.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 On n'enterre pas les sentiments (pv Leta)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sorciers
avatar
Messages : 172
Date d'inscription : 25/11/2017

Message#Sujet: On n'enterre pas les sentiments (pv Leta)   Mar 9 Jan 2018 - 15:53


Une fois de plus, sa quête avait été vaine, et Newt était de plus en plus inquiet. Il mentirait s'il prétendait que son propre sort ou pire encore celui de Tina l'indifféraient, ce n'était pas du tout le cas, et il espérait bien qu'ils parviendraient à sortir de cette situation, que grâce à l'aide précieuse du professeur Dumbledore, il serait libéré, sauf... qu'il n'aurait plus à mener une vie du fugitif, entraînant dans sa course nombre de personnes innocentes qui ne méritaient vraiment pas d'être traitées ainsi... mais quand même, pour l'instant, c'était tout de même vrai que son esprit était accaparé par Dougall.

Il n'y pouvait rien, il n'était vraiment pas serein à l'idée de le laisser ainsi vagabonder dans la ville hostile... Il avait toujours été habitué aux natures verdoyantes de son habitat naturel, puis au confort naturel qu'il lui avait improvisé dans le confinement de sa valise : le tumulte, la foule, tout ça c'était... peut-être trop pour lui ?

Il avait peur qu'il lui soit arrivé malheur, qu'il ait paniqué, ou pire, qu'il ait fait une mauvaise rencontre. Il était débrouillard, et c'était lui qui avait le plus témoigné son impatience à l'idée de pouvoir se dégourdir les pattes hors de sa valise, ça c'est vrai... mais il ne savait pas ce qui l'attendait une fois à l'extérieur, et ça, vraiment, ça l'inquiétait beaucoup.

Mais il n'avait pour lui que son inquiétude et aucun motif à soulagement. La pression était de plus en plus grande et le tout se refermait autour de lui tel un étau. Il avait trouvé les meilleurs compagnons d'infortune possible, c'est vrai. Jacob était un homme si sympathique qu'il était impossible de ne pas vouloir s'en faire un ami, Queenie était déstabilisante mais une personne fiable et déterminée. Et Tina... eh bien, la concernant, il n'avait pas les mots. Seulement, justement, c'était aussi parce qu'il s'attachait de plus en plus à eux qu'il se reprochait de leur faire endurer des épreuves qu'ils ne devaient qu'à sa seule irruption dans leur vie.

Et il y avait tout le reste. La présence de Dumbledore le rassurait, mais celle de Theseus... eh bien... si son frère pouvait pleinement croire en son innocence, alors il s'en réjouirait, mais il avait bien dû constater que ce n'était pas le cas. Et il avait amené Leta avec lui, Leta qui était sa fiancée, à présent. Rien se d'y penser, Newt avait le sentiment qu'on lui transperçait le coeur de milliards de poignards.

Il avait su l'éviter jusqu'ici, mais les retrouvailles étaient inévitables, et elles eurent lieu quand, pensant trouver son frère à sa chambre d'hôtel après avoir, fourbu, parcouru en long en large et en travers les rues de la ville dans l'espoir de retrouver Dougall, ce fut avec elle qu'il tomba nez à nez.


"Leta..."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Sorciers
avatar
Messages : 126
Date d'inscription : 13/12/2017

Message#Sujet: Re: On n'enterre pas les sentiments (pv Leta)   Ven 26 Jan 2018 - 10:10




On n'enterre pas les sentiments
Ft. Newt & Leta
 
Cette chambre d'hôtel, je la connais par coeur, depuis les moindres détails des tableaux impersonnels accrochés aux murs jusqu'à la tapisserie hideuse au motif floral qui décore la chambre. Sans oublier cette répugnante moquette à laquelle ont dû adhérer les empreintes de centaines de vies avant les nôtres. La chambre est de haut standing, parce que Theseus a les moyens et fait tout pour que je me sente bien, mais ce n'est pas pour autant que je me sens complètement à mon aise ici. Quelque chose détonne, quelque chose fait tache. Mon besoin d'évasion, sans doute. Pourtant, je sais pourquoi je suis confinée ici pour le moment, et par ailleurs, j'ai un peu dérogé à cette règle à quelques reprises, trop besoin de prendre l'air. Et puis, nous nous trouvons dans l'une des plus grandes et des plus belles villes au monde, forcément, j'ai envie d'en profiter un peu. Et puis, je n'ai rien fait, moi (contrairement à un autre... que je ne me gênerai pas pour nommer, vous pensez bien), alors je ne vois pas l'intérêt de me confiner. D'ailleurs, alors que Theseus s'est absenté un moment, je suis très très tentée de prendre la poudre d'escampette, mais puisque je ne sais pas quand mon fiancé compte revenir, je décide de m'abstenir quand même. Donc à la place, prostrée sur le canapé, je lis (relis) un livre à proximité en attendant que le temps passe. Elle entendit frapper à la porte de la chambre. Est-ce que Theseus avait oublié ses clés ? Ou bien il s'agirait de Dumbledore (cas de figure très probable). Ni l'un ni l'autre, et la surprise fut totale pour moi, autant que pour la personne qui me fait face. Pourtant, j'aurais totalement pu m'y attendre.

-Newt. J'accroche un sourire à mes lèvres et le serre dans mes bras sans lui demander son avis. Je suis contente de te revoir.

Ce n'est pas vraiment un mensonge, d'ailleurs. Je suis sincèrement heureuse de le revoir. Et je mentirais si je disais qu'il ne m'a pas manquée, même si de l'eau a coulé sous les ponts depuis et que nous ne nous sommes pas parlé depuis très, très longtemps. Ce n'est pas dans ces circonstances que j'envisageais nos retrouvailles, ça ne m'empêche pas de les apprécier, même si je doute un peu qu'il en fasse de même. L'inverse est même bien plus probable. Je l'invite à entrer et referme la porte de la chambre derrière nous.

-Comment tu vas ?

Je doute que ce soit la grande joie étant donné ce que je sais de sa situation, mais je ne prétends pas ne pas le savoir, c'est juste comme ça que l'on engage la conversation, et je suis forte pour ça. Il faut l'être quand on a Newt en face, qui n'est pas forcément un exemple de loquacité.


© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorciers
avatar
Messages : 172
Date d'inscription : 25/11/2017

Message#Sujet: Re: On n'enterre pas les sentiments (pv Leta)   Jeu 1 Fév 2018 - 15:02


Il s'y était attendu, il ne pouvait pas prétendre l'inverse. Theseus lui avait appris que Leta avait fait le voyage avec eux (et accessoirement qu'ils étaient fiancés, une information qu'il n'avait pas encore complètement digérée... s'il en était capable), alors il fallait bien qu'à un moment ou à un autre, ils se retrouvent de nouveau face à face.

Même s'il avait su que ça arriverait, il n'avait pas vraiment été prêt à ses retrouvailles. Sans pouvoir dire s'il aurait eu besoin de plus de temps ou pas, vu que le temps n'effaçait visiblement pas tout, lui qui restait cantonné à des souvenirs auxquels il n'arrivait pas à renoncer. Non, ça n'aurait rien changé, et il se demandait si en la voyant, il cesserait un jour d'avoir ce sentiment déplaisant qu'on lui essorait les entrailles et que son coeur oubliait de battre.


-Newt. Je suis contente de te revoir.
Elle le serra dans ses bras. Cette fois, les battements de son coeur s'accélérèrent beaucoup trop vite. Sa manière de s'adresser à lui si familièrement, comme s'ils étaient des amis qui s'étaient quittés la veille, comme si leur passé commun, celui qui les avait éloignés, n'existait pas réellement. Il pourrait presque le lui faire oublier, d'ailleurs, pour ne laisser à la surface que les bons souvenirs. Mais il ne devait pas se laisser avoir. Encore moins maintenant qu'avant.

Est-ce qu'elle jouait la comédie ou est-ce qu'elle était vraiment contente de le voir ? Avec elle, c'était toujours assez difficile à déterminer. Et encore plus maintenant. Et lui, est-ce qu'il était content de la voir ? Il se serait bien épargné de la revoir, honnêtement. Mais tout aussi honnêtement... Il était heureux, aussi de la revoir. Est-ce qu'il pourrait prétendre que la revoir ne lui faisait rien alors qu'il emportait sa photo avec lui comme un talisman précieux ? Ce serait trop hypocrite.


-Comment tu vas ?
Là, maintenant, ou en règle générale ? Dans tous les cas, il était aux prises avec une situation qui le dépassait... Et ça n'allait pas s'arranger avec Leta dans son entourage. Il haussa les épaules, mal à l'aise.

"J'ai connu mieux." Il hésita, reprit la parole. "Pourquoi tu es là ?"

Elle n'avait aucune raison d'accompagner Theseus, si ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Sorciers
avatar
Messages : 126
Date d'inscription : 13/12/2017

Message#Sujet: Re: On n'enterre pas les sentiments (pv Leta)   Ven 2 Mar 2018 - 13:39




On n'enterre pas les sentiments
Ft. Newt & Leta
 
Je le trouve attendrissant, à accueillir mon étreinte avec une sorte de réserve gênée... j'ai toujours trouvé ça très... charmant, de sa part. Et même si nous avons changé tous les deux, j'apprécie de découvrir qu'il demeure des choses qui ne changent pas, irrémédiablement imperturbables... Plus que ne l'est Newt, et tout cas, que je ne crois pas insensible à ma présence. Il se peut que j'affabule et prenne mes désirs pour la réalité, mais je ne le crois pas une seule seconde, j'ai confiance en moi, je connais très bien mon interlocuteur autant que je me connais moi-même, et je sais bien que Newt n'est pas insensible. Et je reconnais tout autant que ça ne me déplaît pas le moins du monde. Il serait malsain, au regard des circonstances, d'en jouer, pas vrai ? Mais je n'ai jamais dit que mon tempérament et mon comportement étaient totalement sains, ce serait bien mal me connaître que de m'imaginer capable d'une pensée de la sorte.

Je le considère sous toutes les coutures quand il m'affirme qu'il a connu mieux (rejetant volontairement la possibilité de me dire que je lui ai manqué aussi, mais il n'a pas besoin de le faire de toute façon, je suis sûre et certaine que c'est bel et bien le cas). Le contraire serait pur mensonge, et nous le saurions tous les deux, aussi bien l'un que l'autre. Il n'a pas son pareil pour se retrouver au coeur des ennuis, c'est même l'une de ses caractéristiques principales. Mais des ennuis comme celui-là, de cette ampleur, je pense pouvoir affirmer que c'est une première pour lui. Raison de plus pour être présente à ses côtés, pas vrai ? Oui, et j'en ai la ferme intention. Même si ma présence le désappointe, je le vois bien. Et en même temps, c'était sans doute aussi quelque chose que je recherchais.

-Parce que j'avais envie d'être là pour toi
, je réponds d'un ton doucereux en lui imposant mon regard, même si je sais qu'il brûle de détourner les yeux, comme toujours. Et puis... Theseus t'as mis au courant, pas vrai ?

Si je prétends être gênée, ce n'est jamais qu'une façade. J'assume tous mes mots, tous mes gestes, tous mes actes.

© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorciers
avatar
Messages : 172
Date d'inscription : 25/11/2017

Message#Sujet: Re: On n'enterre pas les sentiments (pv Leta)   Lun 12 Mar 2018 - 13:08


-Parce que j'avais envie d'être là pour toi.

Ce n'était pas la réponse que Newt avait eu envie d'entendre (en même temps, y en avait-il une seule qui pourrait lui convenir à cent pour cent ? Il était fort probable que non), mais c'était aussi, quelque part, la réponse qu'il avait voulu qu'elle lui adresse. Comme à chaque fois qu'il se trouvait en présence de Leta, même si cela n'était pas arrivé depuis un bon moment, il éprouvait une sorte d'ambivalence qui n'était pas du tout agréable.

Il y avait beaucoup de choses qu'il pourrait vouloir répliquer à cela, à commencer par le fait qu'elle n'avait pas spécialement manifesté une envie terrible de le soutenir dans les moments où il en avait eu besoin jusque-là. Elle n'avait pas toujours été là pour lui, même, elle l'avait complètement abandonné. Pour la peine, il savait que la manière la plus "juste" d'agir, celle qui répondrait à son besoin d'autopréservation, en tout cas, serait de lui en vouloir sans discuter. Mais il n'y arrivait pas, il en était incapable, c'était plus fort que lui. comme toujours, elle lui faisait perdre ses moyens, et résultat, il n'arrivait pas à la déloger de sa tête. Une rengaine vieille comme le monde, somme toute. Mais bien tenace, cela s'entend.

Elle n'était pas là pour lui, s'il avait voulu avoir le moindre doute à ce sujet, et la tentation était très grande en réalité, il aurait abandonné cette possibilité dès l'instant où Theseus avait évoqué ses fiançailles avec la jeune femme, réduisant à néant non seulement la possibilité de l'accueillir à bras ouverts (mais ça n'aurait pas été possible de toute façon) ou encore de lui pardonner. Réduire son coeur en miettes, en revanche, c'était direct et efficace.

Et puis... Theseus t'as mis au courant, pas vrai ?

Mal à l'aise, Newt refusait de soutenir un regard qui le cherchait sans cesse. C'était hors de question. Theseus l'avait mis au courant, et il avait bien fait. Si le magizoologiste avait dû se retrouver face à Leta sans y être préparé un seul instant, il l'aurait évidemment très mal vécu, ça aurait été une vraie et douloureuse épreuve pour lui. Déjà qu'elle était assez vraie et douloureuse pour lui sans qu'il y ait rien à faire.


"Il m'en a parlé, oui.."
, répondit-il avec ce malaise qui détonnait avec la parfaite assurance de Leta. Mais ça avait toujours été comme ça. De ce point de vue-là, elle l'avait toujours coiffé au poteau, et ce n'était pas prêt de changer. Leurs tempéraments ne changeraient pas davantage au passage. D'où leur incompatibilité certaine. "J'aurais préféré que tu ne viennes pas, pour tout te dire."

Autant jouer franc jeu, à présent, même si ça ne changerait rien. Maintenant qu'elle était là,elle n'allait sans doute pas repartir de sitôt.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Sorciers
avatar
Messages : 126
Date d'inscription : 13/12/2017

Message#Sujet: Re: On n'enterre pas les sentiments (pv Leta)   Ven 30 Mar 2018 - 11:49




On n'enterre pas les sentiments
Ft. Newt & Leta
 

Il est au courant. Je le sais, Theseus m'en a parlé, il ne m'a rien caché de leur conversation (normal, mon fiancé ne me cache jamais rien, il est totalement transparent avec moi... on ne peut pas dire que l'inverse soit vrai, en revanche, mais tant qu'il y croie, où est le problème ? Ce qu'il ne sait pas ne peut pas lui faire de tort, n'est-ce pas ?). Mais je me plais à jouer les ingénues, car ainsi, je vois mon interlocuteur face au fait accompli, bien contraint d'observer les faits en face.

J'ai le sentiment que cela l'ennuie et reconnaissons que cela m'amuse. Il a mal pris la nouvelle, ça, Theseus me l'a dit, et je n'en attendais pas moins de lui. J'aurais été assez déçue que la nouvelle le laisse de marbre. Ce n'est pas que je veuille le malheur de Newt pour autant, au contraire, mais après tout ce que nous avons vécu, il est normal qu'il considère cette situation avec émotion, n'est-ce pas ? Et peut-être un peu de regret également. Je l'espère, du moins. Mon sourire ne disparaît pas quand il affirme que je ne devrais pas être là. Je pourrais me vexer, je ne le fais pas. Parce que je suis convaincue qu'il ne le pense pas vraiment. Il ne l'avouera pas, et je suis sûre qu'il se ment à lui-même à ce sujet, mais il est soulagé que je sois présente. Il a besoin de moi, il a toujours eu besoin de moi. Regardez ce qui arrive quand je ne suis pas dans les parages ! Il ne le comprend pas encore mais je vais l'obliger à comprendre. Il n'aura pas le choix.

-Tu mens, je réponds, sûre de moi,
avec dans la voix l'assurance effrontée qui m'est caractéristique. Et tu le sais très bien. Tu as besoin de moi. Et je suis là pour toi, j'ajoute en mettant dans mon propos ce qu'il faut d'intensité pour que le message passe comme il faut. Et je n'ai pas l'intention de m'en aller, j'ajoute, des fois qu'il lui viendrait l'idée, pour une raison plus ou moins obscure, de me convaincre de partir.

J'y suis, j'y reste, aucun débat possible.

© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorciers
avatar
Messages : 172
Date d'inscription : 25/11/2017

Message#Sujet: Re: On n'enterre pas les sentiments (pv Leta)   Jeu 5 Avr 2018 - 13:04

-Tu mens.

Newt, en entendant ces mots, baissa aussitôt les yeux, qu'il avait déjà eu peine à garder levés au préalable. Il savait bien que ce n'était pas l'attitude à adopter, mais quand il se trouvait en présence de Leta (et ce n'était pas une nouveauté), le jeune homme avait la fâcheuse tendance à considérablement perdre ses moyens.

En l'occurrence, il ne voulait pas laisser à son interlocutrice la possible occasion de lire dans son regard une certaine forme d'assentiment. Il voulait se convaincre lui-même qu'il ne mentait pas quand il disait à la jeune femme qu'il aurait préféré qu'elle ne vienne pas, qu'il aurait voulu qu'elle reste en Angleterre... mais si une part de cette affirmation était vraie, il savait aussi qu'il était peut-être heureux, aussi, de la revoir... parce qu'elle lui avait manqué... Même si ces retrouvailles étaient particulièrement tendues et n'arrêteraient pas de l'être maintenant que le magizoologiste savait que son frère et elle étaient fiancé.

Et tu le sais très bien. Tu as besoin de moi. Et je suis là pour toi.


Cela aussi, c'était un souci... il ne pouvait pas totalement le démentir. Il avait peut-être encore trop besoin d'elle. Il avait voulu se détacher d'elle du mieux qu'il le pouvait, mais on n'enterre pas les sentiments si facilement. Et s'il avait été capable de tourner totalement la page, sa photo ne siègerait pas en bonne place dans sa valise.

Elle lui manquait parce qu'il ressentait encore le besoin de sa présence. Et il avait peine à ne pas se sentir touché quand Leta affirmait être là pour lui. Mais il devait se méfier, et cela, il le savait. Ses paroles étaient du venin. Du fiel au goût de miel. Il s'était déjà fait avoir. Mais il pensait connaître le vrai visage de Leta, maintenant... il ne devait plus se laisser séduire, à présent.

Et je n'ai pas l'intention de m'en aller.


Il s'en doutait... Il la connaissait suffisamment, tout de même, pour savoir qu'il ne suffisait pas d'exiger d'elle quelque chose pour qu'elle accepte de s'y plier. Au contraire, même, d'ailleurs. Et avec sa fierté et son esprit de contradiction, ça ne risquait pas de changer.


"Je n'ai pas besoin de ton aide."
, répliqua-t-il. "Tu ne peux pas revenir comme ça, maintenant, faire comme si de rien n'était, avec..."

Il baissa les yeux sur la bague de fiançailles au doigt de la jeune femme...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Sorciers
avatar
Messages : 126
Date d'inscription : 13/12/2017

Message#Sujet: Re: On n'enterre pas les sentiments (pv Leta)   Mer 11 Avr 2018 - 13:57




On n'enterre pas les sentiments
Ft. Newt & Leta
 

Depuis le début de notre conversation (et elle vient à peine de commencer), Newt a déjà trouvé des dizaines d'occasion de me contrarier, il a de la chance que je ne me vexe pas facilement. Ce n'est pas que je ne suis pas susceptible, pourtant, c'est juste que je le connais par coeur, sur le bout des doigts, alors je sais quand il dit la vérité et quand il me ment. Et là, je sais qu'il me ment. En tout cas, j'en suis intimement convaincue, et donc, je ne vais pas me vexer de sa remarque. Il a besoin de mon aide. Il ne s'en est peut-être pas rendu compte pour commencer, avant que je ne revienne dans sa vie, et je suis sûre et certaine que si je dois partir, maintenant, il sera démuni. Il ne le dira pas, il ne l'avouera à personne, mais il a besoin de mon soutien. Surtout, il a besoin de moi. Il a toujours eu besoin de moi. C'est quelque chose que les mots n'expriment pas mais qu'il doit forcément ressentir. Parce que, de mon côté, j'ai aussi besoin de lui. Je ne lui monte pas un baratin de toute pièce en affirmant que je veux l'aider, que je me soucie de son sort, c'est la vérité. Et je sais bien que c'est réciproque.

Quand il ajoute que je n'arrivais pas le droit de revenir comme ça, de faire comme si de rien n'était, et que son regard tombe sur ma bague de fiançailles, je sais précisément ce que ça signifie exactement. Et je suis convaincue une bonne fois pour toutes d'avoir eu raison. Mon sourire s'agrandit et je le reconnais, je suis ravie. Parce que je perçois de la jalousie dans son attitude et dans le ton de sa voix, parce que je ressens que cette situation lui fait du mal. Ce n'est pas parce que je me réjouis de son malheur, c'est parce que je sens que cette situation le touche, parce qu'il se sent toujours concerné par ce qui m'arrive. Et peut-être aussi qu'il aurait voulu se trouver à la place de son frère. Je pense, à ce sujet, qu'il ne peut s'en prendre qu'à lui-même, dans tous les cas, j'aime la tournure que prend la situation, et j'ai du mal à cacher le fait que je m'en réjouis.

-On aurait voulu t'en parler plus tôt, tu sais,
dis-je sans me laisser démonter une seule seconde. Theseus a peut-être culpabilisé, ce n'est pas mon cas, je n'ai rien à cacher. Mais tu n'étais jamais là.

Je n'ai pas mon pareil pour retourner les situations à mon avantage. Bientôt, tout sera de sa faute.



© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorciers
avatar
Messages : 172
Date d'inscription : 25/11/2017

Message#Sujet: Re: On n'enterre pas les sentiments (pv Leta)   Jeu 10 Mai 2018 - 11:07


-On aurait voulu t'en parler plus tôt, tu sais... Mais tu n'étais jamais là.

Bizarrement, Newt avait beaucoup de mal à y croire. Même s'ils n'avaient pas eu l'occasion de se voir depuis un bon moment, il la connaissait tout de même bien, aussi bien qu'elle prétendait elle aussi le connaître. Leta n'avait pas son pareil pour retourner la situation à son avantage.

Et elle était bonne comédienne. La gêne, la déception qu'elle faisait mine de ressentir en cet instant étaient plutôt convaincants, ça Newt devait bien le reconnaître, mais il n'avait plus envie de s'y laisser prendre (même si une part de lui était tentée). C'est que ça ne lui avait pas porté bonheur par le passé, il n'avait pas particulièrement envie de réitérer l'expérience, à la vérité.

Elle retournait toujours la moindre situation à son avantage, mais là ça ne prendrait pas. Il ne la croyait pas. Il était convaincu qu'ils avaient été bien contents de lui dissimuler leur relation le temps que ça avait duré. Bientôt, on lui dirait que ce sentiment, comme un coup de poignard en plein coeur, était de son propre fait, que c'était lui qui tenait le manche du poignard. Ce n'était pas juste.

D'accord, il était bien souvent en vadrouille, bien plus souvent aux quatre coins du monde que chez lui (la preuve, encore maintenant, il n'était pas en Angleterre, et même s'il avait un appartement à Londres, il n'y mettait presque jamais les pieds). Mais s'ils avaient vraiment voulu le mettre au courant et ne pas le placer devant le fait accompli, ils n'auraient eu qu'un mot à dire. Ils ne l'avaient pas fait. Ils ne s'en étaient pas donné les moyens, et maintenant il se sentait trahi par les deux personnes qui avaient compté plus que n'importe qui d'autre au monde pour lui, malgré les frictions et les désaccords qu'il y avait pu y avoir entre eux.


"Les hiboux, ça existe"
, répliqua Newt avec tout de même pas mal de mauvaise foi. D'une part parce que les hiboux pouvaient rarement atteindre les endroits où il vadrouillait, d'autre part parce qu'il n'informait pas en temps réel ses correspondants au sujet de ses déplacements. Mais il se comprenait. Quand on voulait, on pouvait. Et dans tous les cas, il méritait plus de considération que ça, non ? "Ça fait combien de temps ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Sorciers
avatar
Messages : 126
Date d'inscription : 13/12/2017

Message#Sujet: Re: On n'enterre pas les sentiments (pv Leta)   Lun 14 Mai 2018 - 12:56




On n'enterre pas les sentiments
Ft. Newt & Leta
 
Je m'abstiens de toute remarque quand il me fait remarquer que les hiboux, ça existe. Je ne pense pas que le moindre commentaire soit vraiment nécessaire à ce sujet, Newt aura été parfaitement capable de comprendre par lui-même en quoi son propos manque de cohérence. Bien sûr, nous aurions pu le joindre de cette manière, mais outre le fait qu'il y a des choses qui ne peuvent s'apprendre qu'en personne (et ma relation envers Theseus en fait bien évidemment partie, n'en déplaise peut-être à mon interlocuteur, justement parce qu'il lui en déplaît). Alors même si, par miracle, ses hiboux avaient trouvé destinataire en affontant les jungles, déserts et autres glaciers que fréquente régulièrement le jeune homme pour son travail, il ne nous a jamais informés d'où il se trouvait. Sans compter que ça va dans les deux sens, après tout. En matière d'échanges épistolaires, Newt n'est pas l'homme le plus fructueux et prolifique qui soit. Tenez, l'été, du temps où nous étions à Poudlard tous les deux, jamais il ne m'a écrit la moindre l'être. Donc à partir de là, son commentaire ne peut que me soutirer un sourire mas certainement pas me faire sentir coupable. Je ne réponds pas, donc, et il a dû savoir que je ne répondrais pas, car il embraye alors, me pose une question que j'aime entendre, car je pense qi'elle en dit long sur l'opinion qu'il a de mon union avec son frère.

-Deux ans environ,
je réponds sans émotion particulière. C'est vrai que cela fait un moment, mais cela fait un moment aussi que Newt a quitté le nid pour rejoindre le monde, et tout aussi longtemps, même bien plus longtemps que nous n'avons plus de contact tous les deux. Notre relation a beau avoir été très forte, elle a surtout été très brève, et je ne suis pas la seule responsable à ce sujet. J'enchaîne alors, comme si de rien n'était, comme s'il n'était pas contradictoire et malsain d'embrayer ainsi après avoir parlé de mes sentiments pour son frère et de l'importance que ces derniers ont dans ma vie à l'heure actuelle. J'ai beaucoup pensé à toi, tu sais.

Je ne parle pas juste de la situation présente, ici et maintenant, bien sûr. Mon propos a un sens plus large. Qui le touchera, je veux le croire.





© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorciers
avatar
Messages : 172
Date d'inscription : 25/11/2017

Message#Sujet: Re: On n'enterre pas les sentiments (pv Leta)   Ven 18 Mai 2018 - 11:52


-Deux ans environ.


Deux ans. Deux longues années. C'est vrai, ces deux dernières années, c'était à peine s'il avait passé quelques jours en Angleterre, et quand c'était le cas, c'était pour se rendre au ministère ou aux éditions Obscurus Book pour retrouver ses employeurs. Il n'avait en effet pas pris le temps de retrouver sa famille. C'était peut-être un tort de sa part, mais tout de même, aux yeux du magizoologiste, cela ne pardonnait rien, bien au contraire, c'était d'autant plus douloureux.

Il se doutait que cette histoire durait bel et bien depuis un moment. Ils étaient fiancés, après tout, et Leta l'avait accompagné ici, cette histoire ne pouvait pas dater d'hier, il en avait conscience, malgré tout, ça lui faisait un coup au coeur.

Parce que pendant que son frère et elle se tournaient autour, lui, il vivait dans la solitude (enfin, il avait la compagnie de ses créatures, mais ce n'était pas exactement la même chose), et surtout, il ne l'avait pas oubliée. Il ne s'était pas écoulé un seul jour sans qu'il pense à elle. Et elle, elle s'en moquait, elle avait tourné la page.

Il ne pouvait pas le lui reprocher, techniquement, parce que leur histoire était normalement de l'histoire ancienne, même si le fait qu'elle soit avec son frère rendait la chose encore plus malsaine. Lui, il n'avait jamais réussi à complètement tourner la page. C'est vrai, l'irruption de Tina dans sa vie avait un peu redistribué les cartes, mais pas au point de la lui faire oublier. En fait, il n'était pas sûr de réussir à l'oublier un jour. Encore moins alors qu'elle se trouvait là, en sa présence, ce qui avait tendance à tout bouleverser... comme s'il avait vraiment besoin de ça en ce moment, comme si sa vie n'était pas déjà suffisamment difficile.

J'ai beaucoup pensé à toi, tu sais.


Elle n'avait pas le droit de lui dire ça... Elle lui donnait envie que ce soit vrai... Parce que lui-même avait énormément pensé à elle. Tous les jours, il avait embarqué la photo d'elle dans sa valise, comme s'il emportait une partie d'elle avec lui. Il aurait fallu qu'il tourne la page, c'était son erreur. Et maintenant, il ne savait pas s'il allait en être vraiment capable.

"Permets-moi d'en douter..."
Il marqua une pause. "Je préférerais... que tu ne te mêles pas de tout ça."

Sa situation était bien assez alambiquée comme cela.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: On n'enterre pas les sentiments (pv Leta)   

Revenir en haut Aller en bas
 
On n'enterre pas les sentiments (pv Leta)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Where to find them :: Welcome to the wizarding world :: Brooklyn-