AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Pour le plus grand bien [pv Dumby <33]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Macusa
avatar
Messages : 195
Date d'inscription : 25/11/2017

Message#Sujet: Pour le plus grand bien [pv Dumby <33]   Dim 26 Nov - 19:07


Pour le plus grand bien
L

e temps pressait, et s'il était convaincu d'approcher du but, Gellert ne savait s'empêcher de se sentir frustré par la lenteur des opérations. Tout aurait dû être résolu bien plus vite, Credence aurait déjà dû trouver l'enfant, il aurait déjà dû avoir la main sur la situation. En lieu et place de cela, l'obscurus s'en était pris à une personnalité publique parmi les moldus, et le MACUSA était à présent sur les nerfs, et sur une piste qu'il était parfaitement parvenu à exclure des pensées jusqu'ici. Il s'était trouvé un homme de paille parfait en la présence de Newt Scamander dont la présence et les créatures échappées de sa valise était le parfait coupable, il possédait à la fois le mobile et les moyens, mais il avait réchappé à la justice magique, et même si ses hommes étaient sur le coup, ils mettaient beaucoup trop longtemps à intervenir à ses yeux. Enfin, ce qui importait, c'était que sa couverture demeure intacte, et pour l'heure, en dépit de la tourmente dans laquelle le congrès magique était plongé (mais qui l'arrangeait par plus d'un aspect. Il voulait lever le code du secret magique, et on lui en servait l'opportunité sur un plateau d'argent). Nul ne se doutait que depuis des mois, Percival Graves n'était pas Percival Graves. La facilité avec laquelle il avait su duper la présidente Picquery ne faisait que lui confirmer qu'il avait parfaitement su jouer son rôle. Mais en même temps, il avait la prétention de croire qu'il était tout naturellement doué.

Mais s'il avait su duper tout son entourage jusqu'ici (ou tout du moins l'entourage de Graves), une épreuve d'un autre ordre l'attendait aujourd'hui. Il pouvait duper le monde entier, car le monde entier lui était à ses yeux inférieur... mais il y avait une personne, une seule, qu'il avait su considérer comme son égale... et cette personne s'apprêtait à réapparaître dans sa vie après de nombreuses années. Il aurait sans doute dû s'en douter en fouillant dans le passif de Newt Scamander et en comprenant que lui et Albus étaient proches, pour autant, l'idée qu'il se déplace lui-même en Amérique pour constater les événements qui troublaient New York et prendre la défense de son nouveau protégé ne lui avait pas effleuré l'esprit. Il aurait pourtant dû s'en douter. Quand Albus avait demandé à prendre rendez-vous avec lui, Gellert n'avait pas mis longtemps à comprendre ce qu'il lui voulait. Il avait eu le temps de s'y préparer, de se mettre dans son rôle... mais ce ne serait peut-être pas suffisant, pour une fois. Il ne devait pas tarder à le découvrir quoi qu'il en soit, puisqu'on frappa à la porte de son bureau.

-Entrez, je vous prie, répondit-il du ton protocolaire qu'il adresserait à une personne qu'il n'aurait jamais rencontrée.


code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorciers
avatar
Messages : 276
Date d'inscription : 26/11/2017
Age du joueur : 29

Message#Sujet: Re: Pour le plus grand bien [pv Dumby <33]   Mer 29 Nov - 17:55

Pour le plus grand bien.
Quand Theseus avait demandé à Dumbledore de l’aider à aider son frère, Newt, qui s’était visiblement mis dans une sale affaire (encore une fois pouvons nous le dire ou pas ?), le professeur n’avait pas hésité une seule seconde à faire le voyage, quand bien même il devait abandonner son poste de professeur pendant un moment. Mais ce n’était pas un souci. Le directeur actuel de Poudlard ne voyait pas d’inconvénient à ce qu’il s’en aille, puisqu’il avait trouvé un remplaçant provisoire pour son départ. En même temps, on ne pouvait pas dire que Albus lui avait laissé le choix. Avec un peu de chance, toute cette histoire allait être arrangé rapidement que Dumbledore allait pouvoir reprendre son poste avant la rentrée scolaire de la nouvelle année. Albus ne pensait pas qu’il allait s’éterniser à New-York en effet, il avait l’intention d’aider Newt et d’ensuite rentrer à Poudlard. Quand bien même l’idée de voyager n’était pas si désagréable que cela.

Pour cela, Albus avait donc demandé une audience avec Percival Graves afin de parler de Newt, puisque ce dernier était celui qui l’avait interrogé apparemment dans l’affaire. Le professeur de Poudlard le savait par le biais de Theseus encore une fois, qui était en contact constant avec l’Auror du ministère de la magie des États-Unis. Autant dire que c’était l’une des personnes que Albus avait l’intention de rencontrer rapidement, avant même de voir Newt d’ailleurs. Ce n’était peut-être pas la bonne marche à suivre, il devrait sans doute retrouver son ancien élève tout de suite, mais l’homme avait besoin de tout savoir sur cette histoire et il se doutait que le plus simple c’était de parler aux autorités compétentes. Ainsi, il aurait bien toutes les versions de l’histoire. Sans que l’homme ne se doute une seule seconde que la personne qu’il allait rencontrer – puisqu’il se dirigeait vers le bureau de Percival Graves – n’était pas celui qu’il espérait rencontrer en réalité… et qu’il le connaissait bien, trop bien même. Comment pourrait-il s’en douter en même temps ? Il était bien loin d’imaginer qu’un tel scénario était en train de se produire.

Ce fut donc confiant – en même temps, il n’avait aucune raison de ne pas l’être – que Dumbledore s’était rendu au ministère de la magie des États-Unis, le MACUSA comme ils disaient ici, afin de rencontrer ce fameux Percival Graves qui était le directeur de la sécurité magique. Après qu’il ait frappé à la porte, parfaitement à l’heure de leur rendez vous (la ponctualité était une qualité après tout), il l’ouvrit en entendant l’homme l’inviter à entrer.

« Bonjour, Monsieur Graves. » Dit-il simplement posant son regard sur l’homme qu’il ne connaissait pas. Qu’il en connaissait pas non et pourtant. Sans trop savoir pourquoi, ni comment, il eut comme un sentiment de déjà-vu. Pas physiquement, il n’avait jamais vu cet homme. C’était quelque chose qu’il ne pouvait pas expliquer, qu’il ne parvenait même pas à s’expliquer lui-même. « Je suis Albus Dumbledore, professeur de métamorphose à l’école de Poudlard. » Il prit la peine de se présenter, c’était normal. Quand bien même il n’en avait pas besoin, mais il ne s’en rendait pas encore compte. « Je vous remercie d’accepter de me recevoir. » Ajouta-t-il dans un fin sourire.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Macusa
avatar
Messages : 195
Date d'inscription : 25/11/2017

Message#Sujet: Re: Pour le plus grand bien [pv Dumby <33]   Mer 29 Nov - 19:33


Pour le plus grand bien
I

l suffit d'un seul et unique regard dans sa direction pour que Gellert se sente immédiatement découvert. C'était peu probable, en soi, car rien n'avait été dit, son apparence ne devait normalement rien laisser présumer et il avait suffisamment bien développé ses dons d'occlumens pour que l'on ne puisse trop aisément accéder à ses pensées. Mais quand bien même, dans l'instant, il s'imagina reconnu. Peut-être nourrissait-il ce sentiment par effet de miroir ? Car quand bien même il n'aurait pas su d'office à qui il avait affaire, il aurait immédiatement reconnu Albus. Ils ne s'étaient pas revus depuis de longues années, il avait changé, et à plus d'un titre, physiquement et mentalement (Albus plus que lui en l'occurrence), pourtant, il voyait immédiatement qu'il s'agissait de lui, dans la seconde, il était frappé par cette évidence... alors, qu'Albus constate l'évidence de son côté ne serait pas si surprenant. Mais pour l'heure, rien dans le discours de son interlocuteur ne laissait entendre qu'il ait compris à qui il avait affaire. Pour l'heure, l'honneur était donc sauf. Et tant mieux. Il avait trop longtemps peaufiné sa couverture pour accepter qu'elle cède maintenant (mais quitte à ce qu'elle soit découverte, Albus était certainement le seul qu'il admettrait digne de ce privilège).

Gellert lui tendit la main afin qu'il la serre, avant de l'inviter d'un geste à s'installer sur la chaise qui faisait face à son bureau. Il se présenta à lui, ce qui n'avait rien de nécessaire, si ce n'était de lui rappeler ce qu'il ne savait que trop déjà, à savoir le fait qu'Albus avait totalement gâché son potentiel. Professeur de métamorphose... Quand on connaissait l'immense potentiel de cet homme, et les projets qu'ils avaient ourdis de concert, c'était un affront que de ne serait-ce qu'envisager qu'il ait choisi une carrière de si basse envergure. A l'heure actuelle, il pourrait être ne serait-ce que ministre de la magie, s'il le décidait. Les choix de son ancien ami, la tournure qu'avaient pris ses décisions après la mort d'Ariana, le dépassaient complètement. Mais ce n'était pas de cela qu'il allait leur falloir parler pour l'heure. Tout ce que Grindelwald pensait, il lui faudrait le garder pour lui.

-C'est tout naturel,
répondit-il en s'appliquant au mieux à conserver l'attitude et le phrasé de Graves. L'effort lui demandait plus de concentration que d'ordinaire. Il faut croire que les circonstances le déstabilisaient plus qu'il ne voudrait bien l'admettre. Le fait est que j'ai déjà entendu parler de vous, Mr. Dumbledore. Ce qui m'échappe en revanche, ce sont les raisons précises de votre venue.

Oh, il se doutait bien que cela devait être lié à Scamander, puisqu'il apparaissait que ce n'était pas la première fois que le professeur cherchait à protéger son élève. Mais qu'attendait-il exactement de cette entrevue ?



code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorciers
avatar
Messages : 276
Date d'inscription : 26/11/2017
Age du joueur : 29

Message#Sujet: Re: Pour le plus grand bien [pv Dumby <33]   Dim 3 Déc - 14:18

Pour le plus grand bien.
Albus n’était pas du genre à considérer que toutes les personnes du monde pouvaient le connaître, quand bien même il connaissait quand même sa réputation. Et à une époque, il avait surtout eu envie que son nom soit connu de tous, à travers le monde entier, quand il rêvait encore de faire le tour du monde. Sauf que tout cela avait changé le jour où il avait vu mourir sa sœur d’un sort, dont il ne connaissait même pas l’origine. Était-il responsable ? Peut-être pas directement, il y avait eu trois baguettes ce jour-là, mais dans tous les cas il avait sa part de responsabilité. Mais bon… c’était une vieille histoire qui n’avait pas besoin de revenir dans son esprit, surtout pas maintenant. Il se présentait donc tout naturellement parce qu’il n’était pas au point de croire que l’homme se trouvant sous ses yeux avait forcément entendu parler de lui (quand bien même, en acceptant un rendez-vous avec lui, il connaissait quand même son nom et il avait pu faire des recherches). Il ne se doutait donc pas qu’il avait en face de lui une personne qui le connaissait bien, qui le connaissait même trop bien… qui le connaissait mieux que n’importe qui sans doute, bien mieux que son frère sur certain aspect. Non, il ne s’en doutait pas une seule seconde, quand bien même Albus ne parvenait pas à se défaire de cette sensation familière.

Le pire dans tous cela, c’était qu’il se rendait bien compte qu’il y avait quelque chose, sans pouvoir mettre le doigt dessus. Et ce n’était pas quelque chose que le professeur de métamorphose avait l’habitude. D’ordinaire, il arrivait quand même à savoir ce qu’il cherchait à savoir. Mais là, non. C’était perturbant, réellement, mais il ne devait pas pour autant oublier le sujet de sa visite. Graves ne manqua pas de lui signifier d’ailleurs que malgré le fait avait déjà entendu parler de lui, il ne comprenait pas sa visite.

« Je me suis toujours dis que New-York à cette période de l’année devait être magnifique. » Dit-il dans un fin sourire. Ce n’était pas complètement faux en soit, même si ce n’était peut-être pas réaliste non plus. Cependant, à une époque, Albus pensait visiter chaque recoin du monde. « Mais j’ai dû attendre une bonne raison pour venir ici. » Ajouta-t-il alors, sans doute un peu trop légèrement au vu de la gravité de la situation. « Je suis ici concernant une affaire que vous avez avec l’un de mes anciens élèves, Newt Scamander. » Albus plongea son regard dans celui de son interlocuteur, sans pour autant parvenir à se défaire de cette sensation. Bien au contraire, elle était même plus intense. Mais d’où venait-elle ? Il n’en savait rien, il n’arrivait à rien savoir. « Vous avez appris ce qui était arrivé à son frère, j’ai jugé utile de venir en personne pour comprendre un peu toute cette affaire. »

Il ne remettait pas frontalement en doute les capacités des Aurors américains, cependant, Albus savait que Newt n’était responsable de rien. Comment ? Il le savait tout simplement.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Macusa
avatar
Messages : 195
Date d'inscription : 25/11/2017

Message#Sujet: Re: Pour le plus grand bien [pv Dumby <33]   Dim 3 Déc - 14:50


Pour le plus grand bien
G

ellert dissimula son agacement sous un masque de courtoisie quand son interlocuteur se contenta pour commencer de lui parler de New York à cette période de l'année. Bon, c'est vrai qu'en hiver, New York valait le détour, mais Albus n'était certainement pas ici pour parler météo, et cette entrée en matière décontenança un peu Gellert. Non pas qu'à l'époque, il n'était pas non plus capable de ce genre de réflexions vouées à devenir sa marque de fabrique, mais ils avaient tous deux été habitués à des conversation profondes et sérieuses, où l'essentiel résidait dans le fait d'aller droit au but bien plus que de tourner allègrement à la surface du pot. Fort heureusement, Albus ne mit pas longtemps à retrouver tout le sérieux que Gellert lui connaissait et à entrer dans le vif du sujet, prononçant donc à voix haute ce qu'il savait déjà pertinemment. Il venait prendre la défense du fugitif Scamander, son ancien élève auquel il était manifestement trop attaché (aux yeux de Gellert tout du moins), le motifs de sa présence étaient limpides, il voulait éclaircir l'affaire car, lucide comme il savait parfaitement l'être (et Gellert n'était pas sans l'ignorer, s'il y avait bien une personne en ce monde dont il osait redouter l'immense intelligente, c'était bien Albus), il devait avoir très bien compris que Newt n'était qu'un faire-valoir, qu'il n'était pas responsable du crime dont il l'avait si aisément fait accuser et pour lequel il l'avait condamné à mort. Il pourrait bien creuser, Gellert n'avait aucune intention de lui laisser obtenir gain de cause, même si ce serait certainement plus facile à penser qu'à exécuter. Une fois encore, Gellert était bien placé pour savoir qu'Albus avait de la ressource.

-Je vois,
répondit-il, même s'il considérait n'avoir dans son champ de vision pour l'heure qu'une version fragmenté de ce qu'il comptait pouvoir observer, mais pour le reste, tout se clarifierait sans doute au fil de leur conversation. J'ai bien peur, malheureusement, de ne pas avoir plus d'informations à vous communiquer que celles que vous connaissez déjà. Newt Scamander s'est rendu coupable d'un crime impardonnable, qui a coûté la vie d'un No-Maj et exposé le monde magique à un crise que nous craignons fort de ne pouvoir juguler tant que nous n'aurons pas su le retrouver. Ce n'était jamais que la version officielle des faits, qu'il rabachait sans scrupules (puisqu'il n'en avait pas). Seulement, il devinait que pour une fois, cette version officielle ne saurait complètement convaincre son interlocuteur. J'ignore ce qui vous attache à ce point à votre ancien élève, monsieur Dumbledore, dit-il avec un détachement qui voulait ignorer le fait qu'il se posait très sincèrement la question, mais je ne peux rien pour vous, les preuves sont accablantes.

En soi, c'était vrai, le hasard avait voulu que la valise du jeune homme (qu'il avait bien évidemment récupéré en pénétrant son bureau par effraction), et son contenu surtout, soit une mine d'or pour lui.


code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorciers
avatar
Messages : 276
Date d'inscription : 26/11/2017
Age du joueur : 29

Message#Sujet: Re: Pour le plus grand bien [pv Dumby <33]   Dim 10 Déc - 21:35

Pour le plus grand bien.
Sa visite pouvait sembler un peu incongrue, mais Dumbledore ne s’en préoccupait pas. Peu importe ce que pouvait bien penser Graves sous ses yeux – même si ce dernier ne manquait pas de l’intriguer – Albus était venu dans le but d’éclaircir un peu toute cette affaire concernant Newt Scamander. Quand bien même, à ses yeux, les choses étaient déjà claires, Newt ne pouvait pas être coupable. Il connaissait suffisamment son ancien élève pour ne pas croire qu’il puisse être responsable de tout cela. Parfois, le jeune homme ne manquait pas de faire quelques erreurs d’inadvertances, mais cela ne voulait pas dire qu’il avait un mauvais fond. Dans tous les cas, il ne le pensait pas responsable. Ce qu’il voulait, cependant, c’était mettre en avant le travail des Aurors de New-York. Non pas qu’il mette en doute leurs capacités, Newt devait avoir tout l’air du coupable idéal. Le chef de la sécurité magique affirma qu’il n’avait pas d’informations supplémentaires à donner au professeur de métamorphose, en plus de celles qu’il avait obtenu d’ores et déjà. Soit. Cela n’allait pas arrêter Albus Dumbledore pour autant.

« La mort de ce moldu est vraiment regrettable. » Affirma-t-il, ne cachant rien du fait qu’il était sincère. Il trouvait vraiment cette mort regrettable, il regrettait que cet homme soit mort à cause de la magie. Forcément, Albus s’était renseigné. « Ces marques ne laissent aucun doute. »

Dit-il alors, plus finalement pour lui que pour l’homme sous ses yeux. Ou pas. Qui sait ? Dans tous les cas, il fit cette remarque. Il ne pensait pas avoir besoin de préciser le fond de sa pensée, c’était ce que tout le monde avait du penser en voyant le corps de cet homme.

« Nulle envie de ma part de mettre en doute vos talents Monsieur Graves. » Dit-il en observant intensément son interlocuteur. « Je me doute qu’on arrive pas à un poste comme le votre sans être doué d’une grande perspicacité. » Après tout, Graves était quand même le directeur de la sécurité magique, c’était un poste vraiment important dans le monde magique des Etats-Unis. « Cependant, je me demande tout de même ce que vous pouvez avoir de preuves accablantes contre le jeune Scamander. »

En d’autre terme, Albus Dumbledore espérait que son interlocuteur puisse l’éclairer sur ce point, lui exposer les faits, les preuves. De quoi lui permettre éventuellement de prouver, de son côté, que son ancien élève n’était pas responsable. Parce que dans tous les cas, Albus ne croyait pas une seule seconde que Newt puisse être responsable. En tout cas, l’homme ne releva pas la remarque de l’Auror, quand ce dernier avait mentionné l’attache que le professeur pouvait avoir pour son ancien élève.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Macusa
avatar
Messages : 195
Date d'inscription : 25/11/2017

Message#Sujet: Re: Pour le plus grand bien [pv Dumby <33]   Dim 10 Déc - 22:21


Pour le plus grand bien
A

lbus, de toute évidence, était très au courant de la situation et des détails de l'enquête. Gellert n'en attendait pas moins de sa part. Il savait bien qu'il ne se serait jamais présenté dans ce bureau sans avoir en main toutes les informations pour développer son argumentaire, toutes les clés pour contrer potentiellement ses propres arguments aussi, d'ailleurs. Gellert savait que débattre avec Albus n'était pas chose aisée, mais il n'éprouvait aucune crainte réelle. Le MACUSA le soutenait et continuerait de le soutenir, c'était ce qui comptait, sans aucun doute. Il évoqua les marques sur le cadavre du Moldu assassiné. Même si les premiers informés avaient connaissance de ces détails, ils restaient relativement confidentiels, mais qu'Albus dispose de ses propres sources n'avait vraiment rien d'étonnant, une fois encore, aux yeux du mage noir. Et donc, Albus devait aussi avoir déduit de ces marques la vérité, à savoir qu'elles étaient liées à l'attaque d'un obscurus. Il y mettait les formes, mais il était évident qu'il contestait son travail, le travail de Graves. Oui, bien sûr, il était doué d'une grande perspicacité, tout comme l'était Graves avant lui. Ce n'était pas pour rien qu'il avait choisi d'endosser son apparence, il n'aurait pas choisi celle de n'importe qui, c'est certain. Cela lui permettait d'occuper un poste d'importance, oui, mais aussi de ne pas trop contrarier sa propre nature. Cela ne suffirait néanmoins pas à convaincre Albus, parce que lui aussi était diablement perspicace, pour son propre bien. Il avait besoin de preuves, de connaître la nature de celles qui avaient été opposées à Newt Scamander. Sans se démonter, Gellert décida de répondre.

-Ainsi que vous l'avez dit vous-même, ces marques ne laissent aucun doute. Je suppose que je ne vous apprendrai rien en vous disant qu'elles sont l'oeuvre d'un obscurus.
Il ne servait à rien de le cacher, sans quoi, évidemment, son interlocuteur ne manquerait pas de pointer du doigt l'incomplétude de son propos. Oui, évidemment, il ne lui apprenait rien, il était forcément complètement informé. Et puisque je ne doute pas du fait que vous vous soyez parfaitement renseigné, vous devez savoir que Newt Scamander s'est rendu à New York avec une valise illicite. Outre les créatures magiques qui ont semé le trouble dans la ville et menacé le secret magique, nous y avons retrouvé un obscurus. Avouez que la coïncidence est troublante.

Ce n'avait pourtant bel et bien été qu'une coïncidence, en effet. Et c'était une chance. Une véritable aubaine, oui, que le fait que Scamander n'ait rien trouvé de mieux que de garder un obscurus dans ses affaires dans le but de l'étudier. Il avait eu besoin d'un coupable, d'un homme de paille digne de ce nom, et ce coupable s'était présenté directement au MACUSA, sans alibi, avec un mobile et des moyens dignes de ce nom.


code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorciers
avatar
Messages : 276
Date d'inscription : 26/11/2017
Age du joueur : 29

Message#Sujet: Re: Pour le plus grand bien [pv Dumby <33]   Sam 30 Déc - 21:34

Pour le plus grand bien.
C’était un obscurus, cela va sans doute, Percival Graves le précisa à son tour. Albus se contenta d’hocher la tête, il n’y avait aucune remarque qu’il puisse faire à l’heure actuelle. Et il savait donc, que les marques qui se trouvaient sur le corps de ce moldu venaient bel et bien d’un obscurus. Il le savait, parce qu’il avait ses propres soucis. Il avait pu voir le cadavre de ce moldu et il en avait fait les mêmes déductions que les autres. L’Auror sous ses yeux se contentait donc de confirmer ce qu’il savait déjà et lui confirmait le fait qu’il était bel et bien au courant. Parce que c’était le cas, il savait que ce moldu était mort à cause d’un obscurus, mais ce n’était pas pour autant qu’il commençât à croire que Newt puisse être responsable. C’était une raison, à ses yeux, de plus, pour confirmer justement que le jeune Scamander n’avait rien à voir avec tout cela.

Percival Grave affirma donc qu’il devait effectivement savoir que Newt Scamander était venu à New-York avec une valise pleine de créature, qui avait mis le trouble dans la ville. Cela, l’homme le savait effectivement (en même temps, j’ai envie de dire, il y avait peu de chose que Albus Dumbledore ne savait pas en ce bas monde… sauf la réelle identité de l’homme sous trouvant sous ses yeux, mais cela ne saurait tarder). L’Auror affirma donc que dans cette valise, il s’y trouvait un obscurus. Une coïncidence troublante en effet. Albus ne pouvait pas nier que les coïncidences n’aidaient pas toujours son ancien élève, mais il savait aussi que ce dernier ne manquait pas d’être souvent au mauvais endroit au mauvais moment.

« Un obscurus en effet. » Confirma Albus afin de bien préciser à son interlocuteur qu’il était au courant. Il savait donc que Newt avait un obscurus dans sa valise. Il n’était pas vraiment… ravi d’apprendre que son ancien élève se promenait avec un obscurus dans sa valise, afin de l’étudier. Il comprenait qu’il le fasse, mais ça ne lui plaisait pas plus que cela et concrètement, il ne se retrouverait pas dans une telle situation. « Mais sans son obscurial si je ne me trompe pas. » Et il ne se trompait pas, il le savait parfaitement. Il se contentait de dire ça comme ça, par principe. « Par conséquence, si je comprends bien, votre département n’a pas jugé utile de pousser son enquête plus loin. Dans le doute d’une éventuelle erreur ? Pour être certain que tout se soit bien passé comme vous le pensez. » Encore une fois, Albus parlait légèrement, poliment, mais cela n’enlevait rien à ce qu’il sous-entendait réellement. Que l’homme sous ses yeux et ceux qui travaillaient pour lui avaient clairement bâclé une affaire importante. « Je pensais qu’un homme tel que vous, avec vos capacités, ne manquerait pas de s’assurer que tout était… parfaitement bien fait. »

Albus ne se préoccupait pas du fait que l’homme sous ses yeux puissent mal prendre ses propos. Au contraire.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Macusa
avatar
Messages : 195
Date d'inscription : 25/11/2017

Message#Sujet: Re: Pour le plus grand bien [pv Dumby <33]   Sam 30 Déc - 21:54


Pour le plus grand bien
L

e constat premier prononcé par Gellert ne sembla en rien surprendre Albus, et le principal concerné n'en fut pas outre mesure étonné. Outre le fait qu'il avait peut-être été briefé par son ancien élève, Albus était un homme diablement intelligent bien assez intelligent pour démêler de lui-même cette affaire. De fait, Gellert ne pouvait que s'inquiéter de le voir fourrer le nez dans cette affaire. Il serait bien capable de trouver l'obscurial avant lui, et ça, c'était bien sûr hors de questions.Albus était intelligent, oui, et suffisamment intelligent, aussi, bien sûr, pour déceler en un coup d'oeil les failles dans les décisions de justice qui avaient été prises à la hâte dans le but de faire disparaître un gêneur susceptible de bouleverser ses plans. Pour la peine, voilà qu'il avait deux gêneurs sur le dos, à présent (trois si l'on comptait également Theseus - quoique ce dernier paraissait tout de même plus malléable à Gellert). Au fond, le mage noir était sincèrement ravi de retrouver son ancien ami, mais il aurait préféré que les choses se passent en d'autres circonstances. Ce n'est aps exactement ainsi qu'il avait imaginé la conversation de leurs retrouvailles, et il se serait bien épargné tout faux semblant, d'ailleurs. Mais il fallait tenir son rôle, et donc défendre bec et ongles les débouchés d'une enquête, quand bien même il pouvait de lui-même, et à juste titre, affirmer qu'elle n'avait clairement pas été menée avec le sérieux nécessaire pour cela.
Oui, pas d'obscurial dans la valise de Scamander, juste une coïncidence qui lui avait bien servi.

-Et je m'en suis assuré, répondit posément Gellert à son interlocuteur quand ce dernier le flatta - faussement, bien sûr, mais Gellert connaissait bien cette méthode de sa part, il la lui empruntait d'ailleurs parfois, à l'occasion - dans le but de lui faire plutôt remarquer que son travail avait été bâclé. Ce qu'il continuerait de nier quoi qu'il puisse advenir, évidemment. Pensez-le ou non, l'enquête a été menée avec tout le sérieux nécessaire. Et par ailleurs, l'état d'urgence exigeait de notre part une réaction prompte et des décisions sur le vif. Il planta son regard dans celui de son interlocuteur. Peut-être votre ancien élève a-t-il seulement fait preuve d'une fâcheuse maladresse, bien qu'il soit bien plus probable qu'il ait agi à la solde d'un mage noir qui, dont, si je ne m'abuse, le nom doit vous être familier... D'accord, il en disait beaucoup trop, mais quelque part, c'était irrésistible. Sans doute avait-il envie d'être découvert, quelque part. Dans tous les cas, le MACUSA a pris la décision adéquate au moment adéquat.

Quelle que puisse être l'opinion d'Albus, et quels que puissent être ses arguments, cela n'avait au final qu'une importance relative. Le destin de Newt Scamander était scellé. Il fallait seulement parvenir à lui mettre la main dessus.


code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorciers
avatar
Messages : 276
Date d'inscription : 26/11/2017
Age du joueur : 29

Message#Sujet: Re: Pour le plus grand bien [pv Dumby <33]   Sam 30 Déc - 22:38

Pour le plus grand bien.
Albus doutait fort du fait que Percival Graves puisse avoir réellement cherché à s’assurer que l’enquête avait été menée de la bonne manière, que tout était parfait et que Newt était bel et bien coupable. Pour la simple et bonne raison que le professeur à Poudlard ne doutait pas une seule seconde de l’innocence de son ancien élève et donc par conséquence de l’erreur du MACUSA. Volontaire ou non, ce n’était pas quelque chose que le professeur pouvait encore déterminer, mais il savait que l’enquête avait été bâclé parce qu’il savait que son ancien élève n’était en aucun cas coupable. Ce n’était pas pour rien qu’il avait fait le voyage jusqu’aux États-Unis en même temps. Il ne se serait pas donné la peine s’il ne jugeait pas que Newt Scamander puisse être innocent. S’il avait été coupable, l’homme aurait été d’avis qu’il était normal qu’il soit puni. La justice ne pouvait pas être détournée, elle ne pouvait pas être utile qu’à certain moment. Mais Albus savait que Newt n’était pas coupable. Donc, il ne pensait pas que Graves puisse avoir réellement décidé de s’assurer que l’enquête avait été bien mené, mais il ne dit rien sur le moment.

Le professeur comprenait que l’état d’urgence avait pu fausser quelque peu la situation, parce qu’il était évident que le MACUSA devait agir. Et de ce que Albus savait, il était clair que les américains étaient quand même quelque peu… tendu dès que les problèmes touchaient les moldus. Preuve en était de la manière dont ils avaient décidé de séparer le monde sorcier du monde moldu, en interdisant même les relations entre les moldus et les sorciers. Ils étaient donc frileux dès qu’il était question des moldus, et c’était sans doute pour cette raison qu’ils étaient à ce point pressés de régler l’affaire. Mais précipitation était rarement amie avec la qualité du travail. Albus ne dit toujours rien cependant, n’aillant rien besoin de dire, se contentant simplement de continuer d’écouter son interlocuteur, alors que ce dernier plongeait son regard dans le sien (provoquant un nouveau sentiment étrange). L’homme affirma alors que Newt avait pu faire preuve de maladresse, ce qui était possible (Albus ne pouvait pas dire le contraire), mais qui semblait peu probable en cet instant précis. Et visiblement, ce n’était pas ce que le directeur de la sécurité magique pensait non plus, puisqu’il mentionna alors le fait que Newt puisse être à la solde d’un mage noir qu’il connaissait bien.

En cet instant précis, sans vraiment l’avoir cherché – quand bien même Albus avait l’habitude de constamment entrer dans l’esprit des personnes autour de lui – il perçu quelque chose. Ce fut rapide, furtif et sans doute sans réel intérêt. Pourtant, la mention de Gellert, de son ancien ami, de…, eut le ton de provoquer quelque chose. Une nouvelle sensation, quelque chose qui avait le don de lui faire penser l’impossible. Ce n’était pas possible n’est-ce pas ? Albus ne se laissait jamais à ce point troubler, qu’en de très rares circonstances.

« Je suis certain que vous savez autant que moi que mon ancien élève n’est absolument pas à la solde de Gellert Grindelwald. »

Dit-il alors, d’une voix plus sombre cette fois ci, ne prononçant pas ce nom sans raison.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Macusa
avatar
Messages : 195
Date d'inscription : 25/11/2017

Message#Sujet: Re: Pour le plus grand bien [pv Dumby <33]   Sam 30 Déc - 22:55


Pour le plus grand bien
C

ela faisait de très nombreux mois, près de deux ans, en réalité, que Gellert prenait un soin tout particulier à préserver les apparences, à se faire passer pour le directeur de la sécurité magique du MACUSA, à respecter ses intonations, ses mimiques, ses habitudes, son phrasé... mais là, l'espace d'un instant, ça avait fini par ne plus réellement compter, par ne plus compter du tout. Comme quoi, la présence de son ancien ami, même s'il y avait été préparé, l'avait déstabilisé plus qu'il n'accepterait de le reconnaître, plus qu'il ne l'aurait imaginé en soi... Au point que oui, l'espace de quelques secondes, son anonymat si bien préservé n'avait plus semblé avoir tant d'importance que cela. Et alors, quand bien même il se jurait de conserver son statut encore le temps qu'il faudrait, en plongeant son regard dans celui d'Albus, il s'était oublié, une fraction de seconde, le temps nécessaire, peut-être, pour qu'il le reconnaisse, pas tant parce qu'il avait baissé sa garde que parce que un instant, furtivement, oui, il avait eu sincèrement envie d'être reconnu, et il était fort probable que, pour la peine, il l'ait été bel et bien. Etait-ce grave ? Etait-ce important ? Sans doute, oui, mais dans tous les cas, il n'était plus temps de revenir sur ces quelques secondes qui lui coûteraient peut-être plus que tous les efforts qu'il avait fournis jusqu'alors. Il n'empêche que quand Albus reprit la parole, il ne sut s'empêcher d'entendre comme la confirmation de ce qu'il avait présumé à l'instant... ou bien s'égarait-il encore ? En tous les cas, entendre Albus prononcer son nom comme il le fit éveilla en lui d'évidents et singuliers sentiments, qu'il ne pouvait se résoudre à enfouir.

-Qu'en saurais-je ?
répondit simplement Gellert qui, loin de se laisser miner ou démonter, se permit plutôt d'afficher un fin sourire en coin. S'il était vraiment découvert, il ne comptait pas perdre de sa superbe. Et puis, il avait toujours considéré avoir l'ascendant sur Albus. Alors, pourquoi cela changerait-il. Seriez-vous plus au fait que moi sur les adeptes potentiels de Grindelwald ? ajouta-t-il alors, qui songeait, au fond, que cette conversation à double sens pourrait bien ne pas lui déplaire, ne pas lui déplaire du tout, même. Il est vrai que vous êtes sans doute bien placé pour cela, ajouta-t-il alors.

Seulement non, il ne l'était pas, car leur collaboration s'était éteinte en même temps qu'Ariana. Et pourtant, ce qu'il accomplissait seul, ils auraient pu l'accomplir à deux. Ses adeptes auraient été leurs adeptes... mais il avait fallu que tout soit gâché. Et à l'heure actuelle, voir Albus face à lui semblait bien confirmer le fait qu'Albus était ni plus ni moins qu'irrécupérable. Il se pouvait qu'il se trompe, bien sûr, mais il en doutait fort... Quoi qu'il avait toujours apprécié les défis.



code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorciers
avatar
Messages : 276
Date d'inscription : 26/11/2017
Age du joueur : 29

Message#Sujet: Re: Pour le plus grand bien [pv Dumby <33]   Sam 30 Déc - 23:55

Pour le plus grand bien.
Est-ce que ça pouvait vraiment être possible ? C’était parfaitement ridicule. Et pourtant, il y avait eu cet instant, ce moment où l’esprit de l’homme sous ses yeux lui avait permit d’entrer dans une faille. Une faille toute minime, à peine visible, mais bien présente. Et pendant quelques secondes, Albus avait eu la possible de s’y engouffrer et donc de voir ce qu’il n’aurait sans doute jamais dû voir. Il ne pouvait pas s’empêcher d’avoir du mal à y croire, mais c’était sans doute parce qu’en un sens, il n’avait aucune envie d’y croire ou encore de se dire que c’était possible. Que c’était maintenant.

Que c’était en cet instant précis que sa route recroisait celle de son vieil ami, de cet homme qui en réalité n’était pas concrètement un ami (tanto plus, tanto moins). Au fond, Albus aimerait bien se convaincre du contraire, mais il savait. Il ne pouvait pas le nier. L’homme se trouvant sous ses yeux n’était autre que Gellert Grindelwald. En un sens, c’était sans doute maintenant que le professeur de métamorphose devrait agir, l’arrêter… mais force lui était de constater qu’il était faible. Personne ne le croirait dans tous les cas, s’il affirmait que le directeur de la sécurité magique du MACUSA n’était autre que le mage noir le plus recherché d’Europe. Il pourrait le prouver, faire en sorte de montrer à tout le monde le vrai visage de son interlocuteur, mais ce n’était sans doute pas le moment. En tout cas, l’homme fit comme si de rien n’était en reprenant la parole, mais Albus n’était pas dupe. Il avait sans doute compris et en un sens, c’était sans doute parce qu’il avait envie que ça arrive que c’était arrivé. Albus ne pouvait pas nier les talents de son interlocuteur, sa puissance aussi. Une puissance qu’il pouvait lui envier sans doute un peu. Et la manière dont il avait réussi à prendre la place de Percival Graves aux yeux de tous – sans que Albus ne sache exactement de quand ça datait – dont il parvenait à bloquer son esprit… c’était du talent. Mais Albus était bien placé pour savoir que Grindelwald était particulièrement puissant. L’homme fit donc comme si de rien n’était, Albus se dit alors qu’il était sans doute préférable qu’il en fasse de même. La conversation ne manquait pas de double sens d’ailleurs, alors que Gellert lui demandait s’il était plus au fait des partisan de son ordre que lui. Que Graves sans doute, que Grindelwald, pas du tout. Albus fut touché alors par les allusions suivantes, plus que ce qu’il n’acceptait vraiment. Il n’aimait pas ça, mais il ne pouvait rien y faire. À une époque, Albus avait rêvé de suivre la même route que Gellert et en d’autres circonstances… il se retrouverait peut-être complice de ce qu’il faisait actuellement. Mais non, Albus avait ouvert les yeux.

« Au même titre que vous. »
Dit-il simplement, tentant de garder contenance, parce qu’il n’était pas question qu’il la perde. Il n’était plus le même, mais il avait une certaine fierté. « Ce que je sais cependant, c’est que je connais très bien Newt Scamander et que jamais il n’aurait suivi la voie d’un tel fanatique. »

Le ton était toujours cordiale, mais les choses avaient changés.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Macusa
avatar
Messages : 195
Date d'inscription : 25/11/2017

Message#Sujet: Re: Pour le plus grand bien [pv Dumby <33]   Dim 31 Déc - 11:10


Pour le plus grand bien
C

ette fois, Gellert en était convaincu, Albus l'avait reconnu. Cela s'était joué à un nombre infinitésimal de détail, et il pouvait sans doute encore rattraper les choses s'il le décidait. Mais en avait-il l'intention ? Non, pas vraiment. D'une certaine manière, il préférait être au fait maintenant de ce qui finirait dans tous les cas forcément par advenir plus tard si ce n'était déjà arrivé... Il avait su voir sous son masque, sous sa fausse identité. Et alors, en fin de compte ? Qui le croirait ? Personne, voulait-il penser, et de toute évidence, pour l'heure, son ancien ami était plus déstabilisé qu'accusateur. Ou plutôt, il l'était exactement au même titre que lui-même l'avait été en le voyant franchir le seuil de son bureau. Un sentiment sans doute inévitable, en fin de compte... Et qui n'était pas forcément totalement déplaisant par ailleurs. L'esquisse de sourire qui s'était déposée sur les lèvres de Gellert ne disparut pas quand ce dernier ne manqua pas de lui renvoyer le "compliment". Et à vrai dire, le mage noir le prenait pour elle et absolument pas différemment. A présent, les sous-entendus trouvaient leur place dans leur conversation, et ça n'avait rien de vraiment déplaisant. Bien au contraire, même. Quand bien même il jouait là à un jeu dangereux, et il pouvait sans mal reconnaître que ce n'était absolument pas le moment. Pas alors qu'il était si proche du but... enfin.

-C'est une erreur de se fier aveuglément à ce que l'on croit savoir des personnes qui nous entourent,
répliqua Gellert, sans doute un peu amèrement, pour cette fois.

Quand Gellert avait fait la connaissance d'Albus, ce n'est pas qu'il n'avait aucun rapport avec l'homme qu'il avait sous les yeux, mais il était tout de même bien différent. Ils caressaient des ambitions similaires, ils rêvaient de projets plus que compatibles. Mais manifestement, Gellert s'était trompé sur le compte d'Albus... car quand bien même il trouverait l'idée plaisante, il ne se leurrait pas. Il était convaincu qu'il n'y avait rien à sauver chez son interlocuteur. Il n'était guère agréable de se faire traiter de fanatique, au demeurant, mais Gellert avait suffisamment foi en ce qu'il était et en ce qu'il défendait pour ne pas trop longuement en prendre ombrage, néanmoins. Et il valait mieux.

-Newt Scamander n'est jamais qu'un de vos anciens élèves, comment pourriez-vous être sûr de le connaître aussi bien que vous le prétendez ? Qu'est-ce qui vous assure qu'il ne vous cache rien ?

Bref, sur quoi se fondait l'attachement qu'il paraissait lui adresser ? A ce sujet, Gellert ne parvenait pas à ne pas s'interroger. Il avait bien posé la question directement à Scamander - après tout, ce n'était pas la première fois que le professeur de métamorphose lui sauvait la mise. Mais il n'avait rien obtenu de probant.


code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorciers
avatar
Messages : 276
Date d'inscription : 26/11/2017
Age du joueur : 29

Message#Sujet: Re: Pour le plus grand bien [pv Dumby <33]   Dim 31 Déc - 11:28

Pour le plus grand bien.
Albus Dumbledore ne devrait pas jouer avec le feu comme il le faisait en cet instant, mais de toute façon il n’avait pas la prétention de croire qu’en affirmant haut et fort que Percival Graves n’était autre que Gellert Grindelwald, on allait le croire. Graves avait quand même une grande place au sain du MACUSA, il y avait peu de chance qu’on apporte du crédit à sa parole. Surtout aux États-Unis. S’ils se trouvaient en Grande Bretagne, peut-être que Albus aurait eu bien plus de chance de faire valoir sa parole, mais ici il ne pensait pas cela possible. Et en un sens, peut-être qu’au fond de lui, le professeur de métamorphose n’avait pas forcément envie de dénoncer ainsi son interlocuteur. L’homme aimerait que ça ne soit pas le cas, mais il ne pouvait pas ignorer le trouble qu’il ressentait depuis le début de cette conversation, mais qui était encore bien plus présent depuis qu’il avait découvert qui se trouvait devant lui. Ça faisait si longtemps… Si Gellert n’avait pas manqué de faire parler de lui pendant toutes ces années – et sans surprise, Albus avait suivi tout ce qui le concernait – les deux sorciers ne s’étaient pas revus depuis la mort de Ariana. Le revoir – même sous les traits d’un autre homme, au fond Albus aimerait avoir le vrai Gellert sous les yeux d’ailleurs, mais c’était sans doute mieux comme ça – avait le don de le ramener à de nombreuses années en arrière, alors qu’ils pensaient tous les deux pouvoir s’allier et parcourir le monde ensemble en étendant leur pouvoir. Pour le plus grand bien. Mais Albus savait à présent que lui et son ancien ami (si on pouvait seulement le qualifier d’ami) n’avaient pas du tout les mêmes pensées. Albus avait changé, finalement. Et forcément, quand Gellert aborda le fait qu’on ne pouvait pas se fier aveuglément à ce qu’on pouvait penser des personnes autour de nous, Albus ne pouvait que le prendre personnellement. Et en un sens, ça le piquait un peu au vif. Albus n’avait pas cru à l’époque qu’à cause de cet homme, de cet homme qui avait eu bien trop d’importance dans sa vie, il perdrait sa sœur.

« J’ose croire qu’il est difficile de me cacher quoi que ce soit. »
Répliqua-t-il dans un fin sourire amusé, alors que Gellert lui demandait comment il pourrait être sûr que Newt ne lui cachait rien. Ce n’était pas que de son ancien élève qu’il parlait assurément.

Le professeur n’avait pas de doute concernant le fait que Newt était innocent quand il avait pris le bateau pour se rendre à New-York et maintenant il en avait encore moins de doute, puisqu’il découvrait le vrai visage de l’homme sous ses yeux. Il savait que ce n’était qu’un coup monté, ça ne pouvait qu’être le cas. Une parfaite coïncidence, Newt était encore une fois où il ne fallait pas, quand il ne fallait pas. Mais soit, il allait l’aider, comme autrefois.

« Vous savez, il y a de ces personnes dans nos vies qui nous touchent sans doute plus que ce qu’on aurait pu le croire. » Reprit-il alors, d’un ton encore une fois léger avec cette certaine malice dans la voix. Il reprenait contenance, quand bien même il se trouvait en présence de son vieil ami. « Même si j’ai à cœur d’apporter tout mon savoir à tous ces élèves à Poudlard, je dois bien vous avouer que je ne me serais sans doute pas déplacé jusqu’ici pour n’importe qui. Au point de devoir me faire remplacer de mes fonctions à l’école. » Albus marqua une pause. « Je sais que Newt Scamander n’est pas coupable. »
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Macusa
avatar
Messages : 195
Date d'inscription : 25/11/2017

Message#Sujet: Re: Pour le plus grand bien [pv Dumby <33]   Dim 31 Déc - 12:05


Pour le plus grand bien
G

ellert ne prit pas ombrage de la réflexion de son ancien ami quand ce dernier affirma qu'il était bien difficile de lui cacher quoi que ce soit (en cet instant, il était évident qu'il ne parlait pas véritablement de Scamander, et c'était tant mieux, car le mage noir ne lui trouvait plus qu'une place très relative dans leur conversation). Son sourire, loin de s'effacer, s'élargit au contraire à cette remarque. Même si bien des choses avaient changé, certaines restaient néanmoins intactes, le sens de la répartie d'Albus en faisait partie, et Gellert avait le sentiment qu'il avait même pris le temps de l'aiguiser au fil des années. Oui, Albus avait raison, en réalité... Il était difficile de lui cacher quoi que ce soit... mais Gellert avait bien envie de répliquer - par pur péché d'orgueil à peine dissimulé - que s'il était parvenu à le cerner, à comprendre qui il était vraiment, c'était seulement qu'il l'avait permis tout simplement. Ce n'était pas complètement vrai, bien sûr, mais le fait est que, maintenant qu'il était évident qu'Albus savait à qui il avait affaire, Gellert n'avait pas l'intention de se laisser démonter. Au contraire, il espérait bien, même, pouvoir jouer de la situation. Après tout, il avait bien su, à l'époque, avoir une certaine influence sur son interlocutrice, il le tenait par le coeur, et si de l'eau avait coulé sous les ponts depuis, il avait bien envie de croire que certaines des armes qu'il avait si bien su utiliser par le passé n'était en fin de compte pas si émoussées que cela.

Albus revint néanmoins au sujet de Scamander (ce que Gellert s'épargnerait de plus en plus au vu des circonstances - autant l'admettre, le jeune magizoologiste impétueux était devenu le cadet de ses soucis à l'heure actuelle). Il affirma avoir été touché par ce jeune homme à qui il avait déjà sauvé la mise par le passé. Il devait reconnaître n'apprécier qu'en partie ces propos. Il n'appréciait pas, non , l'idée que son interlocuteur puisse réellement attacher ce genre d'importance à... qui que ce soit, en fin de compte, autant l'admettre. Néanmoins, il garda pour lui ses réflexions et serra les dents tandis qu'Albus lui rappela une une nouvelle fois qu'il pensait son ancien élève innocent. Bien sûr que c'était le cas, puisque le magizoologiste l'était bel et bien. Mais fallait-il encore qu'ils s'engagent dans un débat à ce point futile alors qu'il était évident que le débat avait toutes les raisons du monde de se situer ailleurs, à présent.

-Et qu'est-ce que tu comptes faire, exactement, Albus ?
répondit-il en le fixant intensément.

Assez des faux semblants. Le petit jeu était amusant, mais sur le long terme, il était lassé. Puisque chacun savait pertinemment à qui l'autre avait affaire, il ne voyait pas plus longuement la nécessité de jouer la carte de la déférence d'emprunt que les deux figures publiques étaient supposés s'adresser. Ils n'étaient plus le professeur soucieux et le directeur du département de la justice magique, ils étaient deux sorciers qui s'étaient pour ainsi dire très bien connu, et qui se retrouvaient après de nombreuses années de silence, alors qu'ils avaient tous deux choisi des voies excessivement différentes.


code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorciers
avatar
Messages : 276
Date d'inscription : 26/11/2017
Age du joueur : 29

Message#Sujet: Re: Pour le plus grand bien [pv Dumby <33]   Dim 31 Déc - 15:58

Pour le plus grand bien.
Les masques étaient tombés, c’était évident. Enfin, plus précisément, le masque, puisque contrairement à Gellert, Albus n’avait jamais menti sur son identité. C’était le cas de son interlocuteur, qui prenait la place d’un autre homme, dans le but d’atteindre un but quelconque dont le professeur ne savait rien encore. Le masque était tombé et au final, les quelques allusions que les deux sorciers pouvaient faire n’étaient là que dans le but de préciser encore plus qu’ils savaient parfaitement où ils en étaient. Albus savait que l’homme qui se trouvait sous ses yeux était Gellert, cela ne faisait aucun doute et ce dernier savait que le professeur était au courant. Au final, la conversation aurait très bien pu continuer dans ce sens, où Albus et Gellert aurait pu faire comme si tout était normal, comme s’ils ne se connaissaient pas, mais visiblement, le mage noir (parce qu’il n’y avait pas réellement d’autre moyen de le qualifier en fait, qu’ainsi, Grindelwald était bel et bien un mage noir) en décida autrement. Quand il reprit la parole, le tutoyant, l’appelant par son prénom, le professeur de métamorphose savait bien que c’était ce jeune homme qu’il avait bien connu autrefois qui se retrouvait de nouveau sous ses yeux. Cela eu le don de le perturber encore un peu plus, mais il n’en montra rien, il ne devait rien en montrer.

« Ce que mon devoir me pousse à faire. » Affirma-t-il avec toute la confiance dont il était capable de faire preuve et il en avait quand même beaucoup. « Je suis ici afin de prouver que Newt Scamander n’est pas responsable du crime que tu lui as mis sur le dos. »

Affirma-t-il alors, se positionnant de nouveau sur ce point de vu. C’était la raison principale, effectivement, parce qu’il avait fait le voyage avec son ancien élève, frère aîné Scamander. Ce dernier avait réclamé son aide, il avait accepté de l’aider. Même si, effectivement, en un sens, il y avait peut-être eu d’autre chose qui avait pu pousser Albus Dumbledore à quitter son poste de professeur afin de venir à New-York. Il tenait sincèrement à venir en aide à Newt bien sûr, mais il avait senti qu’il y avait bien plus qu’une histoire alambiquée dans l’affaire.

« C’est un obscurus qui a tué cet homme. » Reprit-il alors, affirmant quelque chose qu’ils savaient tous les deux, mais ne s’arrêtant pas là sur les évidences. « Ce n’est pas celui qui se trouvait dans la valise de Newt. » Ils le savaient aussi. Peut-être que Gellert avait pu croire s’en servir d’une manière ou d’une autre, mais ils savaient que ce qui se trouvait dans la valise de son ancien élève n’était pas responsable de la mort de ce moldu. « Tu le cherches n’est-ce pas ? »

Il se permettait de croire qu’il connaissait suffisamment son interlocuteur pour le deviner, quand bien même il n’avait pas réellement besoin de connaître les gens pour deviner des choses. Mais donc, il le connaissait. Et maintenant que les faux semblants avaient disparus, qu’ils jouaient cartes sur tables, Albus avait envie de savoir.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Macusa
avatar
Messages : 195
Date d'inscription : 25/11/2017

Message#Sujet: Re: Pour le plus grand bien [pv Dumby <33]   Dim 31 Déc - 16:25


Pour le plus grand bien
G

ellert ne put s'empêcher de lever les yeux au ciel, un brin moqueur, quand Albus affirmait qu'il ne faisait que jamais que ce que son devoir le poussait à faire. A présent que le voile était levé et qu'ils avaient tous deux pertinemment conscience de la situation, il n'avait plus la moindre raison de prétendre aux mimiques et habitudes de Percival Graves. Pour la première fois depuis longtemps, il se permettait d'être lui-même, et rien que pour cela, Gellert devrait remercier son vieil ami, en réalité. Quelque part, ça faisait du bien, même si c'était bien sûr d'une imprudence folle. Dans tous les cas, le petit couplet de son interlocuteur sur le devoir qu'il se devait de respecter avait le don d'exaspérer pour le moins le mage noir. Tant de potentiel gâché chez lui, et pourtant, ce potentiel était encore plus que manifeste, il le voyait, il le ressentait, il avait seulement choisi de l'employer à absurde escient plus que de suivre la voie royale qu'il lui avait tracée auparavant. Il ne lui apprenait rien de ce qu'il ne savait déjà : il était venu pour innocenter Newt Scamander, point barre. Et une fois encore, Gellert avait bien du mal à comprendre en quoi le magizoologiste serait si important qu'il faudrait s'y intéresser si longuement plutôt que de l'abandonner à son sort. Il préféra s'abstenir de tout commentaire à ce sujet. Ils ne pouvaient que se mettre d'accord sur leur désaccord à ce stade, alors autant dire... que le meilleur gagne, pas vrai ? Gellert, quelque part, appréciait d'avoir un adversaire à sa taille, force lui était de considérer qu'il en manquait globalement cruellement.

Quand Albus évoqua à nouveau l'obscurus présente dans la valise de l'ancien étudiant du professeur de métamorphose, il retrouva toute l'attention du mage noir. En effet, les capacités de déduction d'Albus ne lui faisaient pas défaut, l'obscurus de la valise ne pouvait être celui qu'il recherchait. Séparé de son hôte, il n'était plus d'aucune utilité, fait que le jeune Scamander lui avait confirmé lui-même d'ailleurs. Alors oui, ils ne pouvaient qu'en déduire qu'il y avait un autre obscurus en ville, et l'obscurial qui allait avec... et qui avait tué le moldu dont les retombées du meurtre étaient tombées sur le magizoologiste. Logique implacable, certitudes. Le sourire de Gellert s'agrandit quand Albus arriva, comme bien souvent, à la bonne conclusion. Oui, il le recherchait bel et bien. Le plus prudent serait très certainement de le nier, mais il n'en avait pas l'intention. Il pouvait tromper le monde entier, mais pas Albus. Ce dernier avait vu clair dans son jeu, et il ne pouvait pas l'oublier ou le nier. Alors autant considérer les choses autrement. Un nouveau pion, et de taille, s'était ajouté au jeu adverse sur l'échiquier, mais ça ne signifiait pas qu'il ne gagnerait pas au bout du compte.

-Je crois bien que nous sommes à présent deux à le chercher,
affirma-t-il simplement. Car si Gellert voulait retrouver l'obscurial, il se doutait qu'Albus chercherait à faire de même... ne serait-ce que pour disculper Newt.


code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorciers
avatar
Messages : 276
Date d'inscription : 26/11/2017
Age du joueur : 29

Message#Sujet: Re: Pour le plus grand bien [pv Dumby <33]   Dim 31 Déc - 18:21

Pour le plus grand bien.
Albus était persuadé que Gellert cherchait cet obscurus. Que cela date de maintenant ou d’avant, peu importait en fait. Le plus important était que Grindelwald savait parfaitement qu’il y avait un obscurial dans la ville de New-York et que l’obscurus s’en était pris à ce moldu, donc qu’il avait connaissance de cette existence et qu’il allait forcément le chercher. Albus ne pouvait que croire que le mage noir chercherait à mettre la main sur cette immense source de pouvoir, sans pour autant croire que ça soit une bonne chose pour l’obscurial. Il ne pouvait que le croire et au fond, il n’avait pas spécialement besoin de la confirmation de Gellert pour en être persuadé. Le mage noir se dévoilait un peu plus à lui. Albus avait bien conscience d’avoir son vieil ami sous les yeux – quand bien même, il ne lui ressemblait plus du tout – mais c’était encore plus visible alors que l’homme laissait passer ses expressions plus naturelles. Gellert était fort, cela Albus ne pouvait pas le nier. S’il n’avait pas pu percevoir la bride d’esprit de son interlocuteur, il n’aurait sans doute jamais pu deviner que ce dernier n’était autre que le mage noir qu’il connaissait bien (ou qu’il avait bien connu surtout). Parce que Gellert semblait parfaitement bien jouer son rôle. Bon, en même temps, le professeur de métamorphose n’avait pas de réelle comparaison en tête, puisqu’il ne connaissait pas Percival Graves. Mais Albus savait que l’aîné des Scamander avait longuement parlé par courrier avec le directeur de la sécurité magique du MACUSA et il ne semblait pas avoir vu de différence.

Gellert ne répondit pas réellement à la question de Albus, du moins il ne se contenta pas de répondre à cette question. Il affirma juste qu’ils étaient maintenant deux à le chercher, ce qui signifiait forcément qu’il le faisait. Et il comptait le professeur de métamorphose dans le lot… il avait raison de le faire. Albus n’était pas venu spécifiquement pour cela, mais maintenant qu’il savait qu’il y avait un obscurial en perdition dans la ville de New-York, il ne pouvait qu’avoir envie de lui venir en aide. Il n’y pouvait rien, il avait envie de l’aider et quelque chose lui disait que son interlocuteur n’avait pas du tout les mêmes intentions que lui. Alors oui, Gellert avait raison, ils étaient maintenant deux à le chercher.

« Ne pense pas pouvoir t’en servir Gellert, tu sais parfaitement que ce n’est pas le cas. » Reprit-il alors, prenant un air bien plus grave qu’il n’avait jusqu’à présent. Il ne plaisantait plus, il parlait sérieusement avec ce sorcier qu’il avait tant estimé, tant aimé également. Et qu’au fond, il continuait à aimer malgré tout. Il connaissait les capacités de son interlocuteur, mais il ne pouvait que penser que ce dernier était en train de convoiter un pouvoir qui le dépasser. « Quand bien même tu parviens à le retrouver, tu n’arriveras pas à le contrôler ou à l’utiliser pour tes projets. » Ces projets qui avaient été les siens à une époque, quand il pensait que sa voie était la même que Grindelwald.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Macusa
avatar
Messages : 195
Date d'inscription : 25/11/2017

Message#Sujet: Re: Pour le plus grand bien [pv Dumby <33]   Lun 1 Jan - 12:22


Pour le plus grand bien
L

es deux hommes avaient décidé de jouer carte sur table, et puisqu'ils en avaient décidé ainsi, Gellert s'attendait bel et bien à ce que son interlocuteur cherche à le dissuader dans ses projets. Cela n'avait absolument rien pour le surprendre, et pour cause, ça ne lui ressemblait que trop, ou du moins, cela ressemblait à l'homme qu'il était devenu, et qui avait tout de même beaucoup changé, même si une part de lui restait parfaitement reconnaissable. En tout cas Gellert l'identifiait-il sans mal... et pour la peine, il se demandait très sincèrement s'il ne serait pas capable de l'amadouer encore. En attendant, il ne comptait pas s'en laisser compter par son interlocuteur, écouter ses avertissements ou quelque propos que ce puisse être de sa part. A une époque, il n'aurait pas ainsi fait fi de son opinion, il ne l'aurait pas balayé d'un revers de manche comme il choisissait de le faire en cet instant précis. Mais la donne avait changé. Considérablement changé. Et rien ne pouvait être comme avant. Alors même si les propos de son ancien ami ne manquaient pas de sagesse et de cohérence, Gellert n'avait pas la moindre intention de les écouter. Les entendre passait encore, mais pas davantage. Il y avait bien longtemps qu'Albus avait perdu le privilège de savoir avoir une influence sur ses opinions. Au mieux avait-il su conserver son estime, mais c'était tout désormais. Beaucoup en soi peut-être, mais très clairement pas assez pour arrêter le mage noir dans son entreprise criminelle.

-Tu n'en as pas la moindre idée
, répliqua Gellert, sûr de lui, qui n'avait pas l'intention de laisser qui que ce soit contrarier ses projets, même la personne la plus susceptible de le faire, et qu'il avait sous les yeux. Il est certain qu'Albus, mieux que personne, était capable de l'arrêter dans ses projets, mais ce n'était pas parce qu'il en était capable que Gellert avait l'intention de le laisser faire, loin s'en faut. Bien au contraire, il était d'autant plus déterminé à réussir qu'on avait l'intention de lui mettre des bâtons dans les roues. S'il y a bien une chose que tu devrais savoir, Albus, c'est que je n'ai jamais eu mon pareille pour réussir où tous les autres ont échoué avant moi.

C'était de la présomption poussée à son paroxysme, mais en même temps, Gellert était très clairement d'une prétention sans nom, un orgueil qui se méritait, à ses yeux, et qu'il avait bien gagné d'exprimer étant donné les hauts faits par lesquels il s'était distingué. Il était considéré comme le mage noir le plus puissant du monde, personne n'avait jamais réussi à l'arrêter, les rumeurs les plus folles couraient à son sujet... et ce n'était pas prêt de s'arrêter. Jusqu'au jour où son message serait entendu du plus grand nombre et l'ordre rétabli.


code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorciers
avatar
Messages : 276
Date d'inscription : 26/11/2017
Age du joueur : 29

Message#Sujet: Re: Pour le plus grand bien [pv Dumby <33]   Lun 1 Jan - 12:52

Pour le plus grand bien.
^En soit, ce que faisait Gellert ne devrait pas du tout le concerner, mais Albus ne pouvait pas s’empêcher d’avoir envie de le convaincre d’arrêter cette folie. Le professeur de métamorphose se doutait que les intentions de son vieil ami (pour ne pas dire ancien ami, au vu de la situation, ils n’avaient vraiment plus rien en commun et Albus savait parfaitement que ça venait de lui, que c’était lui qui avait changé… il osait croire que c’était en bien d’ailleurs) n’avaient rien de bonnes. Il ne savait pas exactement ce que le mage noir avait l’intention de faire avec cet obscurus qu’il cherchait, parce qu’il était évident qu’il le cherchait, mais ça ne promettait rien de bon. Les pouvoirs de cet enfant étaient sans doute très puissants et vu la manière dont il s’en était pris à ce moldu, il devait être particulièrement dérangé aussi. Autant dire que Albus ne voyait rien de bien au fait que Gellert mette la main sur ce obscurus et qu’il le manipule sans doute, comme il savait si bien le faire. Albus devait quand même reconnaître les talents de son interlocuteur (et encore, il ne se doutait peut-être pas assez de la manière dont il était capable de manipuler son monde). Ça n’avait rien de bon qu’il le trouve donc et forcément, Albus avait envie de l’empêcher de le faire, de le convaincre. Et ce n’était pas forcément pour le bien être général (puisque concrètement, le professeur n’avait jamais rien fait contre son ancien ami, malgré le fait qu’il osait croire être capable de rivaliser avec lui). Il ne pouvait que considérer que Gellert se laisser trop emporter par ses ambitions, sans se rendre compte du jeu dangereux auquel il jouait.

Ce dernier ne manqua pas d’affirmer en tout cas qu’il ne savait rien de la situation, qu’il ne pouvait pas savoir s’il parviendrait ou non à contrôler l’obscurus, puisque c’était évident qu’il allait chercher à le contrôler. Mais sans grande surprise, Gellert se montra encore bien présomptueux. C’était un trait de caractère que Albus avait apprécié chez lui, autrefois et qu’il avait même partagé d’ailleurs. Quand ils avaient ce rêve de pouvoir ensemble, quand ils pensaient faire le tour du monde pour établir leurs forces, pour répandre leurs paroles, leurs pensées et même leurs pouvoirs. À une époque, il partageait la même prétention que son interlocuteur, avant de se rendre compte que cette prétention n’était capable que de mener à la souffrance.

« Tu es bien trop sûr de toi. »
Rétorqua-t-il, ne pouvant pas être une seule seconde en accord avec Gellert. Au fond, c’était ainsi maintenant, les deux hommes ne pourraient sans doute plus jamais s’entendre, plus jamais penser de la même manière. Gellert était puissant, cela Albus ne pouvait pas le nier. Il parvenait à faire ce que bon nombre ne parvenait pas, mais tout de même. Ce n’était pas suffisant. « Cela va finir par te perdre. » Lui dit-il alors, comme s’il cherchait à le protéger. Et en un sens, c’était peut-être un peu le cas. « Avant même que tu t’en rendes compte. »
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Macusa
avatar
Messages : 195
Date d'inscription : 25/11/2017

Message#Sujet: Re: Pour le plus grand bien [pv Dumby <33]   Lun 1 Jan - 13:08


Pour le plus grand bien
G

ellert afficha un sourire empreint d'amusement quand son interlocuteur lui fit remarquer qu'il était trop sûr de lui. Oh, sûr de lui, il l'était bel et bien, et il avait tendance à considérer cela comme un compliment, mais quoi qu'il en soit, il considérait que l'on ne pouvait jamais être trop sûr de soi. L'assurance n'était pas un mal ni une erreur, loin s'en faut, c'était plutôt un atout, et il n'était jamais question d'en abuser. La modestie et l'humilité étaient l'apanage des faibles, des qualités de façade que l'on érigeait en tant que telles pour de faux prétextes. Ce qui voulaient être loués pour leur modestie étaient généralement les plus hypocrites et les plus orgueilleux d'entre tous... Bref, il était dans sa nature d'être sûr de lui, en effet, et il ne comptait clairement pas y changer quoi que ce soit. C'est ainsi qu'il parviendrait à ses fins, il était intimement convaincu de cela. Alors oui, il ne comptait clairement pas tenir compte des avertissements de son interlocuteur, même s'il le devrait, en réalité. Il était des conseils qu'il était plutôt avisé de suivre, mais Gellert n'entendait plus raison de personne.. Autrefois, dans une autre vie, Albus aurait pu avoir cette influence-là sur lui, mais c'était à présent terminé, et ce qui était effacé ne reviendrait pas. Il ne tenait plus à ce que ça revienne, d'ailleurs, même si ça avait pu être le cas à une certaine époque.

-J'apprécie ta considération,
affirma Gellert sans perdre son fin sourire. Car au fond, si Albus insistait tant, s'il pensait, pour allez savoir quelle raison, qu'il pouvait le dissuader dans son entreprise criminelle, c'est bien qu'il devait se penser capable de le "sauver", pas vrai ? Seulement, il se méprenait. Ce n'était pas lui qui devait être sauvé, c'était ce monde qui devait l'être. Un monde atrophié par des préconçus absurdes qui limitait le profond potentiel de ceux dont la puissance était pourtant remarquable et incontournable. Mais tu n'as pas à te faire de souci pour moi, je sais exactement ce que je vaux et ce que je fais. Bien sûr, il appuyait volontairement sur la corde sensible, un rappel de leur complicité passée pour, qui sait, faire flancher même un peu son interlocuteur. Il ne faudrait pas que, à ce jeu-là, il soit le seul à être déstabilisé. Et puis, si je ne m'abuse, tu n'es pas le dernier à manquer d'humilité non plus, ajouta-t-il.

Et il le pensait. Albus pouvait bien se cacher derrière des atours d'homme bien sous tout rapport, de sage avant l'heure, Gellert savait qui il était vraiment, et il savait aussi qu'Albus ne s'estimait pas moins que lui-même, quoi qu'il puisse dire ou prétendre. Il pouvait bien clamer haut et fort avoir changé, et il avait changé c'est vrai, on ne pouvait pas totalement contrarier sa nature, et quelque part, il devait être encore un peu le même.


code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorciers
avatar
Messages : 276
Date d'inscription : 26/11/2017
Age du joueur : 29

Message#Sujet: Re: Pour le plus grand bien [pv Dumby <33]   Lun 1 Jan - 15:18

Pour le plus grand bien.
Albus voyait bien le sourire sur le visage de son interlocuteur et ce n’était pas quelque chose que le professeur appréciait de voir. Non pas que ça soit un souci en soit de le voir sourire, c’était simplement que le contexte ne s’y prêtait pas. Si le professeur de métamorphose ne manquait pas par moment de se montrer particulièrement léger, il y avait quand même des instants où la situation était moins adéquate. Cela arrivait peu souvent, mais force lui était de constater qu’il n’était pas aussi à l’aise qu’il le faudrait en face de son ancien ami. Il cherchait à l’empêcher de continuer sa folie, parce qu’il ne pouvait que considérer que l’homme allait droit dans le mur en cherchant cet obscurus, en cherchant sans nul doute à le manipuler. Albus était sincère quand il affirmait que la manière dont Gellert se montrait présomptueux ne pouvait que le perdre, cela l’avait perdu de son côté. Oh, il n’était pas du genre à croire non plus qu’il était un sorcier de bas étage, cependant Albus avait compris que sa recherche constante de pouvoir ne pouvait que le mener à la souffrance. Par deux fois, le destin n’avaient pas manqué de le ramener sur terre. Il avait eu besoin de deux leçons avant de s’en rendre définitivement compte et de réaliser qu’il ne pouvait pas faire n’importe quoi. Sans chercher à avoir du pouvoir, donc, que ça soit dans le mauvais ou dans le bon sens. Albus se contentait de ce qu’il avait c’était très bien.

L’homme ne répondit rien quand son interlocuteur lui affirma qu’il n’avait pas besoin de se faire du souci pour lui. Cela l’ennuyait clairement que Gellert mette cela sur le tapis, mais au fond ce qui l’ennuyait le plus en un sens c’était qu’il n’avait pas entièrement tort quand il affirmait qu’il se faisait du souci pour lui. Au fond, Albus savait bien qu’il se faisait trop de souci pour l’homme qui se trouvait sous ses yeux, alors qu’il ne devrait même pas lui porter attention. Parce qu’ils n’avaient vraiment plus la même façon de voir le monde.

« Tu as raison. » Dit-il quand Gellert souligna le fait qu’il était loin d’être le plus humble également. Il ne pouvait pas le nier, Albus avait conscience de ses capacités, il n’avait aucune raison de s’en cacher. Bien au contraire. « C’est pour cette raison que je ne te laisserais pas faire. » Ajouta-t-il alors, se contentant principalement de parler de cet obscurus ou encore d’envoyer Scamander en prison. Parce que s’il avait réellement eu envie de l’arrêter, il l’aurait peut-être fait depuis bien avant. Parce que cela faisait un moment que le nom de Grindelwald planait comme une crainte sur la tête des sorciers (quand bien même en Grande Bretagne, ce n’était peut-être pas autant qu’ailleurs) et donc un moment que ce mage noir devrait être arrêter. Qu’Albus aurait dû avoir envie de combattre comme les autres, parce qu’il ne pouvait que considérer que les mages noirs devaient être arrêté afin que la justice soit respectée. « Tu vaux bien mieux que tout cela. »

Ajouta-t-il alors, peut-être un peu sorti de nulle part. Mais le professeur le pensait vraiment. Quand bien même, il ne pouvait que se rendre compte que le jeune homme qu’il avait connu autrefois n’avait visiblement pas beaucoup évolué.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Macusa
avatar
Messages : 195
Date d'inscription : 25/11/2017

Message#Sujet: Re: Pour le plus grand bien [pv Dumby <33]   Lun 1 Jan - 15:40


Pour le plus grand bien
B

ien sûr qu'il avait raison. Gellert, toujours sans la moindre humilité, serait d'ailleurs tenté de dire qu'il avait toujours raison, constamment. Il n'avait eu que rarement l'occasion de se tromper, concernant ses actes mais aussi concernant la manière dont il cernait les personnes qui l'entouraient, et Albus ne faisait pas exception à ce titre. Certes, Gellert n'avait pas su présumer à l'époque de ce qu'il allait devenir, de combien il allait dévier de la voie toute tracée qui l'attendait pourtant, mais il pensait tout de même être, en ce monde, celui qui connaissait encore le professeur de métamorphose mieux que personne. A ce titre, il ne pensait pas avoir de concurrence. Même si les années s'étaient écoulées, de trop nombreuses années sans doute, il était encore celui qui connaissait le mieux les zones d'ombre et de lumière de son interlocuteur, et il apprécierait que personne ne lui dérobe ce rôle au passage. Alors oui, il pensait pouvoir affirmer, sans aucune crainte de se tromper, le fait qu'Albus n'était de loin pas l'homme le plus humble qu'il ait jamais rencontré. Et ce n'était pas un reproche. Aux yeux de Gellert, c'était tout simplement normal, parce qu'il était un sorcier très puissant et qu'il avait conscience de sa valeur, tout simplement... et pourtant, il se gâchait, il gaspillait son plein potentiel, et il le lui prouvait une nouvelle fois en cherchant à s'opposer à lui plutôt que de le soutenir dans ses projets. Quel dommage, quel gâchis... mais bon, Albus avait fait son choix, et il y a bien longtemps que Gellert avait appris à faire cavalier seul... ce qui ne lui avait pas si mal réussi d'ailleurs, au passage. Albus jurait de ne pas le laisser faire, et Gellert savait qu'il en était bien capable... mais ce n'est pas pour autant qu'il comptait le laisser faire... Il gagnerait à la fin, il n'envisageait pas d'autre issue, qu'importe ce que Dumbledore pouvait bien en penser.

-Non,
répondit catégoriquement Gellert quand Albus lui fit remarquer qu'il valait mieux que cela. Et voilà qu'il semblait espérer encore le sauver ! Grossière erreur de sa part. C'était trop tard pour lui, et ce serait toujours trop tard, un point c'est tout. Il n'avait pas l'intention qu'il en soit autrement, parce qu'il ne pensait pas qu'une autre voie puisse lui être préférable. Ceci dit, il appréciait le propos d'Albus. Beaucoup de choses avaient changé, entre eux, mais pas tout, et en une phrase, il ne le lui avait que trop prouvé. Tu vaux mieux que ça, répliqua-t-il alors très honnêtement, et pour cause, il le pensait très franchement. Regarde-toi, professeur de métamorphose... C'est... décevant.

Clairement, il le pensait. Soit, il avait choisi la voie du "bien"... et le bien était une notion toute relative à ses yeux. Mais à l'heure actuelle, il pourrait être ministre de la Magie, au minimum. Et non, il gaspillait ses talents. Absurde.


code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorciers
avatar
Messages : 276
Date d'inscription : 26/11/2017
Age du joueur : 29

Message#Sujet: Re: Pour le plus grand bien [pv Dumby <33]   Sam 6 Jan - 21:08

Pour le plus grand bien.
Albus savait bien qu’il ne pourrait pas faire changer d’avis si facilement à Gellert, cependant il ne pouvait pas s’empêcher de se dire que l’homme méritait bien mieux que ça, qu’il ne devrait plus suivre la voix qu’il empruntait depuis bien trop longtemps. Quand bien même, il semblait évident que son interlocuteur était complètement perdu. Si Gellert Grindelwald avait dû changer, avait dû prendre une autre voie, il l’aurait sans doute fait bien avant. Albus ne pensait pas réellement pouvoir lui faire prendre un autre chemin en lui disant simplement qu’il méritait mieux que cela. Pourtant, il le pensait bel et bien. Grindelwald était quand même un sorcier talentueux, le plus talentueux que le professeur de métamorphose n’avait jamais vu. S’il avait pu prendre une voie bien différente, ils pourraient être dans une toute autre possibilité. Mais Albus ne se faisait pas d’illusion, c’était bien trop facile. Et mine de rien, il se rendait bien compte que tout cela le touchait quand même bien plus qu’il n’aurait aimé. Tout cela lui avait tant touché bien plus qu’il n’aurait dû être le cas.

Gellert se montra catégorique cependant, en affirmant que non, il ne méritait pas mieux. Plus précisément, que c’était Albus qui méritait mieux. L’homme savait que son interlocuteur ne se contentait pas de croire qu’il n’aurait pas dû changer de voie à l’époque – s’ils ne s’étaient pas séparés tant d’année avant, mais en même temps ça avait été inévitable – mais que dans sa position il valait mieux que cela. Le fait qu’il mentionne son métier à Poudlard en disait long en tout cas, sur le fait que c’était bel et bien cela qui le gêné. Même si, dans tous les cas, Gellert n’avait absolument pas son mot à dire. Oui, Albus voyait parfaitement où son ancien ami voulait en venir. Le fait, par exemple, qu’on lui ait déjà proposé plusieurs fois de devenir ministre de la magie et que l’homme s’était toujours refusé d’endosser ce rôle, ou tout autre rôle avec trop de pouvoir (dans le futur – il n’en savait rien encore, parce que malgré ses nombreux pouvoirs et ses grandes capacités, il ne pouvait pas lire dans le futur – il accèderait à un poste avec plus de pouvoir, mais cela resterait raisonnable à ses yeux).

« Je ne vois pas pourquoi. » Dit-il alors, décidant de jouer de cette façon, parce qu’il n’avait pas du tout envie d’aller dans le sens de son interlocuteur. « La métamorphose a toujours été ma matière préférée durant mes études. C’est un réel plaisir de l’enseigner. »

C’était le cas, il ne mentait pas, il adorait la métamorphose et il était très doué (mais en même temps, il l’était dans toutes les matières de Poudlard). Cependant, il savait bien ce que Gellert sous-entendait quand il lui disait cela et Albus préférait jouer les ignorant, ne pas voir où il voulait en venir. Il appréciait son travail et il appréciait réellement d’enseigner aux élèves à Poudlard, sans cela il ne serait pas là par exemple, sans cela, il n’aurait pas pu aider Newt dans le passé.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Macusa
avatar
Messages : 195
Date d'inscription : 25/11/2017

Message#Sujet: Re: Pour le plus grand bien [pv Dumby <33]   Sam 6 Jan - 21:31


Pour le plus grand bien
L

e rôle du naïf était définitivement de ceux qu'il ne convenait pas à Albus d'endosser, et si il choisissait d'adapter son discours à a situation au sens où Gellert attendait de sa part une réponse bien différente, le mage noir n'avait pas l'intention de le laisser faire. Puisque les masques étaient tombés, il considérait que leur conversation devait être à l'image de cette transparence acquise par la force des choses : une erreur, un rapide moment d'inattention, la volonté farouche de déterrer le passé. Il se fichait bien d'entendre que la métamorphose était sa matière préférée durant sa scolarité (au passage, il le savait, d'ailleurs, il considérait qu'il n'y avait pas grand-chose qu'il ne sache pas au sujet de son intelocuteur), et il trouvait absurde qu'il sache se contenter de l'enseigner. C'était un art dans lequel il excellait, c'est un fait (mais en même temps, son "vieil ami" excellent dans presque tous les domaines, c'était l'étendue exceptionnelle de ses capacités qui l'avait attirée pour commencer), mais justement, il devait l'exploiter de la bonne manière. Non pas que la transmission de pouvoirs et de compétences ne puisse avoir un intérêt, mais l'enseignement était l'apanage de ceux qui n'avaient su que faire d'autre de leurs dons. Tant de potentiel gâché, ça le mettrait presque en colère. Mais puisqu'il y avait longtemps qu'il savait, la colère avait depuis longtemps laissé place à la résignation pure et dure. Seulement, c'était la première fois qu'il pouvait confronter Albus à ce qu'il considérait être ses contradictions, alors il n'avait bien évidemment pas l'intention de s'en priver. C'était bien à cela que cette conversation devait servir, après tout, non ? A déterrer le passé.

-Prétends ne pas comprendre
, rétorqua Gellert. Où a disparu ton ambition ? Qu'as-tu fait de tes projets ? Il marqua une légère pause, au fond calculée, théâtrale, destinée, l'espérait-il, à déstabiliser quelque peu son interlocuteur, si cette simple entrevue, tant d'année après l'"incident" qui les avait séparés, n'y suffisait pas. ... de nos projets ?

Car oui, si Gellert avait continué sur la voie qu'il avait choisie dès l'adolescence, Albus s'était détourné. Pourtant, leurs projets s'étaient façonnés à deux. Et il espérait bien que ce "nos" éveillerait une certaine fibre... sentimentale chez Albus. Après tout, certains sentiments paraissaient bien tenaces. L'homme, après un instant, tira de sa poche sa baguette, pas celle de Graves, l'autre, qu'il dissimulait à la plupart des regards. La baguette de sureau.

-Tu la reconnais ?

Oui, il la reconnaîtrait forcément. Parce qu'il savait. La quête qu'ils avaient entamé à deux, il s'était résolu à la parachever seul, mais à plus d'un titre, il était convaincu que ce simple objet ne saurait le laisser indifférent. Ils avaient couru après les reliques de la mort pendant bien longtemps. Cette quête symbolisait leur soif de pouvoir et de domination, et Gellert était convaincu qu'Albus en éprouvait encore.


code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: Pour le plus grand bien [pv Dumby <33]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pour le plus grand bien [pv Dumby <33]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Petite aide fait grand bien. [Clay]
» Mort d'un jeune journaliste/Adieu Bien-Cher, adieu mon ami
» Pour ceux qui aiment bien critiquer
» contre le rhume, la toux et les maux de gorge
» Ethan dégage, voici Liam, pour votre plus grand plaisir ♥

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Where to find them :: Welcome to the wizarding world :: Manhattan :: Siège du MACUSA-