talons. Rien de tout cela n'était vraiment plaisant. En plus d'être avec un no-maj, ce qui ne serait guère apprécié par le MACUSA, la jeune femme le mettait sans doute en danger, mais d'un autre côté, c'est lui qui l'avait voulu, non? Elle resta un moment fixée sur la situation, un peu terrifiante qui se déroulait sous ses yeux. Les aurors avaient commencé à tracer un cercle pour empêcher l'Obscurus de s'en fuir. Elsa avait envie d'aller les voir et de leur dire que ce n'était qu'un enfant, et qu'il avait sans doute trés peur, ce qui expliquait sa grande puissance, et que le mieux serait sans doute de le laisser partir pour qu'il se calme de lui-même. Mais jamais les aurors ne l'écouteraient ou ne suivraient son plan. Elle soupira de lassitude devant cette situation, elle se retourna pour parler avec Langdon, mais ce dernier avait disparu. Elsa fut un peu paniquée de l'avoir perdu, et se mit à regarder de tous les côtés pour tenter de l'apercevoir, elle fit quelques pas en tournant autour du cercle, elle n'osait pas vraiment l'appeler. Aprés quelques instants de recherche, elle le repéra tirant une petite fille. Elle soupira de soulagement, et se détourna de lui pour observer la situation.

Elle n'avait pas pu voir qui était l'enfant qui se cache sous l'Obscurus, en gros qui était l'Obscurial. Elsa vit le frère de son professeur, Alberforth Dumbledore, c'était peut-être la seule personne qu'elle pouvait approcher. Les autres, elle ne les connaissait pas vraiment, et elle ne voulait pas non plus gêner les aurors. Alors qu'elle avançait vers lui, elle entendit le nom de Grindelwald, elle se figea et regarda de tous les côtés, comme si elle allait le voir arriver d'un moment à l'autre. La jeune femme n'était pas sure de suivre la situation, mais elle avait eu raison, Grindelwald était dans le coup, même si tout le monde avait essayé de la dissuader, comme Theseus qui se trouvait lui aussi au cœur de l'action.

"Grindelwald est ici?" demanda Elsa en arrivant prés d'Alberfoth. Ce dernier n'était pas seul, puisqu'il se trouvait prés de la Présidente du MACUSA. Elle s'était approché pour savoir ce qu'elle pouvait faire pour aider, même si affronter l'Obscurus n'était pas vraiment dans ses cordes et encore moins le mage noir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fidèles de Salem
Modesty Barebone
Messages : 91
Date d'inscription : 12/10/2018
Age du joueur : 33

Message#Sujet: Re: [INTRIGUE N° 1] Le ciel s'assombrit   Mar 25 Déc - 18:28


La petite fille était recroquevillée au milieu de jambes et de pieds qui s'affolaient dans tous les sens. Les gens fuyaient les lieux, aprés avoir observé le spectacle fasciné, les gens semblaient avoir compris qu'ils risquaient leur vie. Mais la fillette aussi était apeurée, mais au lieu de fuir comme tous les autres, elle était figée, accroupie et ne voulait plus bouger. Soudain, elle sentit quelqu'un lui attrapé le poignet, elle se mit à crier à gesticuler dans tous les sens, croyant que c'était encore l'un de ces sorciers qui lui voulaient du mal. Elle leva la tête vers l'inconnu et reconnut Langdon. C'était un ami de sa mère, lui aussi croyait que les sorciers étaient les méchants de l'histoire. Et ce qui se passait ne lui donnait pas entièrement tort. Modesty ne savait pas quoi faire, devait-elle quitter les lieux avec Langdon, elle n'était plus toute seule maintenant. Mais pouvait-elle laisser son frère tout seul?

Alors que Langdon la tirait pour partir au loin, la jeune fille faisait de son mieux pour le retenir, elle mettait tout son poids sur ses pieds pour s'empêcher d'avancer.

"Attend, il y ... a Crédence" dit-elle en pleurant de peur, de tristesse, de soulagement, d'espoir et tout un panel d'émotions diverses et variés.  Elle ne savait pas ce que Langdon pouvait faire pour son frère, d'autant plus qu'elle ne lui avait pas encore dit que c'était lui la masse sombre qui attaquait tout le monde. Les sorciers venaient de créer un cercle autour de Crédence, et semblait l'attaquer de tous les côtés. Il fallait bien faire quelque chose pour Crédence, mais Modesty et Langdon étaient obligé d'observer la scène sans rien pouvoir faire pour l'arrêter. Aucun des deux n'ayant de pouvoirs magiques pour faire quelque chose pour lui, ou même pour eux-mêmes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fidèles de Salem
Langdon Shaw
Messages : 257
Date d'inscription : 25/11/2017

Message#Sujet: Re: [INTRIGUE N° 1] Le ciel s'assombrit   Mer 26 Déc - 23:24


Le ciel s'assombrit
L

a petite était manifestement angoissée, nerveuse et perdue, ce que Langdon pouvait aisément comprendre. Lui-même ne se sentait pas franchement mieux alors qu'il était supposé être un adulte largement plus mature et réfléchi que la petite. Là, présentement, il n'en menait pas large, mais pour l'heure, il savait qu'il y avait une chose, une seule, qu'il pouvait bien faire, et c'était rendre cette petite à sa mère. La petite semblait vouloir rester, elle parlait de Credence sans que Langdon comprenne réellement ce qu'elle voulait dire, ce que cela signifiait réellement... Il n'avait pas le temps de le découvrir. Il ne pouvait pas sauver tous les enfants Barebone et être certain qu'ils s'en sortiraient tous indemnes. Ici et maintenant, au moins, la petite Modesty était toujours en vie, et en un seul morceau. Il était d'une importance capitale qu'elle soit rendue à Mary Lou dans cet état. Elle mieux que personne saurait s'occuper d'elle.

N'en déplaise à l'enfant, il n'avait pas l'intention de changer d'avis et maintenait fermement son emprise sur le poignet de la petite. Les protestations de l'enfant n'y changeraient rien, d'autant plus que la situation avait encore évolué. Un dôme magique séparait les sorciers et la créature de tous les autres. Même s'ils devaient vouloir intervenir, ils ne le pourraient pas, alors ça n'avait pas le début de la moindre importance. Ils n'avaient qu'un seul pouvoir pour l'heure, et c'était celui de rester en vie, et ils ne devaient surtout pas négliger ce pouvoir, ce serait une immense erreur.

-On y va, c'est tout. C'est trop dangereux de rester ici,
se contenta de répliquer Langdon, plus que catégorique, ignorant les propos de son interlocutrice.

Il n'avait aucune envie que le moindre mal arrive à Credence non plus, quand bien même il n'éprouvait pas d'affection particulière pour ce gamin. Mais ils n'étaient pas des héros, ils n'allaient rien pouvoir changer à la situation. Au mieux, ils pouvaient regarder et risquer leurs vies s'ils restaient. Au pire, ils pourraient ne pas réussir à se sauver eux-mêmes, et dans ce cas, le sort de Credence serait le cadet de leurs soucis. Alors, au bout du compte, peu importe... Alors d'un pas ferme et volontaire, il continuait de s'appliquer à traîner Modesty le plus loin possible de la scène en question. Décidé à la ramener à sa mère quoi qu'elle dise.







code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Macusa
Theseus Scamander
Messages : 402
Date d'inscription : 29/11/2017

Message#Sujet: Re: [INTRIGUE N° 1] Le ciel s'assombrit   Sam 29 Déc - 11:07


Je hoche la tête avec gravité quand la présidente approuve mon intention d'attaquer. Je ne suis pas entièrement convaincu par cette décision, mais c'est malheureusement un cas de figure auquel on est bien obligé d'être confronté au cours d'une carrière d'Auror. On ne peut pas sauver tout le monde. Ce qu'on peut faire, en revanche, c'est s'évertuer à sauver le plus de personnes possible. Nous nous retrouvons face à une situation dont il est encore difficile de mesurer la portée sur le long terme. Au-delà de notre combat actuel, cet événement aura certainement des répercussions sur les monde magique et moldu dans leur intégralité. Si nous ne pouvons pas protéger le secret magique international, c'est de notre responsabilité que de limiter la casse. En tout cas, c'est de cette façon que je vois les choses.

A sa demande, je me tiens prêt. Je n'attaque pas tout de suite, j'attends les ordres. J'ignore quelle puissance magique il est nécessaire de solliciter pour détruire un obscurus. Il faut dire que je ne m'attendais pas un seul instant à devoir vivre cette situation un jour. C'est une leçon qu'il me faudra retenir. L'inattendu se trouve toujours à notre porte. Et il est de notre responsabilité d'y faire face.

Ma baguette fermement serrée entre mes doigts, je suis prêt à frapper à tout instant. Et dans le même moment, l'obscurus, acculé et de plus en plus énervé fonce sur un groupe d'Aurors. Avant même que cela ne se produise, je pressens la chute vertigineuse vers l'incontrôlable. Et en effet. Même si je n'avais pas tout deviné. La riposte de certains Aurors était une chose, La réaction de Graves en est une autre...

Et elle est violente, il abat ses Aurors sans aucun ménagement, avec une verve et un sang froid quasiment inhumains. Percival Graves est un sorcier puissant, tout le monde le sait. Mais là... ça dépasse définitivement l'entendement. Il semblerait que nous passion d'un à deux ennemis. Le chaos, en tout cas, est à présent total.

Sans plus attendre aucune approbation, je m'apprête à tenter de neutraliser Graves, d'essayer du moins, c'est alors qu'un homme que je reconnais comme étant Aberforth Dumbledore s'approche de nous et s'adresse directement à la présidente.

Gellert Grindelwald ? Vraiment ? La situation est tel que je suis prêt à le croire. Grindelwald ou pas, dans tous les cas, cet homme est dangereux, et il faut que nous fassions quelque chose. Aberforth fut rejoint par une jeune femme que je reconnus comme étant Elsa. Qu'est-ce qu'elle faisait là ? Dans tous les cas, nous n'avons pas le temps pour de longs discours.

-Vous deux, mettez vous à l'abri, immédiatement
, dis-je à l'adresse d'Aberforth et d'Elsa. Ce sont des civils, ils ne devraient pas se trouver ici, et il est hors de question que je les implique dans le combat.

Sans plus attendre l'aval de quiconque, je m'adresse aux Aurors présents, ordonnent à certains de contrôler l'obscurus, au reste de se liguer contre celui qui se fait passer pour Percival Graves. Je me joins à ce dernier groupe et ne retient plus mes sortilèges. Une fois de plus je prends très certainement trop d'initiatives, peu importe. J'encaisserai le blâme plus tard, si je m'en sors indemne. Mais il nous faut agir, voilà tout.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: [INTRIGUE N° 1] Le ciel s'assombrit   

Revenir en haut Aller en bas
 
[INTRIGUE N° 1] Le ciel s'assombrit
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Ruelles] Balade matinale sans Sebastian [PV: Ciel Phantomhive & Atsuka Lyako]
» Les 4 sacrés du ciel
» Ho Oh, l'arc en ciel eternel
» INTRIGUE #1 ☠ halloween party
» L'arc en ciel de mes nuits...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Where to find them :: Welcome to the wizarding world :: Manhattan-