AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Pour le plus grand bien [pv Dumby <33]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Sorciers
avatar
Messages : 363
Date d'inscription : 26/11/2017
Age du joueur : 29

Message#Sujet: Re: Pour le plus grand bien [pv Dumby <33]   Dim 7 Jan - 12:46

Pour le plus grand bien.
Gellert n’appréciait apparemment pas la manière dont le professeur de métamorphose lui répondit, mais cela ne préoccupait pas spécialement Albus. Il ne mentait pas quand il affirmait que la métamorphose avait toujours été sa matière préférée pendant ses études à Poudlard – même s’il y avait peu de matière qu’il n’appréciait pas par la force des choses, il excellait dans toutes – il aimait l’enseignait donc, il aimait sont travail de professeur. Même si, bien sûr, cela était bien loin des aspirations du sorcier quand il était bien plus jeune. Gellert ne manqua pas de revenir sur ce détail d’ailleurs, lui demandant où avait disparu ses ambitions, ses projets. Albus ne détourna pas son regard de celui de son ancien ami, alors qu’il marquait une pause avant de préciser qu’il s’agissait de leur projet. C’était quelques choses qu’ils avaient partagés tous les deux en effet. Albus avait eu tellement de projet avec Gellert, il avait eu envie de faire de telles choses avec lui, de grandes choses. Mais tout avait changé au moment où son ambition avait disparue, comme le souligna Gellert. Albus ne pensait pas qu’il était nécessaire de répondre à la question de son ancien ami. L’homme devait se poser la question, sans doute, sinon il ne l’exprimerait pas, mais le professeur savait parfaitement qu’il avait déjà la réponse. Où était passé l’ambition de Albus ? Avec sa sœur, dans la tombe de sa sœur.

Albus ne reviendrait par sur les choix de vie qu’il avait fait ces dernières années, en décidant de ne plus avoir d’ambition, de ne plus avoir de projet – ou presque – parce qu’il avait pris conscience d’avoir trop négligé sa famille. S’il n’avait pas été à ce point absent pour les autres, sa sœur serait sans doute encore en vie. Les choses ne se seraient clairement pas passées de cette manière. Et même si son frère allait sans doute lui en vouloir le reste de leurs vies, il n’aurait plus d’ambition. Ou presque donc. Il n’avait pas pris la peine de répondre à Gellert et ce dernier avait poursuivi. Albus ne parvint pas à cacher sa surprise de voir Gellert poser une baguette sur son bureau, une baguette qu’il ne pouvait que reconnaître. Elle était puissante, le simple fait de l’observer lui signifiait qu’elle était puissante, qu’elle détenait un énorme pouvoir. La baguette de sureau, il avait réussi.

« Comment ? »

Demanda-t-il alors, ne parvenant pas à dissimuler sa surprise mais surtout son admiration. Albus n’en revenait pas, Gellert avait réussi à mettre la main sur la baguette de Sureau. S’il y avait bien un mage dans ce monde qui devait sans doute la trouver, c’était lui, mais tout de même, le professeur n’en restait pas moins impressionné. Ce n’était pas la relique de la mort que convoitait le plus Albus – parce que même s’il avait perdu ses ambitions, il y avait des choses qu’il ne pouvait pas s’empêcher de désirer – mais c’était quand même une des reliques. Une des trois, comme quoi, il était possible de mettre la main dessus.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Macusa
avatar
Messages : 217
Date d'inscription : 25/11/2017

Message#Sujet: Re: Pour le plus grand bien [pv Dumby <33]   Dim 7 Jan - 13:18


Pour le plus grand bien
A

ux questions que Gellert posait à Albus, il n'avait en réalité pas réellement besoin de réponses. Et pour cause, les réponses, il les connaissait déjà, elles ne lui plaisaient pas, il n'empêche qu'elle les connaissait bel et bien. Sa question avait été toute rhétorique, une manière de placer son interlocuteur face à ses "contradictions", de le rappeler au bon vieux temps, à ce qu'il était autrefois, à ce qu'ils étaient, ensemble. Il ne le ramènerait jamais de son côté, il en doutait fortement du moins, en revanche, il espérait bien lui faire regretter l'époque au cours de laquelle leurs hautes ambitions, celles qu'il poursuivait dorénavant seul, se conjuguaient au pluriel. Il avait perdu sa soeur, il était peut-être responsable, soit, c'était... regrettable, mais cela aurait dû motiver ses ambitions, pas les étouffer... Mais ils n'avaient de toute évidence pas le même regard sur leur situation... sur leur passé, en revanche... Certaines choses étaient immuables, elles ne pouvaient, ne pourraient jamais changer. Gellert était intimement convaincu de cela, et pour cette raison, bien sûr, il ne pouvait que vouloir attiser ce qu'il pouvait encore rester de "travers" à son interlocuteur. Ce n'était bien évidemment pas sans raison qu'il avait présenté la baguette de sureau à son interlocuteur, alors que cette possession était un secret essentiel, autant que sa fausse identité à l'heure actuelle - certes, cette baguette légendaire avait contribué à le faire gagner en puissance, avait augment le nombre de ses partisans, mais nul ne savait exactement d'où lui venait tant de pouvoir. Personne à part Albus aujourd'hui.

Gellert ne put s'empêcher d'afficher un fin sourire en voyant le sorcier détailler du regard la précieuse et puissance relique. Cette quête des reliques de la mort avait été parmi les plus grandes qu'ils aient jamais voulu mettre en oeuvre ensemble. Mais faute de soutien, il s'était débrouillé par ses propres moyens. Certes, aucune trace encore de la cape d'invisibilité ou de la pierre de résurrection, mais la précieuse baguette était quoi qu'il en soit l'objet qu'il avait le plus espéré posséder. Et outre l'intérêt qu'Albus lui portait, il aimait lire dans son regard comme une certaine... fascination ? Oui, il avait le sentiment qu'il s'agissait en effet de cela : de la fascination, comme quoi, il n'avait peut-être pas tant changé que ce en fin de compte. Son sourire s'agrandit encore quand son interlocuteur lui demanda comment il avait bien pu parvenir à cet exploit. Il devait bien reconnaître que cette curiosité qu'il ne parvenait pas à feindre - mêlée d'admiration, peut-être ? - n'avait absolument rien pour lui déplaire.

-Gregorovitch,
répondit-il simplement sans entrer davantage dans les détails. Je me suis toujours donné les moyens d'obtenir ce que je voulais. Toi mieux que personne devrait le savoir, non ?

Oui, il était bien placé pour le savoir, parce qu'il n'avait jamais reculé devant rien. Et cette fois ne devait pas faire exception.


code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorciers
avatar
Messages : 363
Date d'inscription : 26/11/2017
Age du joueur : 29

Message#Sujet: Re: Pour le plus grand bien [pv Dumby <33]   Dim 25 Fév - 15:33

Pour le plus grand bien.
Albus s’en voulait presque de ne pas pouvoir réussir à se montrer indifférent à la baguette qui se trouvait sur le bureau de Gellert, mais en même temps il ne pouvait pas s’empêcher d’être surpris et admiratif. Il l’avait fait. Combien de fois les deux jeunes gens qu’ils étaient à l’époque, quand ils étaient remplis de rêve tous les deux, n’avaient pas parlé de ces reliques de la mort ? C’était le sujet principal de leur discussion, c’était leur rêve le plus grand. Mettre la main sur les trois reliques de la mort et défier la mort justement. Mais forcément, Albus avait mis de côté ces rêves – ou presque – dès l’instant où il avait arrêté d’avoir de l’ambition. Il ne voulait pas la baguette du Sureau, ce n’était pas ce qui l’intéressait, mais savoir que Gellert avait réussi à l’obtenir… c’était tout de même incroyable. Et Albus ne pouvait pas s’empêcher de se dire que la puissance de son ancien ami ne pouvait que monter avec cet objet, qu’il était le sorcier le plus puissant de leur temps. Ce qui avait le don de le fasciner en un sens, mais en même temps… il savait aussi qu’il ne devait pas le montrer.

Forcément, le professeur avait envie de savoir comment Gellert avait pu mettre la main sur l’une de ces reliques de la mort, et ce dernier lui expliqua simplement en lui donnant un nom. Évidemment, Albus connaissait Gregorovitch connu pour être l’un des plus grands fabricants de baguette dans le monde. Autant dire que ça n’avait rien de spécialement étonnant de découvrir que l’homme avait pu obtenir la baguette par son biais. Cependant, le mage noir n’entra pas dans les détails, mais au final, Dumbledore n’avait pas spécialement besoin de ces détails. Et il savait bien, comme le faux Aurors le précisa, qu’il était capable de se donner les moyens de parvenir à son but quand il le voulait vraiment. À l’époque, Albus avait cru qu’ils y arriveraient… non, il avait su qu’ils y parviendraient à mettre la main sur les reliques de la mort. Il avait abandonné ses ambitions ensuite, mais ce n’était évidemment pas le cas de Gellert.

« Et les autres ? »

Demanda-t-il alors, simplement, sans trop répondre à la remarque de son interlocuteur. Albus ne pouvait pas nier le fait qu’il se rendait bien compte qu’il n’avait clairement plus la situation en main, qu’il n’avait plus du tout les cartes en main. En cet instant précis, le professeur était en quête de réponse, il se laissait tout simplement prendre dans le jeu de son interlocuteur. Parce qu’au fond, il espérait que Gellert puisse avoir des indices sur les autres reliques, qu’il les possède même peut-être. Oui… au fond, Albus Dumbledore ne pouvait pas s’empêcher d’espérer que Gellert ait mis la main sur la pierre de résurrection, la relique qu’il rêvait encore de pouvoir posséder, quand bien même il avait renoncé à toute ambition. Mais des ambitions ne pouvaient pas réellement disparaitre, malgré les efforts.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Macusa
avatar
Messages : 217
Date d'inscription : 25/11/2017

Message#Sujet: Re: Pour le plus grand bien [pv Dumby <33]   Dim 25 Fév - 15:50


Pour le plus grand bien
G

ellert ne put s'empêcher de ressentir un léger sentiment de triomphe en découvrant l'intérêt que son ancien ami portait à la baguette qu'il tenait entre ses mains. Albus ne fit même pas mine de feindre l'indifférence, non, à la place, il l'interrogeait, avec ce qui ne ressemblait pas seulement à de la curiosité mais peut-être aussi, et tout autant, à une certaine... fascination ? Gellert ne pouvait le jurer, bien sûr, mais il pensait tout de même connaître bien assez Albus pour également savoir de quelle manière il fonctionnait et réfléchissait. Ils avaient passé la presque majorité de leur temps ensemble, à l'époque ou ses projets étaient leurs projets, et leur plus grande quête entre toutes avait été celle des reliques de la mort... Gellert, en d'autres circonstances, aurait apprécié partager sa trouvaille pour l'avancée de leurs projets, conjugués au pluriel, aujourd'hui, c'était avec la satisfaction que son interlocuteur puisse avoir des regrets et, plus encore, de la nostalgie vis-à-vis de ce passé commun qu'il lui renvoyait à présent en pleine figure avec l'espoir de le faire réagir. Ses ambitions, ses aspirations, n'étaient au final pas si lointaine, et quelque part, Gellert pourrait presque envisager de... le convaincre, ici et maintenant. Mais il semblait trop tard. Et alors qu'il façonnait son empire seul, à présent, il s'avérait également qu'il se sentait moins enclin à partager, à présent.

Albus poursuivit donc, toujours interrogatif, sous le regard ravi de Gellert, même si quelque part, ses questions le renvoyaient à une forme d'échec, car en dépit de ses efforts, il avait été incapable de mettre la main sur la cape d'invisibilité, pas plus que sur la pierre de résurrection. Certes, la baguette de sureau avait été la relique qu'il avait recherché le plus assidument, avant tout parce que la puissance qu'elle lui confèrerait était ce qui lui garantirait le plus facilement de gravir les échelons et de rassembler autour de lui un grand nombre de partisans, mais il savait que disposer des deux autres lui garantirait de devenir le maître du monde, rien moins que cela. Seulement, ses recherches n'avaient abouti nulle part à l'heure actuelle... le confesser à Albus serait comme un constat d'échec. En conséquence, le mage noir préféra éluder la question, un sourire éloquent aux lèvres, avant de reprendre la parole, plein d'assurance.

-Je pensais que tout cela ne t'intéressait plus
, observa-t-il, pas peu fier de son petit effet.

Au fond, il savait bien que ça l'intéressait toujours, que ce qu'ils avaient voulu construire, ce à quoi il avait consacré tant de temps et d'énergie, ne pouvait pas s'effacer en un claquement de doigts. Il en resterait toujours une trace, et c'était celle-ci qu'il voulait voir dominer chez son interlocuteur à l'heure actuelle.


code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorciers
avatar
Messages : 363
Date d'inscription : 26/11/2017
Age du joueur : 29

Message#Sujet: Re: Pour le plus grand bien [pv Dumby <33]   Mer 14 Mar - 17:18

Pour le plus grand bien.
Il avait renoncé à toutes ambitions en comprenant que c’était ces mêmes ambitions qui allaient provoquer sa perte, qui allait définitivement provoquer la perte de sa famille, quand bien même de cette famille il ne restait plus que lui et son jeune frère. Mais même avec une relation plus que compliqué avec Abelforth, cela n’enlevait pas le fait que son aîné chercherait forcément à le protéger, même s’il ne désirerait sans doute pas avoir son aide. Albus savait dans tous les cas que la quête de pouvoir, que l’ambition ne pourrait que le conduire à sa perte. Donc non, il ne cherchait plus les reliques de la mort comme autrefois… c’était différent. Il ne les cherchait plus toutes les trois, mais l’envie de pouvoir obtenir un jour la pierre de résurrection, de pouvoir avoir un tel pouvoir dans les mains (même s’il connaissait les risques, il connaissait les contes), ne pouvait que le titiller. Si Gellert avait obtenu la pierre, il ne pourrait pas rester indifférent. Tout comme il ne pouvait pas s’empêcher d’être de plus en plus curieux. Ce qui avait le don de lui faire perdre un peu ses moyens, il ne pouvait pas le nier. Et forcément, son interlocuteur ne manqua pas de souligner que sa curiosité était sans doute mal placée au vu de la situation.

« Plus pour les mêmes raisons. » Répondit-il parfaitement honnête.

Albus ne pouvait pas nier qu’il fut tenté de mentir, de chercher une pirouette comme il savait si bien le faire, mais ça ne servirait à rien. Outre le fait que l’homme en face de lui le connaissait très bien – même s’il ne devait plus réellement connaître l’homme qu’il était autrefois – il était surtout suffisamment puissant pour savoir la vérité. Il ne fallait pas chercher bien loin en même temps quand on connaissait la vie des Dumbledore pour imaginer ce que l’homme ne pouvait qu’avoir en tête. Albus savait que ce n’était pas une bonne chose, mais il n’y pouvait rien. Il n’était qu’un homme après tout, comme les autres. Il y avait tellement de chose qu’il regrettait, mais il y en avait une qui avait tout changé. S’il pouvait seulement la ramener…

« Tu ne les as pas, les deux autres. » Dit-il alors, un sourire s’affichant sur son visage, retirant les pensées qu’il venait d’avoir de son esprit, pour ne pas continuer de se laisser perturber à leur sujet. Il ne devait pas entièrement perdre la main sur la situation, il ne pouvait pas entièrement laisser les rênes à l’homme sous ses yeux. Gellert n’avait pas répondu à sa question, il savait pour quelle raison. Il n’avait pas plus de piste concernant les deux reliques. Est-ce que ça impressionnait moins Albus ? Non, bien sûr que non, l’homme était tout de même en possession de la baguette la plus puissante. L’une des trois reliques, c’était déjà un exploit. Mais Albus n’avait pas l’intention de le montrer (mais il se doutait que son interlocuteur avait déjà deviné qu’il était impressionné). « Félicitation, tu as obtenu la baguette. Mais tu sais aussi bien que moi que sans les deux autres, tu n’es maître de rien du tout. »

Ils étaient suffisamment intelligents tous les deux – et Albus avait envie de croire qu’ils étaient peut-être les plus intelligents, ce qui leur aurait permis de dominer le monde à une époque – pour savoir qu’il fallait avoir les trois pour dominer réellement le monde, pour dominer la mort.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Macusa
avatar
Messages : 217
Date d'inscription : 25/11/2017

Message#Sujet: Re: Pour le plus grand bien [pv Dumby <33]   Jeu 15 Mar - 17:59


Pour le plus grand bien
G

ellert et Albus avaient changé, chacun à leur manière, Gellert voulait croire que son "vieil ami" l'avaient fait plus que lui. Mais tant d'années séparaient leur dernière... entrevue... que forcément, les choses ne pouvaient plus être tout à fait les mêmes, leurs tempéraments y compris. Néanmoins, le mage noir osait penser qu'il y avait des constantes. Par exemple, il restait convaincu que l'intérêt qu'Albus portait aux reliques de la mort n'était pas si différent de celui d'autrefois, il devait seulement s'avérer à ce jour qu'il parvenait à s'illusionner lui-même. Si bien qu'il arrivait peut-être à se convaincre dire vrai... Pour Gellert, c'était seulement la preuve que l'homme ne lui avait finalement pas complètement échappé. et c'était fort de cette certitude qu'il se permettait, d'ailleurs, de deviser avec lui presque à visage découvert, et ce en dépit des risques. Le mage noir avait l'intention de répliquer quelque chose, mais son interlocuteur ne lui en laissa pas le temps, car il reprit aussitôt la parole.

Gellert pouvait bien duper le monde entier, il n'en était pas capable en présence d'Albus (et réciproquement, pensait-il), comme ce dernier n'avait pas mis longtemps à comprendre qui se dissimulait sous l'apparence de Percival Graves, précisément. Oui, en effet, il n'avait pas su mettre la main sur les autres reliques. Si récupérer la baguette de sureau avait été d'une simplicité presque enfantine, la suite s'était ensuite corsée, et à l'heure actuelle, il ne savait pas même quelle piste poursuivre pour parvenir à ses fins. Albus sut en jouer. Gellert n'était pas forcément du genre susceptible, même s'il était parfaitement imbu de lui-même, il était trop sûr de sa valeur pour se laisser atteindre par les remarques de ceux qui le contestaient. Mais la parole d'Albus était la seule à pouvoir l'atteindre... Et ses propos touchèrent un rien son égo. Ce que son interlocuteur savait forcément.

-Je ne m'avancerai pas trop vite à ce sujet, si j'étais toi.
Il plongea son regard dans celui de son interlocuteur. Contrairement à toi, je n'ai pas abandonné.

Ses objectifs étaient restés les mêmes quoi qu'il en soit, et même s'il n'était pas plaisant d'entendre dire qu'il n'était le maître de rien, il y avait des corrections à apporter à cette affirmations. Grâce à sa baguette, il pouvait facilement rassembler sous son égide des sorciers aux mêmes convictions que lui, et il était loin de n'avoir fait qu'un maigre chemin depuis leur... séparation. Pour le nombre de partisans qui le qualifiaient d'ores et déjà de "maître", l'affirmation pouvait se remettre en cause, pour autant, Gellert ne le faisait pas parce qu'il savait très bien de quoi son interlocuteur parlait plus précisément. Mais il ne renonçait pas. La cape d'invisibilité et la pierre de résurrection seraient siennes, d'une manière ou d'une autre. Il fallait qu'elles le soient, tout simplement.


code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorciers
avatar
Messages : 363
Date d'inscription : 26/11/2017
Age du joueur : 29

Message#Sujet: Re: Pour le plus grand bien [pv Dumby <33]   Dim 18 Mar - 14:27

Pour le plus grand bien.
Albus ne pouvait pas s’empêcher de minimiser un peu le fait que Gellert avait en sa possession une des reliques de la mort, alors qu’il savait bien qu’il ne fallait en aucun cas minimiser cette révélation. Le professeur de métamorphose savait bien que cette baguette avait le don de rendre son interlocuteur encore plus puissant qu’il ne l’était et il savait à quel point il était puissant, en toute objectivité en plus. Cela n’avait rien à voir avec ce qu’ils avaient pu vivre, avec ce qu’il avait pu ressentir et ce qu’il, malgré lui, continuait de ressentir d’ailleurs… il savait que Gellert était un sorcier puissant parce qu’il était intelligent. Et cette baguette n’allait clairement pas aider le monde des sorciers à être en paix avec une personne comme lui au « commande ». Il ne minimisait donc pas la situation, pas réellement, mais il le montrait ainsi. Dans le but de ne pas donner trop d’importance à la trouvaille de son ancien ami, dans le but de ne pas le brosser dans le sens du poil et de montrer à quel point il ne pouvait pas s’empêcher d’être impressionné. Ce qu’il s’en voulait.

Et en soit, il était sincère en affirmant que sans les deux autres reliques, l’homme sous ses yeux n’était pas le maître de la mort. C’était le cas, il avait la puissance, mais ça n’allait pas l’aider sur ce point. Sur ce point seulement, mais Albus ne se permettait pas de rentrer dans les détails. Gellert le contredit, sans grande surprise, en affirmant qu’il ne s’avancerait pas trop à ce sujet à sa place. Albus le faisait, en même temps, il osait croire qu’il ne se trompait pas souvent. Ça lui arrivait, parfois, malheureusement ça avait souvent un rapport avec l’homme sous ses yeux. Le professeur écouta la remarque de son interlocuteur, la manière dont il le renvoya à son propre abandon. Mais à la différence de Gellert, Albus ne regrettait pas une seule seconde d’avoir abandonné ses projets, ses ambitions, il savait que c’était ce qu’il devait faire. Et ça ne le dérangeait pas.

« Cela ne veut pas dire que tu vas y arriver. » Albus se montrait une nouvelle fois catégorique, sûr de lui. Après tout, il n’avait aucune raison de ne pas l’être. L’homme ne pouvait pas s’empêcher de se dire que le « mal » ne pouvait pas gagner la bataille. Il y avait des forces bien plus forte que l’ambition, que les mauvaises intentions, que la violence. Même s’il n’avait pas encore eu la vision pleine et entière de ce qu’il avançait, ça viendrait dans de nombreuses années. « Après tout, tu laisses un jeune homme mettre à mal tes plans. » Il en revenait à Newt à présent, le sujet de base de cette conversation, quand bien même en arrivant Albus n’avait pas compris tout de suite à qui il avait à faire. « Lui et sa valise risquent de te mettre des bâtons dans les roues. » Rajouta-t-il, un fin sourire sur le visage.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Macusa
avatar
Messages : 217
Date d'inscription : 25/11/2017

Message#Sujet: Re: Pour le plus grand bien [pv Dumby <33]   Dim 18 Mar - 14:51


Pour le plus grand bien
A

lbus avait toujours eu cette propension à manifester une sérénité extrême en des occasions qui n'en exigeaient pas forcément. Cette implacabilité avait été l'une de ses forces, et Gellert avait pu l'admirer pour cela à certains moments, notamment parce que lui-même avait parfois tendance à se montrer trop impulsif (quand bien même, dernièrement, il devait tout de même prendre son mal en patience pour peaufiner au mieux ses projets), mais à l'heure actuelle, alors qu'il lui opposait cette attitude qui ressemblait presque à de la nonchalance, Gellert la supportait plus mal qu'autrefois. Il semblait confiant, sûr de ses choix mais surtout sûr de son échec, et ça, c'était une chose qu'Albus ne pouvait supporter, ne pouvait cautionner. D'autant qu'il ne pouvait pas vraiment contredire les propos de son ancien ami, en réalité. Il est vrai que rien ne garantissait qu'il parvienne à ses jours à ses fins. Certes, il se savait capable d'obtenir le contrôle absolu avec la seule baguette de sureau, il en était même convaincu, mais il est vrai que cela ne résoudrait ses objectifs qu'en infime partie... Il était fort possible qu'il ne mette jamais la main sur la cape d'invisibilité ou sur la pierre de résurrection, et il ne perdrait pas de vue son objectif final pour autant. Pour le plus grand bien. Le sentiment d'échec n'en serait pas moins présent. Et à l'heure actuelle, il n'avait pas la moindre idée de comment l'empêcher. Mais Albus n'en avait pas fini avec ses propos, et les suivants, forcément, frappaient son égo de plein fouet. Evidemment, si quelqu'un savait bien où frapper, même verbalement, pour le toucher directement, c'était bien lui.

-Je pense que tu sous-estimes quelque peu ton protégé,
affirma-t-il sans pouvoir le garantir pour autant.

Et pour cause, il n'avait pas réussi à cerner Newt autant qu'il l'aurait souhaité durant le court échange qu'ils avaient eu tous les deux. Il ne savait pas vraiment où le situer précisément dans l'affaire. Il avait été l'homme de paille idéal, et il le restait par certains aspects, mais en même temps, il n'était pas serein en sachant le jeune homme dans la nature.

-Pour le peu de mots que nous avons échangé, j'avoue ne toujours pas comprendre l'intérêt que tu peux bien lui porter.


Un intérêt bien réel. Après tout, Gellert ne pouvait pas ignorer le fait que son ancien ami avait été jusqu'à empêcher le renvoi (en apparence mérité) du jeune magizoologiste. Ce qui devait bien signifier quelque chose. C'était son grand souci avec le jeune Scamander et la raison pour laquelle il avait voulu s'en débarrasser le plus rapidement possible (avec un prétexte de choix). Il l'estimait bel et bien capable de lui mettre des bâtons dans les roues, mais sans savoir précisément de quelle manière cela pourrait bien se produire, ni vraiment si ses présomptions avaient d'autres fondements que la confiance que Albus lui accordait.



code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorciers
avatar
Messages : 363
Date d'inscription : 26/11/2017
Age du joueur : 29

Message#Sujet: Re: Pour le plus grand bien [pv Dumby <33]   Dim 18 Mar - 18:10

Pour le plus grand bien.
Cela arrivait par moment à Albus Dumbledore de se tromper – et il allait clairement se tromper dans le futur aussi, à plusieurs reprises – mais il était du genre à considérer qu’il ne le faisait pas souvent. Il savait bien que Gellert était un sorcier puissant et il avait conscience qu’il faisait beaucoup de mal au monde magique à travers le monde (que ça allait même être pire dans le futur), mais en même temps… Albus considérait qu’il n’y avait aucun mal qui pouvait réellement perdurer en ce monde. Le professeur de métamorphose ne savait pas exactement comment Grindelwald allait être arrêté dans le futur, mais il savait que ça allait arriver quand même. Et de son côté, il avait à cœur de combattre cette magie noire et de rendre justice à ce monde. Même si, en un sens, la situation était quand même un peu particulière concernant l’homme sous ses yeux. Donc il se montrait optimiste concernant les chances de voir un jour la terreur de Grindelwald quitter ce monde, même s’il ne sautait pas sur l’occasion de l’empêcher de faire quoi que ce soit. Comme maintenant par exemple, alors qu’il savait parfaitement que l’homme sous ses yeux était le sorcier le plus recherché au monde, qu’il avait pris l’apparence du directeur des Aurors du MACUSA, il n’avait pas pour autant l’intention d’aller le dénoncer. Il savait qu’on ne le prendrait peut-être pas au sérieux de toute façon, mais il n’y avait pas que cela. Même s’il ne pourrait pas réellement se l’avouer.

En tout cas, si quelqu’un semblait bien parti pour mettre à mal les projets de Gellert, c’était bien New. Même si en effet, peut-être que Albus le surestimait. N’allait-il pas mettre trop de poids sur les épaules de ce jeune homme ? Ça serait bien son genre. Mais il ne s’en rendait pas compte. Quand son interlocuteur lui parla de l’intérêt qu’il portait à son ancien élève, Albus ne pouvait pas s’empêcher de trouver qu’il insistait un peu trop à ce sujet. Et en un sens, il savait parfaitement pourquoi il pensait ça, pourquoi il avait envie que ça soit le cas. Même si ce n’était pas digne de lui surement.

« Il est… » Albus marqua une pause, se perdant un instant dans son esprit, prenant soin de chercher le mot adéquate. Et ne manquant pas de prendre le plus de temps possible. « Intéressant. » Décréta-t-il finalement. Est-ce que ça décrivait réellement Newt Scamander ? Il trouvait que oui, même si ça voulait tout et ne rien dire en même temps. Newt était un sorcier intéressant, passionné, avec de nombreuses qualités que beaucoup de sorcier lui envierait, que Albus lui enviait même. Il avait son lot de défaut cependant, celui de toujours se trouver au mauvais endroit au mauvais moment par exemple. « Je ne serais pas étonné qu’il ait compris bien plus sur ton petit jeu que tu ne sembles croire. Et qu’il mette la main sur cet obscurus avant toi, en beaucoup moins de temps. »
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Macusa
avatar
Messages : 217
Date d'inscription : 25/11/2017

Message#Sujet: Re: Pour le plus grand bien [pv Dumby <33]   Dim 18 Mar - 18:34


Pour le plus grand bien
G

ellert se sentit un rien contrarié en entendant son interlocuteur employer l'adjectif "intéressant" pour qualifier son ancien élève... pourtant, il n'avait pas outre mesure de raisons de le ressentir ainsi (ou presque). Après tout, c'était un terme que lui-même avait employé pour le qualifier, et en sa propre présence lors de leur unique entrevue, quand il avait fouillé dans son passé et en avait appris un peu plus sur son passé. Mais ils n'avaient pas forcément la même définition du terme "intéressant" quoi qu'il en soit, et quand il était ans l'intérêt de l'un de se servir des aptitudes du jeune magizoologiste en sa faveur, il était dans celui de l'autre de lui nuire avant que l'inverse ne se produise. Enfin, s'il n'y avait que cela... Le discours du professeur de métamorphose ne s'arrêta pas là, bien au contraire, il ne faisait alors que commencer. Quand Albus affirmait que le jeune Scamander en avait peut-être compris plus sur lui que ce qu'il soupçonnait, il lui fallait bien prendre cette affirmation au sérieux. Le jeune homme ne payait pas forcément de mine, pourtant, mais Albus n'avait jamais eu son pareil pour cerner l'âme des gens et leurs intentions, et son propos tenait peut-être du pur avertissement. D'autant que lui-même ne pouvait nier avoir eu le vague sentiment d'être découvert en présence du jeune homme... il ne s'était pas empressé de vouloir le faire taire pour rien. Là-dessus, il savait qu'il devait s'exhorter à la plus pure vigilance s'il ne voulait pas se laisser bêtement surprendre. Pour le reste...

-Dis-moi, Albus, répliqua Gellert, prétendant presque dans un premier temps ne pas avoir entendu ce que son interlocuteur venait de lui dire, n'oubliant pas de l'appeler par son prénom dans l'espoir de le préserver d'une zone de confort dans laquelle il pourrait escompter se réfugier, en mémoire d'un bon vieux temps qui, dans leurs esprits, n'était peut-être pas si lointain que cela. Pourquoi serait-ce à lui de faire tout cela ? Pourquoi ne te charges-tu pas toi-même de retrouver cet obscurus ? Il marqua une pause, planta son regard dans celui du professeur de métamorphose avec grande insistance. Pourquoi ne m'arrêtes-tu pas ? Dans mon souvenir, tu n'étais pas du genre à déléguer les tâches d'importance à qui que ce soit.

Si ce n'est à lui, peut-être. Et là encore, ça ne comptait pas réellement, en fin de compte, car ces tâches d'importance, ils les accomplissaient à deux. La question se posait réellement à ses yeux, même s'il avait déjà une bonne idée de la réponse que son interlocuteur pourrait bien lui donner. Encore qu'il y avait peut-être un océan entre la réponse qu'il daignerait lui accorder et celle que la sincérité devrait l'inviter à prononcer, alors...



code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorciers
avatar
Messages : 363
Date d'inscription : 26/11/2017
Age du joueur : 29

Message#Sujet: Re: Pour le plus grand bien [pv Dumby <33]   Dim 18 Mar - 21:58

Pour le plus grand bien.
Si Albus affirmait à Gellert qu’il pensait que Newt était suffisamment intelligent pour avoir vu clair dans son jeu et pour retrouver cet obscurus avant son interlocuteur, ce n’était pas seulement parce qu’il le pensait, mais aussi parce qu’il avait envie de provoquer un peu l’homme sous ses yeux. Ça n’avait rien de saint en soit, mais c’était pourtant ce qu’il faisait. Pour autant, il considérait réellement que Newt était capable de trouver cet obscurus, avec son obscurial évidemment, avant Gellert. Est-ce qu’il pourrait le sauver par contre ? Cela l’étonnerait un peu, même si c’était évidemment tentant de croire que ça pouvait être possible (mais à ce stade-là, personne ne se doutait de l’âge avancé de cet obscurial). Les deux hommes dans cette pièce étaient bien placés après tout pour savoir à quel point il était difficile de sauver un obscurial. Mais après tout, Newt avait de sacrée réserver et de sacrée compétence. Ce n’était pas pour rien après tout que Albus avait empêché son renvoie de l’école de magie, il avait cerné ses capacités et surtout le fait qu’il n’était pas quelqu’un de mauvais. Au contraire, Newt avait ce désir de justice que le professeur de métamorphose appréciait. Ce n’était pas pour rien qu’il se donnait autant de mal pour sauver les créatures, même si là il s’agissait plus d’un humain que d’une créature. Quoi qu’il s’agissait surtout d’un humain – et donc un sorcier d’ailleurs – incompris, persécuté pour la plupart.

Le professeur de métamorphose aurait bien aimé que la conversation reste de cette manière, reste sur ce sujet, qu’ils se contentent simplement de parler de Newt. Mais ce ne fut pas ce que fit, Gellert, puisqu’il le questionna sur le fait qu’il pourrait très bien chercher cet obscurus lui-même, qu’il pourrait très bien l’arrêter. Effectivement… il pourrait. Il devrait même le faire en toute objectivité, mais en réalité ça faisait longtemps qu’il n’était plus objectif dans cette affaire. Enfin, il ne l’avait surtout jamais été. Mais effectivement, il pourrait chercher à l’arrêter, il devrait chercher à l’arrêter. Le regard de Albus était aussi plongé dans celui de son interlocuteur, laissant un peu de temps avant de répondre aux questions.

« Pourquoi est-ce que je devrais t’arrêter ? » Demanda-t-il alors, en décidant de prendre cette directive… parce qu’il n’y avait aucune raison qu’il réponde autrement. Il savait bien que son interlocuteur attendait quelque chose de précis. Et en soit, il avait de bonnes raisons de les attendre, sauf qu’il n’avait pas l’intention de les donner. « Je ne suis qu’un professeur de métamorphose à Poudlard. »

Se contenta-t-il de dire donc, même s’il était évident qu’il faisait preuve de mauvaise foi. Parce que même s’il était qu’un simple professeur de métamorphose (alors qu’il pourrait très bien être ministre de la magie, on lui avait quand même proposé plusieurs fois ce poste), il était évident que ce n’était pas qu’un simple sorcier non plus. Et puisque Gellert Grindelwald avait quand même eu envie de « travailler » (si on pouvait dire ça) avec lui, c’était bien qu’ils se valaient tous les deux. Du moins à l’époque.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Macusa
avatar
Messages : 217
Date d'inscription : 25/11/2017

Message#Sujet: Re: Pour le plus grand bien [pv Dumby <33]   Dim 18 Mar - 22:36


Pour le plus grand bien
G

ellert était bien plus intéressé par le cas de son interlocuteur que par celui de Newt Scamander, ce qui était ceci dit peut-être une erreur. Parce que du jeune Scamander, il ne savait absolument rien, et il pourrait très bien se laisser abuser par ses méconnaissances ou sous-estimer cet adversaire qu'il ne considérait pas forcément comme tel. Seulement, si l'homme devait se trouver un ennemi, quelqu'un susceptible de l'arrêter, il voulait que ce soit son ancien ami, et certainement pas un jeune sorcier surgi de nulle part et amoureux de créatures. Par ailleurs, il prenait un malin plaisir à ne pas laisser Albus la possibilité de détourner la conversation à sa guise. Il voulait avoir le contrôle de la situation. Le fait est qu'il ne l'avait pas tout à fait en la circonstance, mais il se raccrochait aux branches, et celles-ci étaient relativement confortables tout de même. Alors il insistait, oui, dans l'espoir de déstabiliser son interlocuteur. Est-ce que cela fonctionnait ? Il n'en était pas totalement convaincu, mais ça ne l'empêchait pas de tenter le coup malgré tout. Et il devait bien reconnaître que son interlocuteur avait du répondant, même si ça ne suffirait pas à convaincre Gellert... si tant est qu'il cherche vraiment à le faire, ce qui n'était pas véritablement le cas, à son humble avis. Ils se cherchaient... sans qu'il puisse forcément y avoir d'issue à cette situation.

-Et Newt Scamander n'est jamais qu'un simple magizoologiste. A choisir, il semblerait que j'ai plus de soucis à me faire concernant son frère, non ? Un jeune homme très agréable, d'ailleurs.
Il afficha un nouveau sourire. Notre conversation a été très... édifiante.

En soi, c'est vrai que si l'on partait du principe qu'Albus n'avait pas les qualifications pour l'arrêter, son protégé ne les avait pas davantage. En revanche, le jeune Theseus, Auror et héros de guerre, semblait plus qualifié à l'ouvrage. Mais une profession ne faisait pas tout. Albus n'était pas seulement un professeur de métamorphose, il valait bien mieux que ça. Et Gellert ne voulait même pas cacher le fait qu'il pensait ainsi. Il le lui avait fait comprendre dès l'instant où le professeur l'avait justement reconnu. Le cas de Theseus, en soi, ne l'intéressait pas trop. S'il l'évoquait, c'était seulement parce que Albus et lui étaient arrivés en Amérique en même temps, ce qu'il savait très bien, et qu'il voulait faire tiquer son interlocuteur. C'est tout.

-Tu es la seule personne capable de m'arrêter, tu dois le savoir aussi bien que moi.

Parce qu'il était convaincu qu'il était le seul à sa hauteur. Il n'avait pas l'intention de laisser qui que ce soit se mettre sur son chemin, mais si quelqu'un disposait du potentiel nécessaire pour mettre fin à son règne de terreur, c'était bien son interlocuteur. Ce n'était pas pour rien qu'il avait établi ses projets de domination avec lui. Il l'en avait pensé digne.


code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorciers
avatar
Messages : 363
Date d'inscription : 26/11/2017
Age du joueur : 29

Message#Sujet: Re: Pour le plus grand bien [pv Dumby <33]   Dim 29 Avr - 16:40

Pour le plus grand bien.
On pourrait lui demander encore et encore – d’ailleurs, on lui avait déjà demandé de faire quelque chose contre le célèbre mage noir Grindelwald – Albus rétorquerait à chaque fois qu’il n’était qu’un humble professeur de métamorphose. Parce que c’était ce qu’il était après tout, il ne se prétendait pas à un grand poste au ministère, il n’était pas un Auror combattant le crime en quête de justice. Oh, il était en quête de justice évidemment et forcément, s’il avait envie il serait sans doute capable de se lancer dans une bataille contre son interlocuteur. Mais là était le souci… Le professeur Dumbledore n’avait aucune envie d’être celui qui allait arrêter Gellert Grindelwald. C’était… trop dur. Il ne se pensait pas complètement à la hauteur, même s’il n’était pas le dernier à connaître ses capacités. Il pensait réellement que d’autres personnes pourraient y arriver, que d’autres sorciers allaient y arriver. Sans grande surprise, son interlocuteur affirma que Newt Scamander n’était finalement qu’un magizoologiste. Vu comme cela, en effet, Albus ne pouvait pas vraiment défendre le fit que Newt pouvait parfaitement mettre à mal les plans du mage noir. Mais en même temps… il pensait vraiment qu’il était bien placé pour ça. Et avec l’aide de son frère, c’était indéniable.

Ce frère d’ailleurs, qui arriva sur le tapis. Gellert, sans grande surprise en réalité, était parfaitement au courant de la présence de Theseus à New-York et il devait savoir qu’ils étaient arrivés ensemble. Albus ne répondit rien quand son interlocuteur mit en lumière que ce jeune homme était très agréable et que leur conversation avait été édifiante, comme il le disait. Le professeur ne pouvait pas nier que Theseus était une personne agréable en effet, un frère dévoué à la cause qui avait à cœur de venir en aide à son frère (mais qui manquait peut-être un peu trop de confiance envers lui). Albus l’appréciait oui, il n’avait aucune raison de ne pas l’apprécier en même temps. En revanche, il considérait que ses fréquentations étaient à revoir. Cependant… entendre Gellert affirmer tout cela, ça avait plus le don de l’agacer qu’il n’aurait voulu que ça soit le cas.

« Je n’en doute pas. » Dit-il finalement. « Theseus est un jeune homme très intéressant. Tout comme son frère. »

Pourquoi disait-il ça ? Va savoir. Lui-même ne le savait peut-être pas pourquoi il le disait. Il le faisait tout simplement, avant que Gellert ne précise qu’il était la seule personne capable de l’arrêter, et qu’il le savait aussi bien que lui. Albus ne voulait pas le considérer non. Il savait qu’il était bien placé oui, mais il continuait de croire sincèrement que quelqu’un d’autre pouvait très bien réussir à l’arrêter. En s’y mettant à plusieurs s’il le fallait, il n’y avait aucune raison que Gellert poursuive sur sa voix pendant encore trop longtemps. Mais bien sûr, le professeur ne se doutait pas de comment l’avenir allait se dérouler.

« Continue de croire cela, ça permettra à ceux qui vont t’arrêter de t’attraper par surprise. » Parce que lui, il ne le ferait pas. Il ne pouvait pas.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Macusa
avatar
Messages : 217
Date d'inscription : 25/11/2017

Message#Sujet: Re: Pour le plus grand bien [pv Dumby <33]   Dim 29 Avr - 18:03


Pour le plus grand bien
G

ellert ne réagit pas quand Dumbledore rebondit sur sa remarque concernant Theseus. Il n'était pas sûr de savoir exactement où son interlocuteur voulait en venir à ce sujet, sans doute essayait-il de lui faire comprendre qu'il ne parviendrait à avoir aucun des frères Scamander sous sa coupe (pour Newt, il le craignait fort, mais concernant l'aîné de la fratrie, il ne se montrerait pas à ce point catégorique, en revanche). Dans ce cas, il ne comptait pas forcément tenir compte de son propos, il était normal que son interlocuteur veille aux intérêts de ses protégés, ce n'était pas pour autant que lui-même devait prêter attention à son discours. Bien au contraire, même, il était assez évident qu'il devait s'en méfier d'autant plus... Il ne rebondit donc pas sur ces propos et laissa à son ancien ami le soin de se défendre du fait qu'il n'avait pas l'intention de l'arrêter en personne. Il pouvait bien se dissimuler derrière tous les prétextes possibles, mais il restait certain qu'il était une condition sine qua non de son arrestation, et puisqu'il choisissait de le laisser libre comme l'air, il ne pouvait définitivement s'en prendre qu'à lui-même. En tout cas, Gellert était plutôt satisfait de comprendre que son interlocuteur ne comptait pas esquisser le moindre geste destiné à l'arrêter. Oh, quelque part, c'était un peu décevant, et il n'aurait pas été contre un peu de challenge. Mais si ce qui constituait pour lui une véritable menace pouvait être évité sans effort, disons que le reste de son plan aurait plus de chances d'aboutir... si, du moins, Credence se montrait à la hauteur de ses exigences, ce qui n'était pas encore complètement sûr à l'heure actuelle.

-Je ne sais pas qui tu sous-estimes le plus, toi ou moi,
dit-il alors dans un fin sourire, sans prendre ce qui pourrait bien passer pour des menaces implicites au sérieux.

Car oui, il considérait que c'était réellement le sous-estimer que de s'imaginer que qui que ce soit puisse avoir raison de lui, en traître. Qu'importe qu'ils soient plusieurs sur son dos. Il avait réussi à berner la présidente et tout le MACUSA en un claquement de doigts, à partir de là, qui devrait-il craindre ? Eh bien, son interlocuteur, mais il lui paraissait malheureusement plus qu'inoffensif à l'heure actuelle, et il n'avait pas le sentiment que ce ne soit qu'une apparence. Il se laissait happer par la seule faiblesse qu'il ait jamais eu, ses sentiments. C'étaient déjà eux qui avaient tout gâché à la mort d'Ariana, et ça recommençait. Et c'était idiot, car au fond, il ne faudrait pas grand-chose pour que Gellert accepte de reconsidérer la possibilité d'une collaboration entre eux... Mais ce ne semblait pas devoir être le cas.

-Je regrette que tu ne m'estimes pas digne d'être ton ennemi.



code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorciers
avatar
Messages : 363
Date d'inscription : 26/11/2017
Age du joueur : 29

Message#Sujet: Re: Pour le plus grand bien [pv Dumby <33]   Ven 6 Juil - 10:19

Pour le plus grand bien.
Albus se contenta d’observer son interlocuteur sans rien dire quand ce dernier affirma qu’il ne savait pas qui il sous-estimait le plus, lui-même, ou l’homme sous ses yeux. Le professeur de métamorphose n’avait rien à répondre à cette affirmation… en grande partie parce qu’il ne pourrait pas réellement y répondre non plus. Oh, Albus ne sous-estimait pas tant que ça Gellert, il savait à quel point il était un sorcier puissant et qu’il ne fallait pas le sous-estimer justement. Mais en même temps, Albus ne pouvait considérer qu’un sorcier, tout puissant qu’il était, en suivant le chemin qu’avait emprunté son ancien ami, ne pouvait que finir par se brûler les ailes. Ça demandait plus de temps pour certain que pour d’autre, mais concrètement il était évident qu’à un moment donné, Gellert allait se brûler les ailes. Et clairement, le professeur avait bien envie de croire que Newt Scamander pouvait très bien mettre des bâtons dans les roues de son interlocuteur, il n’avait pas manqué de le faire déjà. Non pas que ça soit réellement raisonnable de déposer ses espoirs sur une seule et unique personne qui n’avait rien demandé à personne (mais c’était un peu l’histoire de sa vie ça), mais il se contentait de constater les événements.

Gellert affirma ensuite qu’il regrettait qu’il ne l’estime pas assez digne pour être son ennemi… ces mots étaient quand même assez difficile à entendre. À une époque, Albus avait considérer Gellert bien plus qu’un simple collaborateur. Et au vu de la situation, il était évident que la logique des choses, l’homme sous ses yeux était son ennemi. Il l’était, oui, mais ce n’était pas pour autant que Albus pensait pouvoir faire quelque chose pour l’arrêter. Alors qu’il devrait agir, sans doute, mais il ne le ferait pas si directement.

« Je n’ai jamais dit ça. » Il n’avait aucune raison de se défendre, de se justifier, mais ce n’était pas pour autant qu’il se retenait de le faire. Peut-être parce qu’en fait, l’homme sous ses yeux était encore un peu trop sa faiblesse. « Je considère qu’il n’est jamais bon pour personne de chercher à obtenir trop de pouvoir. Il en va de même pour moi. »

Et ils avaient connaissances tous les deux des conséquences justement. Albus mettait la mort d’Arianna sur cela, sur le fait qu’il avait cherché à obtenir du pouvoir, à faire son tour du monde, à avoir de l’influence sur les autres. Il en avait payé le prix cher pour cette leçon, qu’il avait mis malheureusement trop longtemps à comprendre. S’il avait pris la peine de la comprendre avant, il n’aurait sans doute pas perdu sa sœur. Et il ne pouvait pas faire encore la même erreur. Parce qu’il avait encore des choses à protéger ? Oui. Son frère, quand bien même il ne l’avait pas vu depuis l’enterrement de leur sœur, il ne pouvait pas prendre le risque qu’il soit un dommage collatéral à son tour. Donc, oui, Albus avait retenu la leçon. Même si en un sens, c’était peut-être une excuse parfaite.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Macusa
avatar
Messages : 217
Date d'inscription : 25/11/2017

Message#Sujet: Re: Pour le plus grand bien [pv Dumby <33]   Ven 6 Juil - 17:55


Pour le plus grand bien
G

ellert devait bien admettre apprécier qu'Albus ne lui fasse pas le déshonneur de prétendre qu'il n'était pas un ennemi à sa hauteur, certes, cela était admettre qu'ils étaient à présent ennemis, ce qu'ils avaient été l'opposé d'être à une époque, mais c'était dans l'ordre naturel des choses depuis un moment, maintenant. Ou du moins non, cela n'avait rien de naturel, mais Albus avait décidé de se ranger dans un camp qui ne pouvait en rien correspondre à ses ambitions. Loin du mage noir l'intention de le ranger encore de son côté. Il avait bien compris que c'était peine perdue. Ils étaient ennemis par la force des choses, et Gellert ne laisserait pas son interlocuteur se dérober à ce qu'il devrait considérer comme son devoir. Si un homme, un seul, devait s'obstiner à l'arrêter, ça ne devait être aucun autre que celui qui s'était choisi la carrière peu glorieuse de professeur de métamorphose. Que cela lui plaise ou non. Quoi qu'il en soit, Albus poursuivit de se justifier, et cette obstination à le faire quand il n'en aurait nul besoin n'était pas du tout pour déplaire à Gellert qui le considérait avec une sorte d'amusement (qui quelque part frôlait la condescendance). Pour autant, il ne comptait pas accorder le moindre crédit aux propos de son ancien ami. Il ne risquait pas de changer de fusil d'épaule aujourd'hui, il était allé trop loin pour ça, et il avait, bien évidemment, trop confiance en lui... ce qui le perdrait en effet, quand bien même il s'obstinait à vouloir croire le contraire. Pour lui, il était complètement absurde d'affirmer que l'on puisse avoir trop de pouvoir ou être trop ambitieux. Mais l'on ne se rendait compte qu'on avait volé trop près du soleil qu'une fois nos ailes réduites en cendres.

-Absurde
, soupira Gellert, qui n'entendait rien aux arguments d'Albus, et surtout, ne voulait rien en entendre. A quoi bon ? Ils avaient pris des directions différentes, mais certaines choses n'avaient pas changé, notamment le fait qu'ils étaient tous deux terriblement bornés. Pour la peine, l'on n'allait certainement pas leur faire entendre raison de sitôt. Et la voix de la raison ne se situait pas toujours où on l'attendrait logiquement. La quête absolue de pouvoir n'a rien d'un tort en soi. Le pouvoir est absolu, soit on le possède complètement, soit on ne l'a pas du tout. C'était en tout cas sa vision des choses. Si on pouvait posséder "plus de pouvoir", alors c'est que l'on n'en possédait qu'un simple simulacre, rien de suffisant en soi. Gellert était en quête d'absolu, et il n'y trouvait aucun mal. Ce ne sont pas nos ambitions qui ont tué ta soeur, ce jour-là, tu devrais le savoir aussi bien que moi.

Autant remuer le couteau dans la plaie.


code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorciers
avatar
Messages : 363
Date d'inscription : 26/11/2017
Age du joueur : 29

Message#Sujet: Re: Pour le plus grand bien [pv Dumby <33]   Dim 15 Juil - 16:55

Pour le plus grand bien.
Cette conversation ne menait peut-être à rien, au final, parce que les deux hommes étaient tous les deux bien trop bornés pour changer leur vision du monde. Albus en avait conscience, Gellert ne changerait pas de voix et il ne cherchait même pas vraiment à le ramener du droit chemin. Parce que déjà, il était évident que le sorcier n’avait jamais été vraiment sur le droit chemin. Les frasques du mage noir ne dataient pas de maintenant, déjà dans sa jeunesse, avant même de rencontrer Albus, il était perdu. Et de son côté, le professeur de métamorphose ne reviendrait pas sur ses décisions non plus. Ils étaient donc bornés et cette conversation ne mènerait sans doute à rien, mais ce n’était pas pour autant que l’homme avait envie de se lever et de quitter la pièce. Malheureusement, il ne s’en rendait que trop bien compte, il appréciait cet échange. Cela ne lui rappelait que trop bien les longues conversations qu’ils avaient eu à l’époque, alors qu’ils refaisaient le monde en pensé. Pour le plus grand bien.

Albus ne fut pas spécialement étonné d’entendre Gellert affirmer que ses paroles étaient absurdes avant d’affirmer que le pouvoir se possédait ou ne se possédait pas, et que sa quête n’était pas un tort en soit. Évidemment, les deux hommes n’avaient pas la même vision de la situation, mais en même temps ils n’avaient pas du tout vécu les mêmes événements. Et quand c’était le cas, ils ne les avaient pas vécus de la même manière. La preuve, alors que Gellert mentionnait Ariana. Ça devait bien arriver, il n’y avait aucune raison que ça n’arrive pas au vu de la situation. Mais la douleur était encore bien présente après toutes ses années. Cette conversation, cette rencontre avec Gellert, ça ne le ramenait que trop bien dans le passé. Et encore, le professeur ne se doutait pas que prochainement, c’était son frère qui allait faire son arrivé, alors qu’ils ne s’étaient pas vu depuis l’enterrement de leur sœur justement.

« C’est vrai, tu as raison. »
Dit-il en soupirant, tentant tant bien que mal de garder contenance. « Ce sont nos actes qui l’ont tué. » Albus n’était pas entièrement sincère, il considérait quand même que son ambition était la cause de ce malheur, comme lors du décès de sa mère. S’il avait été moins borné et moins adepte de la quête de pouvoir, il aurait été plus présent pour sa jeune sœur et sa mère et le drame ne serait pas arrivé. S’il avait été moins en quête de pouvoir et de sentiment pour Gellert, il n’y aurait pas eu cette altercation avec Aberforth et Ariana n’aurait pas tenté de les séparer. « Nous l’avons tué. » Qui avait lancé le sort qui avait touché Ariana ? Ils ne le sauraient jamais, mais dans tous les cas ils étaient tous les trois responsables. Même si Albus ne pouvait pas s’empêcher de se sentir plus responsable que les autres, parce qu’il considérait définitivement que sa quête de pouvoir en était la cause. « Et si je n’avais pas cherché à avoir plus de pouvoir, ça ne serait jamais arrivé. »
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Macusa
avatar
Messages : 217
Date d'inscription : 25/11/2017

Message#Sujet: Re: Pour le plus grand bien [pv Dumby <33]   Dim 15 Juil - 17:34


Pour le plus grand bien
G

ellert ne se réjouit pas trop vite en entendant son interlocuteur affirmer qu'il avait raison. Oh, c'étaient là des mots qu'il aimait tout particulièrement entendre, mais venant de la bouche de son interlocuteur, il savait pertinemment qu'il était de bon temps de se méfier, car il n'allait pas s'arrêter en si bon chemin. Dommage, mais même après tout ce temps, surtout après tout ce temps, Gellert connaissait encore très bien, trop bien, son vieil ami, il savait pertinemment comment il fonctionnait, et donc il savait très bien, pertinemment même, que son discours n'allait pas s'arrêter à cette simple affirmation. Et en effet... Il ne se départit pas de sa superbe quand Albus ajouta que c'étaient leurs actes qui avaient tué Ariana. D'une certaine manière, c'était sans doute vrai, oui. Il y avait eu quatre acteurs dans cette histoire, et ils avaient tous à endosser leur part de responsabilité dans l'affaire. Mais en même temps, c'était trop simple que de résumer la situation ainsi. Elle était beaucoup plus complexe que cela, et ils le savaient très bien, aussi bien l'un que l'autre d'ailleurs. Comme ils savaient que revenir sur ces anciens événements ne les mènerait nulle part, en réalité. Mais ce moment marquait l'instant charnière où leurs chemins s'étaient séparés... ils ne pouvaient sans doute pas se retrouver sans y revenir.

-Non, tes ambitions n'ont pas tué Ariana
, répliqua Gellert, catégorique. Et il le pensait bel et bien. Il ne disait pas cela seulement pour contredire son interlocuteur. Il était sûr de ses arguments, et fort de ces derniers, rien ne pourrait le faire changer d'avis, pas même son vieil ami, qui avait toujours su avoir plus d'influence sur lui que n'importe qui. En vérité, même, Albus était véritablement le seul à avoir un quelconque pouvoir sur lui. Ou plutôt l'avait-il eu autrefois. Elle a choisi son destin.

Elle s'était interposée dans une querelle qui ne la regardait pas, et c'était ça, le fin mot de l'histoire. Albus pourrait se torturer autant qu'il le pourrait, se répéter qu'il avait tué sa soeur, que c'était un drame qu'il aurait pu éviter, certains drames sont destinés à vous forger, à faire de vous qui vous êtes. Dans le cas des deux anciens amis devenus ennemis, ça avait décidé de leurs destins... sur des voies malheureusement séparées.

-A vrai dire, si tu étais allé au bout de tes ambitions, tu aurais peut-être pu la sauver.. Tu aurais pu la ramener.

Parce que détenir le pouvoir absolu faisait que plus rien ne devenait impossible. Et ils s'étaient suffisamment renseigné au sujet de la pierre de résurrection, dans le cas spécifique qui les concernait, pur le savoir tout deux.

-Tu le pourrais encore,
ajouta-t-il d'un ton sybillin.

Mais il était trop tard quoi qu'il en soit, et ls le savaient tous deux.




code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorciers
avatar
Messages : 363
Date d'inscription : 26/11/2017
Age du joueur : 29

Message#Sujet: Re: Pour le plus grand bien [pv Dumby <33]   Dim 22 Juil - 16:12

Pour le plus grand bien.
Quoi que puisse dire Gellert, il était évident que Albus n’allait pas changer d’avis. Ce n’était pas parce que l’homme affirmait que ses ambitions n’avaient pas tués sa jeune sœur, qu’il allait soudainement penser comme ça. Surtout que ça venait de cet homme en particulier. Si pendant un moment, il avait bu les propos de son interlocuteur, il s’était énormément fier à ses pensées, ce n’était plus le cas aujourd’hui. Non pas que Gellert ait changé, en réalité, c’était lui qui avait changé. Albus resta de marbre quand Gellert affirma que c’était Ariana qui avait choisi son destin, parce que c’était des propos difficile à entendre. Jamais sa jeune sœur n’avait choisi son destin, malheureusement. Elle avait subi des choses, dans sa vie, sans en avoir le contrôle. Et le professeur de métamorphose avait conscience que s’il n’avait pas pris de telles décisions, s’il n’avait pas chercher à obtenir beaucoup de pouvoir, il aurait pu l’aider plus qu’il ne l’avait fait. Son frère avait de bonne raison de lui en vouloir, pour ça.

Mais il ne répondit rien. Parce qu’il savait que Gellert n’allait pas pouvoir le faire changer d’avis, il savait qu’il serait bien incapable d’influencer l’avis de son interlocuteur. L’homme pensait vraiment ce qu’il disait, grand bien lui fasse. Il se fourvoyait tout simplement. Mais, c’était plus difficile de rester stoïque quand son interlocuteur affirma que s’il avait décider de poursuivre ses ambitions, il aurait pu ramener Ariana. Il n’avait pas réellement eu besoin de lui pour le savoir. Et c’était une pensée qu’il n’avait à la base aucune envie de partager, une pensée qu’il ne devait pas partager d’ailleurs. Parce qu’il n’assumait pas forcément le fait qu’il le pensait, qu’il espérait un jour pouvoir mettre la main sur cette pierre.

« Pour ça, il faudrait que ça soit possible de trouver le moyen de la ramener. » Répondit-il, son éternel fin sourire sur le visage. Évidemment, le professeur savait bien que Gellert comprendrait qu’il savait de quoi il parlait, de la pierre. Mais Albus disait ça parce qu’il était quand même complexe de mettre la main sur la dite pierre. Après tout ce temps à la chercher, il n’y avait aucun moment où Albus n’avait approché de la pierre. C’était peut-être impossible d’ailleurs... quoi qu’en même temps, Gellert avait bien mis la main sur la baguette. Est-ce que c’était la preuve qu’il fallait espérer ? Sans doute. Est-ce que c’était une bonne chose d’espérer ? Sans doute pas non.

En tout cas, Albus n’avait pas l’intention de confirmer le fait qu’il espérait bien, un jour, pouvoir mettre la main sur cette pierre. Outre le fait que ça serait sans doute un aveux de faiblesse, c’était surtout contraire à ce qu’il devait faire maintenant. Aux nouvelles ambitions qu’il avait dans la vie. Il n’était pas censé rechercher ce genre d’objet, c’était trop dangereux.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Macusa
avatar
Messages : 217
Date d'inscription : 25/11/2017

Message#Sujet: Re: Pour le plus grand bien [pv Dumby <33]   Dim 22 Juil - 16:34


Pour le plus grand bien
U

n fin sourire décora le visage de Gellert quand il observa que ses derniers propos étaient loin d'avoir laissé son ancien ami insensible. Certes, il n'en démordrait sans doute pas quant au fait qu'il était responsable de la mort de sa soeur, comme lui et Aberforth devaient l'être également, partant de ce principe, mais justement. La culpabilité était un aiguillon pour le moins puissant, c'est rien de le dire. Puisqu'il se sentait responsable de son départ, Albus ne devait sans doute que vouloir d'autant plus son retour. Serait-il pour autant exaucé ? C'était peu probable, mais en vérité, ce pourrait bel et bien être le cas. C'était l'un des pouvoirs qu'ils avaient ardemment cherché à gagner, tous les deux, et ils le savaient bien. La baguette de sureau n'était pas un mythe, puisque le mage noir l'avait en sa possession, et même si la cape d'invisibilité et la pierre de résurrection lui étaient plus difficiles à obtenir, ça ne voulait pas dire pour autant que c'était entièrement impossible non plus, bien au contraire. Gellert, en tout cas, n'avait jamais cessé de chercher. Certes, armé de la baguette de sureau, il ne consacrait plus tout son temps à la quête des reliques de la mort comme ça avait pu être le cas à une époque, mais ce n'est pas pour autant qu'il ne guettait pas la moindre indice, qu'il avait renoncé à sa quête.. Une quête dont il ne partagerait pas le fruit avec Albus, évidemment, puisque ce dernier avait complètement manqué sa chance. Quel gâchis, tout de même ! Tout avait si bien commencé.

-Ce moyen existe et tu le sais
, répliqua Gellert sans lâcher Albus du regard. Evidemment, il le savait, puisque c'était une découverte qu'ils avaient faite ensemble, un idéal qu'ils avaient voulu poursuivre côte à côte. Jusqu'à ce que la mort d'Ariana, justement, ne remette tout en question. Prétendre qu'une chose est impossible, c'est le discours des lâches, de ceux qui renoncent.

Autant de termes péjoratifs que Gellert refusait bien évidemment de s'attribuer à lui-même, cela va sans dire, mais qu'il ne se privait pas d'employer pour parler de son interlocuteur. Oui, il ne pouvait s'en prendre qu'à lui-même, définitivement. Et plutôt que de se lamenter sur son sort, en prétendant que tout cela ne l'affectait pas, en faisant mine de n'avoir aucune difficulté à remuer le passé de la sorte, il ferait bien mieux de regarder la vérité en face et de l'assumer une bonne fois pour toutes. Il serait presque encore temps. Presque.

-Moi, je ne renoncerai jamais.

Ne lui en déplaise. Et un jour ou l'autre, il parviendrait à ses fins. Cela serait peut-être l'affaire de nombreuses années encore, mais ça lui était égal. Il le savait, ils le savaient, que tout ça prendrait du temps, après tout.


code by Mandy



Dernière édition par Gellert Grindelwald le Ven 17 Aoû - 23:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorciers
avatar
Messages : 363
Date d'inscription : 26/11/2017
Age du joueur : 29

Message#Sujet: Re: Pour le plus grand bien [pv Dumby <33]   Ven 17 Aoû - 23:19

Pour le plus grand bien.
Évidemment que Albus savait qu’il y avait un moyen de ramener Arianna, il en avait parfaitement conscience, mais ça ne voulait pas dire qu’il se disait qu’il pouvait la ramener. Enfin… pour être tout à fait honnête, le professeur de métamorphose savait bien qu’il espérait bien trop pouvoir mettre la main sur la pierre de résurrection, bien plus que ce qu’il ne devrait espérer. Parce qu’il se devait de renoncer à tout ce qui lui donnerait trop de pouvoir, renoncer à ces quêtes de puissance qui ne faisait que le perdre. Que perdre toutes les personnes qui l’entouraient. Alors oui, il savait parfaitement que le moyen de ramener sa sœur était disponible, qu’il existait quelque part, mais Albus n’accepterait jamais de reconnaître qu’au fond de lui, il avait bel et bien envie de trouver ce moyen. Cette envie qui n’avait pas manqué d’augmenter alors qu’il voyait la baguette de Sureau en possession de son vieil ami. Mais il ne devait pas y penser, il devait se retenir, c’était important.

Gellert enchaîna en affirmant que prétendre que quelque chose était impossible était l’apanage des lâches, de ceux qui renonçaient. Et malheureusement, Albus ne pouvait pas vraiment donner tort au sorcier. Albus avait souvent l’habitude de se dire que tout était possible justement, mais ça ne voulait pas dire qu’il parvenait à considérer quand même que c’était quelque chose à sa porter. Tout ça, c’était différent. Il s’était chargé lui-même d’une droiture de vie, parce qu’il n’avait que trop conscience de ce qu’il risquait s’il continuait sur la voix qu’il avait emprunté autrefois, avec l’homme sous ses yeux (ou celui qui se cachait sous l’apparence de l’homme qui se trouvait sous ses yeux). Gellert pouvait bien le traiter de lâche, cela n’allait rien changer à ce qu’il pensait. Quand bien même, rien ne changerait le fait qu’il avait au fond de lui envie de mettre la main sur une des reliques de la mort en particulier. Ce qui allait être le cas… dans particulièrement longtemps, dans une autre époque, dont Albus ne soupçonnait pas la teneur.

« Je n’en doute pas une seule seconde. »
Il était bien incapable de douter du fait que Gellert soit capable de ne pas renoncer. Il n’y avait que peu de chance que ça arrive au vu de la situation. Malheureusement, sans doute, il ne connaissait que trop bien la manie que son vieil ami avait d’être particulièrement têtu… Tout comme lui, ceci dit, quand bien même il savait se rendre compte de ses erreurs et agir en conséquence. Ce qui n’était pas le cas de Gellert, malheureusement. « Et tu sembles bien parti pour arriver à tes fins. » Ajouta-t-il, en le pensant sincèrement. Même s’il ne pouvait pas nier qu’il tenait évidemment à ce que Gellert n’arrive pas trop à ses fins. Il avait conscience que l’homme risquerait d’être un grand fléau pour ce monde, il fallait l’arrêter. « Pour le moment. »

Parce que Albus ne pouvait pas s’empêcher de se dire qu’il y avait de forte chance qu’il voit ses plans contrecarrés. Ce qu’il lui avait déjà dit.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Macusa
avatar
Messages : 217
Date d'inscription : 25/11/2017

Message#Sujet: Re: Pour le plus grand bien [pv Dumby <33]   Ven 17 Aoû - 23:38


Pour le plus grand bien
G

ellert se permit d'afficher un fin sourire quand Albus reconnut qu'en effet, il n'envisageait pas le moins du monde qu'il puisse abandonner en si bon chemin. Et c'était le cas. Même si de nombreuses années les séparaient de leur dernière rencontre (ou plutôt de leur séparation, devrait-on dire), ils se connaissaient encore très bien, tous les deux, suffisamment pour savoir de l'autre aussi bien ses tares et ses défauts que ses qualités. Et Gellert estimait que sa persévérance, son ambition, son caractère visionnaires étaient de ces principales qualités qu'on ne pouvait que lui reconnaître (d'un autre côté, Gellert estimait n'avoir qu'un nombre infinime de défauts quoi qu'il en soit). Alors oui, Albus devait savoir qu'il ne lâcherait rien tant qu'il ne serait pas venu à bout de ses ambitions. A moins qu'on ne les contrecarre... mais le mage noir ne s'inquiétait pas outre mesure à ce sujet... Albus l'admettait lui-même, il semblait proche de parvenir à ses fins, et Gellert ne doutait pas d'y parvenir en effet. Oui, certains obstacles se dresseraient peut-être sur sa route, mais ce ne serait ni les premiers, ni les derniers, et il n'avait rien contre cette sorte d'obstacles. Les défis ne lui avaient jamais fait peur, et jusqu'alors, il n'en avait rencontré aucun qu'il n'ait su brillamment relever. Alors à quoi bon s'en faire, au bout du compte ?

-Tu parles beaucoup et tu ne fais rien,
se contenta de constater simplement Gellert.

C'était en tout cas de cette façon qu'il se permettait de résumer la situation. Albus était le seul adversaire que le mage noir estimait digne de lui, le seul, surtout, qui soit bel et bien capable de le mettre réellement en difficulté. Et jamais, pourtant, il ne parlait d'agir concrètement contre lui, au mieux promettait-il que sa foule de petits protégés s'en chargeraient à sa place (et après, on lui reprocherait à lui de laisser sa basse besogne à ses sbires)... C'était une fois de plus assez décevant. Il n'allait certes pas se plaindre qu'un combat singulier avec son ancien ami ne vienne réduire à néant et pour de bon sa couverture, mais tout de même, s'il fallait vraiment qu'ils se retrouvent, et après tant d'années, en rivaux plutôt qu'en alliés, alors il voulait que ce soit grandiose, à la hauteur, tout du moins, de ce qui les liait. Et ne cesserait jamais de les nier.

-M'abreuver de menaces creuses ne me dissuadera de rien, tu le sais bien.


Mais dans tous les cas, il écraserait quiconque se mettrait sur son chemin, et qu'importe la qualité de son rival, ça lui était bien égal. Il savait ce qu'il devait faire, et comment il devait le faire, et personne ne saurait l'en empêcher.

-Si tu n'es capable que de cela, alors je crois bien que nous perdons notre temps, ici.



code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorciers
avatar
Messages : 363
Date d'inscription : 26/11/2017
Age du joueur : 29

Message#Sujet: Re: Pour le plus grand bien [pv Dumby <33]   Ven 19 Oct - 12:20

Pour le plus grand bien.
Quand Gellert affirma qu’il parlait beaucoup, mais qu’il ne faisait rien, Albus aimerait vraiment pouvoir contredire l’homme sous ses yeux, mais c’était impossible. Non pas qu’il n’avait pas envie de le contredire, mais force était de constater qu’il ne faisait effectivement rien du tout. Il avait quand même décidé de venir à New-York, mais ce n’était pas comme s’il s’était attendu à tomber sur Gellert en se rendant au MACUSA dans le but d’aider Newt. Et forcément, la situation était quand même différence dans ces conditions, quand bien même ça ne changeait pas le fait que le professeur de métamorphose avait l’intention d’aider Newt. Entre autre chose. Mais pour ce qui était d’arrêter Gellert, c’était forcément plus compliqué. Quand bien même le professeur ne se l’avouait peut-être pas réellement.

Dans tous les cas, il était évident que ce n’était pas seulement les menaces qui allaient arrêter l’homme sous ses yeux, qui allait le dissuader de faire ce qu’il était en train de faire et de continuer sur le chemin qu’il avait pris. À choisir, le professeur ne pouvait pas nier le fait qu’il aimerait bien que Gellert renonce à ses plans, mais ce n’était pas comme s’il pouvait envisager d’imaginer l’homme renoncer justement. Il le connaissait bien trop, même s’ils ne s’étaient pas vu pendant des années. Après tout, rien ne l’avait fait renoncer à ses projets, malgré les circonstances.

« Sans doute. » Se contenta-t-il de dire, en affichant un fin sourire, quand Gellert affirma qu’ils étaient sans aucun doute en train de perdre leur temps s’il se contentait juste de cela. Sans doute oui qu’ils perdaient leur temps. Pour le moment, il était évident qu’ils ne pouvaient pas réellement avancer. S’il pouvait avancer, ce n’était pas dit non plus. Ils verraient bien sans doute. Albus n’aimait pas du tout l’idée de laisser son destin au destin justement, il préférait largement avoir les choses en main, mais en même temps ce n’était pas comme s’il pouvait prévoir le futur. Ce que Gellert pensait peut-être de son côté, mais aux yeux de Albus il avait surtout une bien trop confiance en lui. « Et nous n’avons sans aucun doute plus rien à nous dire. » Affirma-t-il donc, en se levant.

Est-ce qu’il avait réellement envie de s’en aller ? Sans doute pas non. Il était évident qu’il ne pouvait pas s’éterniser ici, ça n’avait rien de raisonnable et ce n’était clairement pas une bonne chose. Mais en même temps, le fait de se retrouver en présence de Gellert n’était pas quelque chose d’anodin. Mais il était clair qu’ils tournaient sans aucun doute en rond tous les deux, ils n’avaient aucune raison de continuer cette discussion. Surtout que le professeur savait bien qu’aucun des deux ne seraient capables de se remettre en question et de remettre en question leur position.

« Nous allons avoir l’occasion de nous recroiser sans doute. »

Ce qui n’était sans doute pas une bonne chose en réalité, mais c’était quand même ce qui allait arriver.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: Pour le plus grand bien [pv Dumby <33]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pour le plus grand bien [pv Dumby <33]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Petite aide fait grand bien. [Clay]
» Mort d'un jeune journaliste/Adieu Bien-Cher, adieu mon ami
» Pour ceux qui aiment bien critiquer
» contre le rhume, la toux et les maux de gorge
» Ethan dégage, voici Liam, pour votre plus grand plaisir ♥

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Where to find them :: Welcome to the wizarding world :: Manhattan :: Siège du MACUSA-