AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [INTRIGUE N° 1] Le ciel s'assombrit

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Sorciers
avatar
Messages : 93
Date d'inscription : 12/08/2018
Age du joueur : 21

Message#Sujet: Re: [INTRIGUE N° 1] Le ciel s'assombrit   Mer 28 Nov - 19:16

Intrigue n°1 - Le ciel s'assombrit
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Tina était dans l’improvisation la plus totale. C’était bien beau d’affirmer qu’elle allait s’occuper de Graves, mais ce n’était pas si facile dans les faits. Graves restait le directeur de la sécurité magique, et un sorcier expert dans l’art du duel. Sans compter le fait qu’il était en réalité Gellert Grindewlad, mais cette idée ne pouvait même pas lui effleurer l’esprit en cet instant précis. Même si elle savait qu’il était recherché partout, comment pourrait-elle penser qu’il avait pris l’apparence de Percival Graves au juste ? Quoiqu’il en soit, et même si elle n’était pas la dernière en duel, loin de là, elle savait reconnaître que l’attaquer ne serait pas une bonne idée. Ils étaient encerclés par les Aurors, et même s’ils étaient censés être occupés, elle les voyait mal regarder la fugitive complice de meurtre attaquer leur chef sans rien dire. Et puis, ce serait tout autant risqué de l’attaquer, même si ce dernier avait commencé par le faire…

Mais elle devait pourtant faire quelque chose contre lui. Elle continuait de penser qu’il avait un comportement très étrange concernant l’obscurial, et puis, Newt aussi avait vu quelque chose en le voyant en train de lui parler, c’était forcément parce qu’il y avait quelque chose derrière tout cela. Alors non, elle ne voulait pas l’attaquer s’il ne lui donnait une très bonne raison de le faire. Mais elle ne resterait pas les bras croisés à le regarder faire elle ne savait trop quoi, elle devait laisser le temps à Newt pour qu’il réussisse à calmer l’enfant.

Tina ne saurait dire comment ou pourquoi, mais l’obscurial semblait s’être momentanément légèrement calmé. Newt avait-il réussi à se faire entendre ? Ou bien l’obscurial prenait quelques secondes de répit pour attaquer à nouveau avec plus de force ? Elle ne saurait le dire pour le moment, mais elle espérait sincèrement que la première option soit la bonne, elle avait confiance en Newt, pour le coup, c’était vraiment lui qui pouvait arranger la situation, ou du moins, tenter de le faire, mais il semblait déjà bien parti. Et Tina devait tout faire pour l’aider dans cette voie.

-Nous voulons la même chose, Tina. Que l'obscurial s'en sorte sain et sauf.

Oui, peut-être que c’était ce que Graves voulait aussi, mais elle n’était pas sûre que ce soit pour les mêmes raisons. Et encore une fois, elle avait du mal à lui faire confiance. Pendant longtemps il avait été son supérieur, mais là, elle avait un mauvais présentiment, sans qu’elle sache ou puisse mettre le doigt sur ce que c’était.

-Mais pour ça, il va falloir me laisser faire.

Elle fronça les sourcils et secoua la tête. A choisir entre Newt et lui, elle préférait laisser faire Newt, parce qu’elle était sûre des intentions et de la façon de procéder du magizoologiste, mais ce n’était pas le cas pour Graves. Alors non, elle ne le laisserait pas faire, c’était hors de question.

« Non. Je veux que l’enfant s’en sorte sain et sauf. Et non, je ne vous laisserai pas faire, vous n’avez aucune prédisposition à savoir gérer un obscurial. Vous êtes un Auror à ce que je sache. »

black pumpkin


Dernière édition par Porpentina Goldstein le Ven 30 Nov - 1:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fidèles de Salem
avatar
Messages : 38
Date d'inscription : 12/10/2018
Age du joueur : 32

Message#Sujet: Re: [INTRIGUE N° 1] Le ciel s'assombrit   Mer 28 Nov - 21:07


Modesty était toujours cachée derrière la voiture, tremblante comme une feuille. Regardant de temps à autre à travers les fenêtres du véhicule pour voir ce qui se passait dans la ruelle. Ce n'était pas trés rassurant. Elle ne pouvait malheureusement rien faire pour son frère, rien pour l'aider de son mieux. Elle l'appelait et le suppliait d'arrêter, mais rien ne semblait avoir beaucoup d'effet sur cette masse noire. La petite fille en vient même à se demander si c'était encore son frère sous cette forme sombre. Peut-être qu'il n'était plus Crédence, et qu'il ne la reconnaitrait même plus. Elle sentait toujours des larmes coulaient sur ses joues, sans les arrêter. Modesty avait toujours aussi peur, cachée derrière la voiture.  

Quand soudain, un homme apparut, son visage lui disait vaguement quelque chose, mais elle ne comprit pas qu'elle l'avait déjà rencontré dans le parc de la ville. Il lui dit de s'en aller, mais la petite fille était pétrifiée sur place, et se mit à secouer la tête pour lui dire que non, elle ne partirait pas. Ce n'était pas tant pour rester prés de Crédence, mais tout simplement parce qu'elle était figée sur place, comme une grenouille face au serpent. Incapable de faire le moindre mouvement.

L'homme ajouta qu'il s'occupait de son frère, et qu'il ne lui arriverait rien. Elle soupira d'un tel soulagement, et tomba à genoux derrière la voiture. Heureuse que quelqu'un s'occupe de Crédence pour l'aider, et tant pis si c'était un sorcier, ou un être malfaisant comme semblait le supposer sa mère adoptive. Bizarrement, Modesty avait une totale confiance en lui, et elle espérait en effet que les choses se terminerait bien. Non, elle voulait être persuadée que les choses allaient bien se finir.  Elle se redressa doucement pour continuer d'observer la masse noire, elle n'avait bizarrement plus aussi peur qu'avant, tout finirait bien.


Dernière édition par Modesty Barebone le Mer 28 Nov - 22:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorciers
avatar
Messages : 240
Date d'inscription : 25/12/2017
Age du joueur : 32

Message#Sujet: Re: [INTRIGUE N° 1] Le ciel s'assombrit   Mer 28 Nov - 21:18


Elsa se tenait à côté de Langdon, elle voulait le persuader de quitter les lieux, mais à peine avait-elle déjà finit sa phrase, que le jeune homme émettait des objections pour rester sur place. Elle ne savait pas trés bien quoi faire, au point qu'elle pensa lui lançait un sort de confusion, pour l'obliger à regarder ailleurs. Mais ce ne serait pas trés correcte, venant de sa part. Elle comprenait bien ce sentiment de vouloir comprendre et découvrir la vérité. Elle avait passé des cours à faire le tour des lieux magiques ou non pour comprendre le lien entre Mary Lou Barebone et le monde des sorciers. Ou bien de découvrir qui était cet enfant, cet Obscurus pour l'empêcher de tomber entre les mains d'un mage noir. Et maintenant elle se retrouvait dans une telle situation, un peu inquiète pour sa vie. Elle était peut-être une sorcière mais tellement de choses peuvent arriver malgré tout, surtout face à un pouvoir aussi grand que celui de cette masse noire, qui détruisait tout sur son passage.

D'ailleurs, à peine avait-elle détourner le regard, et que Langdon avait finit sa phrase, qu'un pan de mur se détacha d'un immeuble. Elsa entendit le bruit, mais ne comprit que trop tard ce qui se passait. Un morceau projeta Langdon sur le sol. Elsa se retourna vivement et sortit sa baguette de sa poche, et jeta un sort du bouclier pour protéger elle, et Langdon, et peut-être quelques autres passants à qui elle n'avait pas vraiment fait attention. Elle soupira et ferma les yeux, pleinement consciente qu'elle venait de montrer ses pouvoirs au journaliste, qui haïssait tant les sorciers. Mais aprés tout, c'était ça où le laisser se faire écraser par le morceau de mur qu'elle avait eu le temps de dévier grâce à ses pouvoirs. La jeune femme hésita à lui demander si il allait bien, elle n'était pas sûre qu'il lui réponde, ou même qu'il ait encore envie de lui parler.

"ça va aller?" demanda-t-elle quand même, Langdon?" ajouta-t-elle, espérant qu'il était toujours conscience, et enfin elle se retourna pour affronter son regard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorciers
avatar
Messages : 294
Date d'inscription : 25/11/2017

Message#Sujet: Re: [INTRIGUE N° 1] Le ciel s'assombrit   Jeu 29 Nov - 9:22


La stratégie de Newt était pour le moins... aléatoire... il n'avait pas la moindre stratégie fiable à l'esprit, il agissait à l'instinct. Parfois, c'était une stratégie payante, mais c'était loin d'être toujours le cas, et quand on se retrouvait face à une entité violente et destructrice tel que l'obscurus qu'il avait sous les yeux, impossible de savoir exactement de quelle manière s'y prendre. Les discours qu'il avait besoin d'entendre, le magizoologiste était capable de les prononcer.

Mais il avait bien conscience qu'il était peut-être trop tard, Credence concentrait en lui une rage immense, un dégoût certain et qu'on pouvait difficilement lui reprocher envers l'humanité. Alors comment le convaincre de sa bienveillance ? Il n'en savait rien, mais il essayait quoi qu'il en soit. Il n'avait pas le choix, c'est tout.

Il avait malgré tout le sentiment d'être entendu, faute d'être apaisé (ça, Newt ne pouvait évidemment pas en juger, et c'était regrettable... il serait sans doute plus simple de rentrer directement dans la tête de l'adolescent... mais sous cette forme, il doutait fort que même une legilimens aussi puissante que Queenie puisse en être capable), il s'était immobilisé, il semblait l'avoir écouté, et il savait, il fallait qu'il continue de parler, en espérant que personne n'interromprait son initiative.


"Je sais pourquoi tu es en colère, et je te comprends, je regrette ce qui t'es arrivé, Credence."

C'était mentir que de prétendre qu'il savait toutes les raisons de sa colère. Il pouvait les deviner, mais c'était tout. Il ignorait tout, par exemple, du lien qui s'était tissé entre le jeune homme et Graves et la manière dont il avait abusé de sa confiance avant de le rejeter.

Mais il savait en revanche ce qui se passait au sein du foyer des Barebone. Tina lui avait parlé de l'intervention qui lui avait coûté son emploi. Cet enfant subissait la violence et l'acharnement de sa mère adoptive depuis presque toujours... Cela justifiait autant le fait qu'il ait décidé de réprimer sa magie que le déchaînement de brutalité auquel il avait fait face.


"Je te promets qu'elle ne te fera plus aucun mal, je te protégerai"
, poursuivit-il.

Il ne devait pas s'arrêter de parler, il le savait et continuer de capter l'attention de Credence. Parler sans interruption n'était pas forcément dans ses attributions premières mais il en savait l'importance quoi qu'il en soit.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorciers
avatar
Messages : 343
Date d'inscription : 29/11/2017

Message#Sujet: Re: [INTRIGUE N° 1] Le ciel s'assombrit   Jeu 29 Nov - 11:37


J'écoute attentivement les propos de la présidente. Dans de telles circonstances, la moindre information compte, et rien ne serait plus dangereux ni moins stratégique que de faire cavalier seul et de courir simplement au devant du danger. Les Aurors du MACUSA sont sur place, et je n'ai aucune intention de saborder leur travail, en revanche, j'estime important d'y contribuer. Elle m'apprend que les Aurors ont été répartis en deux groupes, le premier est chargé de s'occuper de l'obscurus dans la mesure du possible (et je devine que ce n'est pas une mince affaire... en même temps, aucun de nous n'a jamais été préparé à ce cas de figure. J'en ai vu des choses, pourtant, dans ma carrière, mais cet événement dépasse de loin tout ce que j'avais rencontré jusqu'alors).

Le second groupe est chargé d'assurer la protection des moldus présents. J'aimerais croire que la situation est bien en main, mais de toute évidence, ce n'est pas le cas... ce qui n'a rien d'anormal. La stratégie de la présidente est la plus juste et la plus maline qu'elle pouvait mettre en place dans le temps imparti... j'ai peur que cela ne suffise pas. Je réfléchis à vive allure, essaye d'examiner la situation dans sa globalité dans l'espoir d'une suggestion, d'un angle d'approche nouveau... mais mon attention est comme celle de madame Picquery attirée par la nouvelle agitation au loin... Elle a raison, nous n'avons pas de temps à perdre... Mais comment contrôler, juguler une telle puissance magique ? J'ai envie de me jeter dans la mêlée, de tenter, n'importe quoi pour peu que cela ait un début d'impact, mais je sais que se jeter dans la bataille sans plan d'action est une erreur de débutant, et je n'en suis plus un. Je réfléchis, le plus vite possible, et je me déteste de n'avoir pas l'idée lumineuse qui convient. Le calme revient un peu. On dirait que la créature s'est calmée, mais je me doute que cela ne durera pas très longtemps.

-Il faut cercler le périmètre
, je suggère au bout d'un moment. L'isoler dans la mesure du possible pour l'empêcher de s'échapper... et d'attaquer d'autres civils innocents.

Je pense à un charme du bouclier, suffisamment puissant pour l'y contenir, une sorte de dôme de protection... ce qui va exiger d'unir les forces du plus d'Aurors possibles pour être efficace.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Macusa
avatar
Messages : 241
Date d'inscription : 25/11/2017

Message#Sujet: Re: [INTRIGUE N° 1] Le ciel s'assombrit   Jeu 29 Nov - 17:32


Il faut se méfier de l'eau qui dort
G

ellert s'était douté, malheureusement, que son petit discours ne suffirait pas à convaincre son interlocutrice. Il considérait posséder un talent certain quand il s'agissait de convaincre autrui, mais il n'avait en l'occurrence pas le temps de mettre ce don au service de la situation. S'il était quelqu'un qu'il lui fallait convaincre, ici et maintenant, c'était Credence et personne d'autre, et Tina lui faisait tout bonnement perdre son temps... ce qu'elle devait savoir, bien sûr. Elle n'attaquait pas, elle bavardait, et le mage noir était presque sûr qu'elle le faisait avant tout pour lui faire perdre son temps... une réussite, ma foi, mais il n'allait pas la laisser poursuivre ce petit jeu encore trop longtemps.

Elle avait raison, évidemment, il n'avait pas réellement de prédispositions à savoir gérer un obscurial... d'un autre côté, personne ne devait en avoir.... pas même Scamander, en qui la jeune femme plaçait peut-être tous ses espoirs. Si l'obscurus retrouvait dans sa valise avait été définitivement séparé de son hôte, c'est bien qu'il avait échoué. Ceci dit, Gellert apprécierait que le magizoologiste lui ait mâché le travail. Cela aurait le mérite de lui faciliter sensiblement la tâche. Mais il n'y croyait pas réellement. Oui, Tina avait raison, il n'était pas forcément habilité à savoir s'occuper de l'obscurial. Où elle avait grand tort, en revanche, c'était de le considérer comme un Auror. Le resterait-il encore longtemps ? La situation commençait à l'en faire douter, mais dans tous les cas, la question n'était pas là.

-Tu n'as vraiment pas la moindre idée de qui je suis, n'est-ce pas ?
se contenta-t-il de répondre.

Des propos dangereux à tenir, et qu'il n'aurait sans doute pas formulé il n'y a pas si longtemps que cela. Mais qu'importe ce que devait être l'issue de la situation, il était manifeste aux yeux de Gellert qu'elle marquerait un tournant. Depuis l'arrivée d'Albus à New York, sa couverture était menacée dans tous les cas (quand bien même il semblait s'être gardé de révéler ce qu'il avait découvert à qui que ce soit... constat satisfaisant s'il en est). Sans rien ajouter de plus, Gellert se servit de sa baguette pour déplacer à toute vitesse une voiture qui se trouvait à proximité et la projeter en direction de l'Auror. Trêve de bavardage, à présent, il était temps de passer aux choses sérieuses, et il était plus que temps pour le mage noir de rejoindre l'obscurial. Et, potentiellement, de se débarrasser de l'obstacle Scamander.

code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
No-Majs
avatar
Messages : 216
Date d'inscription : 25/11/2017

Message#Sujet: Re: [INTRIGUE N° 1] Le ciel s'assombrit   Jeu 29 Nov - 18:10


Le ciel s'assombrit
I

l l'avait bien cherché, même lui ne cherchait pas à prétendre le contraire. Le danger était là, réel, manifeste, et il lui était impossible de s'en protéger, et pourtant, il restait statique, spectateur fasciné par ce qui se dévoilait sous son regard. Il l'avait cherché... quelque part, c'était même inévitable, pourrait-on dire... mais ça ne rendit pas le choc moins douloureux. La blessure au niveau de son épaule ne devait pas être très profonde, mais elle était malgré tout lancinante et fit perler des larmes à la bordure de ses yeux. Un moment, il en oublia presque où il se trouvait et ce qui lui arrivait. Projeté au sol, la douleur l'avait sonné, et il ne parvenait tout simplement pas à se relever.

Quand bien même il en aurait eu la capacité, par ailleurs, il n'en aurait pas eu l'occasion, puisqu'Elsa était venu à sa rescousse... d'une façon qui n'avait rien de naturelle. Langdon ne comprenait pas tout à ce qui était en train de se passer, il ne comprenait même quasiment rien, pour tout dire. Mais une chose était marquante, et manifeste : Elsa était une sorcière... Langdon se sentait partagé entre douleur, surprise et... déception, une immense déception. Certes, Elsa venait sans doute de lui sauver la vie, mais la seule chose que le no-maj parvenait à retenir, dans cette histoire, c'est qu'Elsa avait abusé de sa confiance et lui avait menti.

Et c'était sans doute ce qu'il y avait de pire pour lui dans cette situation, bien pire que tout le reste. Quand elle s'enquit de son état, le premier réflexe de Langdon fut de se redresser et de reculer de plusieurs pas. Mauvaise attitude, son épaule ne l'élança que davantage. Le jeune homme appuya sur son épaule du plat de sa main, avec son bras valide. Il considéra la jeune femme avec une expression horrifiée sur le visage.

-Ne m'approche surtout pas !
dit-il, paniqué.

Il devait la maintenir à distance, c'est tout ce qu'il savait. Elle avait peut-être voulu agir pour son bien, ça ne changeait rien au fait qu'elle lui avait menti, qu'elle l'avait manipulé... Elle avait joué les candides, elle avait prétendu ne pas le croire, même, et tout ce temps, pourtant, elle appartenait à la catégorie de celles et ceux qui avaient détruit sa vie... Qu'est-ce qui lui garantissait, au passage, qu'elle n'était pas complice de ce qui était en train de se passer ?




code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorciers
avatar
Messages : 386
Date d'inscription : 26/11/2017
Age du joueur : 29

Message#Sujet: Re: [INTRIGUE N° 1] Le ciel s'assombrit   Jeu 29 Nov - 23:35

Le ciel s'assombrit
Albus n’était pas dupe, le professeur de métamorphose sentait bien l’amertume de son frère alors qu’il lui parlait. Il n’avait pas besoin que Aberforth reprenne la parole pour le savoir, il le sentait alors même qu’il ne le regardait pas. En même temps, Albus avait la possibilité de lire en son frère comme dans un livre ouvert. En attendant, le professeur se concentrait sur ce qu’ils voyaient, sur ce qui était en train de se passer. Discuter avec son frère ne le dérangeait pas vraiment, mais la situation était grave quand même.

Newt se trouvait devant l’obscurus qui semblait petit à petit se calmer, ce qui était une très bonne chose. Albus ne doutait pas une seule seconde de ses capacités à calmer l’obscurus, s’il y avait une personne ici qui était capable de le faire… c’était Newt Scamander. Ce n’était pas pour rien que le sorcier se trouvait en Amérique. Aberforth ne manqua pas de préciser que son protégé avait été bien briefé, Albus sentait bien que c’était des remarques contre lui. Qu’il ne manquait pas de lui lancer encore et encore des piques. Albus se retint de lever les yeux au ciel quand son frère ne manqua pas d’affirmer qu’il avait l’habitude d’envoyer au casse-pipe des personnes, tout en se protégeant de son côté. Évidemment, Aberforth se faisait encore des idées.

Qu’est-ce qu’il comptait faire ? La question demandait une réponse en effet, mais Albus n’en avait pas du tout idée. Parce que cet obscurus était particulièrement puissant. Beaucoup plus puissant que Ariana, évidemment, c’était d’elle que son frère parlait.

« Il est aussi plus résistant. » Non pas qu’elle ne l’avait pas été de son côté, puisqu’elle avait quand même vécu plus d’année que la moyenne de tous les obscurial, mais celui qui se trouvait sous leurs yeux était quand même particulièrement puissant et donc peut-être vraiment résistant. « S’il y a bien une personne capable de s’en occuper c’est Newt. » Albus marqua une pause. « Il est très doué pour dompter… l’indomptable. »

On ne pouvait pas dire que pour les relations humaines, le jeune Scamander était le meilleur placé pour s’en sortir. Mais quand il était question de créature, il s’en sortait bien mieux. Si on pouvait considérer cet obscurus comme une créature. Ce n’était pas vraiment le cas normalement, mais… eh bien, au vu de la situation, c’était quand même un peu spécial. En tout cas, ça marchait plutôt bien, puisque cet obscurus semblait se calmer de plus en plus.

« Si je pouvais faire quelque chose… je le ferais. »
Ajouta-t-il alors.

Aberforth n’allait pas aimer ce qu’il était en train de dire, mais en même temps il disait la vérité. Il ne pouvait rien faire, il ne pouvait pas faire la moindre chose alors que Grindelwald se trouvait dans l’équation. Est-ce qu’il aurait agis autrement ? Évidemment, mais la situation était bien plus complexe en présence de son ancien… acolyte.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Macusa
avatar
Messages : 57
Date d'inscription : 12/09/2018
Age du joueur : 21

Message#Sujet: Re: [INTRIGUE N° 1] Le ciel s'assombrit   Ven 30 Nov - 9:57

Intrigue n°1 - Le ciel s'assombrit
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Seraphina n’était pas contre de l’aide, bien au contraire.  C’était pour le coup, une vraie situation de crise. Et Seraphina avait du mal à la gérer, parce que cela ne ressemblait en rien à ce qu’elle avait connu jusqu’à ce jour, mais ce n’est pas pour autant qu’elle comptait baisser les bras pour autant, ce n’était pas une option envisageable. Même si elle ne pouvait pas agir comme elle le voudrait, elle tenait à être là et aider comme le pouvait, guider s’il le fallait. C’était son rôle après tout, elle était la présidente, et elle devait l’assumer aujourd’hui. Elle ignorait comme toute cette histoire se finirait, mais elle comptait rester jusqu’à la fin, sans aucun doute. Et avec si possible, le moins de pertes humaines possibles, s’il pouvait ne pas y en avoir, ce serait un miracle.

Quoiqu’il en soit, elle ne refusait l’aide de personne à ce stade, et si elle avait des doutes sur Theseus concernant son frère, elle les oubliait à présent, parce qu’ils étaient tous en danger, et qu’il n’aurait aucune raison de participer à leur perte. De plus, Theseus était un très bon Auror avec déjà une belle carrière derrière lui, malgré son jeune âge. Et Seraphina n’était pas contre un avis neuf sur la situation, et qu’elle n’avait pas l’habitude d’avoir. Elle avait pour habitude de travailler avec Graves, travailler avec Scamander pourrait peut-être lui apporter beaucoup de choses, et si elle ignorait encore tout des véritables intentions de Graves, elle ne pouvait pas avoir de doutes sur celles de Theseus. Elle avait tenté de mettre un peu d’ordres sur ce que devaient faire les Aurors, même si, elle ne savait pas exactement ce qu’il était possible de faire contre cette force magique, qui semblait s’être un peu calmé tout de même, espérons que cela dure, mais rien n’était moins sûr. Mais elle était tout de même attentive à ce que pourrait lui dire Theseus.

-Il faut cercler le périmètre. L'isoler dans la mesure du possible pour l'empêcher de s'échapper... et d'attaquer d'autres civils innocents.

Cela se tenait, évidemment, mais cela semblait tout de même compliqué, et avec son lot de risques. Même si à ce stade, se tenir aussi proche était déjà un risque. Et un risque non négligeable de toute évidence. Mais quoiqu’il en soit, elle prenait en compte son expertise et il fallait bien tenter quelque chose dans tous les cas non ? Et puis, il y avait peut-être des chances de réussite.

« J’entends bien votre raisonnement monsieur Scamander, et c’est une idée exploitable, néanmoins, n’y a-t-il pas un risque qu’il se sente menacer et se déchaîne d’autant plus ? »

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fidèles de Salem
avatar
Messages : 347
Date d'inscription : 26/11/2017
Age du joueur : 29

Message#Sujet: Re: [INTRIGUE N° 1] Le ciel s'assombrit   Ven 30 Nov - 14:33

Le ciel s'assombrit.
L’attention de Credence était pleinement tournée vers l’homme qu’il avait eu l’occasion de rencontrer dans les rues de New-York, vers cet homme qui lui parlait. C’était sans aucun doute une bonne chose, comme ça il se concentrait sur autre chose et c’était une très bonne chose. Credence écoutait donc l’homme qui lui parlait, en tentant d’ignorer ce qu’il y avait autour de lui. Ce qui n’était pas si évident que ça non plus, parce que forcément il ne pouvait s’empêcher d’observer un peu ce qu’il y avait autour, comme notamment Monsieur Graves qui était quand même là en compagnie de cette femme qu’il avait aussi rencontré. Il s’en souvenait bien. Et en plus, il avait le sentiment de la connaître depuis avant leur rencontre.

L’homme qui s’adressait à lui, lui affirma qu’il savait pourquoi il était en colère, qu’il le comprenait. Est-ce que Credence devait le croire ? Pourquoi ? Il n’en savait rien. Mais en même temps, la façon dont il lui parlait lui plaisait, lui donnait le sentiment de pouvoir avoir confiance. Et en même temps… le jeune homme savait parfaitement qu’il devait se méfier. Après tout, Graves lui avait donné le sentiment de pouvoir lui faire confiance depuis le début. Et il avait eu confiance en lui, jusqu’à ce qu’il lui dise de telles horreurs. Il lui disait qu’il le comprenait. Et l’homme ajouta qu’elle ne lui ferait plus de mal… sa mère donc. Encore une fois, Credence avait envie de croire dans les propos de son interlocuteur et en même temps, il ne pouvait pas s’empêcher de penser au fait qu’il n’était pas le seul à lui avoir dit qu’on le protègerait de sa mère.

Credence ne pouvait pas se permettre de croire en de tels propos, il ne pouvait pas avoir confiance en n’importe qui. Mais en même temps, il avait besoin de se reposer sur quelqu’un, il avait juste besoin de se calmer. Il se sentait tellement en colère, tellement mal. Et en même temps, il avait besoin de l’être moins, il avait besoin d’être en colère. Au final, les choses marchaient plutôt bien, puisque Credence se calmait de plus en plus. La masse noire ne bougeait plus depuis un petit temps maintenant et mieux encore, Credence commençait doucement à reprendre forme humaine. Pour combien de temps ? La question se posait évidemment, il y avait peu de chance que ça dure très longtemps. Mais pour l’heure, il se calmait suffisamment pour arriver à reprendre forme humaine. Credence était recroquevillé sur le sol, son regard baissé vers le sol, le corps tremblant de tout son long. Il n’allait pas bien pour autant, mais au moins il ressemblait à quelque chose maintenant.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fidèles de Salem
avatar
Messages : 38
Date d'inscription : 12/10/2018
Age du joueur : 32

Message#Sujet: Re: [INTRIGUE N° 1] Le ciel s'assombrit   Ven 30 Nov - 17:56


Modesty était cachée derrière la voiture observant les lieux, observant la masse sombre qui se tenait tranquillement au dessus de cet homme, en qui elle avait toute confiance pour aider son frère. Elle ne savait pas du tout ce qu'il comptait faire, mais elle était rassurée, rassurée de ne pas être la seule à se soucier de Crédence. Elle avait encore un peu peu que les choses partent en catastrophe, et que Crédence fasse du mal aux autres, et à lui même. La petite fille n'était pas sûre de savoir qui était qui dans cette histoire, il devait forcément y avoir des sorciers. Et le nouvel ami de Crédence devait sans doute en être un, mais tant pis. Elle voulait plus sauver son frère, que d'arrêter les sorciers. Surtout que cela devait plus être eux, qui peuvent sauver Crédence, en tout cas ce n'était surement pas sa mère qui l'avait mis dans un tel état.

Soudain, la voiture derrière laquelle, elle s'était caché s'envola toute seule. Modesty tomba sur les fesses, sur le trottoir, et la regarda voler, se dirigeant vers une femme. Elle ne savait pas du tout ce qui s'était passé.

"Ahhhh!" fit-elle en reculant vivement vers le mur du bâtiment derrière elle. Modesty hésita à s'enfuir au loin, cela faisait un peu trop pour la petite fille. Elle n'était pas du tout habituée à ce genre de choses, même si elle en avait vu des choses. Autant de magie, c'était beaucoup trop pour elle. Mais au moment où elle allait s'élancer pour fuir, elle vit du coin de l’œil la masse sombre se mettre à bouger. Elle commençait doucement à reprendre forme humaine, Crédence était entrain de revenir. Elle se remit debout, et s'avança doucement vers lui.
"Crédence?" dit-elle prudemment, mais restant malgré tout à bonne distance. Elle était encore partagée entre aller lui pour lui prendre la main, et partir en courant loin de cet endroit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorciers
avatar
Messages : 156
Date d'inscription : 04/06/2018

Message#Sujet: Re: [INTRIGUE N° 1] Le ciel s'assombrit   Ven 30 Nov - 18:22


Le ciel s'assombrit
P

lus puissant, plus résistant... Et malgré tout, Aberforth avait le sentiment de revivre ce moment impardonnable où la vie de sa soeur lui avait été dérobée... Bien sûr, les circonstances étaient bien différentes, mais la situation, la présence de son frère, à qui il n'avait presque plus reparlé depuis ce jour... Tout contribuait à éveiller en lui ce ressentiment teinté de douleur... et cette peur aussi, celle de ne rien faire et de regarder cet enfant mourir. Ou pire encore, d'agir pour le même résultat... Au fond, que cet obscurus sont plus résistant que celui qu'ils avaient connu était sans doute bon signe, son hôte avait par conséquent de meilleures chances de s'en sortir, mais... Rien n'était moins sûr pour autant. Une telle puissance une fois déchaînée pouvait-elle réellement être contenue ? Albus semblait le croire, il semblait croire que son protégé en était capable...

Capable de dompter l'indomptable... Peut-être... mais ce n'était pas à un animal, qu'il avait affaire, mais à un être humain, c'était totalement différent, et pour la peine, Aberforth n'était pas réellement convaincu... De toute façon, il lui en faudrait énormément pour le convaincre, c'est une certitude, surtout alors que son frère était mêlé à tout cela et qu'il était bien incapable de lui prêter des intentions véritablement justes. Et ce qui l'inquiétait, dans tous les cas, ce n'était pas seulement le fait que l'on parvienne à apaiser ou non l'obscurial, c'était ce qui adviendrait de lui une fois que ce serait fait ? Comment s'assurer qu'ils ne se laisserait pas entre des mains mauvaises, qui ne chercheraient qu'à exploiter son pouvoir sans tenter de le comprendre ? Newt Scamander avait l'air d'être un type bien, pour le peu qu'Aberforth avait pu lui parler, mais il était comme tous les autres, aveuglé par l'apparente bienveillance de son ancien professeur... Alors la pureté de ses intentions ne pèserait sans doute pas dans la balance.

Albus ajouta qu'il agirait s'il le pouvait. C'était le genre de remarque qui donnait à Aberforth l'envie de lui casser le nez une deuxième fois. Qu'est-ce qui l'empêchait d'agir, là, exactement.

-J'aimerais bien savoir ce qui rendrait le grand Albus Dumbledore
- dit avec toute l'amertume appropriée - à ce point incapable d'intervenir... sauf si la situation l'arrange comme elle est, bien sûr. Ce n'était pas le moment de se prendre la tête avec Albus et il le savait, mais il avait du mal à garder son sang froid. Il avait peur de la tournure que prendrait la situation, il était en colère, il était envahi de sentiments qui ne prêtaient tout bonnement pas au calme. Fais ce que tu veux, je peux pas juste... Il ne finit pas sa phrase, le regard fixé sur la masse noire qui semblait diminuer peu à peu...

On dirait bien que le dompteur d'indomptable était en train de réussir.





code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorciers
avatar
Messages : 240
Date d'inscription : 25/12/2017
Age du joueur : 32

Message#Sujet: Re: [INTRIGUE N° 1] Le ciel s'assombrit   Ven 30 Nov - 18:28


Elsa croisa le regard de Langdon, elle y vu de la peur bien sûr, même si de tous les sorciers présents, elle était sans doute celle qui lui fera le moins de mal. Parce qu'entre l'Obscurus, et même si c'était un enfant, pouvait faire de gros dégâts, il avait d'ailleurs déjà tué le frère de Langdon. Et les autres sorciers au mieux lui jetteraient le sort d'amnésie, et il oublierait tout ce qui s'est passé, et ce n'était pas ce que voulait Elsa, même si cela voulait dire qu'elle allait perdre son amitié. Elle voulait lui montrer que les sorciers n'étaient pas tous à mettre dans le même panier. Et elle n'aurait une chance de le faire que si il savait ce qu'elle était. Elle vu aussi de la douleur et de la déception dans son regard, la jeune femme s'y était attendue. Elle savait que le jour où il découvrirait la vérité, il aurait une réaction de rejet vis à vis d'elle. Mais le savoir, si préparer et le voir ce n'était pas du tout la même chose. Au fond, elle aussi, elle était un peu déçu qu'il ne puisse pas l'accepter.

Elle se recula de quelques pas de Langdon, pour lui montrer qu'elle n'était pas une menace pour lui. Elsa soupira, et sentit malgré elle, des vibrations dans son menton, et des larmes perlaient au coin de ses yeux, elle ne voulait pas pleurer, ce n'était pas vraiment le moment, alors que la ville pouvait littéralement leur tombait sur la tête.

"J'espère ... que tu me donneras une chance de tout t'expliquer..." fit-elle avec des trémolos dans la voix. Oui elle espérait vraiment qu'il lui donnerait une chance de lui expliquer, de lui dire ce qu'elle avait voulu faire et accomplir. Elle n'était pas sûre que cela arrive, mais elle devait encore y croire. "Mais plus tard, là ce n'est pas vraiment le moment" fit Elsa plus sure d'elle, en se retournant pour voir où en était la situation avec l'Obscurus. Elle le vit reprendre doucement forme humaine. Elle était curieuse de savoir qui était l'enfant en question.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorciers
avatar
Messages : 294
Date d'inscription : 25/11/2017

Message#Sujet: Re: [INTRIGUE N° 1] Le ciel s'assombrit   Dim 2 Déc - 10:23


Newt marchait sur des oeufs, et il le savait bien, à tout instant, la situation pouvait se retourner contre lui, et alors, il ne pouvait rien présumer de ce qui se passerait, de ce que cet événement aurait de conséquences pour lui et tous ceux qui se trouvaient alentours... et pour le jeune obscurial, bien évidemment... mais ce n'est pas pour autant que Newt allait reculer.

Il avait bien fait face à des créatures qui auraient pu lui arracher les bras et les jambes d'un coup de tête... ce n'était sans doute pas si différent... enfin, un peu quand même, parce que derrière cette masse obscure, il n'y avait rien moins qu'un être humain, et il ne savait pas s'il serait vraiment capable de l'aider et de le rassurer.

Mais il avait l'impression qu'il aboutissait bel et bien à un résultat, puisque le jeune homme, petit à petit, prenait la forme de l'adolescent que Newt avait déjà croisé, et avec qui il avait tenté d'échanger quelques mots. S'il avait su, à ce moment-là, ce que traversait cet adolescent, leur conversation aurait pris une tournure bien différente, et il regrettait de ne pas avoir pu constater tout cela plus tôt... Peut-être que tout ceci aurait pu être évité... Ou peut-être qu'il n'y avait rien à faire de ce point de vue, à la vérité.

Le jeune homme était recroquevillé au sol et tremblait de tous ses membres. Il faisait peine à voir, vraiment, et Newt ne savait trop quel comportement adopter à présent... Il se rapprochait doucement, pas à pas, il devinait que le moindre geste, le moindre propos pourrait le rendre à sa forme obscure, et toutes ses tentatives aboutiraient à un échec pur et dur.

Il allait dire quelque chose quand il entendit la voix de la petite soeur de Credence, qui visiblement n'avait pas choisi de s'en aller, et semblait hésiter à rejoindre son frère... Peut-être qu'elle serait mieux placée que lui pour aider Credence... Peut-être aussi que la laisser approcher l'obscurial pourrait la mettre mortellement en danger.... Mieux valait tenir compte de la seconde possibilité que de parier sans savoir sur la première.


"N'approche pas"
, dit-il doucement à Modesty, en espérant qu'elle l'écouterait, avant de reporter son attention sur Credence. "Je vais te conduire loin d'ici, et de tous ces gens, tu es d'accord ?" suggéra-t-il en se rapprochant de l'obscurial, millimètre par millimètre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorciers
avatar
Messages : 93
Date d'inscription : 12/08/2018
Age du joueur : 21

Message#Sujet: Re: [INTRIGUE N° 1] Le ciel s'assombrit   Lun 3 Déc - 23:34

Intrigue n°1 - Le ciel s'assombrit
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Tina espérait sincèrement que Newt réussisse à faire quelque chose avec cet obscurial, n’importe quoi qui permettrait d’arranger ne serait-ce qu’un peu la situation. Elle mettait peut-être trop d’espoir en lui, et de poids sur ses épaules, mais elle voulait croire qu’il était capable de réussir ce… miracle, à ce stade, Tina voyait les choses ainsi. Elle avait vu Newt à l’œuvre déjà avec certaines créatures magiques, avec qui il avait su tisser des liens plutôt incongrus. Et si on ne pouvait pas vraiment qualifier l’obscurial de créature magique à proprement parler, au moins, elle savait que Newt en avait déjà rencontré un par le passé, même si l’histoire ne s’était pas très bien terminée. En tout cas, pour cette fois-ci, elle croyait en lui.

Et c’est d’ailleurs pour cela, qu’elle tentait tant bien que mal de ne pas laisser le temps à Graves d’attirer l’attention de l’obscurial, qui était en réalité Credence, mais ça, Tina n’en savait encore rien. Tout comme elle ne savait rien de l’identité de Graves et de ses intentions. Mais elle sentait tout de même qu’il y avait quelque chose d’étrange concernant Graves… et ce que quelque chose ne lui disait vraiment rien qui vaille. Mais ce n’est pas pour autant qu’elle abandonnait dans sa mission de le distraire, bien au contraire. Même si elle reconnaissait ses capacités magiques, et qu’elle savait qu’il avait le pouvoir de la mettre en difficultés- et ce, bien plus qu’elle l’imaginait -, elle ne comptait pas baisser les bras et fuir, elle était déjà forcée de le faire depuis des semaines pour quelque chose qu’elle n’avait pas fait, ce ne serait pas le cas maintenant. Jamais.

-Tu n'as vraiment pas la moindre idée de qui je suis, n'est-ce pas ?

Tina fut désarçonnée par cette question. Sous-entendait-il qu’il n’était pas Percival Graves ? Et dans ce cas précis, ce serait un sérieux problème… Et Tina ne se doutait pas une seconde qu’elle était en fait en face de Gellert Grindelwald. Quoiqu’il en soit, elle n’eut pas le loisir d’y réfléchir indéfiniment, puisque que Graves envoya magiquement une voiture, droit sur elle, la distrayant encore une fois. Elle la repoussa, tout aussi magiquement, évitant une fois de plus d’être mise au tapis aussi rapidement. Elle observa alors à ce moment-là, la masse noire se disperser et rapetissir peu à peu, signe que l’enfant se calmait, et que l’obscurial reprenait sa place à l’intérieur de son hôte. Newt avait réussi… Laissant Graves pour le moment, et estimant qu’elle en avait fini pour ce qui était de le distraire, elle profita du fait qu’il s’était reconcentré sur l’obscurial pour s’éclipser discrètement. Qu’il soit Graves ou non, elle s’occuperait de cela plus tard, après tout, elle était toujours une fugitive, et donc, elle pouvait toujours être arrêtée par les Aurors. Elle tenta donc de retrouver Newt, qui elle imaginait être toujours auprès de l’obscurial, ou plutôt de l’enfant. Elle le trouva en compagnie d’une des filles de Mary Lou Barebone. Un peu plus loin, elle put apercevoir Credence par terre… était-ce lui l’obscurial ? Tina préféra ne pas avancer pour le moment et rester en retrait, assez loin pour ne pas trop se montrer mais assez près pour voir ce qu’il se passait, laissant Newt gérer la situation, et ne voulant pas tout perturber.

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
No-Majs
avatar
Messages : 216
Date d'inscription : 25/11/2017

Message#Sujet: Re: [INTRIGUE N° 1] Le ciel s'assombrit   Mar 4 Déc - 18:43


Le ciel s'assombrit
L

angdon devrait peut-être s'attendrir face au comportement de son interlocutrice, mais il en était bien incapable. Même si elle venait très clairement de lui sauver la vie, il ne ressentait pas ne serait-ce qu'une once de compassion. Non, rien d'autre que de la déception et de la crainte. Il se sentait trahi, et c'était un sentiment qu'il avait le plus grand mal à encaisser. Il avait fait confiance à Elsa, il s'était confié à elle, il avait vraiment cru trouver en elle une confidente et une amie, et réaliser s'être à ce point trompé était véritablement un constat difficile pour lui... Il ne savait plus quoi croire ni en qui, et même si cette situation exigerait très certainement des explications, ne serait-ce que pour qu'il parvienne à y voir plus clair dans cette situation, il était tout bonnement incapable de se mettre en tête qu'il y avait une explication excusable dans cette affaire. Rien ne pouvait être excusable dans tous les cas.

Quand bien même Elsa ne serait pas malintentionnée vis à vis de lui, cela n'ôtait rien au fait qu'elle était une sorcière, elle appartenait au camp ennemi, et même si sa personnalité et sa douceur devraient le convaincre que tous les sorciers n'étaient pas des criminels en puissance, il était convaincu à présent qu'elle représentait un danger. Les larmes pouvaient bien perler au coin de ses yeux, cela ne changeait rien à ses yeux... Il ne savait plus qui il avait en face de lui... ou bien si, justement, il en avait une idée un peu trop claire, et pour la peine, il n'avait vraiment pas la moindre envie de lui donner la moindre chance de s'expliquer. Enfin, dans tous les cas, il pouvait au moins lui donner raison sur ce point, le moment n'était absolument pas approprié, quand bien même la chose semblait s'être légèrement calmée après son coup d'éclat il y a un instant.

-T'as quelque chose à voir avec ce qui est en train de se passer ?
demanda-t-il d'un ton froid et suspicieux.

Que ce soit le cas ou non ne changerait rien, à la vérité, car il s'était d'ores et déjà fait son opinion sur la question. Il n'imaginait pas que ce puisse être un hasard si elle, la sorcière, se trouvait là. bien sûr, il ne se doutait pas que dans la situation présente, il était en réalité entouré d'une grande majorité de sorciers quoi qu'il en soit.




code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Macusa
avatar
Messages : 241
Date d'inscription : 25/11/2017

Message#Sujet: Re: [INTRIGUE N° 1] Le ciel s'assombrit   Mar 4 Déc - 19:12



Le ciel s'assombrit
Q

ue son sort ait atteint sa cible ou non, Gellert s'en souciait bien peu, ce qui lui importait, c'était de se débarrasser de l'envahissante (et coriace) Tina Goldstein, et à ce titre, il sembla qu'il eut gain de cause puisque la jeune femme ne revint pas à la charge. Tant mieux, il avait déjà perdu beaucoup trop de temps, et il n'était pas réellement convaincu qe ce soit une bonne chose. Il fallait qu'il rejoigne Credence tant qu'il était temps, et c'était en définitive ce qui importait. Le mage noir, en définitive, ne s'éloignait pas réellement de son adversaire d'à l'instant puisque tous les deux convergeaient dans la même direction. Mais il ne la vit pas se rapprocher de la scène qu'il rejoignait lui-même, et une fois encore, tant qu'elle n'interférait pas dans ses plans, cela lui était finalement bien égal. Credence semblait s'être calmé. La masse noire semblait avoir cessé son oeuvre dévastatrice et regagnait progressivement sa forme humaine... En se rapprochant de la scène, Gellert comprit que c'était Scamander qui avait réussi à calmer Credence dans la mesure du possible. Le jeune homme était là, recroquevillé, et donnait de lui un spectacle relativement affligeant. C'était quelque part navrant qu'un pouvoir si conséquent doive se concentrer en un hôte si pathétique, mais il aurait toujours le loisir de forger le caractère du jeune obscurial... il faidrait seulement qu'il parvienne à rattraper légèrement son erreur, mais ce n'était pas réellement infaisable, après tout.

Il ignorait ce que Scamander pouvait bien lui avoir dit, il avait certes une vue d'ensemble de la précision, mais qui manquait de clarté. Le magizoologiste se rapprochait pas à pas de Credence, et il y avait également Modesty, la jeune soeur de Credence, soeur adoptive du moins, que Gellert avait soupçonnée être l'obscuriale en premier lieu (grossière erreur). Peut-être était-ce cette présence familière qui l'apaisait, ou le discours du fugitif, difficile à savoir, mais dans tous les cas, il se devait de tirer le meilleur parti de cette situation. Le simple fait de le voir et de l'entendre risquait fort d'attiser sa colère, mais il était au moins dans de meilleures dispositions que précédemment pour écouter ce qu'il avait à dire. Et il devait tenter pour le tout. Ses talents de persuasion n'étaient plus à prouver... alors il devait essayer de les mettre à profit.

-Ne l'écoute pas Credence,
dit Gellert quand il fut suffisamment proche pour être entendu de l'obscurial. Même s'il ne savait pas ce que Scamander avait pu lui dire, c'était un fait, il ne devait pas l'écouter, un point c'est tout. Il n'a aucune idée de ce que tu es, de ce que tu représentes. Moi je le sais. Et je peux t'aider à le comprendre.

code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorciers
avatar
Messages : 343
Date d'inscription : 29/11/2017

Message#Sujet: Re: [INTRIGUE N° 1] Le ciel s'assombrit   Mer 5 Déc - 9:01


La présidente met l'accent sur un point d'inquiétude que je partage bel et bien. Outre le déploiement d'effectif que ma stratégie peut nécessiter, je ne peux nier en effet qu'il y a de fortes chances pour que la créature se sente agressée et agisse en conséquence. Malheureusement, aucune autre idée ne me vient à l'esprit. Même si j'ai conscience des risques, j'ai peur que si nous ne faisons rien, la fureur de la masse noire se déchaîne jusqu'à devenir parfaitement incontrôlable. Jusqu'ici, je crois qu'il n'y a que des dégâts matériels à déplorer (exception faite, bien sûr, du sénateur moldu dont l'agression a plus ou moins démarré tout cela), mais combien de temps avant que des pertes humaines ne soient à déplorer.

L'essentiel serait de mettre le plus de civils à l'abri, seulement, l'être humain est naturellement attiré par le chaos, et cette situation, manifestement, le prouve, car il est évident que de nombreuses personnes ici doivent avoir conscience du danger mais ne bougent pas d'un orteil pour autant alors que si leur instinct de survie devait travailler, c'était clairement maintenant. Je ne suis pas surpris, c'est un phénomène malheureusement courant... et difficile de reprocher à ces moldus leur curiosité un peu morbide alors qu'ils se retrouvent confrontés à un phénomène qui dépasse complètement leur entendement... En même temps, il a aussi tendance à dépasser le mien également, je dois bien le reconnaître.

Alors oui, la solution que je propose présente des risques, et je comprendrais sans mal que la présidente la rejette pour de bon... Mais en même temps, je compte tout de même défendre ma proposition, tout simplement.

-Il y a un risque
, je lui confirme, car je ne peux bien sûr pas mentir, et dans tous les cas, je ne lui dis rien qu'elle ne sache déjà. Mais je crois que le risque sera plus grand si nous n'isolons pas la zone... Autant qu'il ne puisse déchaîner sa colère que sur un nombre limité de personnes... et susceptibles de se défendre, non ?

J'attends l'opinion de mon interlocutrice tout en balayant la foule du regard, tendu... Et je constate que quelque chose est en train de changer. La forme noire s'immobilise, puis paraît se dissiper... Est-ce bon signe, ou seulement le calme avant la tempête ? Je crois que nous devrions nous rapprocher pour y voir un peu plus clair.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Macusa
avatar
Messages : 57
Date d'inscription : 12/09/2018
Age du joueur : 21

Message#Sujet: Re: [INTRIGUE N° 1] Le ciel s'assombrit   Mer 5 Déc - 9:54

Intrigue n°1 - Le ciel s'assombrit
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Seraphina aurait aimé avoir la solution miracle pour pouvoir gérer cette crise, cependant, cette situation était totalement inédite, et à part tenter des choses, ils ne pouvaient pas vraiment régler les choses en bonne et dû forme. Elle aurait aussi apprécié que Theseus puisse lui fournir une vraie solution, mais lui aussi, semblait être pour la première fois confronté à cela. Ce n’est pas pour autant qu’il leur fallait ne rien faire du tout, loin de là. Il fallait tenter, c’était tout ce qui était à leur portée de toute manière. Protéger le plus de gens possibles, c’était la première chose à faire, la deuxième étant de maîtriser l’obscurial. Les Aurors semblaient décontenancés, et un peu perplexes, et elle les comprenait, comme se battre contre quelque chose qu’on ne connaissait pas ? Pourtant, ils allaient bien devoir le faire. Comme tous ici.

-Il y a un risque. Mais je crois que le risque sera plus grand si nous n'isolons pas la zone... Autant qu'il ne puisse déchaîner sa colère que sur un nombre limité de personnes... et susceptibles de se défendre, non ?

Seraphina l’écouta avec attention. Elle entendait bien ses arguments, et ils n’étaient pas faux. Mais elle entendait aussi pas mal le mot sacrifice dans ce qu’il avançait. C’était évidemment le rôle des Aurors de protéger la population sorcière, même si dans ce cas précis, les No-Majs entraient aussi dans la boucle, mais Seraphina ne voulait pas envoyer ces hommes à une mort certaine. Elle voyait très bien de quoi était capable cet obscurial, et elle craignait pour leurs vies. Pourtant, elle était d’accord avec le fait qu’il leur fallait faire quelque chose de concret, et qu’ils ne pouvaient pas juste attendre que les choses passent ou qu’il décide de tous les tuer.

« Sans doute. Nous n’avons aucune certitude que cela fonctionne et qu’une zone puisse être délimitée et surtout, puisse contenir cette force, mais il faut bien tenter quelque chose de toute façon. »

Elle n’eut pas le temps de donner les directives aux Aurors déjà déployés que la masse noire commença à se disperser pour disparaître peu à peu. Elle ignorait si c’était bon signe ou non, et resta immobile durant quelques instants, attendant de voir si quelque chose allait se produire, mais pour le moment, tout restait calme… était-ce fini ? Ou bien était-ce seulement un moment de répit ? Seraphina avança légèrement, elle chercha Graves du regard, mais bizarrement, il n’était plus nulle part. Elle s’adressa aux autres Aurors non loin d’elle.

« Restez ici, continuez de contenir et repousser les curieux, et sécurisez la zone. Il peut toujours revenir, restez vigilants. Scamander, venez. »

Elle s’avança avec précaution, s’attendant toujours à un retour de vague, bien plus dangereux.

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorciers
avatar
Messages : 386
Date d'inscription : 26/11/2017
Age du joueur : 29

Message#Sujet: Re: [INTRIGUE N° 1] Le ciel s'assombrit   Mer 5 Déc - 13:17

Le ciel s'assombrit
Albus avait conscience qu'en disant à son frère qu'il ne pouvait rien faire pour l'heure, il allait s'attirer ses foudres. Bon en même temps, il ne fallait pas grand chose pour que le sorcier reproche quelque chose à son frère, bien au contraire. Justement, il n'avait même rien besoin de faire pour que Aberfoth soit en colère contre lui. Mais affirmer ainsi qu'il ferait quelque chose s'il en était capable, s'il pouvait envisager d'intervenir, ça n'allait pas lui plaire. Et ça ne lui plaisait pas. Albus ne détournait toujours pas son regard de la scène qui avait lieu en face d'eux, de l'obscurus, alors que son cadet prenait la parole pour rebondir sur ce qu'il avait dit. Encore une fois le professeur de métamorphose ne pu que ressentir en puissance l'amertume de son frère alors qu'il l'appelait le “Grand Albus Dumbledore”. Le sorcier savait bien que son frère ne pensait pas comme les autres et il avait sans doute raison d'ailleurs. Parce que en cet instant précis, il était pieds et poings liés. Ce que son cadet ne pouvait pas comprendre, pour le moment. Et s'il devait le découvrir, il y avait de forte chance qu'il s'en serve de prétexte pour lui reprocher encore des choses. Ce dont il aurait raison sans doute.

Aberfoth reprit la parole sans que son aîné n'ait pris la peine de lui répondre, parce qu'il n'y avait rien à dire. Il lui affirmait qu'il faisait ce qu'il voulait, mais que de son côté il ne pouvait pas… sans terminer sa phrase, parce que la situation était en train d'évoluer. La masse noire disparaissait petit à petit, pour redevenir sans doute le simple humain qu'il était normalement.

« Tu ne peux pas quoi ? Rester à ta place et éviter d'aggraver la situation ? » Demanda-t-il d'une voix toujours douce mais qui reflétait un ressentiment de son côté que son frère allait comprendre forcément.

Il avait de nouveau parler sans regarder son cadet, les yeux rivés vers Newt et l'obscurial. Qui furent bientôt rejoint par une autre personne, s'approchant de plus en plus. Graves. Ou plutôt Gellert. Sans le contrôler, le professeur ne put s'empêcher de se rendre légèrement en le voyant. Non pas qu'il ne soit pas au courant qu'il était là , évidemment. Mais le voir s'approcher de l'obscurus n'était pas anodin. Albus était bien trop loin pour savoir exactement ce qui se disait, pour capter la moindre pensée. Mais il se doutait parfaitement de ce que son ancien ami était en train de faire, il tentait sûrement de convaincre cet enfant. Cet… ce jeune homme.

« Il est si âgé… » Dit-il en exprimant sa pensée à voix haute, sans pour autant chercher réellement à communiquer avec son frère.

Cet enfant n'était clairement plus un enfant, Albus ne pouvait que comprendre pourquoi il était si puissant, il était si âgé. Comment avait il fait pour s'en sortir toutes ces années sans aide ? Il ne l'avait pas fait sans doute, c'était pour cela qu'ils se retrouvaient dans une telle situation.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorciers
avatar
Messages : 156
Date d'inscription : 04/06/2018

Message#Sujet: Re: [INTRIGUE N° 1] Le ciel s'assombrit   Mer 5 Déc - 18:12


Le ciel s'assombrit
A

berforth déploya un self-control chez lui insoupçonné pour ne pas bouger d'un pouce tandis que son interlocuteur lui assénait une remarque malheureusement trop vrai, mais qui ne faisait jamais qu'attiser sa rancoeur. C'est bien que la situation ne concernait pas qu'eux, et qu'il savait devoir se concentrer sur ce qui se passait sous leurs yeux, sinon, leur "conversation" aurait très certainement pris une tournure bien différente. Il y avait du vrai, oui, dans ce que disait Albus. Il blâmait sans cesse son frère pour ce qui s'était passé le jour où Ariana était morte, mais la vérité, c'était que sa part de responsabilité à lui aussi était beaucoup trop grande... il le savait. Ce n'était pas quelque chose qu'il niait. Au-delà de sa rage et de sa rancoeur, il y avait également de nombreux regrets, et une culpabilité qui ne déserterait jamais son coeur. Mais c'était justement pour cela qu'il ne pouvait pas rester là les bras croisés. D'accord, il savait bien qu'il ne devait pas sombrer dans les mêmes écueils qu'autre fois, et cette vie sauvée ne lui rendrait pas celle perdue... malgré tout, il devait tenter, il fallait qu'il tente. Rester à sa place, il le voulait bien, mais pour lui, sa place n'était pas celle d'un spectateur qui se protégerait derrière de faux prétextes pour ne pas intervenir. Pour une fois qu'Albus pouvait faire preuve d'un peu de sa témérité légendaire, il décidait de jouer les planqués. Définitivement, il ne le comprendrait jamais. Au bout du compte, d'ailleurs, il ne l'avait tout bonnement jamais compris.

Aberforth allait répliquer, mais dans le même temps, l'obscurus s'était calmé, jusqu'à révéler l'identité de son hôte... Pas un enfant, non, mais un adolescent... un jeune adulte, même. Si âgé, oui... Ce garçon, Aberforth le connaissait, il l'avait rencontré. Credence... le fils de la folle de Salem. Dans son regard, c'était Ariana qu'il avait reconnue. Il n'avait pas su conclure à l'évidence qu'il avait maintenant sous les yeux... trop âgé, justement... sa soeur avait déjà été une exception à sa manière, mais là, ce garçon avait presque vingt ans... S'il avait compris... s'il avait bien voulu reconnaître tous les signes, aurait-il pu faire quelque chose ? En attendant, le jeune Scamander semblait en effet s'en sortir avec les honneurs, mais pour combien de temps... ? Aberforth craignait fort que la situation ne se gâte. Et il ne savait tout simplement plus quoi faire.

-Tu sais qui c'est ?
demanda-t-il en voyant avancer un homme qu'il n'avait pour sa part pas eu l'occasion de rencontrer.

Du moins le pensait-il, car cet homme qui se rapprochait à son tour de l'obscurial, Aberforth le connaissait trop bien, en réalité... Et sa présence en ces lieux ne devait rien arranger à ses présomptions, seulement les renforcer.





code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fidèles de Salem
avatar
Messages : 347
Date d'inscription : 26/11/2017
Age du joueur : 29

Message#Sujet: Re: [INTRIGUE N° 1] Le ciel s'assombrit   Jeu 6 Déc - 14:25

Le ciel s'assombrit.
Credence avait envie que ça ne soit qu’un mauvais rêve, vraiment. Il avait envie de fermer les yeux et de juste se dire que tout cela n’avait pas lieu, sans pour autant avoir envie de se réveiller auprès de Mary Lou et de la laisser le battre encore et encore. Credence avait simplement envie que toute sa vie soit un simple mauvais rêve, que tout ce qu’il subissait n’était autre qu’une mauvaise farce et qu’il allait pouvoir reprendre une vie normale. Mais en même temps, le jeune homme savait parfaitement que ce n’était pas le cas.

Il était donc recroquevillé sur le sol, son regard tourné vers le sol également, sans avoir envie de lever les yeux vers ce qui l’entourait. Et en même temps, il y avait certain point auquel il avait envie de s’attacher. Il n’avait aucune idée de comment les choses allaient se passer, de ce qu’il devait faire, de ce que les autres allaient faire. Il avait simplement envie que ça s’arrête, c’était la seule chose qu’il désirait.

Credence entendit de nouveau la voix de sa petite sœur, le jeune homme leva les yeux vers elle. Il voyait bien qu’elle le regardait d’une manière différente, qu’elle hésitait sans doute à s’approcher et c’était évident qu’elle avait peur. Et il s’en voulait de faire peur à sa sœur, il n’avait jamais voulu ça. Modesty n’avait pas plus mérité son sort, celui de se retrouver auprès de leur mère. L’homme qui cherchait à l’aider demanda à Modesty de ne pas approcher, sans doute dans le but de la protéger. Il reprit la parole en affirmant qu’il allait le conduire loin d’ici, de toutes ces personnes. Credence était-il d’accord ? Évidemment, il avait envie de s’en aller le plus vite possible de cet endroit, il y avait beaucoup trop de monde, il avait envie de respirer un peu mieux. Mais il n’y avait pas que cet homme autour d’eux justement et Monsieur Graves s’approcha également à son tour. L’homme lui demanda de ne pas l’écouter, parce qu’il n’avait aucune idée de qui il était, de ce qu’il représentait, alors que lui pouvait l’aider et le comprendre. C’était des paroles que Credence aimait entendre, il ne pouvait pas le nier, mais en même temps il ne pouvait pas non plus oublier le fait que cet homme précisément lui avait dit d’horrible chose. Comment le croire maintenant ? Il ne devait pas le faire, assurément, quand bien même il avait vraiment envie.

Finalement Credence se leva péniblement, son corps tremblant du haut jusqu’en bas. Mais au lieu de s’approcher des deux hommes qui tentaient de l’aider, ou pas, il n’en savait rien, il ne savait plus rien, il décida simplement de s’éloigner. Ce n’était pas évident, mais il fit quelque pas dans le but de s’éloigner de toutes ces personnes. Il n’avait aucune envie de rester ici, bien au contraire.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorciers
avatar
Messages : 294
Date d'inscription : 25/11/2017

Message#Sujet: Re: [INTRIGUE N° 1] Le ciel s'assombrit   Ven 7 Déc - 9:37

L'attention du magizoologiste était entièrement focalisée sur Credence, qu'il ne lâchait plus des yeux, sorte de déformation professionnelle, car il était de notoriété commune qu'il était important de ne pas rompre le contact visuel avec les créatures que l'on souhaitait apprivoiser.

Certes, Credence n'avait rien d'un hyppogriffe, mais il avait quelque part le sentiment que sa méthode n'était pas si inefficace que cela au bout du compte, puisque le jeune homme semblait se calmer et s'apaiser de seconde en seconde. De là à s'imaginer que tout en danger était écarté, ce serait allé bien vite en besogne, mais Newt se sentait au moins soulagé de voir le jeune homme reprendre figure humain.

Combien de temps survivrait-il encore à son obscurus ? Difficile à dire tant, de par son âge, il écrasait toute réflexion statistique, mais un tel déchaînement aurait bien pu avoir raison de ce garçon, comme un autre avait eu raison de cette petite, au Soudan. Il fallait espérer, quoi qu'il en soit, qu'il conserverait sa figure humaine, à présent, et pour cela, le plus simple semblait encore de l'éloigner le plus possible de la foule et de l'agitation, qui ne pouvaient clairement pas être propices au calme... Newt lui-même se sentait sous tension au milieu de toute cette foule, et son handicap social paraissait bien mince en comparaison de celui dont souffrait le pauvre Credence.

Son attention entièrement focalisée sur le jeune homme, donc, il ne vit pas Graves s'approcher. Il ne prit conscience de sa présence que lorsqu'il entendit le son de sa voix, qui s'adressait directement à l'obscurial.


-Ne l'écoute pas Credence. Il n'a aucune idée de ce que tu es, de ce que tu représentes. Moi je le sais. Et je peux t'aider à le comprendre.

Impossible de donner encore le bénéfice du doute à Graves dans ces circonstances. Peu importe ce qu'étaient ses intentions vis-à-vis de Credence, il était évident que Newt ne pouvait envisager de laisser son discours atteindre, de quelque façon que ce soit, le jeune homme.

Newt ne savait que faire, tenir Graves à distance de l'obscurial, c'était une évidence, mais s'il l'attaquait de front, outre les très maigres probabilités qu'il pouvait avoir de sortir victorieux d'un combat singulier face à lui, il risquait de brusquer Credence dans la foulée. Credence qui semblait retrouver un peu de sa capacité de mouvement, et tentait de fuir à présent. S'il pouvait fuir et se mettre à l'abri de son propre gré, c'était une bonne chose, l'ennui, c'est que Newt ne pensait pas qu'il puisse aller bien loin.

Le magizoologiste tourna son attention vers Graves... s'il devait esquisser le moindre mouvement pour le rattraper, alors il agirait en conséquence. En attendant, il ne voulait pas agir inconséquemment, au risque de réveiller l'obscurus une fois de plus.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorciers
avatar
Messages : 93
Date d'inscription : 12/08/2018
Age du joueur : 21

Message#Sujet: Re: [INTRIGUE N° 1] Le ciel s'assombrit   Ven 7 Déc - 16:54

Intrigue n°1 - Le ciel s'assombrit
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Tina observait comment les choses se passaient pout le moment, mais elle préférait ne pas intervenir. Pas qu’elle craignait de se mouiller ou craignait pour elle-même. Si c’était le cas elle serait partie depuis le début et ne serait pas restée sur place. Non, elle craignait de troubler encore plus Credence, et surtout, qu’il ne se remette à se déchaîner. Ce qui serait dangereux pour tout le monde, et pour lui aussi. Ce pauvre gamin n’y était pour rien, l’acharnement de Mary Lou sur lui avait créer cette chose… Credence n’était pas à blâmer et n’avait rien à se reprocher. Mary Lou avait sûrement été trop loin et sa colère avait pris le dessus sur son caractère effacé et soumis. Elle éprouvait une réelle compassion pour le garçon, et de l’affection aussi. S’il avait pu le faire, elle l’aurait pris sous son aile et l’aurait protégé des autres, comme elle avait toujours protégé Queenie depuis qu’elles avaient perdu leurs parents. Credence ne méritait pas cela, et il méritait qu’on l’aide et qu’on le protège.

-Ne l'écoute pas Credence. Il n'a aucune idée de ce que tu es, de ce que tu représentes. Moi je le sais. Et je peux t'aider à le comprendre.

Elle fronça les sourcils à l’intervention de Graves. Son comportement l’intriguait de plus en plus, il y avait définitivement quelque chose qui clochait chez lui. Et puis… Entre ce qu’il lui avait dit tout à l’heure et la façon dont il s’adressait à Credence, cela ne ressemblait en rien au Percival Graves qu’elle avait toujours connu. Quoiqu’il en soit, Tina ne voulait pas qu’il aille avec lui, ou qu’il se retrouve aux mains du MACUSA, car elle savait très bien que la présidente déciderait sa destruction. Et ça ne devait surtout pas arriver.

Elle attendit encore, guettant une réaction de la part de Credence, ou de Newt, mais aucun des deux ne dît quoique ce soit. Néanmoins, Credence se redressa péniblement avant de s’éloigner. Au moins… il n’allait pas vers Graves. Du moins, pour le moment, mais ce dernier n’en avait probablement pas fini. Elle se doutait que Newt avait été au bout de ses capacités en termes de relations sociales et qu’il pourrait risquer d’être maladroit pour la suite des choses. Autant qu'il se charge de Graves maintenant. Peut-être qu’il était donc temps qu’elle intervienne. En espérant que ça n’ait pas l’effet indésiré. Elle s’approcha donc doucement, se découvrant totalement. Elle passa les deux hommes jusqu’à se tenir au plus près de Credence. Elle hésita puis amorça un mouvement pour le soutenir et l’aider à marcher, il semblait si fragile, si vulnérable. Il ne se souvenait pas d’elle, mais peu importe, elle lui expliquerait tout plus tard s’il le désirait.

« Credence… ça va aller. Tu ne crains plus rien, ne t’en fais pas. Dis-moi où tu veux aller, je t’y emmènerai. »

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Macusa
avatar
Messages : 241
Date d'inscription : 25/11/2017

Message#Sujet: Re: [INTRIGUE N° 1] Le ciel s'assombrit   Ven 7 Déc - 17:29



Le ciel s'assombrit
G

ellert avait l'intuition que ses propos trouvaient un écho favorable dans l'esprit de Credence. Malheureusement, le jeune homme était encore très fragile (s'il avait un jour été autre chose que fragile), et il n'avait pas baissé sa garde encore... Il faut dire que le coche manqué de l'autre fois ne devait pas aider... Mais malgré tout, le mage noir décidait de trouver le comportement du jeune homme encourageant... et il n'aurait aucune difficulté à parvenir à ses fins s'il n'était pas seul... Mais justement, il était limité par son environnement. La foule de curieux était une chose, et bien plus gérable pour lui qu'elle ne le serait pour le MACUSA... Mais justement, il y avait les Aurors du MACUSA, qui pour l'instant l'avaient laissé tranquille mais risquaient fort de ne plus faire tant d'efforts à présent que l'obscurial avait retrouvé forme humaine... et ces épines dans son pied, de plus en plus agaçantes, que se révélait être le duo Newt Scamander / Porpentina Goldstein.

Quand ce n'était pas l'un, c'était l'autre. Et maintenant, c'étaient même les deux à la fois, puisque l'ancienne Auror venait de refaire son apparition, rattrapant Credence... Bien sûr, il n'était pas plus question de lui laisser gagner la confiance de l'obscurial que ne l'avait fait Newt quelques instants auparavant. Il travaillait Credence depuis des semaines, maintenant, ce serait un comble que de le laisser tomber entre d'autres main... surtout en des mains qui ne sauraient rien en faire quand lui nourrissait de réelles ambitions, bel et bien dignes de ce nom.

Bon... Gellert n'avait aucune envie d'intervenir de la sorte en ces circonstances, il savait bien que ça pourrait en un claquement de doigts déchaîner la colère de l'obscurial... mais on ne lui laissait pas réellement le choix, n'est-ce pas ? Il n'allait pas laisser Tina repartir avec Credence sans intervenir. Il pourrait, bien sûr, envisager de les laisser s'en aller et retrouver le jeune homme plus tard à présent qu'il avait l'assurance de qui il était, mais cette option comprenait trop d'incertitudes desquelles il se passait aisément. Sans oublier qu'il était fort probable qu'il n'aillent pas bien loin avant que les Aurors du MACUSA ne leur tombent dessus.

-Vous ne ferez pas un pas de plus,
déclara-t-il en pointant sa baguette en direction de Tina.

Il commençait à regretter de ne pas avoir lancé à la jeune femme un sort plus radical au cours de leur précédent duel... Il se serait au moins épargné de le faire devant un public aussi susceptible que Credence Barebone. Au diable son anonymat, il avait de toute évidence abattu une trop grande majorité de ses cartes pour pouvoir encore faire illusion en quoi que ce soit. Et en attendant, il était d'une importance primordiale que, pour la peine, il remporte au moins cette manche... Il allait devoir arrêter pour de bon ses détracteurs, et ensuite se concentrer sur l'obscurial, puisqu'on ne lui laissait pas le choix.



code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: [INTRIGUE N° 1] Le ciel s'assombrit   

Revenir en haut Aller en bas
 
[INTRIGUE N° 1] Le ciel s'assombrit
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Design du 25 Août] Alors que le ciel s'assombrit, c'est l'anniversaire de PI.
» Entre Ciel et Terre [pv Nuage d'Or et Nuage Enneigé]
» Résumé de l'intrigue
» Septième ciel
» [Ruelles] Balade matinale sans Sebastian [PV: Ciel Phantomhive & Atsuka Lyako]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Where to find them :: Welcome to the wizarding world :: Manhattan-