AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Après l'orage [Tina]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sorciers
Newt Scamander
Messages : 442
Date d'inscription : 25/11/2017

Après l'orage [Tina] Empty
Message#Sujet: Après l'orage [Tina]   Après l'orage [Tina] I_icon_minitimeMar 8 Jan - 11:54


Newt ne trouvait rien de satisfaisant à la situation actuelle. Pour certains, les événements de Nouvel An avaient au moins eu le mérite de contribuer à la destruction de l'obscurus, mais aux yeux du magizoologiste, ce n'était qu'une ombre de plus à un tableau déjà bien sûr.

Il faut dire que le bilan de sa situation n'était définitivement pas glorieux. Il avait échoué à protéger l'obscurial, Dougall était toujours introuvable, Gellert Grindelwald était de retour... et il était obligé à demeurer sur le territoire américain jusqu'à nouvel ordre. Rien de bien réjouissant à tout cela, en somme.

Et quelque part, il se demandait s'il ne voudrait pas en revenir à cette période d'incertitude qui avait précédé ce sinistre épisode, car il n'était pas certain d'apprécier tous les tenants de la situation, au-delà du fait qu'il n'était pas autorisé à voyager ou à rentrer chez lui dans l'immédiat. Certes, il ne l'aurait pas fait pour l'instant dans tous les cas, puisqu'il ne partirait de toute façon pas avant d'avoir retrouvé son demiguise, mais il se doutait que la situation pouvait rester ainsi statique bien longtemps, si elle ne finissait pas par purement s'envenimer.

Au moins, il y avait eu Tina, Jacob et Queenie. Oui, il s'en était étonné lui-même, mais c'était une réalité, il s'était accoutumé à leur présence. Au-delà de ça, il aimait leur présence. Mais Jacob était retourné à sa vie à présent, sans aucun souvenir de lui. Quant aux soeurs Goldstein, et Tina plus particulièrement... il songeait que la situation présente mettait sans doute fin également à... ce qui n'avait pas réellement commencé en réalité.

Tina avait été réintégré au sein du bureau des Aurors, et Newt était heureux pour elle, sincèrement. Pour tout le mal qu'il pensait des Aurors, il savait combien ce métier lui tenait à coeur, et si elle pouvait insuffler l'humanité nécessaire à ce département, alors elle était à sa place. Mais par conséquent, Tina était une Auror, et lui sous surveillance jusqu'à nouvel ordre. Dans ces circonstances, il doutait qu'il soit de bon ton qu'ils continuent de se fréquenter... Même s'il n'avait pas la moindre envie que son chemin s'éloigne de celui de la jeune femme. C'était déjà une chance singulière qu'ils se soient croisés en premier lieu.

Dans tous les cas, il fallait tout de même qu'il la revoie, et c'était pour cette raison qu'il frappait à présent à la porte de son appartement, qu'elle pouvait à nouveau habiter en toute tranquillité.


"Bonjour Tina"
, la salua-t-il. "Je peux entrer ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Macusa
Porpentina Goldstein
Messages : 196
Date d'inscription : 12/08/2018
Age du joueur : 21

Après l'orage [Tina] Empty
Message#Sujet: Re: Après l'orage [Tina]   Après l'orage [Tina] I_icon_minitimeLun 14 Jan - 23:55

Après l'orage
   
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Est-ce que la situation était mieux qu’avant le réveillon ? Pas vraiment, il y avait de nouvelles problématiques. Certes, Newt et elles n’étaient plus en danger de mort, mais… Queenie avait le cœur brisé, Credence avait été détruit, Grindelwald était en fait Percival Graves… Tina ne saurait dire ce qu’elle préférait. Pourtant, elle était vraiment heureuse d’avoir pu recouvrer ses fonctions d’Auror, sans aucun doute mais… il y avait tant de choses pour lesquelles son cœur était lourd. Certaines qu’elle avait du mal à avouer. Elle aimerait pouvoir arranger les choses, mais la situation avait pris de trop grandes proportions.

Tina vivait à nouveau avec sa sœur, dans leur appartement. Et cela lui faisait vraiment du bien de pouvoir à nouveau vivre avec sa petite sœur, chez elles. Mais Queenie n’était plus elle-même, et Tina ne savait pas comment l’aider, rien de ce qu’elle disait ou faisait n’avait vraiment d’effet sur elle. Jacob avait tout oublié, incluant Queenie, et cette dernière avait beaucoup de mal à se remettre de la perte du no-maj. Bien sûr, Tina était peinée aussi de ne plus avoir de contacts avec Jacob. Même si elle avait désapprouvé leur relation, elle n’avait rien contre le no-maj, qui était un homme charmant, et qu’elle avait considéré comme un ami.

Mais elle mentirait si elle niait que celui qui lui manquait le plus, c’était Newt. Cela lui faisait drôle, de ne plus le voir tous les jours, de ne plus le voir du tout… Si son excentricité et sa bizarrerie l’avaient parfois exaspérée, elle trouvait sa vie presque morne sans elles à présent. Elle n’avait pas du tout de nouvelles, elle avait voulu lui envoyer une lettre, mais elle ne savait pas vraiment où l’adressée, ni quoi dire… Newt était suspecté d’être un partisan de Grindelwald, Tina savait évidemment que c’était faux, mais elle savait aussi que tenter de convaincre Seraphina serait vain, la présidente était encore sous le choc de la révélation du mage noir.

En attendant, Tina s’inquiétait pour le magizoologiste, et elle espérait qu’il ne déprimait pas trop, mais après tout, il lui restait sa valise avec toutes ses créatures, même si Dougall manquait toujours à l’appel, du moins, aux dernières nouvelles. Avec un peu de chance, Newt l’avait retrouvé, elle l’espérait. Quoiqu’il en soit, elle continuait de mener son enquête de son côté pour retrouver la demiguise. Même s’ils n’étaient plus en contact, elle ne voulait pas laisser Newt tomber, ce n’était pas son genre. Elle n’avait pas pu aider Credence, et elle se sentait encore coupable dans le fond, elle ne voulait pas commettre les mêmes erreurs avec Newt, même si les situations n’avaient rien à voir. Elle fut tirée de ses pensées en entendant frapper à la porte. Elle n’attendait personne… Elle ouvrit la porte et fut d’autant plus surprise de découvrir Newt sur le seuil. Elle ne put s’empêcher de lui adresser un sourire sincère.

"Bonjour Tina. Je peux entrer ?"

Elle ne savait pas ce qui l’amenait ici, mais cela n’avait pas d’importance, elle était vraiment heureuse de le voir. Cela lui remettait tout de suite du baume au cœur. Elle s’écarta pour le laisser entrer, évidemment. Même s’il était suspecté par le MACUSA, il restait libre, et Tina était convaincue de son innocence.

« Newt… bien sûr. Je ne m’attendais pas à te voir mais… ça me fait… vraiment plaisir. »

Elle aurait voulu lui dire qu’il lui avait manqué, mais ce n’était peut-être pas une bonne idée…

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorciers
Newt Scamander
Messages : 442
Date d'inscription : 25/11/2017

Après l'orage [Tina] Empty
Message#Sujet: Re: Après l'orage [Tina]   Après l'orage [Tina] I_icon_minitimeVen 18 Jan - 10:48


Elle ne s'était pas attendue à le voir. En même temps, c'était effectivement normal, puisque le magizoologiste n'était lui-même pas certain de vraiment agir de la bonne manière en allant la retrouver. Il fallait tout de même se rendre à l'évidence. Même si ce n'était pas ce qu'il voulait, il avait tendance à ne vraiment pas simplifier la vie de Tina de façon générale, et même si une partie de leurs problèmes était à présent résolue (mais non sans sévères conséquences), sa présence de sa vie ne devait pas forcément encourager cette dernière à repartir sur de bons rails. N'empêche, il ne regrettait pas d'être allé la revoir, parce qu'elle était là, en face de lui et il se sentait... mieux.

Et comme elle ajouta que ça lui faisait plaisir, il ne regrettait définitivement plus rien. Il se gratta l'arrière de la tête, comme il en avait la fâcheuse tendance quand il se sentait embarrassé, mais se risqua à sourire tout en rentrant dans l'appartement. Bon, ça c'était fait. Maintenant... Maintenant...


"Je n'étais pas sûr que..."
Bon, d'abord articuler ses pensées, ensuite parler, sinon, soit il allait dire n'importe quoi, soit il réussirait à se montrer blessant sans le vouloir. "Je ne veux pas t'apporter d'ennuis... pas plus, je veux dire. Mais je voulais quand même te revoir."

Au moins pour lui dire au revoir convenablement, mais c'est des mots qu'ils choisit de ne pas prononcer, pas forcément consciemment, mais il n'était pas difficile de comprendre pourquoi malgré tout. Il n'avait aucune envie de lui dire au revoir... alors il éludait cette possibilité, du moins dans l'immédiat. Tina était intelligente, très intelligente, même, elle savait très bien ce qu'il en était de toute façon, et était mieux placée que lui pour savoir la teneur de la situation, alors il n'était pas nécessaire forcément d'exprimer tout ça à voix haute.


"Et savoir comment tu allais."


S'assurer qu'elle allait bien, en somme. Même si elle avait retrouvé son poste initial au sein du MACUSA, et amplement mérité, c'est une certitude, il se doute que sa situation n'est pas si simple. Déjà parce que nombre de ses collègues n'ont pas survécu à la soirée du Nouvel An et que le bureau des Aurors doit connaître des bouleversements complexes... Ensuite, parce qu'ils n'ont pas réussi à sauver Credence. Enfin, parce que Tina s'inquiète sans doute pour Queenie, qui a dû connaître des moments meilleurs.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Macusa
Porpentina Goldstein
Messages : 196
Date d'inscription : 12/08/2018
Age du joueur : 21

Après l'orage [Tina] Empty
Message#Sujet: Re: Après l'orage [Tina]   Après l'orage [Tina] I_icon_minitimeVen 25 Jan - 19:46

Après l'orage
   
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Tina n’aurait pas pensé que Newt vienne sonner à sa porte, c’est sûr, mais elle était tout de même heureuse qu’il l’ait fait. Après tout ce temps passé ensemble, dans cette galère, cela faisait drôle de ne plus se voir, du tout. Cela créait… un manque. Mais, le plus important, c’était qu’il soit là, et qu’il ait l’air d’aller plutôt bien, malgré le fait qu’il soit suspecté d’être complice de Grindelwald. Mais elle avait plutôt bon espoir, maintenant qu’elle avait été réaffectée chez les Aurors, elle comptait bien démontrer à la présidente que Newt n’avait rien à voir avec le mage noir, même si ce n’était pas le moment pour s’entretenir avec la présidente qui était encore très remontée par tout ça.

Elle le laissa entrer, et s’installer. Ce n’était pas la première fois qu’il venait, même si la dernière fois, la situation était très différente, qu’il était accompagné de Jacob et que Queenie n’était pas devenue dépressive… mais bon, les choses allaient s’arranger, Tina allait en tout cas faire tout son possible pour que le maximum de choses se rétablissent, ou du moins, s’arrangent.

"Je n'étais pas sûr que... Je ne veux pas t'apporter d'ennuis... pas plus, je veux dire. Mais je voulais quand même te revoir."

Bon, au moins, certaines choses ne changeaient pas, et Newt avait toujours tendance à être un peu maladroit quand il s’agissait de s’exprimer, mais cela lui arracha un petit sourire. Elle le trouvait attendrissant, et puis, le fait qu’il lui confie qu’il voulait la voir, cela lui faisait vraiment plaisir, et chaud au cœur. Et, en ce moment, elle avait besoin de ces petites notes de douceur, et elle avait surtout besoin de voir Newt, et de pouvoir discuter avec lui.

"Et savoir comment tu allais."

Ce n’était pas la grande forme, mais elle ne se plaignait pas non plus, elle n’avait pas la pire des situations, elle le savait. Et il serait malvenu de sa part de se morfondre et se perdre en plaintes inutiles. Et puis dans tous les cas, ce n’était pas dans sa nature de se plaindre, et elle n’aimait pas ceux qui en faisaient autant.

« Tu ne m’apportes pas d’ennuis Newt. Même si pour le moment, ta relation avec le MACUSA est toujours tendue, je sais que tu n’as rien à te reprocher, et quand la Présidente sera moins… déboussolée et énervée, je tenterai de d’innocenter comme je peux. Je… Je vais aussi bien que possible, il n’y a pas que des mauvaises nouvelles. Je suis contente de ne plus être suspecte, d’être à nouveau Auror et d’être de retour chez moi. Mais je suis triste pour Credence, pour Graves, je suis inquiète pour Queenie et… pour toi aussi. Et toi ça va comment ? Tu n’as pas de nouvelles de Dougall ? Oh au fait… »

Elle partit fouiller dans les poches de son manteau pour attraper un bout de papier.

« Quand j’ai eu quelques minutes au bureau, j’ai fait quelques recherches et… c’est quelques pistes que j’ai écrite qui pourrait indiquer la présence de Dougall. Je n’ai pas encore eu le temps d’aller les vérifier. Je sais que c’est important pour toi et je voulais continuer de t’aider alors… tiens. »

Elle lui tendit le papier.

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorciers
Newt Scamander
Messages : 442
Date d'inscription : 25/11/2017

Après l'orage [Tina] Empty
Message#Sujet: Re: Après l'orage [Tina]   Après l'orage [Tina] I_icon_minitimeLun 28 Jan - 15:14


« Tu ne m’apportes pas d’ennuis Newt. Même si pour le moment, ta relation avec le MACUSA est toujours tendue, je sais que tu n’as rien à te reprocher, et quand la Présidente sera moins… déboussolée et énervée, je tenterai de d’innocenter comme je peux. »

C'étaient des mots qu'il appréciait d'entendre, en effet. Même s'il pouvait maintenant vaquer librement dans les rues de New York, il n'était pas dupe, il se doutait que le MACUSA le surveillait de près, et cette pensée lui déplaisait.

S'il n'avait pas l'intention de faire profil bas, il ne voudrait pas que Tina doive en accuser les retombées. Newt n'avait pas envie de rompre contact avec elle, il n'avait pas envie de la mettre en difficulté. Elle ne semblait pas l'entendre de cette oreille, et ça le rassurait. Puisqu'il devait rester ici, quoi qu'il en soit, il n'avait pas envie de s'éloigner d'elle. Pour tout dire, il ressentait même le... besoin de sa présence.

Il espérait qu'elle parviendrait à l'innocenter, oui, et il se doutait que Theseus, en dépit de leurs différends, voudrait s'appliquer à en faire de même. Mais dans le cas de Tina, il ne voulait pas qu'elle se mette en mauvaise posture... Elle avait retrouvé sa place, et elle la méritait, il ne voudrait pas être celui qui la compromettrait.


« Je… Je vais aussi bien que possible, il n’y a pas que des mauvaises nouvelles. Je suis contente de ne plus être suspecte, d’être à nouveau Auror et d’être de retour chez moi. Mais je suis triste pour Credence, pour Graves, je suis inquiète pour Queenie et… pour toi aussi.»


Il appréciait entendre qu'elle allait bien, autant que possible du moins, mais il s'était douté, oui, que tout ne pouvait pas être parfait. Même si Tina était lavée de tout soupçon et avait retrouvé sa place, ils ne pouvaient pas oublier les faits...

Et ils n'étaient pas glorieux. Newt aussi regrettait de ne pas avoir réussi à sauver Credence, il s'inquiétait de ce qui se passerait, à présent que Grindelwald était de retour. Et même si son inquiétude ne devait pas égaler celle de Tina, lui aussi se faisait du souci pour Queenie, à vrai dire...

Pendant des jours et des jours, il y avait eu Tina, Queenie, Jacob et lui. Maintenant, tout était... différent, et ils lui manquaient tous, au final, un cas de figure qu'il n'aurait jamais conçu avant tout cela.

Quand elle ajouta qu'elle s'inquiétait aussi pour lui, son coeur manqua un battement. Il voulut d'office la rassurer, mais elle n'avait pas encore fini.


Et toi ça va comment ? Tu n’as pas de nouvelles de Dougall ? Oh au fait… Quand j’ai eu quelques minutes au bureau, j’ai fait quelques recherches et… c’est quelques pistes que j’ai écrite qui pourrait indiquer la présence de Dougall. Je n’ai pas encore eu le temps d’aller les vérifier. Je sais que c’est important pour toi et je voulais continuer de t’aider alors… tiens. »

Il afficha un sourire en lisant le contenu du papier qu'elle venait de lui tendre. Qu'elle ait pris le temps de poursuivre ses recherches en dépit des circonstances, ça le touchait réellement. Elle n'avait aucun besoin de faire ça. Il se doutait, elle ne l'avait pas fait parce qu'elle s'en sentait l'obligation, seulement parce qu'elle voulait l'aider.


"Merci"
, répondit-il en fourrant le papier dans sa poche. "Est-ce que tu... On pourrait poursuivre ces pistes ensemble. J'imagine que tu n'as pas beaucoup de temps mais... ça me ferait plaisir. Enfin... pas forcément tout de suite, mais..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Macusa
Porpentina Goldstein
Messages : 196
Date d'inscription : 12/08/2018
Age du joueur : 21

Après l'orage [Tina] Empty
Message#Sujet: Re: Après l'orage [Tina]   Après l'orage [Tina] I_icon_minitimeLun 11 Fév - 19:11

Après l'orage
   
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Tina ne pouvait pas considérer que Newt lui apporte des ennuis, parce que ce n’était pas le cas. Même s’il était surveillé, elle ne voyait pas pourquoi elle devrait le tenir éloigné d’elle sous prétexte qu’il était suspecté d’être un agent de Grindelwald, ou quelque chose du genre, et qu’elle venait d’être réhabilitée au bureau des Aurors. Elle savait que Newt n’avait aucun lien avec Grindelwald, et elle ferait tout pour le démontrer aux yeux du MACUSA, il était temps qu’on cesse de l’accuser de tout et n’importe quoi sous aucun prétexte, et aucune preuve. Certes, il avait tenté d’agresser des Aurors, mais c’était pour défendre Credence, pas pour aider le mage noir.

Mais bon, il fallait qu’elle le prouve. Et puis, même si elle avançait le fait qu’il voulait défendre l’enfant caché derrière l’obscurial, cela ne plairait probablement pas au MACUSA non plus, étant donné que Credence avait fait des ravages le soir du réveillon… Même si Tina était convaincue qu’il n’avait pas voulu faire autant de mal et qu’il avait été dépassé par cette puissance magique. Mais c’était une chose de savoir des choses, il en était un autre de les prouver. Même si c’était son métier, ce n’était pas toujours facile. Mais elle ne comptait pas abandonner pour autant. Elle arriverait à laver Newt de tout soupçon.

En tout cas, il semblait vraiment soucieux de connaître son état, et cela la touchait beaucoup. Newt était du genre à se soucier surtout de ses animaux, mais c’est vrai que depuis toutes leurs mésaventures, il était un tantinet plus ouvert aux autres humains. Il n’y avait plus Jacob, étant donné qu’il avait eu la mémoire effacée de tout ce qui concernait le monde magique, et il n’avait jamais été proche de Queenie même s’ils s’entendaient bien. Mais Tina devait bien admettre qu’ils avaient liés un lien un peu… particulier tous les deux, sans qu’elle ne sache vraiment mettre un mot dessus. Mais il était devenu important pour elle, et elle appréciait la compagnie du magizoologiste.

Et elle ne voulait pas l’abandonner comme ça, passer à autre chose maintenant qu’elle était de nouveau Auror. Elle était totalement incapable de cela. Elle n’avait pas envie de le rayer de sa vie, elle n’en avait ni l’envie, ni l’utilité. Si leur rencontre ne s’était pas très bien passée, la suite avait été plus plaisante, enfin pour ce qui était de leurs rapports, pas de ce qu’il s’était passé. Mais ils avaient échappé à tout ça, même si Newt n’était pas encore totalement blanchi, il pouvait au moins circuler librement et à découvert dans New York. Et c’était une bonne chose, surtout pour ses recherches pour retrouver Dougall qui manquait toujours à l’appel, malheureusement.

Tina était consciente que la demiguise était importante pour Newt, comme toutes ses créatures, et elle avait envie de l’aider à la retrouver. Surtout qu’elle était consciente que les trafics étaient courants ici, il n’y avait qu’à voir Gnarlak… Elle pourrait peut-être retourner le voir pour des informations maintenant qu’elle était de nouveau Auror. Ce serait peut-être plus concluant que la dernière fois où il leur avait fait faux bond. Mais quoiqu’il en soit, elle avait vraiment envie d’aider Newt, et elle espérait qu’ils pourraient vite trouver Dougall… C’était important.

"Merci. Est-ce que tu... On pourrait poursuivre ces pistes ensemble. J'imagine que tu n'as pas beaucoup de temps mais... ça me ferait plaisir. Enfin... pas forcément tout de suite, mais..."

Elle lui adressa un sourire, cela lui ferait très plaisir aussi. Passer plus de temps avec Newt lui plairait, mine de rien. Surtout si c’était pour l’aider. Elle ne voyait vraiment pas d’objections à cela. S’il voulait de son aide, elle n’allait pas le laisser en plan, elle allait lui apporter, et avec grand plaisir.

« Bien sûr, cela me ferait très plaisir aussi de chercher avec toi. »

Elle resta silencieuse durant quelques instants, hésitante. Cela faisait un moment qu’elle avait envie de lui poser une question. Mais elle avait toujours eu peur de le braquer, et puis, ce n’était pas vraiment le moment non plus pour ce genre de questions. Mais à présent, ça l’était peut-être. Du moins, elle pouvait toujours tenter. Sa conversation avec Leta était encore bien ancrée dans sa mémoire.

« Newt… je voulais te demander quelque chose… Leta c’est qui pour toi ? Enfin… je sais que c’est ta future belle-sœur mais… vous êtes proches tous les deux ? »

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorciers
Newt Scamander
Messages : 442
Date d'inscription : 25/11/2017

Après l'orage [Tina] Empty
Message#Sujet: Re: Après l'orage [Tina]   Après l'orage [Tina] I_icon_minitimeJeu 14 Fév - 11:22


« Bien sûr, cela me ferait très plaisir aussi de chercher avec toi. »

Le sourire de Newt s'agrandit. Il ne devrait peut-être pas se réjouir d'impliquer Tina dans ses recherches alors que, d'une manière ou d'une autre, cela pourrait lui porter préjudice et qu'elle avait forcément bien plus urgent à faire pour le moment, pas tant parce qu'il avait besoin d'une aide indispensable pour retrouver Dougall (quoique c'était sans doute un peu le cas, étant donné le temps qu'il mettait à retrouver sa trace), mais parce qu'il se trouvait un prétexte (comme s'il en fallait vraiment un) pour passer du temps avec elle... et il en avait besoin.

Il sentait qu'elle ne se forçait pas, qu'elle aussi voulait passer du temps avec lui... Et c'était sans doute le meilleur qu'il savait tirer de cette situation qui, autrement, était vraiment proche d'incontrôlable. Fait étonnant pour lui de constater que la seule chose sur laquelle il ait réellement prise, que son unique point d'ancrage, soit une relation humaine. C'était bien la première fois que ça lui arrivait.


« Newt… je voulais te demander quelque chose… »

Newt observa Tina avec curiosité. Au fond, elle pouvait bien avoir des centaines de questions à lui poser, même s'ils réussissaient à se comprendre admirablement bien, au-delà de ce qu'auraient pu laisser suggérer leurs caractères respectifs au départ, ils avaient encore beaucoup de choses à apprendre l'un sur l'autre.

Mais de toutes les questions qu'elle était susceptible de lui poser, Newt ne s'était absolument pas attendue à celle-ci.


« Leta c’est qui pour toi ? Enfin… je sais que c’est ta future belle-sœur mais… vous êtes proches tous les deux ? »

"Leta... ?"


Newt avait prononcé son nom d'une voix blanche, un peu désarçonné. Il ne s'était pas du tout attendu à ce que son interlocutrice lui parle de Leta... Et c'était... vraiment... vraiment étrange, comme si Leta et Tina n'appartenaient pas au même monde, ne devaient surtout pas se côtoyer ni dans ses pensées, ni dans ses conversations. Mais c'était sûrement normal. Newt n'en savait rien, mais à présent qu'il y réfléchissait, il était après tout très probable que Tina ait rencontré Leta, elle avait bien fait la connaissance de Theseus, après tout.

Qui était Leta pour lui ? Il aimerait pouvoir répondre à cette question plus facilement. Mais encore aujourd'hui, Leta restait une personne qu'il avait profondément aimé... qui lui avait fait beaucoup de mal, aussi... et encore plus depuis son retour. Il ne pouvait pas prétendre que sa présence lui était indifférente à ce jour, comme il ne pouvait affirmer que la savoir fiancé à son frère le laissait de marbre.

"Non... Enfin... On l'était, très proches... Mais c'était il y a longtemps... Elle a beaucoup changé. Moi aussi, d'ailleurs."

Et il pourrait difficilement se sentir plus mal à l'aise qu'en cet instant.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Macusa
Porpentina Goldstein
Messages : 196
Date d'inscription : 12/08/2018
Age du joueur : 21

Après l'orage [Tina] Empty
Message#Sujet: Re: Après l'orage [Tina]   Après l'orage [Tina] I_icon_minitimeMer 6 Mar - 11:43

Après l'orage
   
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Tina ne savait pas si elle avait bien fait de poser la question sur Leta, ou si elle avait fait une erreur. Parce que Newt était mal à l’aise, elle le voyait, et ce n’était jamais bon signe quand les gens étaient mal à l’aise, elle en savait quelque chose depuis qu’elle travaillait avec les Aurors. Mais bon, Newt était souvent mal à l’aise en société… quoiqu’il en soit, elle n’était pas bien rassurée, sans vraiment savoir pourquoi. Peut-être qu’elle appréhendait sa réponse, sûrement. Même si, il n’allait peut-être ne pas répondre, c’était son droit après tout. Mais en tout cas, elle restait calme, et silencieuse. Elle ne voulait pas le brusquer.

Mais… cela lui trottait dans la tête depuis un moment déjà. Depuis qu’elle avait rencontré Leta, et que cette dernière lui avait parlé de sa relation avec Newt, qu’elle n’avait pas clairement défini. Et Tina avait besoin que les choses soient claires, elle voulait… elle voulait avoir l’avis de Newt sur la question, et savoir de quoi il en retournait. Qu’il lui dise le plus clairement possible, ce qu’il y avait entre Leta et lui, même… même si cela ne devait pas faire plaisir à Tina, au moins, elle serait fixée.

Elle ne savait pas à quoi s’attendre. Elle ne savait pas si Leta avait joué franc jeu, ou si elle avait inventé des choses entre Newt et elle. Mais au fond, quelque chose disait à Tina qu’elle lui avait dit une part de vérité. Elle voulait bien croire que peut-être, les choses n’étaient pas simples entre eux, mais… elle sentait tout de même qu’il y avait quelque chose. Et elle devait savoir quoi.

"Leta... ?"

Tina resta silencieuse et immobile, elle ne voulait pas l’influencer d’une quelconque manière. Mais au moins, elle était sûre d’une chose, Newt était quelqu’un d’honnête. Elle savait qu’il lui dirait la vérité, et qu’il n’essaierait pas d’inventer, ou de maquiller la vérité pour lui faire plaisir. Elle lui reconnaissait cette franchise, qui était parfois déroutante, mais qui le caractérisait. Et c’était une bonne chose, il y avait de moins en moins de personnes honnêtes, elle en était témoin, et les gens comme Newt manquaient cruellement. Pour certaines choses, pas toutes cependant.

Elle était de toute façon sûre qu’ils se connaissaient. Ils avaient dû faire leur scolarité ensemble, et elle allait se marier avec son frère. Mais indépendamment de cela, elle se doutait qu’il y avait quelque chose de plus profond. Rien qu’en analysant sa réaction face à la question qu’elle lui avait posé. Elle se faisait peut-être des idées, mais elle n’en avait vraiment pas l’impression en ce moment.

"Non... Enfin... On l'était, très proches... Mais c'était il y a longtemps... Elle a beaucoup changé. Moi aussi, d'ailleurs."

ça voulait un peu tout et rien dire. Elle le croyait, elle n’avait pas de raison de se méfier, mais elle ne savait pas vraiment comment prendre tout ça. Elle lui adressa néanmoins un léger sourire, parce qu’elle le sentait très gêné, et ce n’était pas ce qu’elle avait voulu faire.

« D’accord, désolée de t’avoir mis mal à l’aise. C’est juste qu’une fois elle est passée quand il n’y avait personne et on a… parlé. Elle m’avait dit que vous étiez… proches. Enfin… bref, désolé d’avoir été indiscrète. »

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorciers
Newt Scamander
Messages : 442
Date d'inscription : 25/11/2017

Après l'orage [Tina] Empty
Message#Sujet: Re: Après l'orage [Tina]   Après l'orage [Tina] I_icon_minitimeJeu 7 Mar - 9:22


« D’accord, désolée de t’avoir mis mal à l’aise. »

Hum... ça s'était vu tant que ça ? Oui, évidemment que ça s'était vu... Newt était vraiment très mauvais pour ce qui était de dissimuler ses émotions, et en l'occurrence, il lui était impossible d'évoquer le sujet "Leta" sans éprouver un fond de malaise.

Il était bien plus simple pour lui de parler de quelque chose de concret, de tangible, comme des créatures qu'il soignait et observait que de ses sentiments. Surtout que Leta était un cas très particulier. Oui, le sujet le mettait forcément mal à l'aise. Mais il ne voulait vraiment pas éprouver ce genre de malaise en présence de Tina...


« C’est juste qu’une fois elle est passée quand il n’y avait personne et on a… parlé. Elle m’avait dit que vous étiez… proches. »

C'était donc bien ce qu'il avait soupçonné. Leta et Tina s'étaient parlé. Newt préférait ne même pas imaginer comment les choses s'étaient passées. La confrontation de son passé avec son présent n'avait rien du tout d'une perspective agréable.

Newt n'avait aucune idée de ce que Leta avait cherché en parlant avec Tina, ni à quel point elle était entrée dans les détails. Peut-être Tina l'avait-elle interrogé parce qu'elle voulait confronter sa version des faits à celle que lui avait donné Leta ?

Dans ce cas, il décevait sûrement Tina, car il ne lui disait rien du tout... mais le truc, c'est qu'il ne savait pas quoi dire. Il n'avait plus envie de penser à Leta. Forcément, le fait qu'elle soit dans les parages n'aidait pas, mais dernièrement, cependant, il le constatait, il n'avait pas vraiment eu de mal à l'oublier, en fin de compte.

« Enfin… bref, désolé d’avoir été indiscrète. »


Et elle s'excusait pour la deuxième fois en moins d'une minute, laissant suggérer à Newt qu'il n'aurait sans doute pas pu lui donner pire réponse au bout du compte. Il n'avait pas envie qu'elle s'en veuille, ou pire, qu'elle s'imagine n'importe quoi. Mais c'était vraiment compliqué.

"Tu n'as aucune raison de t'excuser"
, répondit Newt, vraiment sincèrement. Il marqua une pause. Il se demandait si en dire plus maintenant ne serait pas enfoncer le clou. En même temps il sentait bien qu'en en disant trop peu, il laissait planer un doute qu'il ne voulait pas voir ainsi. "On était à Poudlard ensemble, et j'étais vraiment... très attaché à elle." Il pourrait le dire tout net, il avait été amoureux d'elle. Mais il n'avait pas envie de dire ces mots-là. Et puis, il était convaincu que Tina aurait très bien compris. "On a pris des chemins différents, elle a rencontré mon frère et... voilà." L'espace d'un instant, il songea que ce récit donnait un peu trop l'impression qu'il était encore amoureux d'elle. Et pour le coup, il ne voulait vraiment pas qu'elle se fasse ce genre d'idée. "J'aurais préféré ne pas la revoir", dit-il en le pensant sincèrement, ce qui n'avait pas forcément été le cas avant son départ pour New York. "Mais on dirait que Theseus et elle sont venus pour rester."

Contrairement à lui...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Macusa
Porpentina Goldstein
Messages : 196
Date d'inscription : 12/08/2018
Age du joueur : 21

Après l'orage [Tina] Empty
Message#Sujet: Re: Après l'orage [Tina]   Après l'orage [Tina] I_icon_minitimeVen 22 Mar - 17:37

Après l'orage
   
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Tina n’appréciait pas vraiment la tournure que prenaient les choses. Pour le coup, ils étaient tous les deux mal à l’aise, et elle s’en voulait presque d’avoir posé la questions. Mais en même temps, cela faisait déjà un moment, qu’elle avait voulu entendre la version de Newt au sujet de Leta, elle ne pouvait pas rester avec celle de la jeune femme uniquement. Et au final, elle lui avait dit plus de vérité que Tina ne pensait, et elle le regrettait. Au fond d’elle, elle aurait aimé que Leta ait tout inventé, et qu’il n’y avait rien eu du tout avec Newt.

Elle n’était pas jalouse, pas vraiment. C’était juste… elle ne saurait dire vraiment quoi, mais cela la dérangeait, sans l’ombre d’un doute. Néanmoins, elle ne comptait pas en faire part à Newt, parce que ce n’était pas utile, et ce serait totalement déplacé de sa part. Newt avait eu le droit d’avoir une vie, et encore aujourd’hui, c’était toujours le cas. Il ne lui devait strictement rien. Elle le savait, mais elle ne pouvait empêcher certains sentiments de s’exprimer toutefois.

Quoiqu’il en soit, il était totalement inutile de piquer une crise totalement injustifiée maintenant. Et Tina prenait également sur elle pour ne pas se vexer, même si elle n’appréciait pas vraiment ce qu’elle entendait. Peu importe, elle devait faire comme si tout allait bien, comme si sa question était anodine. Elle avait tout de même mis Newt mal à l’aise, et cela n’avait pas été l’effet voulu, mais cela témoignait d’autant plus qu’il y avait bel et bien eu quelque chose entre eux. Ce que Newt ne démentait pas vraiment en plus de cela.

Tina préférait faire comme si tout allait bien. Surtout qu’il s’était montré honnête envers elle, et c’était quelque chose qu’elle appréciait. Même si au bout du compte, la jeune auror savait déjà que Newt était quelqu’un d’honnête, elle était persuadée qu’il était tout bonnement incapable de mentir, et c’était une véritable qualité selon elle. Cela ne faisait aucun doute.

"Tu n'as aucune raison de t'excuser"

C’est vrai, elle n’en avait peut-être pas, mais elle avait tout de même envie de tempérer les choses. C’était important, elle ne voulait pas qu’il y ait de malaise entre eux, qu’ils s’éloignent encore plus que ce que la situation avait fait. Elle n’avait pas du tout envie de cela.

"On était à Poudlard ensemble, et j'étais vraiment... très attaché à elle. On a pris des chemins différents, elle a rencontré mon frère et... voilà."

Il aurait probablement dû s’arrêter à ses premières explications. Il ne pensait probablement pas à mal quand il lui disait cela. Mais elle n’avait pas spécialement envie d’entendre qui avait été très attaché à elle, surtout qu’elle comprenait très bien ce que cela voulait dire. Même si c’était il y a longtemps, Tina se sentait… jalouse et presque blessée. Ce qui était complètement ridicule. Cela va de soi.

"J'aurais préféré ne pas la revoir. Mais on dirait que Theseus et elle sont venus pour rester."

Le fait qu’il dise qu’il n’aurait pas voulu la revoir aurait pu la rassurer, mais Tina voyait dans ces propos qu’elle ne le laissait pas indifférent même maintenant, sinon, cela lui aurait été totalement égal. Elle avait peut-être tort, mais c’était tout de même ainsi qu’elle voyait les choses. Tina sentait qu’il était temps de changer de sujet, avant que les choses ne dérapent pour de bon.

« Tu n’as pas besoin de te justifier Newt. Pour ce qui est de ton frère, rien ne dit qu’il ne retournera pas à Londres, malgré son poste ici. La présidente l’a mené dans le feu de l’action, mais il fait du bon travail. En parlant de travail, tu as pu avancer sur ton livre ? »

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorciers
Newt Scamander
Messages : 442
Date d'inscription : 25/11/2017

Après l'orage [Tina] Empty
Message#Sujet: Re: Après l'orage [Tina]   Après l'orage [Tina] I_icon_minitimeMar 26 Mar - 10:45



« Tu n’as pas besoin de te justifier Newt. »

Peut-être pas, mais il ne se voyait pas faire autrement. Il ne voulait pas que Tina s'imagine qu'il lui cache des choses concernant Leta, parce qu'il y aurait des choses à lui cacher. Et il ne voulait pas qu'elle s'imagine des choses non plus...

Mais il n'avait pas dû être très convaincant malgré tout, cela dit, car ce fut le seul commentaire que la jeune femme donna à ses explications, ce qui donnerait envie à Newt de se justifier davantage. Mais il se connaissait, il savait très bien que ça ne ferait qu'empirer les choses encore. Ce n'était pas la bonne manière de faire. Plus il insisterait à lui faire entendre qu'il avait tourné la page Leta (et il ne savait pas si c'était totalement le cas, même si voir Tina lui faisait complètement oublier Leta... sauf quand ils parlaient d'elle, forcément), moins il serait convaincant, alors tant pis...


« Pour ce qui est de ton frère, rien ne dit qu’il ne retournera pas à Londres, malgré son poste ici. La présidente l’a mené dans le feu de l’action, mais il fait du bon travail. »

En effet, ce n'était pas impossible. Connaissant son frère, il était très probable qu'il reste aux Etats-Unis tant que Grindelwald s'y trouverait, et il n'était pas dit que cela dure longtemps. Qu'il fasse du bon travail, Newt n'en doutait pas vraiment... ceci dit... Bref, il aimerait définitivement ne plus avoir besoin de parler de Theseus, ou de Leta. Peut-être que Tina l'avait compris, puisqu'elle lui offrit une sorte de voie de sortie... qu'il ne demandait qu'à emprunter tout en ayant le sentiment qu'une certaine tension était en train de grandir.


« En parlant de travail, tu as pu avancer sur ton livre ? »

Le sujet de son livre paraissait presque irréel, quelque chose d'abstrait, à l'importance quasiment relative, avec tout ça. Il ne l'aurait pas cru après y avoir consacré tant de son temps, mais à l'heure actuelle, c'était presque devenu le cadet de ses soucis... même si se focaliser sur son ouvrage l'aiderait certainement à mieux supporter la situation.


"Pas vraiment... Je crois que j'aurais du mal à me concentrer dessus pour le moment. Pas tant que je suis ici."


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Macusa
Porpentina Goldstein
Messages : 196
Date d'inscription : 12/08/2018
Age du joueur : 21

Après l'orage [Tina] Empty
Message#Sujet: Re: Après l'orage [Tina]   Après l'orage [Tina] I_icon_minitimeSam 20 Avr - 1:13

Après l'orage
   
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Tina ne savait pas vraiment ce qu’elle était censée penser de tout ce qu’elle venait d’apprendre sur Leta et Newt. Ce qui est sûr, c’est que cela ne la rassurait pas du tout. Non pas qu’elle ne croyait pas le magizoologiste, mais elle avait tout de même la désagréable impression que ce n’était pas aussi fini que ce qu’il lui disait. Sans compter le fait que Leta était aussi très ambiguë là-dessus. Et que même si elle allait épouser Theseus, elle semblait encore beaucoup (trop) attachée à Newt.

Mieux valait qu’elle n’y pense pas trop maintenant, parce qu’elle n’avait pas envie de réagir trop vivement, mais ce n’était pas comme si elle pouvait vraiment contrôler ses pensées. Et elle était actuellement soulagée que Queenie ne soit pas là pour les lire. Quoiqu’il en soit, elle était vraiment perplexe face à cette situation, ce n’était pas du tout habituel pour elle. Elle n’avait surtout pas l’habitude de se sentir aussi concernée par les choses, ni même d’être… jalouse. Parce que ce serait idiot de ne pas admettre que Tina était définitivement jalouse de Leta Lestrange, pour bien des choses.

Quoiqu’il en soit, elle avait conscience que Newt ne semblait pas emballée par les sujets de conversation qu’elle lui proposait. Ce n’était pas une volonté de sa part, elle n’avait pas du tout envie de le mettre mal à l’aise. Mais… c’était des questions qu’elle se posait depuis longtemps maintenant, et elle avait voulu profiter de ce moment, et du fait qu’ils ne soient plus en réel danger de mort pour les lui poser. Cela la taraudait vraiment, même si maintenant qu’elle avait eu les réponses, elle se demandait si cela n’allait pas être pire.

Quoiqu’il en soit, elle avait lancé au hasard le sujet du livre de Newt, ou plutôt futur livre. Il n’était pas du tout dans les dispositions idéales pour écrire. Suspecté, accusé, recherché, soupçonné… il n’avait vraiment pas de chance, et il devait probablement détester New York à présent, ce serait compréhensible. Cela donnait un peu l’impression que la ville s’acharnait sur lui, et elle en était vraiment désolée, parce qu’il ne méritait pas du tout cela.

"Pas vraiment... Je crois que j'aurais du mal à me concentrer dessus pour le moment. Pas tant que je suis ici."

La réponse ne la surprenait pas. Il avait d’autres choses à penser. Ne serait-ce que retrouver Dougall, depuis le temps que la demiguise était portée disparue… elle espérait sincèrement qu’il réussisse à le retrouver, et à le mettre en sécurité dans sa valise. Après tout, Dougall représentait une espèce très rare, et très appréciée par les braconniers et autres, pour ses poils.

« Oui… c’est compréhensible. Ce sera sans doute plus évident une fois que tu seras rentré chez toi. » Même si elle n’avait aucune envie de le voir partir, elle savait que c’était inévitable. Et il ne devait aspirer qu’à cela, vu les évènements. « Newt je… je voulais vraiment m’excuser. Je suis désolé de t’avoir suspecté pour rien, et amené au MACUSA, sans cela… tu ne serais embourbé dans les problèmes au sein du MACUSA, et tu serais chez toi depuis longtemps. Tu dois probablement détester New York. »

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorciers
Newt Scamander
Messages : 442
Date d'inscription : 25/11/2017

Après l'orage [Tina] Empty
Message#Sujet: Re: Après l'orage [Tina]   Après l'orage [Tina] I_icon_minitimeMar 23 Avr - 12:38


« Oui… c’est compréhensible. Ce sera sans doute plus évident une fois que tu seras rentré chez toi. »


Sans doute oui. Même s'il n'était pas vraiment près de rentrer chez lui et qu'il devrait certainement se mettre à l'ouvrage ici et maintenant plutôt que de tourner en rond en explorant piste vaine après piste vaine dans l'espoir de retrouver Dougall. Donc ce serait plus simple.

Mais à vrai dire, il n'était pas si impatient de rentrer. L'Angleterre lui manquait, évidemment, ses habitudes aussi... mais il y avait des choses qu'il n'était pas impatient de laisser derrière lui... des personnes qu'il n'avait aucune envie de laisser derrière lui. Il y avait Tina.

Il devinait, au fond, que maladroitement ou non (forcément maladroitement puisqu'il ne savait pas s'exprimer autrement), il devrait lui dire ça... mais évidemment, pour ce qui était de s'exprimer comme il le faudrait... il avait encore beaucoup de progrès à faire. C'était peut-être plus à ça qu'il devrait travailler, durant le temps qu'il passerait ici. Ce serait rendre service à tous le monde. Et à deux pour commencer.


« Newt je… je voulais vraiment m’excuser. Je suis désolé de t’avoir suspecté pour rien, et amené au MACUSA, sans cela… tu ne serais embourbé dans les problèmes au sein du MACUSA, et tu serais chez toi depuis longtemps. Tu dois probablement détester New York. »

Newt fut pris au dépourvu par les propos de Tina, il ne s'était pas attendu à ce qu'elle s'excuse... Ils en avaient déjà parlé, et il ne lui en voulait absolument pas. Elle avait fait ce qui lui avait semblé juste, et il ne regrettait absolument pas qu'elle se soit mêlée de ses affaires, qu'elle ait voulu lui mettre des bâtons dans les roues. Elle avait agi de la manière qui lui avait semblé la plus juste... et c'était une part de son caractère qu'il aimait le plus. Et aussi... si tout ceci ne s'était pas produit, il n'aurait jamais eu l'occasion de se rapprocher d'elle.

Il hésita à répondre que ça n'aurait pas empêché Dougall de s'échapper et qu'il aurait quand même été contraint de le rechercher, donc ne serait pas parti... mais pour cette fois au moins, il reconnut qu'il ne devait pas dire une telle chose.


"Je ne déteste pas New York"
, répondit presqu'aussi précipitamment que si elle avait parlé d'autre chose. "Et je ne t'en veux pas du tout. Au contraire je... New York me plairait beaucoup moins si je ne t'y avais pas rencontré."

Il avait prononcé ces mots très vite, les yeux baissés. Et il n'osait pas spécialement relever les yeux maintenant.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Macusa
Porpentina Goldstein
Messages : 196
Date d'inscription : 12/08/2018
Age du joueur : 21

Après l'orage [Tina] Empty
Message#Sujet: Re: Après l'orage [Tina]   Après l'orage [Tina] I_icon_minitimeJeu 23 Mai - 10:09

Après l'orage
   
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
C’était plutôt logique pour Tina. Si jamais en se rendant en Angleterre, on l’avait accusé de meurtre et tenté de la tuer, elle n’aurait pas beaucoup apprécié le pays. Mais de ce qu’elle savait, le gouvernement brittonique était beaucoup plus souple que le MACUSA. Elle n’était pas étonnée, les anglais étaient parfois des individus bien étranges, dans le bon sens et le mauvais du terme.

Alors elle comprendrait aisément que Newt soit… déçu et peut-être un peu traumatisé par tout ce qui lui était arrivé depuis qu’il avait débarqué en Amérique. Tina non plus, n’avait pas vécu des aventures exaltantes, et elle se serait bien passée de tout cela, même si elle était vraiment heureuse d’avoir rencontré Newt.

C’était totalement inattendu, et ce qui l’était encore plus, c’était qu’ils avaient réussi à s’entendre. Ce n’était pas les points communs qui pleuvaient, et ils étaient très différents, pour ne pas dire, totalement opposés l’un de l’autre, mais c’était peut-être justement pour ça qu’ils avaient réussi à… tisser des liens. Quoiqu’il en soit, elle était heureuse de l’avoir rencontré, même si cela ne devait être que temporaire.

Newt finirait par retourner en Angleterre, elle le savait. Même si elle n’avait pas envie d’y penser, elle savait que ce serait le cas. Il lui manquerait, beaucoup. Mais c’était ainsi, elle ne pouvait pas vraiment y faire grand-chose. Dans tous les cas, elle savait qu’ils pourraient toujours communiquer, elle serait déçue qu’ils cessent brutalement tout contact, ils pourraient au moins, s’écrire des lettres, ce serait déjà ça.

Quoiqu’il en soit, elle avait ressenti le besoin de s’excuser. Chose qu’elle faisait rarement, parce que Tina restait quelqu’un de fière, mais là… elle ne savait pas trop pourquoi, mais elle se sentait tout de même un peu responsable de la situation dans laquelle était Newt. Elle aimerait vraiment pouvoir arranger les choses pour lui. Ne serait-ce qu’en retrouvant Dougall, ce serait déjà une très bonne chose. Mais au-delà de cela, elle aimerait que le MACUSA, ne le suspecte plus de rien. Il avait juste voulu tenter de sauver Credence, mais il n’avait strictement rien à voir avec Grindelwald.

"Je ne déteste pas New York. Et je ne t'en veux pas du tout. Au contraire je... New York me plairait beaucoup moins si je ne t'y avais pas rencontré."

Tina fut légèrement surprise par la réponse, mais… ces mots lui faisaient vraiment très plaisir. Elle lui adressa un petit sourire, sincère. Elle était contente qu’il pense cela, cela aurait pu ne pas être le cas. Elle aussi, était vraiment contente de l’avoir rencontré. Il était quelqu’un de totalement unique, et qui avait de nombreuses qualités qui lui plaisaient également.

« Je suis contente que tu ne détestes pas New York. Et je suis très heureuse de t’avoir rencontré également. Tu es quelqu’un… de pas toujours très facile à suivre et de parfois un peu agaçant, mais tu restes exceptionnel. »

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorciers
Newt Scamander
Messages : 442
Date d'inscription : 25/11/2017

Après l'orage [Tina] Empty
Message#Sujet: Re: Après l'orage [Tina]   Après l'orage [Tina] I_icon_minitimeSam 25 Mai - 11:33


Newt était tout sauf à l'aise en cet instant. C'est que déjà qu'il avait pour habitude de ne pas trop exprimer ce qu'il éprouvait, du moins quand cela touchait immédiatement à des sentiments bien trop personnels et que lui-même ne prenait pas le soin de pleinement identifier à titre personnel, s'exprimer et savoir le faire convenablement était une autre affaire. Heureusement, en cet instant, Newt avait le sentiment de s'être fait comprendre un tant soit peu convenablement. De sa part, ça tenait de l'exploit, et il se sentait vraiment rassuré.

La réponse de Tina était un tant soit peu encourageante, en tout cas, même si elle n'aidait en rien l'embarras qu'éprouvait Newt. Par moment, il aurait voulu être comme Jacob (enfin, pas en ce moment, cela dit, il n'estimait pas que ça situation soit la plus enviable), pour lui, ce genre de situations semblaient faciles, évidentes. Pour Newt, il était plus facile de se retrouver face à un basilic aux crocs venimeux que de faire face à la situation présente. Et en même temps, quand il était avec Tina, il n'avait pas envie d'être ailleurs, ni en compagnie de qui que ce soit d'autre.


« Je suis contente que tu ne détestes pas New York. Et je suis très heureuse de t’avoir rencontré également. »

Elle semblait sincère, et la sincérité qu'il reconnaissait dans sa voix lui décocha un très fin sourire. Ce n'était pas grand-chose, mais pour lui, c'était important. Surtout au vu des circonstances de leur rencontre. Elle avait peut-être estimé avoir des raisons de s'excuser auprès de lui, mais l'inverse était tout aussi vrai. Mais il voulait penser qu'ils s'étaient mutuellement apporté plus de positif que de négatif. En tout cas, pour Net, il n'y avait pas d'hésitation à avoir, pas la moindre.


« Tu es quelqu’un… de pas toujours très facile à suivre et de parfois un peu agaçant, mais tu restes exceptionnel. »

Il y avait plus agréable que de se laisser qualifier de personne agaçante par une personne à qui... disons que l'on tenait beaucoup, mais Newt savait qu'il ne pouvait pas réellement le reprocher à Tina. Parce que c'était la vérité. Les gens avaient tendance, naturellement, à le trouver agaçant, et il savait pourquoi... Malheureusement, il ne pensait pas pouvoir (ni vouloir) changer quoi que ce soit aux traits les plus déconcertants et déplaisants de sa personnalité. Et oui... il avait envie de lui plaire.

Cela dit, elle le trouvait exceptionnel, également, et ça, c'était bien plus important que tout ce qu'il aurait pu dire d'autre.


"J'espère que je n'ai pas été trop insupportable quand même"
, se hasarda-t-il quand même dans un fin sourire. Il marqua une légère pause. "Quand je repartirai...", ajouta-t-il tout en sachant le risque qu'il prenait à évoquer cela... "Je ne voudrais pas... perdre contact."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Après l'orage [Tina] Empty
Message#Sujet: Re: Après l'orage [Tina]   Après l'orage [Tina] I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Après l'orage [Tina]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les Américains ne pourront pas changer la donne à Cuba après Castro.
» Orage sur Le Havre
» Courir après une ombre...
» Présentation de Lune d'Orage
» L'orage gronde au loin, la porte s'ouvre... Gully07 entre...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Where to find them :: Welcome to the wizarding world :: Les habitations-