AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [INTRIGUE N° 1] Le ciel s'assombrit

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Sorciers
avatar
Messages : 240
Date d'inscription : 25/12/2017
Age du joueur : 32

Message#Sujet: Re: [INTRIGUE N° 1] Le ciel s'assombrit   Ven 7 Déc - 18:21


Elsa ne savait pas du tout ce qu'elle devait faire, avec la foule de personne qui se tenait entre elle et l'Obscurial, elle ne pouvait pas voir son visage, et donc qui il pouvait bien être, l'enfant qui était possédé par ce parasite. Les aurors étaient vraiment présents sur les lieux et faisait de leur mieux pour repousser les no-mags. Si elle partait pour voir où en était la situation avec l'Obscurial, elle ne pourrait peut-être pas "protéger" Langdon, et il pourrait perdre la mémoire, et ce n'était pas trop ce qu'elle voulait. Mais si elle restait, elle allait devoir continuer d'affronter son regard accusateur, et sa attitude suspicieuse. Il demanda d'ailleurs, si elle y était pour quelque chose dans cette histoire. Il est vrai que pour Langdon, tous les sorciers étaient à mettre dans le même panier, et qu'elle était forcément avec les agresseurs. Surtout que le responsable de tout cela, était sans doute un enfant complétement perdu. Mais elle doutait que Langdon la croit si elle expliquait tout ça au jeune homme.

"Non, je ne suis pas responsable de tout ça" fit-elle dans un soupir. Elle se retourna vers le jeune homme. Elle pouvait malheureusement pas en dire plus, sans trahir le secret des sorciers, et la loi rappaport sur le sujet était trés clair. Et en plus, ils se trouvaient en Amérique où les relations entre les sorciers et no-majs étaient vraiment trés compliqué. En même temps, si les gens comme Mary Lou Barebone disait des choses aussi abominables sur les sorciers, et si les gens le croyaient c'était normal que les rapports soient compliqué, d'autant plus que les sorciers réagissaient bien souvent en effaçant la mémoire des gens, cela n'arrangeait pas les choses. Mais les communautés des deux mondes étaient bien plus liés que voulait bien l'admettre les moldus, et encore plus les sorciers d'ailleurs. Ce qui affectent les uns, affectent les autres, la preuve avec la présence de cette Obscurial. Il n'était en rien responsable de ce qui se passait, mais il rendait la situation explosive.
"Il vaut mieux partir" fit Elsa, la situation était redevenue calme, mais ne sachant pas ce qui se passait, elle pouvait pas vraiment le garantir. "A moins que tu veuilles approcher, au risque de perdre la mémoire." ajouta la jeune femme, elle lui offrait le choix, aprés tout il en avait le droit, non?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fidèles de Salem
avatar
Messages : 38
Date d'inscription : 12/10/2018
Age du joueur : 32

Message#Sujet: Re: [INTRIGUE N° 1] Le ciel s'assombrit   Ven 7 Déc - 18:54


Modesty regardait d'un côté, pour observer Crédence, qui prenait forme humaine. Elle hésitait toujours à aller vers lui, même aprés avoir croisé son regard, éternellement triste. Elle regardait de l'autre pour observer le jeune homme qui lui avait qu'il prendrait soin de son frère. La femme qui revenu vers eux pour essayer aussi d'aider son frère, et le dernier homme qui lui disait de ne pas croire les deux autres. La petite fille ne savait pas du tout quoi faire, ni ce qu'elle était supposé dire à Crédence. Elle savait qu'il ne pourrait sans doute jamais retourné à la ligue des fidèles de Salem. Aprés ce qui s'était passé, leur mère, ne voudrait plus de lui. D'ailleurs elle ne devait pas le considérait comme son fils maintenant, et lui non plus ne devait pas la considérer comme sa mère. Sauf que Modesty ne pouvait pas suivre son frère, si aucun d'eux n'avait nul part où aller. Mais elle pouvait pas suivre son frère, il était magique, un sorcier et pas elle.

Crédence se leva et commença à s'éloigner loin de toute la foule. Modesty fit quelques pas vers lui, mais sans savoir ce qu'elle voulait vraiment. Peut-être que Crédence ne voulait pas d'elle, c'était pour ça qu'il partait loin. Elle se retourna pour regarder l'autre côté, avec la vague idée de partir, puis Crédence, puis de l'autre côté. Elle revint vers Crédence, la femme était venue prés de lui pour le soutenir, l'aider à marcher. Le pauvre semblait fatigué à cause de toute cette magie. Soudain une voix grave, qu'elle avait pourtant déjà entendu, mais elle sonnait étrangement, et l'homme, le sorcier pointa une baguette magique sur son frère. Sans savoir pourquoi cela la mit en colère, elle se mit à courir vers le sorcier et essaya de lui donner un coup de pied dans les mollets, le seul endroit qu'elle pouvait atteindre sans trop de problème.

"Laissez mon frère tranquille" cria-t-elle.


PS : Bon, Gellert, je te laisse choisir si elle réussit ou pas à lui mettre un coup de pieds. Oui, je sais, elle est un peu suicidaire. ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
No-Majs
avatar
Messages : 216
Date d'inscription : 25/11/2017

Message#Sujet: Re: [INTRIGUE N° 1] Le ciel s'assombrit   Sam 8 Déc - 8:54


Le ciel s'assombrit
E

lsa lui affirma qu'elle n'était pas responsable de ce qui était en train de se produire, et Langdon eut en quelques secondes la confirmation de ce qu'il ne devinait déjà que trop avant cela : Plus jamais il ne serait capable de faire confiance à la jeune femme. Elle lui avait menti, elle l'avait trahi, alors qu'il s'était montré honnête à son adresse comme il l'avait rarement été avec quiconque... et en plus du reste, elle appartenait au camp ennemi. Comment la croire, de fait, quand elle affirmait qu'elle n'avait rien à voir avec les événements qui étaient en train de se dérouler sous leurs yeux.

D'ailleurs, ce n'était même pas ce qu'elle disait : elle disait qu'elle n'était pas responsable, ce n'était pas pareil que de dire qu'elle n'avait rien à voir là-dedans. Bon, d'accord, il jouait clairement avec les mots, pour l'heure, mais le fait est qu'il avait très clairement retenu la leçon et ne tenait surtout pas à ce qu'on l'y reprenne. Il avait été abusé et trahi, et comme si le choc du spectacle dont il était actuellement témoin (même s'il se conjuguait à un enthousiasme certain également) ne suffisait pas, il devait aussi encaisser cette vérité. Trop, c'était trop. Peut-être que, plus tard, il serait plus à même d'entendre ce que la jeune femme avait à lui dire, ou au moins à reconnaître qu'elle lui avait sauvé la vie et que cela méritait sa gratitude, mais ce moment était loin d'être arrivé, et en attendant, il comptait bien se tenir le plus loin possible d'elle.

La situation, au moins, avait l'air de s'apaiser, mais Langdon avait conscience de ce que pouvait être le calme avant la tempête, et il était loin d'être convaincu encore par la situation et ce qu'elle pourrait bien signifier. Evidemment, Elsa avait raison, le mieux était de s'en aller, mais Langdon n'avait pas envie de partir. De toute manière, ce n'est pas comme s'il avait beaucoup d'autres endroits où se rendre dans tous les cas. Quand Elsa parla du fait de perdre potentiellement la mémoire, il n'y comprit pas grand-chose, si ce n'est qu'il avait deviné que c'était une méthode sorcière pour dissimuler leurs crimes (ce qui expliquait que personne ne se soit davantage interrogé sur la mort de son frère)... et si elle cherchait à l'intimider avec ça, c'était raté.

-Va-t'en, fais ce que tu veux, ça m'est égal, je reste.


Et il resterait d'autant plus qu'Elsa ne voulait pas la voir là, en réalité.






code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorciers
avatar
Messages : 343
Date d'inscription : 29/11/2017

Message#Sujet: Re: [INTRIGUE N° 1] Le ciel s'assombrit   Mar 11 Déc - 13:10

Je hoche simplement la tête en entendant la réponse de mon interlocutrice. Je ne peux bien sûr rien contredire de ce qu’elle me répond, et à plus forte que raison que je suis bel et bien d’accord avec elle, en réalité. Mon plan est loin d’être un plan idéal, et se serait mentir que de dire que je suis sûr à cent pour cent de ce que je suggère. Mais si agir dans l’urgence et trop spontanément ne mène jamais à quoi que ce soit de bon, je pense aussi qu’en certaines occasions, il faut au moins tenter… pour ne pas regretter d’avoir effectivement tenté, justement. Tout ce qu’elle dit est à prendre en compte. Ce sera peut-être un coup d’épée dans l’eau et n’aura finalement aucune forme d’intérêt. La zone à délimiter est peut-être trop grande et, dans tous les cas, une entité aussi puissante ne peut peut-être pas être contenue par un simple bouclier magique. Malgré tout, nous sommes d’accord, il faut bien tenter quelque chose. Je ne dis rien, je la laisse faire, et je me plierai à son commandement, quel qu’il puisse être.

Mais dans le même temps, la situation paraît se dérober d’elle-même… Le calme avant la tempête ou non ? Difficile à dire. Mais si vraiment les choses se sont calmés, nous avons peut-être davantage de chances d’intervenir sans blesser personne, et ce serait le mieux à faire. La présidente prend les choses en main et donne ses directives aux Aurors sous son commandement, je m’apprête à rejoindre les équipes qu’elle a mandatées, mais elle me demande de l’accompagner, aussi je n’hésite pas, et je la suis. Je me calque sur son pas tandis que nous avançons avec précaution jusqu’à la source de ces événements, justement. Quand nous serons dans l’œil du cyclone, il n’y aura pas de retour en arrière possible, et j’estime que mon rôle est avant tout de veiller à la sécurité de la présidente. Je ne compte rien entreprendre de mon côté. Seulement m’assurer que la situation n’échappera pas à notre contrôle, ce que je ne peux bien évidemment pas garantir.

Quand nous approchons enfin, la première chose que je constate, c’est que Newt est présent… Bien évidemment… Je me sens envahi d’une inquiétude double : parce qu’il est concrètement en danger, comme nous tous, d’une part, d’autre part, parce qu’il n’aurait certainement pas pu concevoir pire manière d’agraver sa situation… et honnêtement, je le tiens pour un exploit. Ce que je constate ensuite, c’est que je ne comprends absolument rien à ce qui est en train de se passer… En revanche, ce dont j’ai la certitude, c’est que cette situation va nous exploser à la figure, d’une façon ou d’une autre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorciers
avatar
Messages : 386
Date d'inscription : 26/11/2017
Age du joueur : 29

Message#Sujet: Re: [INTRIGUE N° 1] Le ciel s'assombrit   Mar 11 Déc - 15:28

Le ciel s'assombrit
Quand bien même l’obscurial semblait s’être calmé suffisamment pour reprendre contenance, reprendre sa forme humaine et donc ne plus s’en prendre – pour le moment – aux personnes qui l’entouraient. Albus ne savait pas si ça allait durer bien longtemps, parce que la menace était encore bel et bien présente. Les Aurors étaient encore là, et il était évident qu’on ne pouvait pas envisager que l’obscurial puisse simplement reprendre sa vie telle qu’elle était avant ces événements. La situation était donc loin d’être arrangé, même si Newt avait quand même réussi à apaiser suffisamment le jeune obscurial. C’était déjà une très bonne chose, même si ça n’arrangeait rien. En grande partie parce qu’il s’avérait que Gellert était présent.

Apparemment, cet obscurial se méfiait des personnes qui l’entouraient, d’après ce que le professeur de métamorphose pouvait voir de là où il se trouvait, puisqu’il ne manqua pas de s’enfuir en arrière. Ça ne voulait pas dire que la situation allait s’arranger pour autant, bien au contraire, Albus avait conscience que ce n’était pas près de s’arranger, que ce n’était pas comme ça que ça allait s’arranger dans tous les cas. Aberforth le questionna sur Percival Graves, lui demandant s’il savait qui il était. Pendant quelques secondes, le professeur de métamorphose ne dit rien, ne sachant pas vraiment ce qu’il devait répondre à son cadet.

« Percival Graves. » Répondit-il finalement, en se montrant donc honnête en un sens en répondant à Aberforth. Même si ne lui disait pas non plus énormément la vérité. « Du moins, il se fait passer pour lui. » Ajouta-t-il, tout de même. Quelque chose lui disait que le secret de son ancien ami n’allait pas pouvoir tenir très longtemps. « Mais on le connait tous les deux sous un autre nom. »

Il ne dit pas plus que cela, parce qu’il n’y avait rien qu’il puisse avoir envie de dire. Oh, il pourrait entrer dans beaucoup plus de détails, mais il n’en avait pas du tout envie pour le moment. Pour le moment, il se concentrait uniquement sur ce qui était en train de se dérouler. S’il voyait bien, Tina Goldstein avait décidé d’aider le jeune obscurial à s’enfuir, sans qu’on ne la laisse réellement faire. Il était évident que Gellert était plus fort que toutes les personnes présentes dans les environs, mais ils étaient beaucoup plus nombreux. Albus ne savait même pas ce qu’il avait vraiment envie de voir arriver, quand bien même il avait vraiment envie que cet obscurial s’en sortir.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorciers
avatar
Messages : 156
Date d'inscription : 04/06/2018

Message#Sujet: Re: [INTRIGUE N° 1] Le ciel s'assombrit   Mar 11 Déc - 18:03


Le ciel s'assombrit
I

l s'agissait donc de Percival Graves, un nom qui n'était pas complètement inconnu d'Aberforth, puisqu'il avait tout de même plus soin de se renseigner suffisamment sur la situation pour savoir quel poste cet homme occupait au sein du MACUSA et les raisons pour lesquelles il avait joué un rôle actif dans l'éviction de Newt Scamander et de Porpentina Goldstein. Ce qui rendait sa présence en ces lieux compréhensible, mais moins son comportement... encore qu'il soit, à distance, assez difficile de véritablement juger de ce qui était en train de se dire... Une distance qui était de plus en plus insoutenable à Aberforth, d'ailleurs, même s'il voulait bien admettre, en effet, qu'intervenir maintenant risquait fort d'agraver la situation, même s'il n'avait pas forcément le sentiment pour autant que qui qui ce soit l'ait réellement bien en moins et dispose de la pleine conscience de ce qui se passait ici... Pour une fois, il était prêt à écouter son frère et don à ne pas intervenir, même si ce n'était pas de gaité de coeur. Mais ça, c'était avant qu'Albus ne poursuive.

Aberforth arqua un sourcil tout en dévisageant son frère. Cet homme n'était pas Percival Graves, mais un imposteur... et le barman trouvait à l'heure actuelle bien trop désinvolture au professeur de métamorphose tandis qu'il lui assénait cette information comme si de rien n'était. Ce fut pire quand Albus ajouta qu'ils le connaissaient tous les deux sous un autre nom. Ce qui réduisait bien évidemment le champ des possibilités à un seul nom seulement. Cet homme, c'était Grindelwald... Et cette situation était finalement pire que tout ce qu'Aberforth s'était imaginé. Qu'Albus soit venu à New York dans des intentions tout sauf claires et louables, c'était une chose, mais tout laissait suggérer, en cet instant, que les deux hommes étaient de mèche. Pourquoi daignait-il lui en parler, alors qu'il devait savoir pertinemment ce qu'il en penserait ? Aberforth n'avait pas le temps de chercher à le comprendre, à vrai dire. Manifestement, ce serait peine perdue quoi qu'il en soi. Alors autant ne pas faire l'effort, pas tout de suite, du moins, parce que l'obscurial était définitivement en danger. Et lui, il avait été le dernier des crétins d'écouter son aîné...

-T'es vraiment...


Il ne finit pas sa phrase. Même s'il aurait un milliard de choses à dire, en réalité, au-delà de l'envie qu'il avait de lui défoncer la figure pour la cinquième fois depuis les débuts de leur conversation. Mais ce n'était bien évidemment pas le moment. Ils règleraient leurs comptes plus tard. En attendant, c'était évident, Aberforth n'allait pas jouer les spectateurs plus longtemps, c'était tout bonnement hors de question. Sans ajouter un mot, donc, il transplana pour se rapprocher du coeur de l'intrigue.




code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorciers
avatar
Messages : 294
Date d'inscription : 25/11/2017

Message#Sujet: Re: [INTRIGUE N° 1] Le ciel s'assombrit   Mer 12 Déc - 10:42


« Credence… ça va aller. Tu ne crains plus rien, ne t’en fais pas. Dis-moi où tu veux aller, je t’y emmènerai. »
Newt se sentit soulagé, quoi qu'un peu tendu, quand il vit Tina s'approcher. Dans ces circonstances, il était convaincu qu'elle saurait bien mieux que lui apaiser Credence et trouver les mots nécessaires pour le calmer... Si de tels mots existaient réellement, et si une quelconque solution au mal-être profond qu'il ressentait était véritablement possible.

Le magizoologiste espérait sincèrement que Tina saurait trouver les mots qu'il faut (elle en était en tout cas bien plus apte que lui, ce qui n'était pas forcément très difficile) et conduire le jeune homme dans un endroit qui lui semblerait plus.... sûr... Même si ce n'était pas gagné. Credence ne devait se sentir en sécurité nulle part. Newt l'imaginait mal, en tout cas vouloir de ce pas rejoindre sa mère adoptive.


-Vous ne ferez pas un pas de plus.

Bien sûr, il y avait une autre variable à ne pas oublier, et qui était de taille : la présence de Percival Graves, et qui n'était absolument pas prêt à lâcher le morceau, alors qu'il pointait sa baguette en direction de Tina et Credence. Pour le moment, il ne faisait rien, mais Newt s'inquiétait de plus en plus de ce dont cet homme pourrait être capable.

Il fallait qu'il l'arrête, ou qu'il parvienne tout au moins à faire diversion suffisamment longtemps pour permettre à Tina et Credence de s'éloigner autant que possible (même si ça n'allait sûrement pas être simple, faire transplaner Credence dans l'état où il se trouvait actuellement serait sans doute une bien mauvaise idée).

Alors, il pointa sa baguette en direction de Graves.


"Expel..."


Il n'eut pas le temps d'achever le sortilège qu'il comptait lui lancer, car un événement inattendu se produisit alors.

"Laissez mon frère tranquille"

Modesty avait foncé comme une fusée et tentait maintenant d'agresser Graves du haut de son petit gabarit. On ne faisait pas comportement plus suicidaire, c'était évident. Cette petite n'était pas téméraire, à ce stade, elle était folle, et elle aurait bien du mal à protéger son frère si elle devait mourir dans la seconde.

Changeant de cible, Newt pointa sa baguette sur la petite.


"Repulso.", lança-t-il dans l'espoir de l'éloigner le plus possible de la scène.

Bon, ça lui ferait peut-être mal sur le coup, mais certainement moins qu'aucun des sorts que Graves pourrait lui jeter pour se débarrasser d'elle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fidèles de Salem
avatar
Messages : 347
Date d'inscription : 26/11/2017
Age du joueur : 29

Message#Sujet: Re: [INTRIGUE N° 1] Le ciel s'assombrit   Mer 12 Déc - 16:42

Le ciel s'assombrit.
Credence avait envie de s’en aller, juste de s’en aller. Il en avait assez de tout cela, de toutes ces personnes, il avait besoin d’un peu de calme, de s’installer dans un coin et de... il ne savait pas, mais il avait besoin d’autre chose. Sauf que pour cela, il devait s’en aller et il peinait quand même grandement à se lever pleinement et marcher. Oh, il avait déjà fait quelque pas, mais on faisait clairement plus vif. Et lui, il n’était pas du tout vif, au contraire. Mais bon, il voulait s’en aller, alors il faisait en sorte de s’en aller.

Et il fut clairement surpris quand il sentit quelqu’un agripper son bras pour l’aider à marcher. En tournant son regard vers la jeune femme, il voyait qui elle était, dans le sens où il l’avait plus ou moins croisé. Mais il y avait autre chose. Et quand elle prit la parole, il y avait un autre sentiment qui agissait en lui en cet instant précis. Il ne savait pas pourquoi, mais il avait envie de croire qu’il pouvait lui faire confiance. Il ne savait pas pourquoi, il avait juste le sentiment... un sentiment familier, comme quand il dormait et qu’il se sentait bien en rêve. Comme si elle pouvait être l’expression d’une bonne étoile. Credence lui adressa un signe de la tête, sans pour autant savoir quoi lui répondre. Il avait envie de partir, pour aller où ? Il n’en savait rien. Il ne pouvait pas rentrer chez lui, c’était évident. Il pensa cependant à Nagini... la jeune femme qu’il avait croisé et qui cherchait à fuir quelque chose également.

Mais ses pensées furent coupée par la voix de Graves dans son dos, affirmant qu’ils n’allaient aller nulle part. Credence tourna son regard vers lui, remarquant qu’il était en train de les menacer avec sa baguette. Et puis, il y avait toujours Newt Scamander qui était là, qui pointa aussi sa baguette vers lui. Tout était en train d’aller beaucoup trop vite en fait, vraiment trop vite. Il y avait aussi Modesty. Qui était plus que folle puisqu’elle s’approcha vivement de Graves. Credence sentit un large frisson le parcourir en la voyant ainsi au milieu de tout cela. Mais elle ne fut plus réellement au milieu, après que l’homme qui lui semblait si agréable précédemment lui lance un sort pour la faire reculer. Sans qu’il ne comprenne vraiment qu’il cherchait à la protéger, même s’il était évident que la jeune fille avait besoin de protection, qu’elle ne devait en aucun cas rester où elle se trouvait. Modesty était plus loin, mais d’autres personnes qu’il ne connaissaient pas approchaient.

Credence s’écarta vivement de la femme qui cherchait à l’aider, tombant de nouveau sol en sachant parfaitement ce qui était en train d’arriver. Son regard tourné vers le sol, son corps était pris de nouveau spasmes, qu’il était incapable de contrôler. Et en seulement quelques secondes, il reperdait le contrôle, laissant toutes ces émotions l’envahir et se matérialiser de nouveau en masse noire qui fonça dans le tas.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Macusa
avatar
Messages : 241
Date d'inscription : 25/11/2017

Message#Sujet: Re: [INTRIGUE N° 1] Le ciel s'assombrit   Mer 12 Déc - 17:47



Le ciel s'assombrit
G

ellert avait été proche de mettre ses menaces à exécution. Puisque la manière douce ne suffisait pas, et puisque le temps pressait, il avait la ferme intention de passer à la vitesse supérieure. Trahir son secret, à ce stade, ne le dérangeait plus. La seule chose qui importait à ses yeux, c'était de repartir avec l'obscurial, d'une manière ou d'une autre. Cette mascarade avait de toute manière suffisamment duré. Il avait fait le tour de ce qu'il pouvait accomplir au sein du MACUSA, si dévoiler son vrai visage pouvait lui permettre d'obtenir gain de cause, il n'allait certainement pas s'en priver. Il n'était pas suffisant d'agir comme il le faisait en cet instant. Il avait bien compris qu'il devait changer son fusil d'épaule... mais il ne pouvait prétendre connaître la démarche la plus parfaite à adopter. Pour cause, il n'avait pas du tout anticipé les événements, et il devait bien reconnaître que c'était son erreur, parce qu'il n'avait pas su deviner d'office qui était Credence, et avait manqué son occasion.

Immobiliser Credence, le mettre hors d'état de nuire et l'éloigner le plus possible et commencer enfin à mettre son plan à exécution ; voilà quelles étaient ses intentions, à présent. Mais il n'eut pas le temps de dire ou de faire quoi que ce soit... car il sentit tout à coup une pression contre sa jambe. La soeur de Credence faisait des siennes dans une vaine tentative de l'empêcher d'agir. Gellert poussa un soupir las. Il n'avait pas le temps pour ces enfantillages. Il avait bien l'intention de faire passer à cette gamine l'envie de réitérer sa démarche téméraire... mais il fut devancé par Scamander (encore lui) qui lui adressa un sortilège clairement moins expéditif que ceux que le mage noir avait à l'esprit, mais qui avait le mérite de tenir la petite à l'écart.

Mais pas que ce mérite-là, et l'autre était en revanche bien moins plaisant, puisque Credence, piqué au vif par le comportement du magizoologiste, même s'il n'avait jamais voulu que protéger sa soeur, se transformait à nouveau... tout ça pour ça... et que de temps gâché... Si les Aurors n'intervenaient pas à présent, ce serait miraculeux, et s'ils devaient intervenir, Gellert savait déjà qu'ils ne feraient aucun quartier. Quel gâchis... Bon, il ne pouvait pas réellement reprocher à Scamander de faire quelque chose qu'il aurait sans doute fait dans tous les cas, et en bien pire, mais malgré tout, cette situation était clairement en train d'user ses nerfs, il avait bien envie de riposter, faire taire Goldstein et Scamander pour de bon, mais ce n'était certainement pas ce qui allait arranger le comportement de l'obscurial, et il en avait bien conscience. L'obscurus était de nouveau réveillé, et à présent, il attaquait de part en part.


code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: [INTRIGUE N° 1] Le ciel s'assombrit   

Revenir en haut Aller en bas
 
[INTRIGUE N° 1] Le ciel s'assombrit
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» [Design du 25 Août] Alors que le ciel s'assombrit, c'est l'anniversaire de PI.
» Entre Ciel et Terre [pv Nuage d'Or et Nuage Enneigé]
» Résumé de l'intrigue
» Septième ciel
» [Ruelles] Balade matinale sans Sebastian [PV: Ciel Phantomhive & Atsuka Lyako]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Where to find them :: Welcome to the wizarding world :: Manhattan-