AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Soyez le maître que vous voudriez avoir [pv Glenn :33]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fidèle de Grindelwald
Gellert Grindelwald
Messages : 332
Date d'inscription : 25/11/2017

Soyez le maître que vous voudriez avoir [pv Glenn :33] Empty
Message#Sujet: Soyez le maître que vous voudriez avoir [pv Glenn :33]   Soyez le maître que vous voudriez avoir [pv Glenn :33] I_icon_minitimeDim 6 Jan - 9:19


Soyez le maître que vous voudriez avoir
L

es choses ne s'étaient absolument pas déroulées comme Gellert l'avait prévu, et il est certain que le mage noir en éprouvait une insatisfaction et une frustration certaines. Tout ce temps passé à partir en quête de l'obscurial, tout ça pour rien, il y avait de quoi être agacé par l'absence de ses efforts... Ce n'est pas pour autant qu'il comptait se laisser abattre malgré tout. Car au-delà de l'agacement, Gellert était tout simplement soulagé. Il était enfin lui-même. Endosser le rôle de Percival Graves n'était pas la pire épreuve qu'il ait jamais rencontrée, c'était un homme intéressant, au rôle-clé, et aux pouvoirs suffisamment important pour qu'il n'ait pas besoin de totalement dissimuler sa propre puissance (encore qu'il était bien plus à l'aise avec sa propre puissance, tout comme il appréciait sincèrement de pouvoir se servir à nouveau de sa très précieuse baguette de sureau, trop longtemps négligée au profit de ses ambitions du moment). Mais il était de nouveau lui-même, et c'était ce qui importait. Ses projets avaient été bousculés, mais il avait malgré tout une idée très claire de ce qu'il devait faire.

Il savait qu'il n'avait plus grand-chose à faire à New York. Ses visions l'avaient mené ici car il avait pensé retrouver l'obscurial par l'intermédiaire de Credence (erreur de sa part), mais c'était en Europe où il devait accomplir son dessein. Malgré tout, il considérait que sa tâche n'était pas encore fini... il restait des zones d'ombre à éclaircir. Et aussi et surtout, Albus était encore à New York. Gellert tenait de ses informateurs que la MACUSA avait décidé de lui interdire tout voyage en dehors du sol américain, et tant qu'Albus serait en Amérique, et donc loin de l'école de magie qui lui procurait une protection telle qu'il était plus que difficile à atteindre, il fallait admettre que lui-même avait de bonnes raisons de s'y trouver.

Ce qui n'était pas un mal en soi. Il y avait, parmi la communauté sorcière américaine, par la force des choses et au regard de la loi, une grande quantité de sangs purs, apte à le rejoindre. Sans oublier le fait que le caractère hautement restrictif des lois américaines devait pousser instinctivement des personnes qui ne se seraient pas soupçonnées dans son camp de prime abord à le rejoindre. En bref, Gellert se permettait de faire son marché. Et il avait repéré quelques recrues potentielles qui lui paraissaient des plus intéressantes.

Glenn Tolliver était de ces individus. Gellert s'était intéressé à son parcours, et avait eu vent de ses intentions de rejoindre ses rangs. Il avait donc été temps de le rencontrer officiellement. C'était pour cette raison qu'ils avaient aujourd'hui rendez-vous dans un espace isolé et reculé de Brooklyn. Et Gellert apprécia d'office la ponctualité du jeune homme.

-Bonsoir, Glenn
, le salua-t-il quand le jeune homme se présenta à lui.




code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fidèle de Grindelwald
Glenn Tolliver
Messages : 76
Date d'inscription : 05/01/2019
Age du joueur : 30

Soyez le maître que vous voudriez avoir [pv Glenn :33] Empty
Message#Sujet: Re: Soyez le maître que vous voudriez avoir [pv Glenn :33]   Soyez le maître que vous voudriez avoir [pv Glenn :33] I_icon_minitimeSam 16 Mar - 19:27

Soyez le maître que vous voudriez avoir.
Depuis le retour de Grindelwald, depuis le moment où il avait fait son apparition à New-York, Glenn ne pouvait pas s’empêcher de penser constamment au mage noir. Non pas d’une manière sordide, mais il pensait au fait qu’il avait quand même grandement envie de rejoindre ses rangs. Pourquoi ? Comment ? Il ne savait trop, juste qu’il voulait rejoindre les rangs de cet homme qu’il trouvait particulièrement intéressant. Il n’y avait, à ses yeux, pas plus grand mage noir de tous les temps. Il était puissant, il était intelligent et il avait un parcourt hors du commun. Oui, Glenn avait envie de rejoindre ses rangs, mais il n’avait pas pour autant une idée précise de comment faire. Surtout qu’il était le frère d’un Auror, ce n’était pas forcément sa place. Enfin, bien sûr, le jeune homme ne se préoccupait absolument pas du travail de son frère et il n’avait pas du tout l’intention de le suivre, ou encore de penser comme lui. Achille et lui n’avaient rien à voir, définitivement.

Mais alors qu’il ne savait pas du tout comment s’y prendre, il fut contacté. Comment était-ce possible ? Il n’avait aucune envie de se poser la question, la seule chose qui comptait c’était le fait qu’il devait rencontrer le grand Gellert Grindelwald et en un sens, le jeune homme ne manquait pas d’impatience. Ce n’était pas son genre d’habitude, même s’il ne faisait pas toujours preuve d’une grande patience auprès des autres, il ne… eh bien, il ne ressentait rien d’ordinaire. Mais ici et maintenant, il ressentait quelque chose, il avait hâte de le rencontrer.

À l’heure du rendez-vous, Glenn arriva donc parfaitement à l’heure comme dans ses habitudes, parce qu’il ne supportait pas l’idée de ne pas être à l’heure. L’endroit était suffisamment reculé pour que ça ne soit pas un souci pour qu’ils puissent parler tranquillement, pour qu’ils puissent se voir tranquillement tout simplement.

« Bonsoir Monsieur. »
Comment l’appeler ? Glenn se posait la question. Il ne pouvait pas l’appeler par son nom de famille, même si c’était de coutume, Glenn ne se sentait pas suffisamment à la hauteur pour l’appeler de la sorte. En temps normal, le jeune homme n’aurait sans doute rien dit de plus. Parce qu’il n’était pas spécialement bavard en un sens, mais aussi parce qu’il ne savait pas vraiment quoi dire en une telle circonstance. C’était assez inédit pour lui, il ne dit rien donc sur le moment, réfléchissant à ce qu’il pouvait affirmer. Avant de finalement reprendre la parole. « J’apprécie vraiment que nous puissions nous rencontrer. » Affirma-t-il, sur un ton neutre.

C’était le cas, Glenn était même heureux d’être ici en cet instant précis, ce qui était suffisamment rare pour le souligner. Le jeune homme se sentait heureux, alors qu’il ne ressentait pas souvent grand-chose. Il avait en face de ses yeux, l’objet de toutes ses fascinations depuis énormément d’année. Il peinait encore réellement à croire ce qui était en train d’arriver, même si c’était bel et bien en train d’arriver.
Code by Gwenn

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fidèle de Grindelwald
Gellert Grindelwald
Messages : 332
Date d'inscription : 25/11/2017

Soyez le maître que vous voudriez avoir [pv Glenn :33] Empty
Message#Sujet: Re: Soyez le maître que vous voudriez avoir [pv Glenn :33]   Soyez le maître que vous voudriez avoir [pv Glenn :33] I_icon_minitimeDim 17 Mar - 8:07


Soyez le maître que vous voudriez avoir
L

e jeune homme le traita d'office avec un grand respect et une immense déférence. Le mage noir n'en fut pas réellement surpris. Il s'était suffisamment renseigné sur son jeune interlocuteur pour avoir compris quelle était sa manière de raisonner et surtout quelles étaient ses aspirations. Il savait pertinemment qu'en termes de flatterie, il était toujours préférable de se défier, surtout si elles devenaient trop nombreuses et trop éloquentes. Mais il fallait aussi savoir reconnaître les moments où elles étaient tout simplement méritées et pensées, et en l'occurrence, il ne pensait pas le moins du monde s'avancer dangereusement en envisageant cette option, raison pour laquelle, même si tout restait encore à déterminer quant au rôle que son interlocuteur tiendrait à son adresse, il partait, disons, sur des bases relativement solides.

La question, d'ailleurs, à ce stade, n'était pas réellement de se demander si le jeune homme rejoindrait ou non ses rangs (même si rien n'était complètement décidé encore), mais quel rôle il lui attribuerait précisément. Oh, il avait déjà ses idées, quelques options intéressantes qu'il jugeait utile d'exploiter, notamment en ce qui concernait sa fonction au sein de la communauté sorcière... mais aussi, à vrai dire, celle de son frère. Diviser pour mieux régner était un adage qui, en l'occurrence, lui allait comme un gant, et il en ferait sans doute la preuve une fois encore dans les temps à venir, toujours motivé par ce qu'il estimait être une cause et des intérêts purement et simplement (incontestablement, même) plus grands que lui.

-Je n'en avais pas réellement douté
, répondit posément Gellert en observant attentivement son interlocuteur, comme si un regard allait lui permettre de percer chez lui les mystères qu'il n'avait pas encore réussi à sonder (et il y en avait, car la personnalité du jeune homme se révélait être, pour ainsi dire, plutôt atypique). J'ai cru comprendre que tu t'étais beaucoup intéressé à mon parcours, en effet.

Il tenait ces informations de première main et y avait prêté une oreille attentive. C'était ce qui, entre autres, l'avait décidé à agir de la sorte et à s'arranger pour rencontrer son interlocuteur disons rapidement. Au vu du progrès quelque peu forcé que rencontrait à l'heure actuelle son ascension, c'était une nécessité absolue pour lui que de fédérer de nombeaux membres très rapidement. Une chance pour lui, il savait que beaucoup attendaient justement ce moment depuis bien longtemps. Et Glenn en faisait partie.

-J'ai compris ton intérêt pour... la cause que je défends
(pour ne pas parler de son intérêt pour lui en temps qu'individu, disons), et comme tu le sais, je ne tournerai jamais le dos à quiconque sera réellement capable de comprendre mes intentions et mes idées. Mais je me dois tout de même, avant toute chose, d'évaluer tes motivations.

Rien ne serait fait, en effet, tant que le mage noir n'aurait pas complètement été convaincu que Glenn lui était - dans une moyenne mesure tout de même - indispensable, du moins ponctuellement.



code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fidèle de Grindelwald
Glenn Tolliver
Messages : 76
Date d'inscription : 05/01/2019
Age du joueur : 30

Soyez le maître que vous voudriez avoir [pv Glenn :33] Empty
Message#Sujet: Re: Soyez le maître que vous voudriez avoir [pv Glenn :33]   Soyez le maître que vous voudriez avoir [pv Glenn :33] I_icon_minitimeMar 4 Juin - 19:08

Soyez le maître que vous voudriez avoir.
Mine de rien, Glenn ne manqua pas d’apprécier entendre l’homme sous ses yeux affirmer qu’il n’avait pas douter du fait qu’il appréciait de le rencontrer. Glenn n’était pas l’homme le plus joyeux du monde, il ne pouvait pas le nier et ce n’était pas quelque chose qu’il regrettait non plus. Il était comme ça et il appréciait sa vie telle qu’elle était. Enfin, il espérait quand même que son interlocuteur allait se rendre compte de sa valeur et le laisser le rejoindre. D’ailleurs, Gellert Grindelwald avait entendu parler du fait qu’il s’était beaucoup intéressé à son parcours. Mine de rien, ce n’était pas désagréable d’entendre l’homme affirmer cela, savoir autant de chose sur lui.

L’homme affirma qu’il avait compris l’intérêt qu’il accordait à sa cause – quand bien même Glenn était plus intéressé par l’homme en question que sa cause, quand bien même l’un n’allait pas sans l’autre – et qu’il n’avait pas l’intention de se passer de toute l’aide possible. Mais en même temps, il devait s’assurer de ses motivations.

« Rien de plus normal. »
Répondit Glenn d’un ton neutre, sans être une seule seconde étonné d’apprendre que son interlocuteur avait l’intention de s’assurer qu’il était bel et bien motivé. C’était normal, au vu de la situation, le sorcier ne pouvait pas se permettre d’être entouré de personne qui n’était pas motivé, de personne en qui il ne pouvait pas avoir confiance. Est-ce que Glenn était un bon candidat ? Le jeune homme ne pouvait pas en être sûr, mais ça n’enlevait pas sa motivation quand même. « Comme vous devez le savoir, j’ai beaucoup de connaissance qui peuvent vous venir en aide. » Ajouta-t-il. S’il devait se vendre, il allait le faire, ce n’était pas un souci. En même temps, le jeune homme n’avait aucun souci avec le fait de devoir prouver qu’il était motivé, pour une fois qu’il l’était bel et bien. Et il avait effectivement beaucoup de connaissance, mais pas seulement. Et il avait conscience de ses autres… capacités. « Et j’ai également un frère Auror, qui ne se retient pas de me parler de son travail. »

Sans se douter qu’ils ne se trouvaient pas réellement du même côté. Glenn devrait sans doute s’en vouloir de « trahir » comme cela son frère, mais pour ça il faudrait qu’il soit capable de culpabiliser et ce n’était pas le cas. Il se servait simplement de ce qu’il avait dans sa poche et Achilles était un atout à ses yeux pour prouver à Grindelwald qu’il avait besoin de lui. Parce qu’il fallait que Gellert Grindelwald ait besoin de lui, afin qu’ils puissent faire des affaires ensemble. Pour que Glenn ait enfin le sentiment de donner un sens à son existence, puisque depuis le début de sa vie, il ne savait pas réellement à quoi il pouvait bien servir. Mais maintenant… il le savait, c’était dans le but de servir l’homme sous ses yeux, à tous les prix.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fidèle de Grindelwald
Gellert Grindelwald
Messages : 332
Date d'inscription : 25/11/2017

Soyez le maître que vous voudriez avoir [pv Glenn :33] Empty
Message#Sujet: Re: Soyez le maître que vous voudriez avoir [pv Glenn :33]   Soyez le maître que vous voudriez avoir [pv Glenn :33] I_icon_minitimeMar 4 Juin - 19:30


Soyez le maître que vous voudriez avoir
C'

était l'heure, pour Glenn, de plaider sa cause, de prouver sa valeur, et d'affirmer sa détermination. Gellert avait mené sa propre enquête sur le jeune homme, s'il prenait la peine de le rencontrer en personne, c'est qu'il estimait d'ores et déjà à la hauteur de ses attentes. Mais on en apprenait beaucoup de ses interlocuteurs quand on les laissait s'exprimer librement, et sans leur donner de directives trop précises. Il déciderait de mettre en valeur ce qu'il souhaitait, et ses arguments prioritaires ne se révéleraient pas forcément être ceux qui avaient au bout du compte décidé le mage noir à l'enrôler dans ses rangs.

Il commença en affirmant qu'il avait accumulé beaucoup de connaissances. En effet, Gellert ne doutait pas que le jeune homme soit intelligent et cultivé. Le mage noir n'en attendait pas moins du moindre de ses sujets, d'ailleurs. C'était à ses yeux une condition sine qua non. Les abrutis étaient faciles à commander au sens où ils ne se rebellaient pas ni ne posaient de question, mais leur potentiel restait très limité. Ceux qui se joignaient à sa cause en toute intelligence, en revanche, disposaient d'un potentiel quasiment illimité, et Gellert ne pourrait que vouloir l'exploiter un maximum. Cela dit, si Glenn n'était qu'intelligent et cultivé, cela aurait bien pu ne pas suffir, mais il avait d'autres arguments de choix dans sa manche. Dont un que le mage noir ne s'était pas forcément attendu à ce que son interlocuteur avance d'entrée de jeu. Pour autant, c'était un argument majeur, en effet, et moins que négligeable.

Achilles Tolliver était un Auror de longue date au sein du MACUSA. Gellert avait eu l'occasion de l'observer quand il revêtait encore les traits de Percival Graves, et il lui apparaissait qu'il s'agissait là d'un jeune homme relativement incorruptible, et dévoué à sa tâche. Gellert n'était pas convaincu qu'il accepterait de rentrer dans les détails de certaines enquêtes, y compris auprès de son propre frère, mais quoi qu'il en soit, ce restait un point important, et qui faisait pencher la balance du meilleur côté pour Glenn. Même si cela soulevait d'autres questions, des questions, des questions auxquelles le mage noir escomptait bien obtenir les réponses escomptées dans l'immédiat.

-Et si les circonstances devaient te pousser à te débarrasser de ce frère Auror... pour le plus grand bien, que ferais-tu ?
l'interrogea-t-il du ton le plus neutre possible.

Une question à enjeu moral, il n'y avait au fond rien de mieux pour jauger la détermination des uns et des autres. Au bout du compte, tous autant qu'ils étaient, ils devraient faire des choix, et certains d'entre eux pourraient bien revenir à des sacrifices de grande ampleur, et il fallait se montrer capable d'accomplir le moindre d'entre eux, sans ciller, sans l'ombre d'une hésitation.


code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Soyez le maître que vous voudriez avoir [pv Glenn :33] Empty
Message#Sujet: Re: Soyez le maître que vous voudriez avoir [pv Glenn :33]   Soyez le maître que vous voudriez avoir [pv Glenn :33] I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Soyez le maître que vous voudriez avoir [pv Glenn :33]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Alice ~ Soyez ce que vous voudriez avoir l'air d'être
» Voulez-vous en avoir plus ? [Graphisme]
» Je vous ai entendu...[Livre 1 - Terminé]
» (alam) n'ayez pas de voisins si vous voulez vivre en paix avec eux.
» Quel sport faite vous?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Where to find them :: Welcome to the wizarding world :: Brooklyn-