AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Seconde rencontre opportuniste

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Sorciers
avatar
Messages : 170
Date d'inscription : 25/12/2017
Age du joueur : 32

Message#Sujet: Seconde rencontre opportuniste   Mer 27 Déc - 0:40


Elsa se tenait debout devant une statue et attendait l'arrivée de Langdon Shaw, elle avait rencontré le jeune homme lors d'une cérémonie, ou d'une soirée. Elle était assez riche et bien souvent invitée à ce genre de choses. Même si elle n'avait pas toujours apprécié ce genre de soirée, parfois un peu ennuyante. Mais lors de celle-ci, elle avait eu la chance de rencontrer de Mr Shaw Langdon. Cet homme connaissait du monde dans le domaine de la presse, elle ne savait pas si c'était très juste de se servir de lui comme ça, de ses relations pour obtenir elle-même un poste dans un journal. Mais elle avait envie découvrir la vérité sur ce qui se passait dans la ville de New York actuellement.

La jeune femme avait tout de même hâte de faire sa connaissance, de pouvoir mieux comprendre ce monde. Elsa regardait de tout côté pour voir si cet homme arrivait. Elle réfléchissait à ce qu'elle pouvait bien lui dire pour qu'elle puisse avoir une chance de travailler dans ce domaine. Elle était sûre d'elle, et espérait pouvoir faire comprendre à cet homme qu'elle avait beaucoup à offrir à New York, au domaine de la presse. Elsa voulait faire découvrir la vérité aux gens, malgré le secret qu'elle devait taire à tout le monde. En effet, les no-majs ou moldus, ne devaient pas connaître l'existence des sorciers. Cela lui rendait les choses compliquées, elle ignorait encore dans quels journaux, elle allait écrire. Ferait-elle des articles dans les journaux moldus comme cet homme lui permettrait de faire. Ou alors devrait-elle s'orienter dans les journaux sorciers. Elsa se trouvait entre les deux mondes, une position pas toujours enviable, même si cela lui permettait d'avoir une autre vision du monde.  

Elsa le vit soudain arrivé vers elle, la jeune femme se redressa et se tourna vers lui, l'accueillant avec un sourire.

"Bonjour"dit-elle en lui tendant la main pour le saluer. Je suis Elsa Moore, enchantée de vous revoir" ajouta-t-elle avec un sourire. Elle n'avait pas envie de déjà le lancer sur le sujet et sur l'opportuniste qu'elle allait tirer de cette situation. Pourtant, ce n'était pas du tout dans sa nature d'être aussi ambitieuse. Peut-être parce qu'elle avait toujours eu ce qu'elle voulait dans sa vie, sans devoir en faire trop.


Dernière édition par Elsa Moore le Dim 14 Jan - 16:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
No-Majs
avatar
Messages : 190
Date d'inscription : 25/11/2017

Message#Sujet: Re: Seconde rencontre opportuniste   Mer 27 Déc - 22:41


Seconde rencontre, et opportuniste.
L

angdon avait été habitué aux soirées mondaines dès son plus jeune âge. Il les avait toujours considérés avec une certaine... réticence. Il n'y avait pas que du mauvais, dans ce genre de réceptions, objectivement. Il ne pouvait nier que la nourriture était excellente et qu'il y avait du bon dans le fait de pouvoir profiter de ces occasions pour élargir son carnet d'adresse, mais il n'avait jamais su complètement les apprécier pour autant, sans doute parce qu'il avait toujours eu le sentiment de ne pas y être à sa place. Ce n'était pas qu'il était asocial (même s'il se renfermait de plus en plus sur lui-même dernièrement, il faut bien le dire), mais il ressentait toujours une certaine distance entre lui et les autres, sans doute motivée par l'absence de confiance qu'il avait en lui-même, et qu'il dissimulait derrière une assurance de façade. Parce qu'il suffisait alors qu'on vante les mérites de son frère pour qu'il ait le sentiment d'être un moins que rien... Ces réceptions n'étaient pas toujours simples à supporter avant la mort de Henry... après... même "débarrassé" de son emprise, ça ne changeait pas grand-chose. Personne n'écoutait ce qu'il pouvait bien avoir à dire de toute manière.

Ca avait été la première réception officielle à laquelle il avait assisté depuis la mort de Henry, et s'il avait daigné s'y montrer, ce n'était jamais que parce qu'elle avait été organisée en mémoire de son frère, justement, et qu'il aurait été de très mauvais ton qu'il ne s'y présente pas. Pourtant, force lui avait été de constater que cette soirée avait eu tendance à ressembler à toutes les autres. A la différence qu'il avait fait la rencontre d'une jeune femme avec laquelle il s'était surpris à sympathiser plutôt facilement. A la perspective de la revoir, il était au fond assez enthousiaste. Elle semblait à l'écoute et attentive, et quand il parlait en sa présence, il avait le sentiment d'être entendu. Forcément, ça lui avait fait du bien sur le moment. Et de fait, il était plutôt heureux de pouvoir la recroiser, sans réaliser encore qu'être le fils de son père avait certainement facilité ses retrouvailles, comme ça lui avait toujours, quelque part, facilité la vie. Et compliqué en même temps.

-Bonjour, je me souviens de vous, oui,
répondit Langdon dans un fin sourire quand Elsa prit tout de même la peine de se représenter à elle, quand bien même cela n'avait en fin de compte rien de nécessaire. Je suis ravi de vous revoir également. Comment allez-vous depuis l'autre soir ?


code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorciers
avatar
Messages : 170
Date d'inscription : 25/12/2017
Age du joueur : 32

Message#Sujet: Re: Seconde rencontre opportuniste   Dim 7 Jan - 14:47


Elsa avait sympathisé avec cet homme durant cette soirée donné en l'honneur de son frère. Et il était d'une agréable compagnie, c'était un no-maj, non pas que ça soit gênant en soi, mais c'est toujours compliqué de partager son secret sur la magie.  Ce n'est pas vraiment le genre e choses que tu peux dire à la première rencontre, et quand tu l'annonce en fin, la réaction des gens ressemblent toujours à la même chose. Ils pensent que tu ne leurs faisaient pas assez confiance pour leur en parler avant, plus tôt. Mais si tu le dis plus tôt, et bien ils prennent peur et s'enfuit sans que tu ne les revois jamais. Elsa avait déjà tenté de partager son secret avec son meilleur ami, enfin son ami d'enfance qu'elle avait depuis toujours et les choses s'étaient trés mal passé. Aujourd'hui, elle ne savait pas du tout si elle aurait une relation avec cet homme qui la conduirait à parler de magie, et de la sorcellerie, mais elle n'avait pas envie que ça se passe de la même façon. Qu'il ne veuille plus lui parler et que toute la famille déménage.

Langdon la salua, et Elsa continua de sourire, ravie qu'il se souvienne d'elle, encore plus qu'il soit contente de la revoir. Bien qu'ils aient passé un moment à parler, elle ne savait pas si cela avait été sincère, ou bien si il avait juste donner le change pour être agréable avec tout le monde. Il arrivait à Elsa de faire la même chose, pour éviter de froisser les gens, et de créer des problèmes pour rien. Mais cela restait dans le domaine du professionnel, bien que la jeune femme n'en ait pas beaucoup dans le domaine. Mais quand les choses devenaient un peu plus privé et personnel, elle était bien plus sincère.

"Je vais bien, merci et vous?" demanda Elsa avec un sourire. C'était plus polie de lui rendre la pareille. La jeune femme regarda autour d'elle pour trouver un endroit un peu plus agréable que de rester devant cette statue. La jeune femme repéra un petit salon de thé, et se tourna vers lui.
"Que diriez-vous de boire du thé? proposa la jeune femme, anglaise, elle aimait beaucoup cette boisson. ou un café? ajouta-t-elle un peu confuse, les américains ne sont pas toujours fan de cette boisson.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
No-Majs
avatar
Messages : 190
Date d'inscription : 25/11/2017

Message#Sujet: Re: Seconde rencontre opportuniste   Lun 8 Jan - 1:23


Seconde rencontre, et opportuniste.
U

ne question aussi banale que « comment allez-vous ? » lui était devenue terriblement délicate ces temps derniers. Langdon savait très bien que l’usage voulait qu’il réponde par la positive, tout simplement, ne serait-ce que parce que de toute manière, les trois-quarts des personnes qui pouvaient lui poser la question ne se souciaient pas de sa réponse. Mais au vu des récents événements, il était évident que le jeune homme ne pouvait pas prétendre aller bien. S’il devait avancer une telle affirmation, même par réflexe, on le taxerait de sans cœur puisque, tout de même, son frère venait de mourir… comme s’il pouvait être le dernier à le savoir. Henry était mort…alors non, il n’allait pas bien. C’est vrai, ils n’entretenaient pas les rapports les plus cordiaux du monde tous les deux, et le temps, le succès de Henry, la jalousie, avait agrandi un fossé déjà présent entre eux, mais il restait son frère, et il l’aimait, il l’aimait profondément, suffisamment pour ne pas encore avoir totalement accepté sa mort, au point d’espérer le venger, de toutes les manières possibles, de ceux qu’il considérait être à coup sûr les responsables : des sorciers, donc.

Non, il n’allait pas bien, et il n’avait pas envie de mentir à Elsa à ce sujet. D’autant que cette dernière savait qu’il était en deuil, et même s’ils se connaissaient assez peu, il pensait qu’elle l’avait cerné un minimum, quand même. Alors il se contenta de hausser les épaules plutôt que de répondre quoi que ce soit. Dire d’office qu’il n’allait pas bien ne serait pas placer leur conversation sous les meilleurs auspices, et même si cette situation était difficile ces temps derniers, il n’avait pas envie de plomber l’ambiance, encore moins en présence d’Elsa, qui était une des rares personnes qui avaient su lui décocher une esquisse de sourire, dernièrement.

D’ailleurs, ce fut bien un petit sourire qui orna ses lèvres quand elle lui proposa de boire un thé. C’était bête et cliché, mais il trouvait ça si… anglais. Il savait qu’Elsa était originaire d’Angleterre. S’il ne l’avait pas su, son accent l’aurait sans doute trahie, au demeurant, et certains lieux communs avaient manifestement la vie dure. Ceci dit, il ne dirait pas non à une tasse de boisson chaude, quel qu’en soit le contenu précis.

-Un café, ça m’ira très bien, d’autant que je crois que je ne suis pas totalement réveillé.

Et pour cause, il dormait très mal, ces derniers temps… quand il prenait seulement la peine de dormir. Il cogitait beaucoup trop pour cela, en réalité. Dans tous les cas, il s’avança dans le salon de thé désigné par Elsa et ils s’installèrent à une table.

-Alors, pourquoi est-ce que vous vouliez me voir ?



code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorciers
avatar
Messages : 170
Date d'inscription : 25/12/2017
Age du joueur : 32

Message#Sujet: Re: Seconde rencontre opportuniste   Dim 14 Jan - 16:24


Elsa sourit à la remarque du jeune homme, elle le trouvait plutôt drôle malgré les circonstances. Il venait de perdre son frère, et c'était toujours délicat ce genre de situation. Aprés un décès qui touche des personnes de notre entourage, et on a toujours l'impression de marcher sur des œufs, de peur de froisser la dite-personne sans le vouloir. Par exemple, le simple fait de lui demander si ça va, était toujours compliquer. Elsa sourit et hocha la tête, elle avait plus ou moins décidé de faire comme si de rien n'était. Elle ne savait pas si c'était la meilleure chose à faire, mais agir autrement serait sans doute bien plus bizarre. La jeune femme et le jeune Shaw marchèrent donc vers le petit salon de thé que la demoiselle avait choisit et désigné, et s'installèrent à une table. Elsa se sentait bien en la compagnie du jeune homme, même si la raison de leur rendez-vous était plus opportuniste qu'autre chose.

Langdon demanda alors ce que Elsa voulait, le pourquoi de ce rendez-vous. La jeune femme ne savait pas trop comment aborder les choses. Heureusement la serveuse s'avança vers eux pour passer commande. Comme dit, Elsa prit un thé vert à la menthe et Langdon un café. Ce court moment permit à la jeune femme de retrouver ses pensées, et se dit que la meilleure chose à faire était de se montrer honnête avec Langdon et de lui dire carrément ce qu'elle voulait, au lieu de se servir de lui en jouant la carte de l'amitié ou autre chose.


"Voilà comme vous vous en doutez, percer dans le milieu du journalisme et de l'information n'est pas facile. Et je me disais que vous pourriez peut-être m'aider." fit Elsa avec un grand sourire. En y pensant, elle pourrait aisément se servir de sa magie, un sort de confusion par là, un autre de chance... mais ce ne serait pas sans doute pas une trés bonne idée. La serveuse arriva avec leur commande, et la jeune femme versa l'eau chaude dans sa tasse en attendant que Langdon réponde. Elle comprendrait tout à fait qu'il la renvoie, ce n'était pas sans doute pas trés classe de demander ce genre de choses aussi ... rapidement aprés une rencontre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
No-Majs
avatar
Messages : 190
Date d'inscription : 25/11/2017

Message#Sujet: Re: Seconde rencontre opportuniste   Lun 15 Jan - 20:22


Seconde rencontre, et opportuniste.
E

lsa n'y passa pas par quatre chemins pour lui apprendre les motifs de sa venue, de ce rendez-vous, et Langdon, s'il devait bien reconnaître se blâmer lui-même de ne pas avoir envisagé cette éventualité, devait bien reconnaître qu'il appréciait au moins la franchise de son interlocutrice. Car oui, elle ne tourna pas autour du pot, et quelques mots suffirent à comprendre où elle voulait en venir. Oui, percer dans le milieu du journalisme n'était pas facile. Langdon le savait, théoriquement... mais dans son cas, l'affaire était encore différente. Il avait choisi de faire des études de journalisme pour plaire à son père, pour se démarquer de son frère, mais au fond, il avait sans doute toujours pensé qu'il finirait inévitablement par travailler dans le journal de son père... Ses camarades de facultés n'oubliaient jamais de le lui reprocher, d'ailleurs, le fait qu'il était clairement privilégié, qu'il ne devait sa place à l'université qu'au réseau de son géniteur.. il ne pouvait pas vraiment démentir, d'ailleurs... Même si en l'occurrence, il était de toute manière si peu préoccupé par ses études dernièrement qu'il avait autant de chances de devenir journaliste que président des Etats-Unis. Et c'était donc cela que la jeune femme voulait : bénéficier à son tour de ce même réseau. Il hésita avant de répondre, un peu pris de court par la tournure que s'apprêtait à prendre leur discussion à présent.

-Vous voulez que je vous présente mon père, c'est ça ?
demanda-t-il tout en étant pertinemment que c'était effectivement la bonne réponse, qu'il n'y avait même pas d'hésitation à avoir à ce sujet.

Son père était un patron de presse très influent, elle serait bête de ne pas en profiter, après tout. Lui reprochait-il son opportunisme ? Pas vraiment. Il l'aurait peut-être fait si elle n'avait pas joué cartes sur tables directement, mais elle l'avait fait. Alors pourquoi s'en prendre à elle ? Chacun saisit les opportunités où il le peut, et ce n'était pas franchement en portant le nom de Shaw qu'il pouvait prétendre déroger à la règle de son côté. Cela dit, il ne savait pas vraiment si elle avait touché le gros lot avec lui. Oui, il était le fils de son père, mais ce n'était pas pour autant que ce dernier lui avait jamais cédé le moindre caprice. Et les récents événements n'y avaient rien fait. Langdon serait même tenté de dire que ça avait tout empiré...

code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorciers
avatar
Messages : 170
Date d'inscription : 25/12/2017
Age du joueur : 32

Message#Sujet: Re: Seconde rencontre opportuniste   Dim 28 Jan - 17:09


Elsa continuait de se demander si c'était une bonne idée d'y aller comme ça, aussi franchement. Peut-être que sympathiser un peu avant n'aurait pas été si mal, aprés tout. Mais en même temps, ne pas lui dire directement ce qu'elle attend, se serait un peu se jouer de lui, se servir de lui pour atteindre son but. C'était sans doute encore plus "méchant" que de lui dire au moment la vérité. Elsa se dit que c'était la meilleure chose à faire, elle attendait patiemment sa réponse, et il finit par lui proposer de rencontrer son père. C'est effectivement ce qu'elle aimerait bien faire, mais elle savait aussi qu'elle ne pouvait pas se présenter la bouche en cœur, sans avoir quelque chose à lui vendre, une histoire à raconter. Afin qu'elle n'arrive pas dans le bureau de cet homme les mains vides. Elle aurait la chance de ne pas se faire jeter dehors, ou alors de se retrouver à un bureau de gratte-papier inutile, ou bien pire au classement dans les caves de ses bureaux. Bon avec ses pouvoirs, le classement serait vite fait, mais quand même.

"A vrai dire, oui. Mais je n'aimerais pas y aller ... sans rien. Enfin je veux dire sans un sujet à lui vendre" précisa la jeune femme. Bon elle aurait un sujet en or à lui vendre, l'existence des sorciers, elle savait pour les attaques que la ville subissait et tous les moyens mis en œuvre par les sorciers pour cacher l'existence de la magie. Mais si elle faisait une telle chose, elle se retrouverait à Azkaban, enfin l'équivalent américain, et ce n'était franchement pas ce qu'elle voulait. La jeune fille allait sans doute en demander beaucoup au jeune homme, car elle connaissait trés mal New York, et elle doutait de pouvoir trouver un sujet intéressant, sans connaître un minimum la ville et ses habitants. Et la seule personne capable de la renseigner, ce serait lui. Mais pouvait-elle encore lui demander, aprés ce qu'elle voulait dire, elle ne savait pas trop. Elsa jouait avec son thé, attendant que Langdon réagisse déjà à ses paroles, avant de lui proposer la suite, enfin si c'était possible.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
No-Majs
avatar
Messages : 190
Date d'inscription : 25/11/2017

Message#Sujet: Re: Seconde rencontre opportuniste   Mar 30 Jan - 18:06


Seconde rencontre, et opportuniste.
E

lsa avait sans doute tout pour devenir journaliste, tout bien considéré. Il fallait savoir faire preuve de ténacité, de caractère et aussi de culot si on voulait aller un peu loin dans ce milieu, surtout si l'on choisissait le domaine de l'investigation (il n'était pas sûr que ce soit le cas d'Elsa, ceci dit, mais c'était un peu ce qu'il devinait de son tempérament). C'était en se montrant frondeur comme elle le faisait et en allant ainsi au devant d'initiative en apparence hasardeuses mais parfois payantes que l'on obtenait des scoops dignes d'intérêt. Une fois de plus, la jeune femme se montra franche, parfaitement honnête. Son intention était claire, elle voulait qu'il l'introduise auprès de son père. Soit, puisqu'elle était honnête et puisqu'il n'avait pas grand-chose à y perdre (et puis, elle parvenait à lui être sympathique malgré tout, ce qui n'était pas rien) de son côté, pourquoi pas. De toute façon, ce n'était pas en passant par lui qu'on avait l'assurance de véritablement percer dans le journalisme... Il n'était pas forcément en odeur de sainteté auprès de son père, et sa relation avec ce dernier ne s'était pas arrangé après la mort d'Henry en dépit de ce que l'on aurait pu supposer. Il ferait de son mieux, et Elsa aussi, manifestement, puisqu'elle affirmait ne pas vouloir rencontrer le grand patron de presse sans un sujet vraiment digne de ce nom à lui soumettre. Langdon hocha la tête : c'était effectivement bien vu, même si il avait tendance à penser que son père ne s'intéressait qu'à ce qui ne méritait pas de l'être.

-Bon courage pour trouver un sujet qui lui parle, il est capable de passer à côté des scoops les plus évidents pourvu que ça ne bouleverse pas son petit confort.

Il se montrait assez dur avec son géniteur, mais en même temps, c'était de bonne guerre. Des deux, ce n'était pas lui qui avait commencé après tout... Et au-delà de ça, il pensait vraiment, oui, que son père passait à côté de l'essentiel, et ce n'était pas faute de l'avoir averti. il avait espéré qu'il changerait son opinion après le décès de Henry, visiblement on, et ce en dépit de ses origines troubles. Ceci dit, en dépit de ce que l'on pourrait croire, Langdon n'avait pas dans l'intention de décourager Elsa.

-Enfin, vous avez peut-être déjà une idée du sujet que vous voudriez lui soumettre.

code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorciers
avatar
Messages : 170
Date d'inscription : 25/12/2017
Age du joueur : 32

Message#Sujet: Re: Seconde rencontre opportuniste   Sam 3 Fév - 21:56


Elsa sentit une certain animosité entre le fils et le père, et trouvait cela un peu triste qu'on ne puisse pas être proche de sa famille. Elle était trés proche de sa famille et leur envoyé des nouvelles aussi souvent qu'elle le pouvait. Heureusement ses parents avaient appris à utiliser les hiboux, bien que pour de si longues distances, entre New York et Londres, les sorciers n'utilisaient pas toujours des hiboux. La jeune femme ne savait pas du tout ce qui pourrait parler au père de Langdon, Mr Shaw, le grand manitou du monde de l'information. Elsa avait l'idée de créer un sorte de guide pour les touristes qui s'installent dans la vie. De cette façon, elle pourrait découvrir la ville, en même temps. Et elle pourrait sans doute proposer une version sorcier, quoique en ces temps troubles, ce serait difficile de pouvoir le vendre. Personne n'avait vraiment envie de voir New York avec toutes les attaques que subit la ville. Tous les sorciers savent que cela venait de leurs monde, mais les pauvres moldus, euh non-majs ne savent rien.

L'une de ses attaques avaient d'ailleurs tué le frère de l'homme qui se trouvait en face d'elle, et elle se voyait trés mal lui poser des questions sur le sujet, surtout qu'elle-même connaissait la réponse. Ah c'était une situation difficile, cela lui avait paru une si bonne idée de prendre contact avec lui, et maintenant elle n'était plus trés sûre. Mais elle ne pouvait pas faire marche arrière et puis ce n'était pas son truc. Elle voulait réussir, c'était ce qui l'avait conduit jusqu'ici.

"Que pensez-vous d'un genre de guide pour "nouveau" à New York." demanda Elsa, elle pouvait toujours lui poser la question sur cette idée, et voir où cette conversation pourrait les mener. Elle commençait à bien apprécié le jeune homme, et avait bien envie de le connaître un peu mieux, et qui sait peut-être auraient-ils l'occasion de travailler ensemble sur un sujet ou un autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
No-Majs
avatar
Messages : 190
Date d'inscription : 25/11/2017

Message#Sujet: Re: Seconde rencontre opportuniste   Lun 5 Fév - 19:33


Seconde rencontre, et opportuniste.
U

un guide pour les nouveaux à New York, hein ? Langdon appréciait assez l'idée. D'ailleurs, la ville était si vaste et fourmillaient de tant de recoins exceptionnels que même les habitués ne connaissaient pas forcément tout de la grosse pomme, même en y avant vécu toute leur vie. Langdon qui, par exemple, avait passé presque toute sa vie à New York, ne pensait pas en connaître encore tous les mystères... Puis avoir le point de vue d'une personne tout juste arrivée, qui avait encore tout à apprendre et à découvrir, sous forme de chroniques, par exemple, pourrait bien permettre un point de vue original et incertain, mais le no-maj avait malgré tout quelques réserves qu'il ne pouvait empêcher. Peut-être parce que le sujet était trop terre à terre pour lui, qui était très clairement parti dans des directions bien plus mystiques, de son côté, quitte à le regretter ensuite. Il ne savait pas, ceci dit, même en oubliant son opinion personnel, si son père saurait trouver le sujet suffisamment accrocheur. Porté par une plume aiguisée et efficace, n'importe quel sujet pouvait l'être, mais ce n'était pas garanti d'avance, cela dit, alors l'incertitude demeurait forcément et ne pouvait être négligée. Soit son père prenait le temps de lire plus en profondeur, soit il s'arrêtait seulement au gros titre, et dans ce cas, un guide à destination des personnes qui découvraient New York pourrait bien n'attirer ni son regard, ni son attention.

-Je ne sais pas... ce n'est peut-être pas assez... sensationnel. Ne le prenez pas mal, mais je pense que vous ferez plus forte impression avec un sujet de fond plus... percutant, ancré dans l'actualité, quelque chose qui bouleverserait les moeurs et les idées préconçues, vous voyez ?

Mais peut-être, en fait, qu'il parlait plus pour lui-même que pour son père en fait. Les deux Shaw n'avaient pas forcément la même vision de la situation, de ce qu'elle devait être, de ce qu'elle devait apporter, raison pour laquelle, sans doute, il peinait tant à comprendre son père, et plus encore à être compris par lui. Ce n'était pas faute, pourtant, d'essayer, de s'échiner à lui plaire, mais Henry était toujours passé avant. Et à présent, rien ne changeait vraiment. Dans tous les cas, il ne pensait pas que ses conseils auprès de son interlocutrice soient biaisés. Si elle voulait convaincre le patron de presse, elle allait devoir frapper fort et rien de mieux quun sujet choc pour lui taper dans l'oeil.

code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorciers
avatar
Messages : 170
Date d'inscription : 25/12/2017
Age du joueur : 32

Message#Sujet: Re: Seconde rencontre opportuniste   Sam 10 Fév - 16:00


Elsa était contente de son idée, et voyait son idée, comme plusieurs articles de fond qu'elle pourrait publier chaque semaine, à la fois pour les moldus et les sorciers. La jeune fille regrettait un peu que leur deux mondes ne se mélangent pas plus. Les uns avaient tellement à apprendre des autres et vice-versa. Peut-être que c'était le fait d'être une née-moldue qui la faisait penser comme ça. Comme elle appartenait un peu aux deux cultures, et parfois se sentait déchiré, ou tirait d'un côté en même que de l'autre, du coup que les deux puissent se mêler, lui plairait vraiment beaucoup. Mais hélas, les événements actuels ne l'aidaient pas beaucoup à faire valoir son point de vue. Et son désir de voir les deux mondes en faire qu'un seul, elle doutait même que ce soit possible, ou même qu'elle le voit de son vivant.

Mais Langdon lui dit que ce n'était pas une bonne idée, enfin il ne dit pas ça comme ça, mais c'était ce qu'il voulait dire. Le jeune homme pensait que le sensationnel, et plus percutant et bouleversant serait mieux. Elsa savait qu'il avait sans doute un peu raison, mais en même temps, elle ne connaissait pas la ville pour savoir quoi dire sur les habitants. Elle était anglaise, et ce qui choquait les anglais, n'était pas vraiment ce qui choquerait les américains. Bien qu'ils parlent la même langue (à quelques exceptions), les deux cultures n'étaient pas du tout les mêmes.

"Vous parlez sans doute des attaques mystérieuses que subit la ville, ces derniers temps?" fit Elsa avec prudence, car elle ne voudrait pas trop en dire. Il y a des choses que les moldus ont oubliés, mais certaines attaques avaient été si ...  violente, que trop de mondes les avait vus, et les sorciers n'avaient pas pu les oubliétés tous. Il y avait des choses qu'elle savait parce qu'elle avait lu la presse des sorciers, mais qu'elle ne pouvait pas dire à Langdon. C'était la partie la plus difficile en appartenant à deux sociétés qui se cachent l'une l'autre. Enfin plus les sorciers que les moldus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
No-Majs
avatar
Messages : 190
Date d'inscription : 25/11/2017

Message#Sujet: Re: Seconde rencontre opportuniste   Lun 12 Fév - 18:41


Seconde rencontre, et opportuniste.
E

lsa avait de la suite dans les idées. En effet, si l'on voulait traiter d'un sujet choc, un peu sensationnel, le plus judicieux était sans doute de s'intéresser aux événements qui, ces temps derniers, bouleversaient complètement la vie des New-Yorkais. Cela dit, on pouvait arguer que le sujet n'était pas très original non plus. Après tout, tous les journaux, et celui dirigeait par Henry Shaw Sr. en tête traitaient de ces perturbants phénomènes. L'on ne parlait que de ça dans la presse dernièrement.... de ça et du décès de son frère (mais il était assez évident à ses yeux que les deux étaient liés)... Pour se faire remarquer, surfer sur la vague pouvait donc ne pas être une mauvaise manière de faire... mais c'était tout de même aussi courir le risque non négligeable de se noyer dans la masse, et ce n'était pas ce que la jeune femme recherchait non plus. Dans l'idéal, il fallait qu'on la remarque, que son papier sorte du lot, pas seulement parce que son style d'écriture serait adéquat et approprié (même si c'était quand même une grande partie du travail - d'ailleurs, Langdon était assez curieux de savoir comment son interlocutrice écrivait), mais aussi parce que son contenu aurait bouleversé des idées préconçues, un peu changé la manière de voir le monde de ses lecteurs.

-Oui et non,
répondit-il dans un léger sourire. Tous les journalistes de New York s'arrachent le sujet, c'est sensationnel, c'est sûr, mais ça n'a plus grand-chose d'original, observa-t-il dans un fin sourire, tentant d'ignorer au maximum combien il était directement et indéniablement concerné par le sujet, ce qui ne l'aidait très clairement pas à l'aborder avec tout le calme nécessaire. Et le pire, c'est qu'il se sentait prêt à entrainer Elsa dans ses délires. A moins de considérer les événements sous un nouvel angle, ajouta-t-il alors, qui ne faisait jamais que partager ses propres observations plutôt que de forcément adresser un tuyau utile à son interlocutrice, surtout que son père l'avait envoyé sur les roses pour le même discours (et recommencerait sans doute encore aujourd'hui même si son attention n'était plus focalisée sur l'aîné de la fratrie - enfin si, elle l'était, mais sur son cadavre, à présent)... Les journalistes s'intéressent aux conséquences plutôt qu'aux causes, et je trouve que c'est une erreur.

code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorciers
avatar
Messages : 170
Date d'inscription : 25/12/2017
Age du joueur : 32

Message#Sujet: Re: Seconde rencontre opportuniste   Jeu 15 Fév - 17:04


Elsa sentit dans cette tête, une alarme se mettre en route, comme une intuition qui lui disait de ne pas continuer cette conversation, sans se trahir sur ce qu'elle sait et qu'elle n'est pas censé dire à un no-mag, ou moldu. Car si les moldus pouvaient voir sans aucun doute les conséquences, les causes étaient entièrement magiques, et bien caché aux yeux des autres, les non-magiques. Elle ne pouvait pas trop parler de tout ça avec Langdon, sans se trahir. Elle repassait dans sa tête, toutes les informations dites au sorciers, que les moldus ne devaient pas savoir. Heureusement elle n'avait pas lu trop de choses dans les journaux magiques américains.
"C'est un sujet vu et revu, je comprend" fit Elsa en hochant la tête, elle prenait quand même conscience des conseils que le jeune homme lui donnait de bons conseils. Revoir les choses d'un autre point de vue sur la situation.

"Un nouvel ange, un autre point de vue, cela peut-être effectivement intéressant." répéta la jeune femme avec un sourire, elle continuait de craindre ce sujet de conversations, car elle n'était pas sûre de savoir quoi dire sans se trahir. Pourtant une partie d'elle-même était curieuse de savoir ce que le jeune homme pouvait savoir sur le sujet. Ce n'était pas trés équitable de lui demander de lui parler de ses idées, et secrets sans lui faire part des siens. Mais il craignait bien moins qu'elle, car si elle parlait des sorciers et vu qui il était, elle était sûre de le voir le dire au monde, mais dans ce cas Elsa, risquait la prison, voir peut-être bien pire, surtout en ces périodes biens sombres de l'histoire.
"Les conséquences ont les voie dans la ville. Est-ce que vous avez une idée des causes?" demanda Elsa à la fois inquiète, et en même impatience d'en savoir plus sur le sujet. Qu'est-ce que Langdon pouvait savoir de cette histoire ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
No-Majs
avatar
Messages : 190
Date d'inscription : 25/11/2017

Message#Sujet: Re: Seconde rencontre opportuniste   Ven 16 Fév - 18:28


Seconde rencontre, et opportuniste.
E

lsa confirma que c'était un sujet vu et revu. Langdon craignit un instant d'avoir peut-être vexé son interlocutrice (il avait bien conscience du fait qu'il manquait de tact par moment), mais il parvint à se convaincre du contraire en l'entendant poursuivre. Langdon était clairement trop influencé par les récents événements et par ses propres opinions pour être forcément de bon conseil et pour avoir un avis qu'il serait avisé de suivre à tout prix, mais qu'importe, son interlocutrice écoutait ce qu'il avait à dire, et ça faisait du bien au No-Maj, qui avait vraiment le sentiment de parler dans le vide récemment... et clairement, ça n'avait rien de plaisant... Il ne cessait de se dire, d'ailleurs, que si on l'avait écouté davantage, son frère serait sans doute encore vivant, mais il était trop tard, et rien ne le ramènerait à présent. Elsa semblait considérer en tout cas, tout comme lui-même, qu'aborder la situation sous un nouvel angle serait sans doute judicieux. Les conséquences, elles étaient directes, visibles, inévitables, personne ne pouvait réellement passer à côté, mais les circonstances paraissaient échapper à tout le monde alors même que, aux yeux de Langdon, elles crevaient tout simplement les yeux.

-J'ai ma petite idée, oui,
confirma Langdon quand Elsa lui demanda s'il avait ses hypothèses sur ce qui était à l'origine de tous ces bouleversement.

Oui, il avait sa petite idée, et c'était bien pour cela qu'il en parlait à la jeune femme, ravi de pouvoir en parler à quelqu'un qui daignerait peut-être l'écouter (à moins qu'elle ne le prenne pour un illuminé, tout simplement), sa conscience journalistique voudrait sans doute qu'il garde cette information pour lui, mais il ne pouvait s'empêcher de se dire que si quelqu'un d'autre soutenait la même hypothèse que lui, son père y serait plus sensible. Est-ce qu'il ne se servait pas un peu de la jeune femme à cet égard ? Peut-être, il ne pouvait pas totalement le nier, effectivement, mais c'était de bonne guerre, au fond. Elle, elle l'avait bien abordé dans l'espoir qu'il l'introduise auprès de son père, après tout.

-Les personnes qui sont derrière tout ça ne sont pas comme vous et moi
, assura-t-il sans réalise combien il ne pouvait pas inclure son interlocutrice à ce titre. C'est de la sorcellerie.

Et à coup sûr, elle allait le prendre pour un fou, elle aussi.

code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorciers
avatar
Messages : 170
Date d'inscription : 25/12/2017
Age du joueur : 32

Message#Sujet: Re: Seconde rencontre opportuniste   Ven 23 Fév - 15:06


Elsa était assise, autour d''une table, avec une tasse de thé en face d'un homme, qui pouvait lui permettre de faire un bond dans le monde du journalisme. Elle avait choisit d'être honnête avec lui et lui faire part donc de la raison pour laquelle, elle avait voulu le voir. Il lui donnait en retour de bons conseils, et elle se dit que c'était une personne très gentille. Et Langdon se montra alors aussi honnête en retour et lui fit part de son idée sur ce qui se passait dans la ville. Elsa s'attendait à des idées et théories farfelues, auxquelles, elle pourrait rire avec lui, et même le suivre dans son délire. Ce serait pas très correcte, alors qu'elle savait la vérité. Mais parler des petits hommes gris par exemple, pourrait être plus facile pour elle, que de développer le sujet de la sorcellerie.

La jeune femme prit sa tasse de thé dans sa main, et la porte à sa bouche, au moment où le jeune homme lui fit par de sa théorie, que c'était de la sorcellerie. La jeune fille faillit s'étouffer dans sa tasse, et le reposa peut-être un peu précipitamment, du thé jaillit sur la table. La jeune fille ne savait pas du tout quoi lui dire, lui répondre. Elle regarda autour d'elle, craignant de voir débarquer un auror, qui la condamnerait pour avoir dévoiler le secret de la communauté magique, alors qu'il avait tout découvert de lui-même. Enfin peut-être pas. Mais est-elle la mieux placée pour parler de tout ça, elle sentit un frisson traversait son corps. Ce n'était guère agréable pour elle de parler de ça, avec lui sans avoir le droit de le faire honnêtement et totalement. La prudence aurait sans doute voulu qu'elle lui dise qu'elle était fou et le plantait là. Mais elle avait ... connaissait aussi ce désir de découvrir la vérité.

"Vous êtes sûrs que c'est possible ce genre de choses?" demanda Elsa. Son désir de découvrir comment il avait découvert l'existence des sorciers, était aussi intéressante pour elle, la jeune femme avait aussi envie de découvrir la vérité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
No-Majs
avatar
Messages : 190
Date d'inscription : 25/11/2017

Message#Sujet: Re: Seconde rencontre opportuniste   Mar 27 Fév - 0:07


Seconde rencontre, et opportuniste.
L

angdon s’attendait à une multitude de réactions de la part de son interlocutrice. Pour les quelques fois où il avait voulu faire entendre ses opinions par d’autres, il avait eu le droit à plusieurs sortes de comportements, qui n’avaient jamais été ni flatteurs ni engageants : son père l’avait considéré avec dédain et mépris, d’autres lui avaient ri au nez, d’autres encore l’avaient qualifié de fou… Au fond, quand il acceptait de se mettre à la place de son entourage (ce qui lui devenait de plus en plus difficile tant il éprouvait le sentiment d’être à part), il pouvait comprendre leur réserve et leur attitude. Il était difficile d’accepter une vérité qui pouvait changer vos vies à ce point fondamentalement. L’étudiant en journalisme avait la ferme intention d’insister, parce qu’il croyait en sa cause, mais il devait bien reconnaître que par moments, cette situation n’oubliait pas d’être quelque peu décourageante, malheureusement… Heureusement, il avait les fidèles de Salem, et Mrs Barebone, surtout, qui lui avait définitivement ouvert les yeux sur l’existence des sorciers dans le monde. Quand il parlait avec elle, il n’avait plus le sentiment d’être un illuminé, et ses convictions prenaient du sens.

Il n’avait par conséquent pas su dans quel camp se situerait son interlocutrice, mais il se permettait quelques réserves… pour autant, il fut plutôt agréablement surpris par son attitude. Elle ne sembla pas vouloir le taxer de fou ou d’idiot. Certes, elle ne se montrait pas crédule au point de ne pas complètement remettre sa parole en question, mais ça, du point de vue de Langdon, ce n’était jamais que du bon sens. Lui aussi avait été comme ça, au début, avant d’admettre que tout coïncidait et que les événements qui agitaient la ville de New York ne s’expliquaient que si l’on admettait qu’il y avait de la magie derrière tout cela.

-J’en suis absolument certain,
lui confirma Langdon, plus que sûr de ses opinions, qui n’avait pas la moindre intention de se laisser démonter. Même s’il savait qu’il devait être difficile, très compliqué, même, de goûter à son discours sans s’en inquiéter quelque peu, il avait de bonnes raisons de s’exprimer comme il le faisait, et pour lui, l’évidence faisait loi. Rien d’autre ne saurait expliquer les incidents de ces derniers jours. Il marqua une pause avant de répondre, à la fois plus sombre mais également plus déterminé. Rien d’autre ne saurait expliquer de quoi mon frère est mort…


code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorciers
avatar
Messages : 170
Date d'inscription : 25/12/2017
Age du joueur : 32

Message#Sujet: Re: Seconde rencontre opportuniste   Sam 3 Mar - 14:58


Elsa ne savait pas quoi dire, elle se sentait bizarrement un peu coupable de cette situation, elle n'avait bien sûr rien à voir avec la mort de son frère, mais cela venait de gens comme elle, et elle ne pouvait pas s’empêcher de trouver tout cela complétement idiot. Les sorciers et les moldus, pouvaient tout à fait cohabiter, Elsa en avait la certitude. Mais comment, là était la question, devait-il révéler leurs existence, et faire confiance aux moldus et aux sorciers pour faire la part des choses. Ou alors se cacher encore plus, et peut-être vivre comme deux sociétés encore plus séparées qu'elles ne l'étaient déjà. La jeune femme prit dans un élan de sympathie posa sa main sur celle de Langdon et lui fit un maigre sourire pour le soutenir dans sa douleur. Même si elle-même n'avait pas encore perdu de membre de sa famille. Ses parents étaient toujours vivants, et elle n'avait ni frère, ni sœur. Un cousin éloigné, qui d'ailleurs devait vire quelque part aux États Unis.

"Vous en êtes sure, car il y a d'autres explications. Un gaz hallucinogène, ou quelque chose comme ça "fit Elsa, pour l'éloigner de la vérité, à la fois pour sa sécurité, car les sorciers pourraient lui rendre la vie impossible si il s'approchait un peu trop de la vérité, l'oublietter serait d'ailleurs l'une d'elle, et sans doute la plus sympathique. Mais aussi pour la sécurité des sorciers, car étant journaliste avec des preuves suffisamment solides il pourrait révélé la vérité à tout le monde, aux no-mags, et cela n'arrangerait pas ce qui se passe en ce moment en ville. Elle n'avait vraiment pas envie que les choses se compliquent dans cette situation déjà vraiment trés tendue. En même, cette conversation la plaçait dans une délicate position, et elle voulait tout faire pour qu'ils changent de sujet, mais c'était sans doute peine perdue, tellement tout cela lui tenait à cœur et c'était sans doute normal avec la mort de son frère.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
No-Majs
avatar
Messages : 190
Date d'inscription : 25/11/2017

Message#Sujet: Re: Seconde rencontre opportuniste   Lun 5 Mar - 17:57


Seconde rencontre, et opportuniste.
E

lsa déposa sa mains sur la sienne, le tout accompagné d'un fin sourire quand il évoqua son frère, en guise de compassion et de soutien, sans doute. Langdon le considéra comme tel et à ce titre renonça à sa première volonté qui avait été de rejeter le geste de la jeune femme sans même y réfléchir, comme il avait tendance, dernièrement, à repousser toutes celles et ceux qui faisaient un pas vers lui en toute bonne foi, avec l'intention sincère de l'aider ou de le soutenir. Peut-être était-ce parce que Elsa et lui se connaissaient à peine, au fond, mais de fait, il lui était plus simple d'accepter ses condoléances silencieuses que lorsqu'elles lui venaient de quelqu'un qui lui était plus proche. A quoi cela pouvait-il bien être dû ? Le fait est que le jeune homme serait bien incapable de l'expliquer, mais ça n'avait pas grande importance, ce qui importait réellement, c'était une situation qu'il comptait bien démêler une bonne fois pour toutes, parce qu'elle lui rongeait l'âme et la conscience depuis bien trop longtemps. Ceci dit, il se tendit et s'écarta bien vite quand la jeune femme reprit la parole. Forcément, il devait s'attendre à ce qu'elle ne le croie pas. C'était une réaction logique et habituelle, et lui-même aurait sans doute été du genre à inventer n'importe quelle théorie du genre pour ne pas se frotter à la réalité il n'y a pas si longtemps, mais depuis, il avait changé, et il n'en démordrait pas, il était convaincu de ses dires, même s'il n'avait évidemment pas de preuve concrète pour l'infirmer.

-Un gaz hallucinogène ?
répéta-t-il, sidéré. Selon vous, un gaz hallucinogène a tué mon frère, c'est ça ? continua-t-il sans doute un peu trop vivement. Ce n'était pas contre Elsa, qu'il appréciait sincèrement à vrai dire, mais quand on le piquait sur le sujet, dernièrement, il ne répondait plus de lui-même, il y était bien trop sensible. Ce qui était sans doute la preuve qu'il ne devrait surtout pas s'intéresser à tout ça, qu'il était trop impliqué, il ne pouvait pas fermer les yeux, un point c'est tout. Ecoutez, je sais que ça peut sembler fou, mais je suis sûr de ce que j'avance. J'étais là, je peux vous jurer que je n'invente rien. Et d'ailleurs, je ne suis pas le seul à le penser.


code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorciers
avatar
Messages : 170
Date d'inscription : 25/12/2017
Age du joueur : 32

Message#Sujet: Re: Seconde rencontre opportuniste   Sam 10 Mar - 17:14


Elsa se sentit triste et honteuse d'avoir dit une telle chose, elle avait presque oublié pendant un instant, que Langdon avait perdu son frère dans cette histoire. Elsa baissa la tête et se dit qu'elle avait mal joué son coup, en sentant qu'il était en colère et sidéré par une telle réponse. Elle voulait dire que le gaz lui avait fait voir des choses qui n'existaient pas, mais pas que le gaz avait tué son frère. Elle hésita à rectifier sa pensée, mais décida de ne rien dire, surtout quand il continua de parler, de ce qu'il avançait. Et le pire c'est qu'il avait raison sur toute la ligne, bien qu'elle voyait mal ce qu'un sorcier aurait à gagner dans cette histoire, peut-être Grindelwald. Sauf qu'elle ne pouvait pas lui en parler, elle ne pouvait pas lui dire toute la vérité, cela minait la pauvre Elsa. Elle se sentait mal de parler de tout ça avec lui, alors qu'elle connaissait toute la vérité. Ce qui tiqua un peu, la jeune femme s'était qu'il dit ne pas être le seul à le penser, il y avait une autre personne au courant pour les sorciers. Qui cela pouvait-il être?

"Pardon" fit-elle simplement sans dire d'autres détails, il comprendrait sans doute de quoi elle parlait, elle s'excusait de sa maladresse, elle n'était pas encore à l'aise avec l'art de poser des questions. Écrire ne lui poser aucun problème, récolter les informations dans les documents non plus, mais poser des questions aux gens et les mettre à l'aise pour qu'ils y répondent, ce n'était pas encore au point. Je ... veux bien croire que vous y croyez" fit Elsa qui ne pouvait finalement pas dire grand chose de plus. Qui le pense aussi, que la sorcellerie existe?" demanda Elsa avec un maigre sourire, en espérant ne pas avoir perdu la confiance du jeune homme pour qu'il continue de répondre à ses questions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
No-Majs
avatar
Messages : 190
Date d'inscription : 25/11/2017

Message#Sujet: Re: Seconde rencontre opportuniste   Lun 12 Mar - 18:20


Seconde rencontre, et opportuniste.
L

angdon esquissa un fin sourire à l'adresse de son interlocutrice, il n'arrivait même pas à lui en vouloir comme ça pouvait être le cas pour certains. Il sentait bien que la jeune femme n'était pas mauvaise et mal intentionnée, elle était juste un peu... ahurie, parce que, forcément, le propos qu'il avait tenu était particulièrement inattendu. La jeune femme était pragmatique.. Elle ne le resterait peut-être pas quand elle ouvrirait les yeux, mais ça n'était pas gagné. Pourtant, il avait vraiment envie qu'il la croie. Dernièrement, il se déturnait d'à peu près tout le monde. Pour une fois qu'il se trouvait en présence d'une personne qui lui inspirait une certaine confiance, il n'avait pas envie de s'emporter et de le regretter aussitôt. Seulement, ça aurait été plus simple pour lui si elle avait bien voulu écouter ses arguments plutôt que d'invoquer immédiatement il ne savait quelle hallucination collective ou gaz hallucinogène. Mais il ne fallait pas trop en demander. C'était quand même une sacrée pilule qu'il lui demandait d'avaler, logique que ça ne passe pas si facilement. Peut-être qu'avec du temps et à force de preuve, cela viendrait.

Pour autant, ce ne fut pas très plaisant pour lui que de l'entendre juste lui dire... qu'elle voulait bien croire qu'il y croyait. Encore heureux. Il ne mentait pas sur ses convictions ? Quel intérêt aurait-il de faire cela ? A part passer pour un fou. Il aurait préféré qu'elle lui pose des questions, qu'elle lui demande d'où lui venait ses convictions et pourquoi il pensait ainsi ? Là, il avait surtout l'impression d'être pris pour un illuminé, comme s'il n'y avait rien de plus à déduire de ses élucubrations.

-Pourquoi ça t'intéresse de le savoir si tu ne veux même pas essayer de me croire ?

Il était passé du vouvoiement au tutoiement sans même s'en rendre compte. Il avait besoin de convaincre son interlocutrice. C'était plus fort que lui. Il l'appréciait. C'était agréable de parler avec elle. Il se disait qu'elle était peut-être opportuniste, et qu'elle n'acceptait de consacrer du temps à l'illuminé potentiellement dépressif qu'il était que parce qu'il était le fils de son père. Mais il aimait bien parler avec elle. Il se disait que sur la durée, elle pourrait aisément devenir son amie. Et il espérait réellement que ce soit le cas.

code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorciers
avatar
Messages : 170
Date d'inscription : 25/12/2017
Age du joueur : 32

Message#Sujet: Re: Seconde rencontre opportuniste   Sam 17 Mar - 17:18


Elsa sentait qu'elle faisait boulette sur boulette. Mais elle avait tellement peur d'aborder ce sujet qu'elle faisait tout pour l'éviter, mais en même temps l'idée qu'un groupe de personne puisse connaître les sorciers sans qu'ils n'aient été oubliétté, était intéressant pour elle, en tant que journaliste. Elle voulait mieux comprendre tout ça, mais sans se dévoiler, sinon la jeune femme aurait de gros ennuis. Elsa se dit qu'il fallait qu'elle rattrape le coup, sauf qu'elle avait un peu de mal à voir comment elle pouvait faire ça.

"Je suis désolée, je pense que... si tout ça existe, je ne suis pas prête à l'accepter. Peut-être que si tout était moins.... flou. Je pourrais comprendre. Vous parlez de sorcellerie, de gens ordinaires, mais comment font-ils de la magie? D'où vient-elle? Est-ce que c'est inné, ou peut-on l'apprendre? Sont-ils nombreux?" Il y a beaucoup de questions sans réponses. demanda la jeune femme comme si elle ne savait rien de tout ça, alors qu'en toute logique, ce serait plutôt à elle de répondre aux questions du jeune homme sur les sorciers et le monde magique. Mais elle ne le pouvait pas, et se mit à regretter de ne pas pouvoir échanger sincèrement et honnêtement avec lui sur le sujet.

La jeune femme espérait tout de même réussir à ne plus le contrarié, mais surtout à voir cette tristesse dans son regard, elle sentait bien qu'il était patient avec elle, il avait pris le temps de lui parler, et de même d'évoquer ce sujet en sachant qu'elle pourrait trés bien lui rire au nez. Et Elsa se dit que c'est sans doute ce qu'elle aurait fait, si elle n'était pas déjà au courant de toute l'histoire. Bon peut-être pas rit au nez, elle n'est pas si méchante, mais elle ne l'aurait sans doute pas cru, et n'aurait même pas voulu entendre ses arguments. Exactement comme le père de Shaw avait fait, semble-t-il, sinon il y aurait déjà eu un article dans le journal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
No-Majs
avatar
Messages : 190
Date d'inscription : 25/11/2017

Message#Sujet: Re: Seconde rencontre opportuniste   Mer 21 Mar - 21:44


Seconde rencontre, et opportuniste.
E

lsa s’excusa et Langdon accepta ses excuses le temps d’un sourire. Il avait du mal à lui en vouloir. Sa réaction était ce qu’il y a de plus logique. D’accord, ça ne l’avait pas empêché de se mettre en rogne pour moins que cela en présence d’autres personnes qui lui avaient fait part de leur incrédulité quand il leur avait fait part de ses nouvelles convictions, renforcées par sa fréquentation des Fidèles de Salem. Mais Elsa avait le mérite de se montrer un minimum compréhensive. C’était bête, mais Langdon persistait à croire qu’il pourrait convaincre sa jeune interlocutrice de la sincérité de son propos. Et c’était parce qu’elle avait fait preuve de plus de réserve qu’un n’en avait soupçonné de prime abord qu’il avait réagi si vivement. Il avait espéré qu’elle se rangerait de son côté sans discuter, c’était bête, parce qu’elle avait besoin de preuves pour être convaincue. Ce qui était bien la preuve, au passage, du fait qu’elle ferait une journaliste digne de ce nom, pas du genre à remâcher une information non vérifiée, mais du genre à creuser sous la surface dans l’espoir d’obtenir une vérité tant escomptée. Il était encore temps de la convaincre, donc, mais pour cela, il fallait qu’il soit à même de lui fournir des preuves très concrètes… Et il n’avait rien de plus que son témoignage, de ce à quoi il avait assisté lors de l’assassinat de son frère. Il ne comprenait pas pourquoi tout le monde s’obstinait à se moquer de son point de vue et de ses théories. Quand le rationnel ne suffit pas à expliquer les choses… ne faut-il pas admettre que le surnaturel a pu prendre le relais ?

-Je n’ai pas les réponses à toutes ces questions
, admit-il, dépité.

S’il avait été capable de répondre directement aux questions de son interlocuteur, sans faire preuve d’aucune hésitation ni de la moindre réserve, elle le croirait peut-être plus facilement, mais il n’avait que sa conviction personnelle et la parole de Mary Lou, qui en quelques mots était parvenue à la convaincre mieux que personne. Il n’empêche, le fait que la jeune femme soit capable d’avancer des questions si pointues sur la question était quelque chose d’encourageant à ses yeux. Pour lui, cela prouvait le fait qu’elle pouvait réellement se laisser convaincre s’il avançait les bons arguments. Mais il ne les avait peut-être pas, les bons arguments en question. En revanche, il connaissait quelqu’un qui les possédait, ces arguments. Après tout, c’était elle qui avait su la convaincre en premier lieu d’une vérité qu’il n’aurait jamais admise en d’autres circonstances.

-Mais je connais quelqu’un qui doit les avoir,
ajouta-t-il.

La présenter aux fidèles de Salem, c’était risqué, mais il n’avait pas de meilleure idée.


code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorciers
avatar
Messages : 170
Date d'inscription : 25/12/2017
Age du joueur : 32

Message#Sujet: Re: Seconde rencontre opportuniste   Dim 25 Mar - 16:55


Elsa ne savait pas si elle était déçue qu'il lui réponde qu'il n'avait pas les réponses à ses questions, ou bien soulagée. Parce qu'il pourrait être en danger d'en savoir trop, la MACUSA devait surveiller ce genre de choses, et ce serait bien dommage qu'il se fasse oubliétter, et oublie la vérité sur la façon dont son frère est mort. Elsa ne voulait pas douter que cela puisse être l’œuvre d'un magicien, d'un sorcier. Ce ne serait pas la première fois qu'un être du monde magique terrorise et tue de pauvres moldues sans défense. Malheureusement le reste de sa remarque, ne le plut pas d'avantage quand il annonce qu'il connaissait la personne idéale pour répondre à ses questions.
"Qui est cette personne?" demanda Elsa, à la fois intéressée, et en même temps un peu inquiète. Pour l'instant les moldus n'avaient pas encore inventé de "détecteurs" de sorciers, mais ils étaient trés inventifs, et qui sait si une telle chose ne verrait pas le jour un jour.

"Est-ce possible de la rencontrer?" demanda Elsa avec l'idée de découvrir ce qu'elle savait, et ce qu'elle ne savait pas sur le monde des sorciers. Cela pourrait être inquiétant, si elle s'en rapprochait un peu trop de la vérité ou alors si elle allait pouvoir "rire" de tout ce qu'elle pourrait lui dire. Bon d'un autre côté, elle n'avait pas envie de se moquer des croyances de Langdon, mais si elle pouvait l'en éloigner le plus possible pour qu'il ne soit pas en danger, ça serait bien, surtout si le sorcier responsable de la mort de son frère, le sentait un peu trop proche de le démasquer. Ou même le MACUSA qui pourrait l'oublietter pour s'assurer de son silence, c'est vrai que comme méthode, c'est assez radical.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
No-Majs
avatar
Messages : 190
Date d'inscription : 25/11/2017

Message#Sujet: Re: Seconde rencontre opportuniste   Mar 27 Mar - 20:15


Seconde rencontre, et opportuniste.
L

angdon avait du mal à comprendre l'attitude de son interlocutrice. D'un côté, elle paraissait parfaitement disposée à le croire, d'un autre, elle donnait quand même l'impression de vouloir entendre ses arguments. Peut-être que même si elle ne le croyait pas, elle avait envie de le croire, peut-être qu'elle tenait à entendre ses arguments parce qu'elle ne le considérait pas comme un illuminé... ou peut-être qu'il y avait une autre raison. Langdon se cantonna aux deux premières suggestions et fit abstraction de la troisième, si bien qu'il se dit qu'il aurait tout à gagner s'il parvenait à convaincre sa nouvelle amie (étrange amitié au préalable, mais qui lui convenait bien à l'heure actuelle). Ce n'était pas impossible, après tout, lui-même avait été un sceptique parmi les sceptiques avant de croiser le chemin de Mary Lou... qui sait, elle parviendrait peut-être à la "convertir" à son tour ? A lui ouvrir les yeux comme elle avait su ouvrir les siens ?

Langdon était d'avis que ça se tentait, en tout cas, et il fut soulagée de découvrir son interlocutrice si disposée à en apprendre plus sur cette personne capable de lui adresser les informations qui lui manquaient. Elle parlait déjà de vouloir la rencontrer alors qu'il ne lui avait encore rien dit, c'était plutôt bon signe, non ? Oui, ou bien encore une attitude un peu suspecte. C'était sans doute un peu comme si un fanatique tenait terriblement à vous faire rencontrer le gourou de sa secte et que vous acceptiez sans ciller. Mais bon, puisqu'elle semblait vouloir en découvrir plus, c'était l'essentiel. Ses motivations n'avaient pas d'importance. Face aux preuves qu'elle découvrirait, elle ne douterait plus, elle comprendrait... Langdon osait l'espérer de tout coeur, en tout cas. Et très clairement, il n'en démordrait pas.

-Elle s'appelle Mary Lou Barebone. Elle dirige une association qu'elle a appelé la Ligue des Fidèles de Salem, et dont le but est de prévenir les personnes comme toi et moi de l'existence des sorciers.
Il marqua une légère pause. Je pense que si je lui parle de toi, elle accepterait de te rencontrer.

Après tout, son but était de sensibilise de nouvelles personnes. Alors elle ne devrait pas être contre cette rencontre, bien au contraire.


code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorciers
avatar
Messages : 170
Date d'inscription : 25/12/2017
Age du joueur : 32

Message#Sujet: Re: Seconde rencontre opportuniste   Lun 2 Avr - 15:27


La jeune femme n'en revenait pas de parler de sorcellerie avec un jeune homme moldu. Il voyait les sorciers comme les méchants de l'histoire, bon vu ce qui lui était arrivé, elle pouvait comprendre, mais elle espérait qu'il pourrait avoir l'esprit assez ouvert pour envisager que tous les sorciers ne sont pas des méchants. Sinon l'amitié qui était entrain de naître entre eux, serait vite fané, moribond et détruit avant même d'avoir véritablement commencer. Elsa ne mentait pas, bon là elle cachait la vérité, volontairement, elle trouvait cela bien dommage. Bon elle n'allait pas le crier sur tous les toits, qu'elle était une sorcière, mais elle aurait aimé de ne pas avoir à cacher son talent, sa nature aux gens qu'elle appréciait.

Langdon lui dit donc qu'il allait lui faire rencontrer cette Mary Lou Barebone, elle ne savait pas si elle avait trés envie de croiser le route de cette femme. Cette ligue ne lui disait rien qui vaille, en même temps il fallait bien qu'elle réussisse à connaître le fin mot de cette histoire, sinon elle ne pourrait pas dormir tranquille.

"Je veux bien rencontrer cette femme. Peut-être parviendra-t-elle à me convaincre, tout comme toi." fit Elsa avec le sourire, il devait bien admettre que c'était quand même pas facile à croire tout ça. La jeune femme ne savait pas qui elle serait, si elle n'avait pas découvert la magie, si elle n'était pas une sorcière, mais elle aurait sans doute du mal à y croire. D'ailleurs si on lui apprenait qu'il y avait des êtres vivants sur une autre planète dans l'espace, elle aurait bien du mal à y croire, sans les voir de ses propres yeux.
"Merci d'être si patient". ajouta la jeune femme, comme une façon de s'excuser de la manière dont elle avait pu se comporter ces derniers instants. Mais il ... faut aussi que tu envisages qu'elle ne puisse pas me convaincre." termina Elsa.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: Seconde rencontre opportuniste   

Revenir en haut Aller en bas
 
Seconde rencontre opportuniste
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Seconde fin : I'm Legend
» [RP][Ile des cabanes] Le forgeron, la voleuse et l'opportuniste
» Malfrats de seconde zone
» ►│ " Ce baiser dure deux seconde, ce flirt, toute une vie ."│◄
» Prototypes de chars français de la seconde guerre mondiale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Where to find them :: Welcome to the wizarding world :: Le Queens-