AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'exemple d'une mère, en qui la vertu brille, est la grande leçon dont profite une fille. | Mamounette & Chastity

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fidèles de Salem
Chastity Barebone
Messages : 28
Date d'inscription : 30/12/2018
Age du joueur : 21

Message#Sujet: L'exemple d'une mère, en qui la vertu brille, est la grande leçon dont profite une fille. | Mamounette & Chastity   Lun 7 Jan - 13:28

L'exemple d'une mère, en qui la vertu brille, est la grande leçon dont profite une fille.
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Le temps s’était rafraichi, en même temps rien de plus simple pour un mois de décembre. Chastity avait fêté sa vingtième année au début de celui-ci, même s’il elle n’avait pas eu de fête organisée, elle avait au moins eu un petit moment avec sa famille adoptive, c’était déjà ça de pris. Elle ne se sentait pas plus adulte pour autant, en fait, cela ne changeait presque rien, c’était juste un an de plus. Un an de plus à officier pour les Fidèles de Salem, à aider sa mère à répandre la haine contre les sorciers, à initier les habitants de la ville à se rendre compte de leur existence… Chastity faisait tout pour la satisfaire, assurant être totalement d’accord avec elle, et avec ses méthodes. Et si ce n’était pas le cas, elle n’en montrait absolument rien. Cela faisait bien longtemps qu’elle avait arrêté de donner son avis, et se contentait simplement d’obéir. C’était la seule solution pour vivre un minimum protégé de son austérité.

Elle sortait tout juste de l’imprimerie, avec un paquet de tracts dans les bras. Mary Lou en avait commandé de nouveaux, et Chastity avait été chargée d’aller les chercher et de les rapporter. Tous les habitants avaient sans doute déjà eu leur tract, mais cela restait leur mission de les distribuer à tous, afin de sensibiliser un maximum la population américaine, et les inciter à rejoindre leur cause. Elle ne savait pas si cela fonctionnait vraiment, mais ils avaient tout de même réussi à faire gonfler leurs rangs dernièrement. Ethan, Elsa, Langdon… c’était une belle progression mine de rien, et la jeune femme savait que cela réjouissait Mary Lou de faire ce constat. Et il serait bénéfique qu’elle reste de bonne humeur… enfin, d’aussi bonne humeur que possible pour Mary Lou Barebone.

Elle arriva enfin devant chez eux. Elle ne savait pas qui serait à l’intérieur… normalement, Mary Lou devrait être là, mais elle ignorait ce qu’il en était pour Modesty et Credence. Elle poussa prudemment la porte d’entrée, sans voir personne pour le moment. Elle déposa soigneusement les tracts sur la table puis retira ses vêtements d’extérieurs.

« Mère ? J’ai ramené les tracts. »

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fidèles de Salem
Mary Lou Barebone
Messages : 110
Date d'inscription : 21/02/2018

Message#Sujet: Re: L'exemple d'une mère, en qui la vertu brille, est la grande leçon dont profite une fille. | Mamounette & Chastity   Lun 7 Jan - 20:16


Il existe deux sortes de cécité sur cette terre : les aveugles de la vue et les aveugles de la vie
M

ary Lou était une éternelle insatisfaite. En même temps, comment parvenir à l'être totalement quand sa satisfaction dépendait entièrement de la résolution du combat qu'elle s'était donné pour vocation de mener depuis sa plus tendre enfance ? C'était impossible, évidemment impossible. Oh, elle reconnaissait que la ligue des fidèles de Salem attirait de plus en plus la curiosité du chaland et suscitait l'attention d'un plus grand nombre de curieux qu'auparavant. Ils pouvaient même compter après de nouveaux membres (qui pour certains étaient des sorciers... autant dire que c'était une humiliation qu'elle supporterait bien mal si elle devait découvrir une chose pareille), et cela, c'était clairement une bonne chose.

Mais si Mary Lou se félicitait des menus succès que son association parvenait à rencontrer, elle déplorait en revanche les nombreux échecs qu'il lui était par ailleurs possible de dénombrer, à commencer bien sûr par son rendez-vous complètement raté avec Henry Shaw, sans ompter son incapacité totale à trouver un mécène qui veuille bien l'aider à financer l'organisation, qui en avait plus que cruellement besoin. Et cette absence de progrès ne lui plaisait absolument pas. Elle savait que les récents événements, inexplicables même pour les personnes les plus rationnelles, aidaient sa cause, mais si ces événements avaient lieu, c'était bien la preuve que la situation s'accélérait, et qu'elle pourrait bien rapidement devenir hors de contrôle. Et quand ce serait le cas, que se passerait-il, alors ? Elle n'en savait rien, mais certaines choses ne lui plaisaient définitivement pas. A commencer par ce qu'elle constatait sous son propre toit. Credence lui paraissait de plus en plus dissipé, et il semblait entraîner Modesty dans sa chute.

Ils avaient tous deux été assignés dans leur chambre, d'ailleurs, tandis qu'elle-même s'occupait à faire un peu de ménage. Elle jetait régulièrement des coups d'oeil à l'horloge murale face à elle, mais elle ne s'inquiétait pas vraiment. Elle attendait le retour de Chastity, et si ses deux autres adoptés trouvaient des occasions de la décevoir, c'était bien moins le cas de Chastity, qui semblait parfaitement comprendre l'importance de ce qui se jouait ici. Alors oui, heureusement qu'elle avait ce troisième enfant (qui n'en était plus vraiment un du haut de ses vingt ans), et elle fut en effet très ponctuelle. Mary Lou l'accueillit avec un fin sourire.

-Très bien,
répondit-elle d'un ton encourageant. Tu n'as pas fait de mauvaise rencontre en chemin ?


code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fidèles de Salem
Chastity Barebone
Messages : 28
Date d'inscription : 30/12/2018
Age du joueur : 21

Message#Sujet: Re: L'exemple d'une mère, en qui la vertu brille, est la grande leçon dont profite une fille. | Mamounette & Chastity   Lun 14 Jan - 16:32

L'exemple d'une mère, en qui la vertu brille, est la grande leçon dont profite une fille.
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
On pouvait reprocher à Chastity qu’elle soit trop soumise, trop passive. Qu’elle ne tente pas assez de défendre Modesty et Credence, mais elle n’était pas mieux lotie qu’eux. Elle était peut-être moins punie, mais c’était parce qu’elle s’efforçait de ne pas l’être. Cela ne voulait pas dire qu’elle ne l’était jamais. Même si, Mary Lou était tout de même excessivement sévère envers Credence, mais Chastity n’avait pas le pouvoir de le protéger, ou d’alléger les coups que lui portaient Mary Lou. Elle n’était pas assez forte pour affronter sa mère adoptive. Elle avait bien trop peur d’elle, et dans tous les cas, elle n’était pas de nature courageuse, elle ne l’avait jamais été.

Mais ce n’était pas pour autant qu’elle minimisait ou ignorait le fait que ses cadets étaient maltraités. Elle le savait pertinemment, et elle l’était elle aussi, mais elle ne pouvait rien faire. Elle n’avait pas les armes nécessaires pour affronter Mary Lou, et cela faisait longtemps qu’elle s’était résignée et qu’elle avait baissé les bras. C’était plus simple, et moins risqué. Mieux valait ne pas tenter de se rebeller ou de contourner les directives de Mary Lou. Même si ces directives étaient bien plus des ordres au final. Et qu’il était bien mal avisé de s’en détourner ou de ne pas les respecter. Chastity veillait à ne pas décevoir Mary Lou, à effectuer les choses de manière à ce que sa mère soit satisfaite, et qu’elle n’ait pas de raisons valables pour la réprimander ou la punir. C’était la meilleure solution qu’elle ait trouvé pour le moment. Autant utiliser une méthode qui fonctionne, même si Modesty lui faisait parfois des reproches, quand elle serait plus grande, elle comprendrait sûrement. En tout cas, Chastity ne comptait pas se rebeller pour faire plaisir à sa petite sœur.

Chastity avait respecté l’horaire pour rentrer à l’église, elle n’était que très rarement en retard. Elle faisait toujours très attention à cela. Encore une fois, elle faisait en sorte, de n’avoir rien à se faire reprocher par sa mère. Et la jeune femme savait que Mary Lou était très à cheval sur la ponctualité, elle ne supportait aucun retard, même d’une minute. Les enfants Barebone savaient ce qui leur pendait au nez si jamais il dépassait l’horaire prévu au préalable.

-Très bien. Tu n'as pas fait de mauvaise rencontre en chemin ?

Mary Lou semblait plutôt satisfaite pour le moment, tant mieux, Chastity espérait que cela ne change pas au fil de leur échange. Mais à sa connaissance, elle n’avait pas commis d’erreur jusqu’à maintenant, donc les choses devraient aller… du moins, la jeune femme l’espérait.

« Non mère, tout s’est déroulé sans encombres. Credence et Modesty ne sont pas là ? »

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fidèles de Salem
Mary Lou Barebone
Messages : 110
Date d'inscription : 21/02/2018

Message#Sujet: Re: L'exemple d'une mère, en qui la vertu brille, est la grande leçon dont profite une fille. | Mamounette & Chastity   Lun 14 Jan - 19:07


Il existe deux sortes de cécité sur cette terre : les aveugles de la vue et les aveugles de la vie
M

ary Lou se contenta d'afficher une esquisse de sourire satisfait quand sa fille adoptive lui assura n'avoir fait aucune mauvaise rencontre en chemin. Si l'expérience lui avait bien appris quelque chose, c'est que personne ne pouvait jamais réellement être cru sur parole, mais quand il était des observations qu'elle remettait rapidement en question, il en était d'autres auxquelles elle consentait de croire. La confiance se gagnait, surtout quand on cherchait à l'obtenir de la part d'une femme aussi sévère et intransigeante qu'elle, et Chastity l'avait gagnée bel et bien. Oh, il lui arrivait parfois de commettre des erreurs, cela arrivait à tous, mais elle s'en excusait bien rapidement. Quelques coups bien choisis font toujours leur petit effet, il faut dire.

Alors oui, elle ne questionna pas davantage Chastity et se contenta sans mal de la réponse qui lui était en cet instant donnée. La demoiselle devrait donc passer une soirée relativement tranquille. Mary Lou se considérait comme quelqu'un de sévère, mais juste. Quand on ne filait pas droit, forcément, elle était obligé de sévir, mais elle prétendrait toujours que ce n'était pas de gaité de coeur. En revanche, quand on décidait de lui obéir au doigt et à l'oeil et d'obéir selon ses directives, alors elle était clémente, et elle estimait même se montrer généreuse, d'une certaine manière. Non, Chastity n'avait rien à craindre, normalement.

-Ils sont dans leur chambre,
répondit-elle d'un ton neutre quand la jeune femme lui demanda où étaient son frère et sa soeur.

Si elle acceptait de mettre cette question sur le compte d'une curiosité toute naturelle, elle n'aimait pas forcément ce genre de questions. Elle était sans doute paranoïaque, mais une part d'elle songeait que ses propres enfants faisaient peut-être des messes basses dans son dos, et elle ne pouvait le tolérer. Elle n'admettait pas le moindre début de rébellion sous son toit, et elle la flairait un peu trop puissamment dans un instant.

-Tu peux les rejoindre tout de suite, si tu les désires, tu as bien travaillé,
affirma-t-elle, mais non sans ajouter directement après. A moins que tu veuilles m'aider à préparer le repas, bien sûr.

L'une de ces deux réponses valait bien mieux que l'autre. Facile de deviner laquelle.


code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fidèles de Salem
Chastity Barebone
Messages : 28
Date d'inscription : 30/12/2018
Age du joueur : 21

Message#Sujet: Re: L'exemple d'une mère, en qui la vertu brille, est la grande leçon dont profite une fille. | Mamounette & Chastity   Lun 21 Jan - 20:23

L'exemple d'une mère, en qui la vertu brille, est la grande leçon dont profite une fille.
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Même si Chastity n’avait rien à se faire reprocher, elle préférait tout de même rester vigilante, on n’était jamais sûr de rien avec Mary Lou, et on n’était pas non plus en sécurité. Cela pouvait presque ressembler à de la paranoïa, mais bon, les enfants Barebone avaient pris tellement de coups, et continuaient à en prendre (Certains plus que d’autres) qu’il était bon de se méfier tout le temps à présent. Mais bon, inutile d’en rajouter non plus, il y avait certaines fois, où Mary Lou savait se montrer plus conciliante, Chastity n’irait pas jusqu’à dire aimante et tendre, elle ne l’avait jamais vue ainsi, pas même au début de son adoption. Mais bon… elle ne savait même pas pourquoi elle tentait de lui trouver des côtés moins mauvais, moins accablants.

Quoiqu’il en soit, Mary Lou n’avait pour le moment aucune raison de la réprimander. Mais ce n’est pas pour autant que la jeune femme se sentait détendue, surtout lorsqu’elles n’étaient que toutes les deux. C’est pour cela qu’elle voulait savoir si Modesty et Credence étaient là ou non. Il commençait à se faire tard, donc s’ils n’étaient pas rentrés, c’est qu’ils avaient dépassé leur couvre-feu ou alors, s’en rapprochaient dangereusement. Elle espérait vraiment qu’ils étaient tous les deux à la maison. Elle s’inquiétait pour son frère et sa sœur, après tout, c’était une réaction tout à fait normale de grande sœur non ?

-Ils sont dans leur chambre.

Chastity sentit que sa question n’avait pas vraiment plu à sa mère adoptive. Même si Mary Lou ne montrait aucun signe flagrant d’agacement, avec le temps, elle avait appris à remarquer quelques petites choses, et même quand elle ne montrait pas les choses, Chastity savait les décrypter. Et elle ne voulait pas du tout la mettre en colère. En tout cas, elle était rassurée de savoir qu’ils étaient ici, même si on ne pouvait pas dire qu’ils étaient en sécurité, c’était toujours mieux que rien…

-Tu peux les rejoindre tout de suite, si tu les désires, tu as bien travaillé. A moins que tu veuilles m'aider à préparer le repas, bien sûr.

Avait-elle vraiment le choix ? Non, pas vraiment. Elle le savait, et Mary Lou se doutait aussi qu’elle devait savoir. Si elle choisissait son frère et sa sœur, elle le paierait sans doute plus tard, et elle n’avait pas vraiment envie de se faire taper dessus, alors… elle allait choisir l’autre option, tout naturellement. Elle offrit un léger sourire à sa mère.

« Je serai ravie de vous aider, et passer un peu de temps avec vous. »

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fidèles de Salem
Mary Lou Barebone
Messages : 110
Date d'inscription : 21/02/2018

Message#Sujet: Re: L'exemple d'une mère, en qui la vertu brille, est la grande leçon dont profite une fille. | Mamounette & Chastity   Lun 21 Jan - 20:37


Il existe deux sortes de cécité sur cette terre : les aveugles de la vue et les aveugles de la vie
M

ary Lou afficha un sourire satisfait quand sa fille adoptive lui assura qu'elle acceptait de préparer le repas avec elle et donc de partager un moment supplémentaire avec elle. C'était la bonne réponse. Si Chastity avait rejoint sa chambre tout de suite, elle ne le luui aurait pas reproché dans l'immédiat, mais n'aurait pas manqué d'accabler plus tard ces enfants indisciplinés et incapable de consacrer ne serait-ce qu'un peu de leur temps à leur très chère mère. Non, elle acceptait de rester à ses côtés, et c'était une excellente chose, car elles allaient pouvoir en profiter pour parler un peu. Et elle pensait qu'il y avait deux ou trois choses que sa fille adoptive pourrait avoir à lui raconter de... pertinentes.

Et c'était bien parce qu'elle tenait à ce qu'ils aient cette conversation seul à seul qu'elle ne demandait pas à Credence et Modesty de descendre également, même s'il aurait été de bon ton qu'ils soient également présent et se joignent à la tâche. Elle s'occuperait bien de leur reprocher leur absentéisme plus tard, ceci étant dit. Elle s'occupa donc de rassembler tous les ingrédients nécessaires à la constitution de leur repas du soir et tendit à sa fille un économe pour l'aider à l'épluchage des légumes avant de reprendre le fil de son discours.

66-Il y a longtemps que nous n'avions plus eu l'occasion de discuter seules toutes les deux, n'est-ce pas ?
remarqua Mary Lou avec un fin sourire. En vérité, cela ne faisait pas si longtemps que ça, mais pour les bienfaits de sa démonstration, il serait de bon ton de le prétendre, et Chastity, dans tous les cas, ne prendrait pas le risque de la contredire... Elle avait su bien l'éduquer. Il y a une chose que je voudrais te demander. Ces derniers temps, je trouve Credence et Modesty plus... dissipés. C'était un constat, c'était un fait qui en aucun cas n'avait le droit d'être contredit. Elle n'appréciait guère l'esprit de solidarité qui unissait le frère et les soeurs et pourrait potentiellement les inviter à faire front commun contre elle. S'ils t'avaient parlé de quelque chose, tu me l'aurais dit, n'est-ce pas ?

Et si non, elle avait tout intérêt à parler immédiatement. Elles avaient atteint ce stade où les menaces n'avaient plus guère la nécessité d'être explicites. C'était le cas avec chacun de ses enfants adoptifs et elle était fière du résultat auquel son système d'éducation stricte avait abouti.


code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: L'exemple d'une mère, en qui la vertu brille, est la grande leçon dont profite une fille. | Mamounette & Chastity   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'exemple d'une mère, en qui la vertu brille, est la grande leçon dont profite une fille. | Mamounette & Chastity
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LA TARTE AUX EPINARDS (comme celle de ma mère)
» Exemple de developpement eco-touristique
» Remèdes de grans mère (santé)
» Rien pour écrire à sa mère...
» Exemple de camouflage .

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Where to find them :: Welcome to the wizarding world :: Le Queens :: Siège de la Ligue des fidèles de Salem-