AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'ombre et la lumière // FT Dumbledore

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sorciers
avatar
Messages : 252
Date d'inscription : 13/12/2017

Message#Sujet: L'ombre et la lumière // FT Dumbledore   Mer 3 Jan - 12:55




L'ombre et la lumière
Ft. Leta & Dumbledore


Voilà, je suis à New York. Je ne me serais jamais imaginée mettre les pieds en Amérique, et pourtant m'y voilà. Ce pays qui ne m'avait jamais tenté ni fasciné va être ma terre d'accueil pour une durée indéterminée. Et non seulement je me trouve à présent ici, où je ne pensais jamais mettre les pieds, pourtant, mais en plus, c'est dans un but que je n'avais pas plus envisagé. Je savais bien que mon chemin finirait par croiser de nouveau celui de Newt, c'est même évident étant donné la tournure qu'a prise ma relation avec Theseus, mais je ne pensais pas que les choses se passeraient dans de telles circonstances. Je fais avec les circonstances et je prends la situation comme elle vient, il est évident dans tous les cas que je n'allais pas laisser mon fiancé se rendre seul outre-Atlantique, surtout qu'il ne sait pas combien de temps tout ceci va durer... et puis, je pense que ce face à face avec Newt ne serait pas du luxe... et par ailleurs, je me fais du soucis pour lui (si, sincèrement, je vous jure). Notre histoire a pris une tournure... particulière, et peu engageante, certainement, mais il a compté pour moi, il compte toujours, ça n'a pas changé, alors je peux peut-être apporter ma pierre à l'édifice. Même si je ressens que ma présence n'enchante pas tout le monde, bien au contraire.

Et en disant cela, je pense au professeur Dumbledore, bien sûr (quoique la chose ne sera pas forcément très heureuse avec Newt non plus, mais comme je n'ai pas encore eu l'occasion de le revoir - je laisse à Theseus le soin de prendre les devants avant cela - je ne peux pas en juger sur pièce). Je sais que mon ancien professeur ne m'apprécie pas outre mesure... Et je ne peux pas le nier, il a de bonnes raisons de ne pas toujours m'apprécier, en même temps, et je sais qu'il aurait préféré ne pas avoir à s'embarrasser de ma présence. Eh bien, nous sommes deux. Moi aussi, j'aurais largement préféré faire le voyage seul avec Theseus... mais je ne pouvais aller à l'encontre de la volonté de mon fiancé (même s'il m'aurait peut-être écouté), d'autant qu'il a sans doute raison, le soutien d'Albus Dumbledore lui est peut-être indispensable pour parvenir à ses fins, pour aider Newt. Alors je ronge mon frein, même si la compagnie du professeur de métamorphose a tendance à m'incommoder. Comme maintenant, où je dois supporter seule sa présence, Theseus étant absent. Je n'aime pas me retrouver seul avec lui. J'ai le sentiment qu'il parvient à sonder le fond de mon âme mieux que personne, et ça me déplaît, cela va sans dire. Mais je vais devoir faire avec elle. Et prendre sur moi pour que les choses se passent bien, qui plus est. Pour engager comme je le peux la conversation, après un temps d'hésitation, je prends la parole.

-Est-ce que vous avez besoin de quelque chose ?



© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorciers
avatar
Messages : 363
Date d'inscription : 26/11/2017
Age du joueur : 29

Message#Sujet: Re: L'ombre et la lumière // FT Dumbledore   Jeu 1 Mar - 17:40

L'ombre et la lumière.
Albus Dumbledore ne regrettait pas une seule seconde son choix de suivre Theseus dans cette histoire afin de venir en aide à Newt, parce qu’il était évident qu’il devait le faire quand même. Le professeur de métamorphose n’avait pas pour habitude de tout quitter dans le but de traverser un océan pour une seule personne, mais en même temps il y tenait quand même à le faire. En même temps, il ne risquait pas de regretter d’avoir fait un tel déplacement, quoi qu’il ignorait encore certaine chose. Pour l’heure, le professeur se trouvait seulement en compagnie de la jeune Lestrange, jeune fiancée de Theseus… et il ne pouvait pas vraiment nier le fait qu’il aurait bien aimé s’épargner sa présence. Non pas que sa compagnie soit si désagréable que cela non plus, mais il avait quand même beaucoup de raison de ne pas réellement apprécier la jeune femme. Au fond, Albus avait envie de croire qu’elle n’était pas une si mauvaises personnes que cela, parce qu’il osait croire qu’au fond, toutes personnes avaient du bon en elle (quand bien même, l’histoire lui donnerait tort). Alors non, il ne voulait pas trop la juger, mais il ne pouvait pas s’empêcher d’avoir des aprioris sur elle quand même. Et il considérait qu’elle n’avait pas forcément sa place à leur côté, pendant ce voyage. Même s’il ne l’avait pas dit à Theseus et que malgré sa position, il considérait qu’il n’avait pas à lui dicter les personnes qu’il voulait voir l’accompagner, il considérait qu’elle aurait sans doute mieux fait de rester en Angleterre. Surtout au vu de leurs fiançailles tout de même, qui risquaient de déplaire à Newt.

Enfin, ce n’était de toute façon pas à lui de décider et par conséquence, le professeur acceptait la présence de la jeune femme tout simplement. Comme en cet instant précis, où ils se retrouvaient tous les deux. Pendant un temps, ils ne se dirent rien, mais ce n’était pas pour autant que Albus Dumbledore ne prêtait pas attention à son « interlocutrice ». Bien au contraire, ce dernier était entièrement tourné vers la jeune Lestrange. Jusqu’à ce qu’elle lui demande s’il avait besoin de quelque chose.

« Peut-être une petite discussion. »
Dit-il alors, en tournant son regard vers Leta. En soit, les sorciers n’avaient peut-être pas réellement besoin de parler, mais Albus ne pouvait pas s’empêcher de se dire qu’il avait quand même envie de poser quelques questions à la jeune femme. « Je me demandais. » Il marqua une pause, ne lâchant pas du regard. « Pourquoi avez-vous décidé de venir faire ce voyage, Miss Lestrange ? »

Albus se montrait peut-être un peu trop direct, mais en même temps il se disait qu’il était temps de mettre un peu carte sur table certaine chose. Après tout, Albus se demandait vraiment pourquoi elle avait décidé de les accompagner et si elle avait… vraiment que de bonnes intentions. Il n’y pouvais rien, il connaissait son passé après tout et ce qui s’était passé pendant ses études à Poudlard.
Code by Gwenn

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorciers
avatar
Messages : 252
Date d'inscription : 13/12/2017

Message#Sujet: Re: L'ombre et la lumière // FT Dumbledore   Ven 2 Mar - 13:59




L'ombre et la lumière
Ft. Leta & Dumbledore


De tout ce que mon ancien professeur de métamorphose aurait pu me réclamer, une conversation est certainement la pire option entre toutes, et je suis convaincue qu'il en joue, et que c'est pour cela qu'il ne se prive pas de me parler. Je ne suis pas la dernière à savoir faire la conversation. Endormir mon entourage avec de belles paroles, c'est un peu l'un de mes modes de prédilection... mais l'ennui, c'est qu'avec le professeur Dumbledore, je sais que ça ne marchera pas. Il est l'une des rares personnes en ce monde à pouvoir aisément me déstabiliser et ce sans la moindre difficulté. Alors forcément, je reste sur mes gardes. Avec lui, j'opère comme une sorte de protocole de défense, c'est juste plus fort que moi. Et étant donné les questions qu'il choisit de me poser, il est évident que je vais rester sur mes gardes. Je m'y attendais, ceci dit, à ce qu'il m'interroge sur les raisons précises de ma venue. Je considère ne pas avoir à me justifier auprès de lui. Mais je considérerais une absence de réponse comme un réel refus d'obtempérer. Et faute d'être dans les bonnes grâces de mon interlocuteur, j'apprécierais de ne pas l'avoir dans le collimateur (mais j'ai des doutes là-dessus).

-Les raisons me semblent évidentes,
je réponds sans me démonter, parce que je considère ne pas avoir moins ma place ici que lui. Et si l'un de nous trois devait ne pas avoir fait le voyage, je considère que ce devrait être Dumbledore, par moi. Quelle légitimité aurait-il de plus que moi à se trouver ici, après tout ? Aucune, à mon humble avis.Theseus m'a demandé de l'accompagner, je n'avais pas la moindre raison de le refuser. Bon, en fait, si nous en avons discuté, il se peut que ce soit moi qui ai insisté plus que l'inverse. Mais après tout, il est mon fiancé, pourquoi laisserais-je un océan nous séparer pour une durée indéterminée sans avoir mon mot à dire ? Et je me fais du souci pour Newt.

Et même s'il y a du vrai là-dedans, je sens qu'il pourrait bien mettre ma parole en doute. Parce qu'il connaît les détails de notre passif à Newt et moi. Sans lui, Newt aurait été renvoyé par ma faute, et j'aurais laissé faire. Mais après tout, de l'eau a coulé sous les ponts.


© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorciers
avatar
Messages : 363
Date d'inscription : 26/11/2017
Age du joueur : 29

Message#Sujet: Re: L'ombre et la lumière // FT Dumbledore   Mar 1 Mai - 15:09

L'ombre et la lumière.
Si Albus Dumbledore prenait la peine de poser une telle question à la jeune femme qui se trouvait sous ses yeux, c’était bien que ça n’avait pas l’air si évident que cela. En tout cas, le professeur de métamorphose se doutait que ça n’allait pas l’être du tout, que ça ne l’était en aucun cas. Bref, l’homme considérait qu’il avait toutes les raisons du monde de poser une telle question. Leta Lestrange répondit que ça semblait évident donc, mais le professeur se permettait d’avoir un doute. Elle précisa que son fiancé – puisque c’était bel et bien son fiancé, même si ce n’était pas vraiment quelque chose qui enchantait tant que ça Albus Dumbledore, mais concrètement il n’avait pas du tout son mot à dire – lui avait demandé de l’accompagner et donc, forcément, elle n’allait pas refuser. Oui, bien sûr, vu comme ça, il était évident qu’elle ne pouvait pas réellement refuser. Sauf que Albus se doutait – non, il savait, soyons clair, il savait beaucoup de chose – que Leta avait aussi en grande partie insisté pour l’accompagner. Et clairement, ce n’était pas quelque chose de mal, bien au contraire, parce que l’homme était encore une fois son fiancé et qu’il n’y avait aucune raison de laisser autant de distance entre eux. Et en même temps… elle venait pour aider le frère de ce dernier, avec qui elle avait quand même un passif assez particulier.

Leta précisa qu’elle se faisait du souci pour Newt, encore une fois… Albus se permettait de mettre en doute les propos de son interlocutrice. Non pas qu’elle ne soit pas capable de se faire du souci pour lui mais… elle n’avait pas eu l’habitude de vraiment se préoccuper de son sort si souvent que ça. Quand il avait failli se faire renvoyer à sa place de l’école de magie, on ne pouvait pas dire que la jeune femme avait levé le petit doigt dans le but de l’aider. Sans lui, le jeune homme n’aurait pas eu l’occasion de terminer ses études.

« C’est vrai que les intérêts de Newt a toujours été l’un de votre priorité. » Il le disait, mais en même temps, il n’y avait pas de raison que la jeune femme imagine qu’il puisse être une seconde sérieux en disant cela. Il ne le pensait pas, c’était simplement une affirmation comme cela, pour tiquer un petit peu les détails de la situation. « Et si Theseus vous a bel et bien demandé de venir, il est normal que vous ne refusiez pas. » Ajouta-t-il alors, toujours sur le même temps. Il aurait pu s’arrêter là, se contenter de ce discours, mais il reprit tout de même. « Je constate avec grand plaisir que vous avez évoluée dans le bon sens du terme Miss Lestrange. »

Et encore une fois, il n’y avait sans doute pas besoin de préciser que ses propos n’étaient pas si sincères que cela. Mais la jeune femme penserait ce qu’elle voudrait, il lui laissait soin d’interpréter la situation à son envie.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorciers
avatar
Messages : 252
Date d'inscription : 13/12/2017

Message#Sujet: Re: L'ombre et la lumière // FT Dumbledore   Mar 8 Mai - 10:10




L'ombre et la lumière
Ft. Leta & Dumbledore


Je serre les dents quand mon interlocuteur, avec ce que je ne peux prendre que pour de l'ironie manifeste, observe que les intérêts de Newt ont toujours fait partie de mes préoccupations. Ne lui en déplaise, c'est le cas. Oh, je sais bien à quoi il fait référence, à l'épisode de Poudlard. Mais je n'ai pas mis le couteau sous la gorge de Newt à l'époque, s'il s'est dénoncé à ma place, menaçant de se faire renvoyer de Poudlard, je n'y suis pour rien, c'était sa propre décision. Mais bon, j'ai bien compris que Dumbledore défendrait toujours les intérêts de son petit protégé, et je devine que je ne suis qu'une nuisance à ses yeux. Est-ce que c'est faux ? Moi-même je n'en sais rien, mais si je suis une nuisance, je suis une nuisance involontaire, point. Dans tous les cas, j'ai ma place ici. Et oui, c'est bien Theseus qui m'a demandé de venir (parce que là aussi, il a l'air de douter). D'accord, il semble le regretter un peu aujourd'hui mais je lui ferai vite oublier ses doutes... J'aimerais qu'il soit aussi simple de faire taire les soupçons de mon ancien professeur de métamorphose. Mais il n'est pas aussi facile à endormir que la plupart. Je sais que je ne dois pas compter là-dessus. Quand il ajoute que j'ai évolué dans le bon sens, je me crispe. Je sais que c'est un faux compliment, et ça m'agace. Dans le domaine de l'ironie subtile, que je pense très bien maîtriser, il me botte en touche avec une aisance déconcertante.

-Mais contrairement à ce que vous avez l'air de penser, professeur, je ne suis pas de la mauvaise graine, et je n'en ai jamais été, d'ailleurs.

Je suis habituée à être le mouton noir, au sens propre comme au figuré, que ce soit parmi le charmant cercle de sangs purs duquel je suis supposée faire partie, ou parmi ceux qui méprisent ceux qui font mine de ne pas me mépriser. Au fond, je me complaît dans ce statut d'outsider, mais j'aimerais communiquer à mon interlocuteur une autre image de moi. Ne serait-ce que pour qu'il me fiche la paix.

-Mes intentions sont nobles, vous pourrez retourner en Angleterre en toute sérénité, Theseus et moi prendrons soin de Newt.


© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorciers
avatar
Messages : 363
Date d'inscription : 26/11/2017
Age du joueur : 29

Message#Sujet: Re: L'ombre et la lumière // FT Dumbledore   Sam 21 Juil - 17:49

L'ombre et la lumière.
Il était évident que la jeune Leta n’était pas naïve et n’était pas dupe, elle voyait bien ce que pensait réellement Albus. Sans aucun doute parce qu’elle n’avait pas l’esprit clair, qu’elle avait un poids sur la conscience. Dans tous les cas, la jeune femme n’était pas dupe et elle affirma au professeur de métamorphose que contrairement à ce qu’il pensait, elle n’était pas une mauvaise graine. Qu’elle n’en avait jamais été. Ce n’était pas avec de simple parole que Leta allait réellement pouvoir convaincre Albus qu’elle était de la bonne graine et qu’il pouvait lui faire confiance. Albus ne se voyait pas faire entièrement confiance à Leta. Sa présence le dérangeait, quand bien même il ne ferait rien à proprement parler contre elle. Puisque Theseus lui avait demandé de venir, il ferait avec, mais le professeur de métamorphose avait l’intention de l’avoir bien à l’oeil. Et non de retourner en Angleterre comme le lui suggérait son ancienne élève, en affirmant que Newt était en parfaite sécurité avec eux. Outre le fait qu’il n’y avait pas que Newt dans l’histoire, mais c’était un détail différent ça, Albus n’avait définitivement pas l’intention de retourner en Angleterre pour le moment. Pas tant que Newt ne sera pas définitivement mis hors de cause dans cette histoire. Non pas qu’il n’ait pas confiance en Theseus pour arriver à ce but, mais il préférait être là.

« Je n’en doute pas une seule seconde. »
Dit-il simplement, dans un fin sourire amusé. Évidemment, le professeur de métamorphose n’était pas réellement sincère, mais c’était toujours le même petit jeu. « Il serait peut-être bon pour moi de rentrer en effet. » Affirma-t-il alors, comme s’il réfléchissait à la question. Il laissa un temps passer, avant de reprendre la parole, comme s’il avait réellement pesé le pour et le contre avant de parler de nouveau. « Mais après un tel voyage, ça serait dommage pour moi de ne pas enfin visiter cette belle ville. Surtout en une période si magnifique. Je pense que je vais rester un peu. »

Il était évident que le professeur n’avait pas l’intention de partir, il n’avait aucune raison d’avoir fait un si long trajet pour rebrousser chemin ensuite. Il se doutait que Leta n’allait pas forcément croire en ses paroles, qu’elle allait comprendre qu’il n’avait tout simplement pas envie de partir parce qu’il ne pensait pas pouvoir lui faire confiance. Quand bien même elle pensait à bien, qu’elle avait sincèrement envie d’aider Newt, il n’avait pas l’intention de laisser cette histoire seulement entre leur main (même si en réalité, il y avait bien plus de protagoniste qu’il ne pensait, qu’il ne savait encore).
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorciers
avatar
Messages : 252
Date d'inscription : 13/12/2017

Message#Sujet: Re: L'ombre et la lumière // FT Dumbledore   Lun 23 Juil - 11:26




L'ombre et la lumière
Ft. Leta & Dumbledore


Parfois (très souvent, en fait, à chaque fois que je me retrouve face à lui, finalement, ce qui est heureusement bien moins fréquent depuis plusieurs années), j'ai envie de retirer ce fichu sourire satisfait des lèvres du professeur Dumbledore. J'ai toujours eu beaucoup de mal avec lui, et pour cause, je n'arrive vraiment pas à le comprendre au bout du compte. Je l'ai toujours trouvé faux, capable de blâmer les apparences et les faux-semblants quand il pourrait bien s'avérer le pire menteur entre nous tous, pourtant. Je ne veux pas croire une seule seconde qu'il soit honnête envers moi quand il dit qu'il n'a rien contre moi. Je n'ai pas envie de jouer les paranoïaques de bas étage, mais je pense être en droit de me poser des questions, et quand je cerne comme une micro-agression dans le discours de mon interlocuteur, je ne sais y être insensible. Mais en même temps, c'est vrai que je suis de façon générale quelqu'un de beaucoup trop sensible dans tous les cas.

Et ce qui le dérange sûrement chez Albus Dumbledore, c'est qu'il me cerne mieux que je ne me cerne moi-même, et je n'ai pas envie de me découvrir être réellement ce qu'il voit clairement en moi. J'ai encore plus le sentiment qu'il se paye ma tronche quand il réplique que même s'il pourrait s'en aller, il ne le fera pas. Parce que New York est magnifique en cette saison, un baratin de cet acabit. Je préférerais, pour tout dire, qu'il soit honnête, qu'il dise qu'il ne m'aime pas et compte me garder à l'oeil en plus de soutenir Newt. Je trouverais ça plus... fair play. Même si je ne m'embarrasse pas forcément à l'être de mon côté non plus.


-En une période de misère et de destruction, vous voulez dire ? je réplique avec une légère amertume, de moins en moins capable de prendre sur moi, je dois dire.

New York en hiver, peut-être que c'est magnifique, je n'en sais rien, mais à ce jour, la grosse pomme se distingue surtout par la multitude de ravages auxquels elle est confrontée. Personne ne voudrait passer ses vacances ici, alors qu'il y a des "accidents", des dégâts matériels et humains. Un mort, même.

-Je ne vous savais pas à ce point attiré par le chaos.

Comme moi.

© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorciers
avatar
Messages : 363
Date d'inscription : 26/11/2017
Age du joueur : 29

Message#Sujet: Re: L'ombre et la lumière // FT Dumbledore   Mar 25 Sep - 15:19

L'ombre et la lumière.
New-York en hiver est clairement une belle ville. Albus ne peut pas réellement le prouver, parce qu’il n’avait jamais passé les fêtes de fin d’année à la grosse Pomme, mais c’est quand même quelque chose de reconnu. Quitte à aller à New-York, autant y aller pour les périodes magiques qu’étaient la fin de l’année. Même si, évidemment, ces derniers temps, on ne pouvait pas dire que la ville était si belle que cela. Et Leta Lestrange ne manqua pas de le préciser d’ailleurs, affirmant qu’il voulait surtout dire que c’était une période de misère et de destruction. Pour le coup, le professeur de métamorphose ne pouvait pas réellement donner tort à son interlocutrice, et ce n’était pas comme si en réalité l’homme cherchait pleinement à profiter de la ville. Il était là en grande partie pour Newt, en autre chose. Et il ne comptait pas s’en aller, sous prétexte que la jeune femme sous ses yeux affirmait qu’elle et son fiancé aurait la situation bien en main. Surtout pas alors qu’elle lui disait ça d’ailleurs, il ne lui faisait pas du tout confiance.

Quand la jeune femme affirma qu’elle ne le savait pas à ce point attiré par le chaos, Albus avait cette fois ci bien plus envie de la contredire. Quand bien même elle n’avait peut-être pas entièrement tort. Si la situation n’était pas si dramatique et s’il n’y avait pas à ce point du chaos à New-York, peut-être que Albus n’aurait pas décidé de venir en personne aider son ancien élève. Parce que même s’il tenait à son ancien élève et souhaitait vraiment le sortir du mauvais pas, il ne pouvait pas nier que sa curiosité prenait le dessus concernant les événements tragiques qui avaient eu lieu. Et qui attirait plus d’une personne de son passé d’ailleurs, même s’il n’en avait pas encore conscience.

« Comme vous ? » Demanda-t-il donc, sans réellement répondre à la question de la jeune femme, un léger sourire sur le visage toujours. Parce qu’il tenait à se montrer aimable avec son ancienne élève. Même si elle ne le méritait pas forcément.

Dans tous les cas, Albus considérait que Leta Lestrange avait une proportion d’adoration du chaos un peu trop grande, d’ailleurs elle l’avait quand même un peu prouvé pendant ses études.

« Vous savez, j’aime à croire que dans certaine chose. »
Il marqua une pause, ménageant son suspense, mais précisant surtout qu’il ne parlait pas de tout ce qui pouvait bien l’entourer. Excluant donc volontairement la jeune femme sous ses yeux, même si elle ne le méritait peut-être pas. « Il y a plus de lumière que d’obscurité, même dans les périodes les plus sombres. »

Et il ne mentait pas. Les malheurs à New-York étaient bien nombreux, mais rien n’enlevait le fait que la ville pouvait être belle pendant les fêtes de fin d’année. Puisque c’était bel et bien de cela qu’ils parlaient non ? Évidemment que c’était de ça qu’ils parlaient.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorciers
avatar
Messages : 252
Date d'inscription : 13/12/2017

Message#Sujet: Re: L'ombre et la lumière // FT Dumbledore   Sam 20 Oct - 10:51




L'ombre et la lumière
Ft. Leta & Dumbledore


Je ne serais pas surprise qu'il lise dans mes pensées. Peut-être pas maintenant, mais c'est un don que je soupçonne au professeur Dumbledore depuis un bon moment. Il complète ma pensée verbalement sans le moindre problème. C'est peut-être qu'il me connaît un peu trop bien, je ne pourrais pas vraiment le nier. Mais de toute manière, je ne m'en cache pas. C'est vrai, le chaos m'attire, c'est comme se retrouver au bord du gouffre et de se sentir attiré par le fond, irrésistiblement. Je suis sur le fil, le vide au fond de moi, et parfois, tout ce que je veux, c'est faire le saut de l'ange et m'y précipiter. Mais pour le moment, je suis encore au sommet du précipice.

Et c'est peut-être ceux qui sont convaincus que je m'y submergerais qui m'y précipiteront. Peut-être que j'ai besoin qu'on ait confiance en moi, cette confiance en moi que Theseus me donne au centuple. Que Newt savait si bien me communiquer aussi. Oui, le chaos m'appelle. Mais je ne suis peut-être pas la seule à me sentir... attirée de trop près par cette situation. Qui sait ce que je finirai par en retirer. En attendant, je suis là, et la suite des événements ne devrait que trop m'apprendre la tournure de la situation.


-C'est ce que je pense également,
je réponds en sondant son regard quand il me dit qu'il estime que dans certaines situations il considère qu'il y a plus de lumière que d'obscurité. Nous n'avons pas beaucoup de points communs, je sais que nos opinions divergent sur de trop nombreux points... Mais même si les ténèbres m'attirent, je crois en cette lumière. Et je pense, oui, que je suis comme n'importe qui, j'ai ma part d'ombre et de ténèbre... Qu'il ne daigne pas me le reconnaitre, qu'il me juge ainsi d'office, je dois le reconnaître, je n'aime pas ça du tout. Je crois aussi que cette lumière finit forcément par s'éteindre si on l'étouffe sans cesse. Comme il s'applique à le faire. Vous avez tort de ne pas me laisser ma chance, professeur, vraiment tort.


© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: L'ombre et la lumière // FT Dumbledore   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'ombre et la lumière // FT Dumbledore
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ayden ►Il y a une part d'ombre et de lumière en chacun de nous, ce qui compte, c'est celle qu'on choisit de montrer.
» D'Ombre et de Lumière [ Sonoshee/ Kawa no Kuni ]
» [QUETE] L'Ombre et la Lumière.
» L'ombre et la lumière.
» Entre l'Ombre et la Lumière

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Where to find them :: Welcome to the wizarding world :: Le Queens-