AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Seconde rencontre opportuniste

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Sorciers
avatar
Messages : 170
Date d'inscription : 25/12/2017
Age du joueur : 32

Message#Sujet: Re: Seconde rencontre opportuniste   Dim 20 Mai - 12:43


Elsa soupira, elle trouvait cela triste de ne pas avoir de souvenirs de sa mère. Elle ne pouvait rien faire sur ce sujet. Il était assez mal à l'aise et c'était sans doute dû à la tristesse de cette mort. La jeune femme s'en voulait un peu d'avoir poser cette question, cela avait ... sans doute dû lui rappeler de mauvais souvenirs.
"Désolée d'avoir... parler de ça. Je ne savais pas. J'aurais pas dû être si curieuse." fit Elsa avait un maigre sourire, elle n'aurait pas dû en parler. C'était sans doute aussi une  partie du problème, les femmes savent bien souvent apaiser les tensions, et unir les familles. Avec un père aussi .. autoritaire qu'il semblait l'être, c'était sans doute assez difficile de s'y épanouir totalement.

Elsa ne savait pas du tout, de quoi parler maintenant, elle avait peur de faire encore un impair dans la discussion de poser la mauvaise question, surtout si elle parlait de magie, ou de sorciers. Pouvait-elle parler de sa famille sans rendre Langdon un peu triste de ne pas avoir eu de "mère". En plus, il venait de parler de son frère. Est-ce qu'ils étaient proches? Elle avait envie de poser la question, mais est-ce que cela n'allait pas enchainer sur la sorcellerie. Elsa n'était pas très à l'aise avec ce sujet de conversation. Elle devait rester sur ses gardes pour ne pas dire quelque chose, qu'un no-mag n'est pas censé savoir. Et en plus, cela créer des tensions entre eux. Et elle ne voudrait pas que d'autres sujets soient aussi source de tensions. Ça serait vraiment dommage de perdre cet amitié, sans lui donner une chance. Surtout qu'elle avait peu de chance de se développer. Puisque Elsa et Langdon étaient sans doute de futurs ennemis, quand il saura la vérité sur elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
No-Majs
avatar
Messages : 190
Date d'inscription : 25/11/2017

Message#Sujet: Re: Seconde rencontre opportuniste   Lun 21 Mai - 21:29


Seconde rencontre, et opportuniste.
C'

est sûr, il y avait mieux pour détendre l'atmosphère que de discuter de sa défunte mère, mais en même temps, il n'allait certainement pas reprocher à Elsa d'aborder le sujet. Après tout, elle ne pouvait pas savoir... Et maintenant qu'elle était au courant, il savait qu'elle n'aurait pas l'indélicatesse de retourner le couteau dans la plaie. Il appréciait de sentir qu'elle était sincèrement désolée, mais elle ne voulait pas qu'elle s'en veuille pour sa question. Ca aurait pu faire un bon sujet de conversation, mais en l'occurrence, c'est sûr que ça aurait le don de le déprimer plus encore. Ceci dit, ce n'était pas comme si ce décès était tout récent. Il avait eu le temps de faire son deuil... Ce n'était jamais agréable d'en reparler, bien sûr, mais quoi qu'il en soit, on ne pouvait pas revenir en arrière, et il avait appris à vivre avec l'absence d'une mère, absence que son père n'avait jamais réussi à compenser, accaparé qu'il était par l'aîné des deux frères, bien plus prometteur que ne l'était le canard boiteux de Langdon.

-Non, au contraire, c'était bien d'être curieuse.

Et il le pensait. Il ne disait pas cela pour la rassurer, la consoler, il le pensait vraiment. C'était une excellente chose, d'être curieux, et c'était d'ailleurs pour sa curiosité que Langdon appréciait beaucoup son interlocutrice : cette curiosité qui la poussait à voyager tout autour du monde, et qui avait sans doute aussi motivé ses ambitions de devenir journalistes. Jamais il ne lui reprocherait sa curiosité, non, et il ne voulait surtout pas qu'elle se sente mal à l'aise pour si peu.

-Tu sais, c'était il y a longtemps. C'est sûr, elle me manquera toujours, mais ça ne me dérange pas de parler d'elle.

C'était plus compliqué, en revanche, de parler de son frère, même si c'était souvent lui qui mettait ça sur le tapis, vu qu'il n'arrivait pas à penser à autre chose, quoi qu'il fasse, et ce n'était pas simple. Quoi qu'il en soit, il n'aimait pas l'idée qu'Elsa ait le sentiment de marcher sur des oeufs à chaque fois qu'elle se trouvait en sa présence. Mais bon, il n'avait pas un tempérament facile, il faut dire.




code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorciers
avatar
Messages : 170
Date d'inscription : 25/12/2017
Age du joueur : 32

Message#Sujet: Re: Seconde rencontre opportuniste   Lun 21 Mai - 21:44

Elsa lui fit un petit sourire, elle était quand même un peu désolée d'avoir aborder le sujet, et elle ne savait pas du tout si c'était correcte de parler de sa mère, de lui poser tout un tas de questions sur le sujet. Bien sûr, cela peut aussi faire plaisir de parler d'elle, c'était une façon de se souvenir d'elle, d'être un peu plus proche d'elle, peut-être de se souvenir de détails qu'on peut avoir oublier à force de ne pas vouloir en parler. Mais en même temps, c'était triste de savoir qu'on ne pourrait plus la serrer dans ses bras, quand bien même on parlerait d'elle pendant des heures. Qu'on ne pourrait plus discuter avec elle, même si on pouvait parler d'elle, ce ne serait plus avec elle. Donc Elsa était partagé entre ses deux pensées contradictoires. Évidemment ne pas parler d'elle, on ne pensait plus à elle et donc à la douleur qu'on peut ressentir, mais en même on l'oubliait un peu aussi.

"Si vous éprouver l'envie ou le besoin de parler d'elle, je suis prête à vous écouter. Mais si vous préférez parler d'autres chose... Changeons de sujet" fit Elsa, au moins c'est lui qui prenait la décision, elle lui offrait la chance de parler de sa mère, si il le souhaitait, ou de changer de sujet si il préférait. Elsa ne savait pas du tout ce qu'elle ferait si elle avait perdu sa mère. En parlerait-elle tout le temps pour ne pas l'oublier, ou est-ce qu'en parler serait trop triste, et elle resterait dans le silence. Elle laissait à Langdon le champ libre, et elle espérait qu'il trouverait un sujet sympathique, parce qu'elle commençait à être à cours d'idée. Pourtant quand on fait connaissance avec les gens, on a toujours dix milles choses à dire, mais quand Elsa doit taire la bonne moitié de sa vie, ce n'est pas facile. Comment lui parlait de son chanteur préféré quand c'était un sorcier, qu'il ne pouvait pas connaître. Comment lui parlait de ses livres préférés alors que la moitié venait du monde magique. Ce n'était pas vraiment facile.

HJ : Je crois que j'ai jamais répondu aussi rapidement ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
No-Majs
avatar
Messages : 190
Date d'inscription : 25/11/2017

Message#Sujet: Re: Seconde rencontre opportuniste   Mar 22 Mai - 19:37


Seconde rencontre, et opportuniste.
L

angdon était d'une nature bien plus extravertie avant la mort de son frère. Cela ne voulait pas dire qu'il était capable alors de raconter sa vie au premier venu non plus, mais il avait beaucoup plus de facilités à se livrer, à se dévoiler, à exprimer le fond de sa pensée. Il faut dire que sa pensée était alors bien moins sinueuse, lui-même était bien moins... négatif. Aujourd'hui, ce n'est pas que l'envie lui en manquait, mais il était devenu, par la force des choses, quelqu'un de plus secret, et donc il lui était plus difficile d'évoquer, spontanément, sa mère. Parler d'elle, comme ça, réveillait d'anciennes blessures plus que de vieux souvenirs. Il voudrait, en l'évoquant, se laisser envahir de pensées plus positives que négatives, malheureusement, ce n'était pas du tout le cas, il avait plus de souvenirs de la nouvelle de son décès et de ce qu'il avait ressenti alors que des moments du quotidien qu'il avait partagés avec elle. Bien souvent, ça le travaillait, ça lui faisait du mal, alors il ne savait pas si en parler y changerait grand-chose, même si libérer la parole ne ferait peut-être pas de mal... et même s'ils se connaissaient depuis peu, Elsa et lui, il était convaincu qu'elle serait capable de l'écouter, qu'elle ne prononçait pas ces mots seulement pour lui faire plaisir mais parce qu'elle était vraiment le genre d'amie susceptible d'être à l'écoute et de partager ce genre de sujets avec lui. Mais c'était lui, sans doute, qui n'était pas prêt, en réalité.

-Peut-être que j'aurais besoin de parler d'elle,
admit-il, parce que concrètement, il ne l'avait jamais fait... Avec personne. C'était trop difficile. Ca a toujours été un sujet tabou, dans la famille... Surtout auprès de son père, d'ailleurs. Il souffrait beaucoup trop de cette situation. Il s'était muré dans son silence, dans son travail et s'était focalisé sur les ambitions politiques de l'aîné de ses deux fils. Rien de bien glorieux, somme toute. Mais je ne saurais même pas par quoi commencer...

Et à vrai dire, il ne se voyait pas changer de sujet après l'évocation de quelque chose d'aussi grave... Parler de leurs goûts, ce genre de choses... ça semblait un peu trop... classique, en comparaison.




code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorciers
avatar
Messages : 170
Date d'inscription : 25/12/2017
Age du joueur : 32

Message#Sujet: Re: Seconde rencontre opportuniste   Dim 27 Mai - 17:50


Elsa était contente d'avoir prononcer les bons mots, pour encourager Langdon à parler de sa mère. Elle aimerait bien pouvoir entretenir une relation amicale avec lui, mais véritablement sincère. La jeune femme avait apprit que beaucoup de sorciers entretenait des aprioris contre les moldus, et les considérait comme nuisibles, et elle avait fait de son mieux pour montrer aux sorciers que ce n'était pas vrai, et avait réussi à faire sa place. Mais c'était la première fois qu'elle rencontrait une personne qui avait une mauvaise opinion des sorciers. Elle était peut-être justifiée d'un certain point de vue, suite à la mort de son frère, mais en même temps pour les mettre tous dans le même panier. Ne pouvait-il pas envisager qu'il y avait des sorciers qui n'étaient pas "mauvais", tout comme certains sorciers pouvaient envisager que les moldus pouvaient avoir de l'importance.

Elsa était heureuse de pouvoir essayer de lui montrer qu'il avait tort sur les sorciers, mais elle savait qu'elle s'y prenait sans doute de la mauvaise façon, car quand il découvrira la vérité (si il la découvre un jour), il ne verra qu'une sorcier qui a voulu tirer de lui des informations, pour lui nuire encore plus qu’après la mort de son frère.

"Peut-être que tu pourrais commencer par me dire comment elle s'appelle? demanda Elsa avec un triste sourire, ils parlaient d'elle depuis cinq minutes, elle ne savait toujours pas comment elle s'appelait. Et puis, tu peux aussi me la décrire" proposa Elsa, ce serait peut-être difficile à faire, si il n'a pas trop de souvenirs d'elle, depuis les années où il s'est efforcé de ne pas parler d'elle, par respect pour sa famille, et par peur du chagrin, sans doute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
No-Majs
avatar
Messages : 190
Date d'inscription : 25/11/2017

Message#Sujet: Re: Seconde rencontre opportuniste   Mar 29 Mai - 17:57


Seconde rencontre, et opportuniste.
L

angdon était au fond très étonné de voir son interlocutrice s'intéresser à ce point à sa vie, même dans les détails qu'il ne livrait d'ordinaire à personne. Même s'ils se parlaient à coeur ouvert depuis les débuts de cette conversation, cela ne faisait pas longtemps qu'ils se connaissaient. Mais soit, c'était rare qu'il puisse avoir ce genre de conversation, alors, pourquoi pas. Il fallait seulement qu'il abaisse ses barrières, et ça, ce n'était pas évident du tout, bien au contraire, même. Mais soit, elle avait l'air de s'intéresser, de le faire vraiment. Et lui, il se disait que c'était peut-être l'occasion d'exorciser au moins l'un de ses démons, même si ce n'en était qu'un parmi tant d'autres. Et d'autres démons, autant dire qu'il en avait en nombre. Il avait la fâcheuse tendance à les accumuler, dernièrement, c'est le moins que l'on puisse dire, il ne faisait que ça, même, ce qui ne faisait que confirmer le fait qu'il sombrait corps et bien. Enfin, donc, elle lui suggérait de parler de sa mère, et même si cela éveillait en lui des souvenirs aussi doux que douloureux, il décida de jouer le jeu. Après tout, ça le libèrerait peut-être d'un poids, un poids dont il devait être délesté depuis bien longtemps sans oser l'admette.

-Agatha,
dit-il alors, se rendant compte par la même qu'il n'avait pas prononcé le nom de sa mère depuis ce qui s'assimilait à une bonne éternité. Elle s'appelait Agatha.

Ce qui ne disait pas grand-chose d'elle mais Langdon avait toujours trouvé que ce nom lui allait particulièrement bien, qu'il correspondait bien à sa personnalité douce et patiente, et aussi à sa beauté, car dans son souvenir, elle était très belle... même s'il ne pouvait plus en juger par preuve : son père, après l'enterrement de sa femme avait jet toutes les photos d'elle. A chacun sa manière de faire son deuil, sans doute...

-Quand je te dis que je m'en souviens à peine, c'est vrai, je saurais plus te dire grand-chose sur elle... Elle était belle, douce, elle souriait souvent, je me souviens qu'elle chantonnait beaucoup. Et... c'est à peu près tout.


code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorciers
avatar
Messages : 170
Date d'inscription : 25/12/2017
Age du joueur : 32

Message#Sujet: Re: Seconde rencontre opportuniste   Sam 2 Juin - 21:58


Elsa trouvait cela assez triste que Langdon ne se souvienne pas de sa mère, enfin pas grand chose. Et il semblerait qu'il ne puisse pas vraiment poser des questions à son père, et maintenant il était impossible de voir avec son grand frère, ce dernier était mort récemment. Est-ce qu'il y avait une autre personne capable de répondre à ses questions, un oncle, un cousin. Elsa ne savait pas si elle pouvait lui proposer cette idée, parler d'elle, semblait vraiment difficile pour lui. Il avait déjà donné son nom et quelques détails, même vague, c'était déjà un bon début. La première question qui vint à l’esprit d'Elsa fut de savoir comment elle était morte, mais ce n'était peut-être pas une bonne idée, lui rappelant trop de mauvais souvenirs.

"Quel genre de chansons, chantait-elle?" demanda Elsa, c'était une question bien mieux, car il penserait alors à elle, vivante, avec le sourire, chantant une petite chanson. Qui sait elle aurait peut-être même droit à la chansonnette, si il osait élever la voix pour chanter. Elle était curieuse de savoir si il chantait bien ou pas. Elsa, de son côté, se débrouillait pas trop mal, elle avait déjà rencontré une jeune femme qui donnait des cours de chants. Elle avait dit qu'avec un peu de travail, elle pourrait faire d'Elsa une bonne chanteuse, mais ce n'était pas du tout le genre de la jeune femme, elle était plus à l'écrit, qu'avec sa voix. La jeune femme se contentait donc de chantonnait ici et là de temps en temps. Cette question, était vraiment mieux que sa première idée, et beaucoup moins morbide.
"Est-elle heureuse?" demanda Elsa avec le sourire, même si avec le père de Langdon, ça n'allait pas, elle était tout de même persuadé que ses deux garçons faisaient son bonheur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
No-Majs
avatar
Messages : 190
Date d'inscription : 25/11/2017

Message#Sujet: Re: Seconde rencontre opportuniste   Lun 4 Juin - 18:22


Seconde rencontre, et opportuniste.
L

angdon était vraiment surpris de voir de quelle curiosité Elsa était capable au sujet de cette femme qu'elle ne connaissait pas du tout. Peut-être que ça disait quelque chose sur elle ? Peut-être que la jeune femme avait aussi connu le deuil, et qu'elle pensait donc être capable de l'aider, mais lui ne savait pas s'il était réellement prêt à être aidé. C'était si douloureux que de parler de cette femme qu'il avait bien trop peu connue et qui comptait pourtant tellement pour lui. C'était difficile à expliquer, mais ça faisait partie de lui, c'était une part intégrante de son identité, et en même temps, c'était un mensonge...Il avait fondé beaucoup de sa personne sur le choc brutal de cette première perte, peut-être qu'il avait peur d'affronter ce qu'il deviendrait s'il parvenait réellement à faire son deuil. La question d'Elsa était pertinente, mais Langdon ne savait pas trop quoi y répondre, en fait. Quel genre de chansons ? Eh bien...

-Je ne me souviens plus
, prétendit-il.

Ce n'était pas exactement vrai, et en même temps, ça l'était peut-être, à mesure que ses souvenirs de sa mère s'estompaient, ils se laissaient remplacer par son imaginaire. Il avait une voix, des mélodies en tête, mais il ne saurait pas dire si c'était lui qui les avait inventées, ou si elles existaient vraiment. Il pourrait les chantonner pour que Elsa s'en fasse une idée, mais il chantait comme une casserole, il considérait que ce n'était pas du tout une mauvaise idée. La seconde question d'Elsa le déstabilisa tant et si bien qu'il se sentit proche des larmes. Non, il n'était pas prêt à parler de tout ça, loin de là.

-En fait... je crois que je préfère ne pas parler d'elle, je suis désolé...

Il savait qu'Elsa voulait l'aider, mais c'était trop pour lui... Il avait besoin de temps. De beaucoup de temps. Ou bien il avait besoin qu'on le brusque, qu'on le place face à ses démons, que ça lui plaise ou pas. Langdon avait sans doute besoin d'être un peu bousculé pour ne pas sombrer, mais il n'était pas du tout capable de faire une chose pareille... Il s'embourbait sans doute dans ses propres névroses... mais il n'arrivait pas à sortir de cette forme d'automutilation très élaborée, qu'il n'était pas capable d'identifier comme tel.


code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorciers
avatar
Messages : 170
Date d'inscription : 25/12/2017
Age du joueur : 32

Message#Sujet: Re: Seconde rencontre opportuniste   Ven 8 Juin - 21:21


Elsa hocha la tête, et se dit que ce n'était pas grave, et qu'il n'avait surement pas à s'excuser pour ne pas pouvoir parler de sa mère, c'était un deuil trés difficile dans une famille, et d'autant plus que la mort de son frère, devait faire ressortir celle de sa mère.
"Ne t'excuse pas, je comprend" fit Elsa en se penchant sur la table pour poser sa main sur celle de Langdon. Elle lui fit un petit sourire, avant de se redresser. Elsa ne savait pas trés bien si elle pouvait comprendre le deuil, elle n'avait pas encore connu, à part un grand oncle qu'elle avait dû voir deux fois, elle n'avait pas vraiment perdu de membres de sa famille. Donc elle ne savait pas ce qu'on pouvait ressentir dans de tels moments. Il y a des gens, qui peinent à s'en remettre, et d'autres qui, avec le temps, arrive à ne plus y penser, et même parfois à oublier. Elle avait aussi lu quelque part, qu'il y avait des étapes dans le deuil et que pour les gens, certaines étapes étaient plus longues que d'autres.

Elsa se dit donc qu'il valait mieux parler d'autres choses, et elle ne pouvait pas vraiment enchainer sur sa famille à elle, ce serait un peu "méchant" de parler de sa mère, aprés cette brève conversation sur la mère de Langdon. Sauf que la jeune femme ne voyait plus trop de quoi parler, pouvait-elle continuer de poser des questions sur la famille du jeune homme, notamment son père, le seul vivant qu'il lui restait.
"Et ton père?" demanda donc Elsa sur la réserve, car elle ne savait si cela n'allait pas le mettre en colère, ou le rendre triste. Et elle avait d'ailleurs hésité quelques instants plus tôt... Tu n'es pas obligé de répondre. Parlons d'autre chose si tu veux" proposa-t-elle presque tout de suite aprés sa question. La jeune femme n'avait pas envie de le contrarié, il était d'un abord un peu froid, mais vraiment trés sympathique au fond, et elle aimerait vraiment apprendre à le connaître mieux, même si cela s'annonçait un peu difficile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
No-Majs
avatar
Messages : 190
Date d'inscription : 25/11/2017

Message#Sujet: Re: Seconde rencontre opportuniste   Dim 10 Juin - 21:26


Seconde rencontre, et opportuniste.
E

lsa était quelqu’un de compréhensif, et c’était définitivement une qualité que Langdon appréciait beaucoup. L’on pouvait même affirmer qu’elle lui était indispensable. Il était avenant, facile d’accès et tout sauf susceptible, autrefois, mais il est vrai que les circonstances l’avaient rendu bien moins abordable, et si l’on voulait avoir une vraie conversation avec lui, il fallait savoir s’accrocher. Une chance, Elsa était du genre tenace, et elle ne lâchait pas l’affaire… Sans insister pour autant quand elle ressentait que la situation exigeait plutôt de faire profil bas ou, plus simplement, de changer de sujet. Langdon n’arriverait pas à parler de sa mère. Il avait voulu faire cet effort, mais il était évident qu’il n’était pas prêt encore. Il avait envie de croire que ce n’était pas si grave, et que personne n’irait réellement le lui reprocher malgré tout, mais ça en disait long sur le travail sur lui-même qu’il lui restait à faire encore. On en a jamais complètement fini avec ses démons, si sa situation devait lui apprendre quelque chose, c’était bel et bien cela. Consciente qu’elle n’entendrait rien de plus sur Mrs Shaw, qui méritait sans doute tous les éloges pourtant, et que l’on disserte sur elle des heures durant, elle daigna aborder un autre sujet qui n’était pas forcément commode non plus : son père. Là-dessus, Langdon serait moins avare en parole, mais moins tendre également.

- Y a pas grand-chose à dire sur lui
, affirma le no-maj, ce qui était faux, bien sûr. Henry Shaw Sr, de par son parcours et sa personnalité, était un roman à lui tout seul, mais c’était une histoire que le jeune homme ne ressentait pas l’envie de raconter. Trop compliqué, trop douloureux. Après la mort de maman, y a plus que son travail qui a compté. Enfin non, son travail et Henry, ses ambitions politiques, tout ça. J’ai passé ma vie à essayer de le rendre fier. C’est même pour ça que j’ai décidé de faire des études de journalisme. Il afficha un sourire amer. On voit le résultat. Rien de ce qu’il ferait ne serait jamais assez bien. Et la mort de son frère, loin de les rapprocher, les éloignait finalement plus encore. Tu sais quoi, je crois qu’on ferait bien de parler de la tienne, de famille, la mienne est déprimante.

Et Elsa, elle, avait sans doute des choses bien plus intéressantes et belles à dire. Qui plus est, il n’accaparait que trop l’attention déjà. Lui aussi avait envie d’en apprendre plus sur son interlocutrice (même si elle lui en avait déjà dit assez pour qu’il se fasse une bonne image d’elle). Pas la peine qu’il en rajoute encore une couche sur sa propre vie. Quoi qu’il dise, il donnait l’air de se plaindre. Et croyez-le ou non, il se fatiguait lui-même avec cette attitude.


code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorciers
avatar
Messages : 170
Date d'inscription : 25/12/2017
Age du joueur : 32

Message#Sujet: Re: Seconde rencontre opportuniste   Dim 17 Juin - 16:03


Elsa fit un triste sourire pour commenter les paroles de son ami Langdon, de toute façon, il n'y avait pas grand chose à dire de plus sur le sujet. Il ne pouvait pas parler de sa mère car le sujet était trop douloureux, et il ne pouvait pas parler de son père, car il y avait aussi de la douleur, une autre forme de la douleur, mais elle était là quand même. Il lui proposa de parler de sa famille, et Elsa était fière de ses parents, qui avaient accepté sa magie sans ... peut-être pas sans crainte, mais disons sans préjugé. Ce qui n'avait été le cas de tous ses camarades, et quand elle voit Langdon, elle se demanda qu'est-ce qui est le plus répandue. Des gens comme ses parents, qui acceptent la magie, ou bien des gens comme Langdon, qui la condamne tout de suite. Il avait peut-être des circonstances atténuantes n'ayant pas découvert la magie dans les meilleurs conditions, mais de mettre tous les sorciers dans les méchants, c'était un peu beaucoup quand même.

"Mes parents... et bien. Ma mère s'appelle Anna et mon père Kristof. Ils sont tous les deux vivants, et m'ont élevé... je suppose normalement. Je suis allée dans un pensionnat à mes onze ans" fit Elsa avec le sourire, et une fierté dans la voix quand elle parlait de ses parents. La jeune fille essayait d'être le plus prés possible de la vérité, bien sur, il ne fallait pas qu'elle parle de Poudlard, et de l'école. "Mes parents me manquaient beaucoup... d'ailleurs ils me manquent beaucoup" ajouta la jeune femme avec le sourire. Elle ne savait pas trés bien ce qu'elle pourrait raconter de plus sur sa famille. Je n'ai pas de frère, ni de sœur" compléta-t-elle pour présenter sa famille, et elle se demandait d'ailleurs pourquoi, elle n'en avait jamais eu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
No-Majs
avatar
Messages : 190
Date d'inscription : 25/11/2017

Message#Sujet: Re: Seconde rencontre opportuniste   Lun 18 Juin - 17:40


Seconde rencontre, et opportuniste.
A

pparemment, Elsa n'avait pas grand-chose à dire de ses parents, et Langdon estimait que c'était vraiment une bonne chose. Cela devait voulait dire que la jeune femme avait eu une enfance non pas forcément banale mais du moins normale, et c'était une chance, que de pouvoir grandir auprès de ses deux parents, que de mener une enfance équilibrée... Langdon ne pouvait pas forcément dire que, de son côté, ça avait jamais été le cas, pas depuis la mort de sa mère, en tout cas, mais même avant ça, son père n'était pas très présent, déjà accaparé par sa carrière. Elsa avait été envoyée en pension plutôt jeune, mais Langdon ne trouvait pas forcément grand-chose d'anormal à cela.

En tout cas, Langdon n'allait pas juger les parents de la demoiselle pour si peu. Lui aussi avait passé son adolescence en pension, et il avait passé plus de temps loin de chez lui que dans la demeure familiale. Il n'en avait pas de mauvais souvenirs pour autant. Elle avait ressenti le manque de ses parents, et c'était toujours le cas aujourd'hui (c'est normal, elle était encore bien jeune - très jeune pour les voyages auxquels elle se destinait, mais il paraît que les voyages forgent la jeunesse, c'est sans doute la meilleure manière de vivre la sienne, puisque c'était son rêve). Langdon connaissait très bien ce sentiment. C'était un état quotidien, en ce qui le concernait. Elle ajouta qu'elle n'avait pas de frère ou de soeur. Langdon pourrait y compatir, après tout, il n'avait pas passé que de mauvais moments avec Henry, mais sur la fin, on ne pouvait pas vraiment dire que leurs rapports avaient été cordiaux. C'était bien ça le souci, d'ailleurs, la mort de son aîné le perturbait terriblement, mais en attendant, il ne pouvai même pas prétendre qu'ils avaient été amis ou complices avant tout ça.

-Une vie de famille simple, en somme,
résuma l'étudiant en journalisme dans un fin sourire.

Et il n'y avait sans doute rien de mieux. L'air de rien, les familles toutes simples, ce n'était pas si fréquents. Plus Langdon regardait autour de lui, plus il voyait de drames et de moments horribles, des familles dysfonctionnelles aux histoires terribles. Elsa avait de la chance pour sa part.

-Comment tes parents ont réagi, quand tu leur as parlé de ton tour du monde ?





code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorciers
avatar
Messages : 170
Date d'inscription : 25/12/2017
Age du joueur : 32

Message#Sujet: Re: Seconde rencontre opportuniste   Dim 24 Juin - 16:32


Oui, c'était une vie de famille tout simple et toute normale, enfin même si le côté magique d'Elsa avait causé quelques soucis lors qu'elle avait été sélectionne pour aller à Poudlard. Sa mère, inquiète, n'avait pas su quelle décision prendre pour sa fille. Devait-elle la laisser partir pour Poudlard, ou bien la garder auprès d'elle. Mais il se passait tellement de choses bizarres autour de la petite fille, que son père avait tranché. Elle irait à Poudlard. La petite fille de onze était donc allée à l'école des sorciers. Quand elle était revenue pendant les vacances de Noël, elle avait bien sentit qu'il y avait un froid entre ses parents. Mais sa mère, avec le temps, avait finit par comprendre que son mari, le père de sa fille avait prit la bonne décision en l'envoyant à Poudlard.

Langdon lui demanda comment ses parents avaient réagit à son annonce de faire le tour du monde, et bien à peu prés de la même manière. Sa mère, inquiète, n'avait pas voulu qu'elle parte si jeune, et si peu de temps aprés avoir fini ses études, et son père, lui avait presque mis un coup de pied aux fesses pour qu'elle fasse ce tour du monde.

"Ma mère n'était pas trop d'accord, elle voulait que j'attends encore un peu avant de partir. Mais mon père était d'accord. Je crois... qu'il rêvait aussi de faire le tour du monde, mais certaines obligations l'ont retenus, du coup, il voulait que je fasse ce tour du monde pour ne pas avoir de regrets comme lui" expliqua Elsa, pour ne pas que Langdon croit que son père la chassait de la maison, ou quelque chose dans ce genre là. Au contraire, Elsa savait trés bien qu'elle aurait toujours un foyer auprès de ses parents. Quand elle entendait Langdon parlait de son père, elle se disait qu'elle avait des parents vraiment exceptionnels.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
No-Majs
avatar
Messages : 190
Date d'inscription : 25/11/2017

Message#Sujet: Re: Seconde rencontre opportuniste   Lun 25 Juin - 16:56


Seconde rencontre, et opportuniste.
L

angdon n'avait aucun mal à comprendre le comportement qui avait été celui de la mère d'Elsa quand celle-ci lui avait fait part de son intention de faire le tour du monde. Elle était si jeune, encore. Ca devait être difficile, pour une maman, de voir son enfant quitter le nid si tôt, et surtout pour partir comme ça à l'aventure, sans trop savoir à quoi ressemblerait demain, mais en même temps, il est vrai que si l'on voulait mener à terme un projet aussi ambitieux qu'un tour du monde, il était logique de le faire à cet âge, quand on n'avait pas encore d'attache : Elsa n'avait pas d'époux, pas d'enfants, pas de travail, pour elle, c'était le moment rêvé de se lancer, avant, sans doute, de se poser et d'accomplir d'autres rêves. Dans le cas de Langdon, il se disait que lui, c'était une chance qu'il avait laissé passer, mais en même temps, il n'aurait pas forcément voulu suivre le même parcours que celui que la jeune femme était en train de suivre. Il n'avait pas menti en affirmant qu'il était admiratif. C'était le cas.

Son père devait l'être aussi, apparemment, si elle se fiait à ce que son interlocutrice lui disait (et elle était honnête, donc il n'y avait pas la moindre raison). Frustré, sans doute, de ne pas avoir pu faire comme sa fille. Ce n'était jamais bon pour un parent de vivre son rêve par procuration, par l'intermédiaire de son enfant, mais dans tous les cas, elle avait malgré tout le soutien de sa famille, et c'était ce qui importait, bien plus que tout le reste. Encore un peu, et Langdon allait aussi envier les parents de la jeune femme. Il se doutait que s'il servait à son père une quelconque intention de faire le tour du monde, ce dernier le recadrerait. La seule ambition qu'il avait le droit de caresser était de celles qui vous apportaient richesse, succès et réputation, raison pour laquelle il avait tant suivi Henry dans sa campagne pour être élu sénateur.

-Tu as de la chance d'avoir des parents comme eux,
observa-t-il, en toute conscience du fait qu'il devait une fois encore donner l'impression de se plaindre. A croire que c'était plus fort que lui. C'était sans doute plus fort que lui, en effet.



code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorciers
avatar
Messages : 170
Date d'inscription : 25/12/2017
Age du joueur : 32

Message#Sujet: Re: Seconde rencontre opportuniste   Sam 30 Juin - 14:09


Elsa hocha la tête, oui elle avait de la chance, ce n'était pas toujours ce qu'elle avait pensé quand elle était adolescente et qu'elle voulait retrouver ses copains pendant les vacances d'été, et qu'ils lui imposaient un couvre-feu, et une façon de se tenir, de s'habiller. Mais elle comprenait un peu mieux les choses maintenant, enfin un peu seulement. Mais elle était libre de pouvoir faire ses expériences elle-même, et de se casser la figure, de faire des erreurs. Peut-être qu'elle hésitait moins que certaines personnes, parce qu'elle savait qu'elle aurait un soutien derrière elle, que ses parents seraient là. Non pas pour l'empêcher de tomber, car c'est ainsi qu'on fait sa vie, pour l'aider à se relever lorsqu'elle ne pourra pas se relever toute seule. Oui, elle avait de la chance de les avoir.

Elle n'avait pas besoin de confirmer, la phrase de Langdon était déjà une confirmation en soi, elle n'avait pas besoin qu'on confirme une confirmation. Et elle n'avait pas vraiment envie de faire la remarque qu'elle trouvait cela triste qu'il n'ait pas cette chance, il le savait déjà. Mais peut-être que tout n'était pas perdu avec son père, peut-être qu'il y avait moyen de renouer le dialogue. Elsa ne savait pas du tout ce qui pourrait être fait pour que ça fonctionne, ni même si elle pourrait jouer un rôle dans cette histoire.

"Et.... Est-ce qu'il y a... quelque chose à faire pour renouer le dialogue avec ton père?" demanda Elsa, un peu sur la réserve et la défensive d'aborder encore un sujet qui fâche. Mais Langdon avait déjà perdu sa mère, et son frère, et son père était le dernier membre de sa famille qui lui restait, ce serait dommage de creuser d'avantage le fossé entre eux, surtout à cause de la sorcellerie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
No-Majs
avatar
Messages : 190
Date d'inscription : 25/11/2017

Message#Sujet: Re: Seconde rencontre opportuniste   Lun 2 Juil - 18:58


Seconde rencontre, et opportuniste.
L

angdon avait beau tenter de dévier le sujet pour ne plus trop s'exprimer sur sa vie, conscient qu'il l'avait déjà trop fait et que ça devait être terriblement lassant pour à peu près n'importe qui de normalement constitué, on y revenait toujours. Langdon en était le premier agacé. Ce n'était pas un plaisir pour lui d'être constamment rappelé à sa situation familiale tout sauf enviable, mais cette situation en question avait forgé une grande partie de ce qu'il était (Mrs Barebone et les fidèles de Salem s'étant chargés de forger l'autre partie), alors oui, comme s'il ne pouvait pas en être autrement, le sujet revenait sur le tapis. Langdon afficha un sourire amer quand son interlocutrice s'il n'y avait pas pour lui un moyen de se réconcilier avec géniteur. Si vraiment il y avait une solution miracle...

-Pour renouer le dialogue, il faudrait déjà qu'il y ait eu un dialogue en premier lieu.

Et le jeune homme considérait bel et bien que ça n'avait jamais été exactement le cas. Certes, les choses avaient empiré, mais elles n'avaient jamais été idéales pour commencer. Même dans sa plus tendre enfance, on ne pouvait pas dire que M Shaw ait été un parangon d'amour paternel et de tendresse. C'était leur mère qui s'occupait quasi-exclusivement d'eux tandis que Henry Shaw Sr s'intéressait avant tout à sa carrière. Le temps avait passé, Henry avait su se distinguer par son intelligence, son charme et son éloquence, et Langdon avait été totalement éclipsé par les qualités naturelles de son aîné, en bon canard boiteux qu'il était. Puis il y avait tout le reste, qui avait achevé d'agrandir le fossé entre eux : la mort de Mrs Shaw, la carrière brillante de Henry, sa découverte du monde de la sorcellerie... la mort de Henry... Un engrenage qui avait broyé le peu de de ce qui les attachait l'un à l'autre, et pour toujours. Langdon savait qu'il allait sembler défaitiste une fois de plus, mais à ses yeux, il se montrait simplement réaliste, parce que ce qu'il voulait bien énoncer n'étaient jamais que des faits. Amers, mais des faits tout de même.

-Pour attirer l'attention de mon père, la seule solution serait que je devienne mon frère et... j'ai essayé, crois-moi.

Mais ce n'était pas lui. On ne décidait pas de son caractère profond, après tout.




code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorciers
avatar
Messages : 170
Date d'inscription : 25/12/2017
Age du joueur : 32

Message#Sujet: Re: Seconde rencontre opportuniste   Sam 7 Juil - 15:23


Elsa sentit qu'elle s'aventurait encore dans une conversation difficile, douloureuse et peut-être un peu houleuse. Le jeune homme continuait de parler de son père d'une façon qui ne laissait pas beaucoup de place pour un dialogue. Elle ne connaissait pas Mr Shaw, et sans doute était-il peu enclin au dialogue, mais ... Langdon non plus, ne souhaitait pas vraiment parler à son père. Il lui en voulait pour ne pas l'avoir "reconnu" comme fils, comme son frère. Et l'erreur de Langdon avait peut-être été d'essayer de ressembler à son frère, et tout faire pour que son père soit fier de lui, en choisissant la voie du journalisme. Il aurait dû commencer par être avant tout lui-même et les choses seraient peut-être mieux passés. Mais comme beaucoup d'enfants délaissés, il avait voulu gagner l'amour de son père par tous les moyens.

"Si un dialogue n'est plus possible. Vous devriez alors commencé par... être vous-même. Et faire ce que vous avez envie de faire. Est-ce que vous aviez envisagé autre chose que journaliste? Vous avez bien choisi ce métier pour votre père? Qu'auriez-vous voulu faire?" demanda Elsa. Elle était curieuse de connaître le jeune homme, évidemment, mais peut-être que lui ouvrir d'autres perceptives d'avenir, il était encore jeune, rien n'était trop tard. Peut-être qu'il s'éloignerait de la chasse au sorciers qui risque lui couter beaucoup, y compris la vie. Les sorciers n'étaient pas des gens mauvais, tout comme les moldus, mais ils avaient trés à cœur de protéger leurs intérêts, et certains sorciers voyaient les moldus comme des êtres indésirables, et les sorciers nés-moldus, comme elle, des voleurs de magie, et de baguettes. Langdon se retrouvait dans une histoire qu'il n'avait peut-être pas vraiment envie de vivre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
No-Majs
avatar
Messages : 190
Date d'inscription : 25/11/2017

Message#Sujet: Re: Seconde rencontre opportuniste   Lun 9 Juil - 18:44


Seconde rencontre, et opportuniste.
C

e qui est sûr, c'est qu'Elsa avait l'art de se mêler de sa vie, mais quand Langon aurait pu en envoyer paître d'autres pour moins que ça, la considération semble-t-il sincère dont faisait preuve son interlocutrice le rendait plus à même d'entendre ce qu'elle avait à lui dire et d'y accorder du crédit. Quand elle lui parlait, quand elle le conseillait, quand elle essayait de le rassurer, il y avait de la sincérité dans sa voix, une envie sincère de lui tendre la main pour qu'il cesse ainsi de ruminer ses sombres pensées et aille, tout simplement, de l'avant. Plus facile à dire qu'à faire, mais au moins, ses tentatives étaient louables. Et surtout, elle ne disait que des choses vraies, que Langdon ne pouvait clairement pas lui reprocher d'infirmer. Elle avait raison, sur toute la ligne. Ce qui n'empêchait pas Langdon de ne pas être sûr de pouvoir suivre ses conseils, parce que lui-même se sentait encore trop paumée, et la manière dont il avait choisi de reprendre les choses en main n'avait définitivement l'air de convaincre que lui-même.

C'était pas simple à entendre, d'être exhorté d'être soi-même, sous-entendu, il ne l'avait jamais été jusque-là, mais en même temps, Elsa n'avait pas tort, Langdon souffrait d'un vrai problème d'identité, à force de se dévaloriser constamment par rapport à son frère et de ne jamais gagner l'estime de son père. Il faudrait surement, oui, qu'il vive et fasse les choses pour lui-même. Et en théorie, rien ne semblait plus simple. En pratique, c'était en revanche une autre paire de manches, très clairement, parce que Langdon revenait de très loin, c'est rien de le dire.

-En tout cas, toi tu n'as pas manqué ta vocation,
sourit Langdon, qui préférait s'amuser un peu de cette situation plutôt que de se laisser psychanalyser encore et encore, c'était un effort mental épuisant, pour lui. J'ai l'impression de faire une interview, s'amuse-t-il. Ce n'était pas un reproche, non, mais ça l'amusait malgré tout. Il poussa un léger soupir. Honnêtement, j'en sais rien, c'est vrai que j'ai commencé ces études pour mon père, mais j'aime vraiment ça, le journalisme.

Et il ne mentait pas à ce sujet. Par ailleurs, il ne voyait vraiment pas ce qu'il pourrait faire d'autre.


code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: Seconde rencontre opportuniste   

Revenir en haut Aller en bas
 
Seconde rencontre opportuniste
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Seconde fin : I'm Legend
» [RP][Ile des cabanes] Le forgeron, la voleuse et l'opportuniste
» Malfrats de seconde zone
» ►│ " Ce baiser dure deux seconde, ce flirt, toute une vie ."│◄
» Prototypes de chars français de la seconde guerre mondiale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Where to find them :: Welcome to the wizarding world :: Le Queens-